Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Dori : La contribution citoyenne à l’amélioration de la sécurité au cœur d’un atelier

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 5 juin 2020 à 13h09min
Dori : La contribution citoyenne à l’amélioration de la sécurité au cœur d’un atelier

Le consortium Solidar Suisse – Union fraternelle des croyants de Dori a organisé, le 4 juin 2020, un atelier régional sur la contribution citoyenne à l’amélioration de la sécurité. La rencontre a réuni une cinquantaine de participants dont des leaders religieux ; des membres de Comités d’action communautaire, de Comités locaux de paix et de la Cellule de veille ainsi que des autorités administratives de la région du Sahel.

Le terrorisme menace la paix, la sécurité, la stabilité et, partant, le développement du pays. L’Etat burkinabè, avec l’appui de ses partenaires, consent des efforts pour offrir à la population un climat de paix. Des décisions sont prises pour réduire les conséquences et mettre fin à ce phénomène. Aussi, le budget alloué à la sécurité a été revu à la hausse afin d’améliorer l’action militaire.

Des efforts sont engagés pour la prise en charge du problème humanitaire créé par le terrorisme. L’adoption du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) devrait contribuer à renforcer la résilience des communautés et à lutter efficacement contre le terrorisme. Parallèlement, plusieurs acteurs locaux, nationaux et internationaux travaillent à la sensibilisation des communautés à une plus grande participation à l’amélioration de la sécurité.

Les participants à la rencontre

Dans la région du Sahel, l’on peut citer l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) et Solidar Suisse, porteurs du projet « Dialogue inclusif pour un mieux vivre-ensemble pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel ». Ainsi, l’atelier du 4 juin 2020 se veut une contribution des leaders communautaires à l’amélioration de la sécurité en vue de renforcer la résilience des communautés locales face à l’insécurité galopante dans la région du Sahel.

Pour ce faire, les participants ont eu droit à deux communications. La première, donnée par le commandant du Groupement de gendarmerie de Dori, a porté sur la coopération civilo-militaire. La deuxième, animée par l’émir du Yagha, le grand imam de Dori et le curé de la paroisse de Dori, a évoqué les difficultés vécues dans la mise en œuvre de la sécurité préventive et les conditions de sa pratique généralisée au sein des communautés.

Selon le coordonnateur de l’UFC-Dori, Paul François Ramdé, cet atelier, qui est une rencontre de mobilisation, vise à amener ces leaders communautaires à continuer la sensibilisation pour que la population comprenne que le terrorisme est toujours d’actualité, malgré le coronavirus. Selon M. Ramdé, il faut que la population maintienne sa participation à l’amélioration de la sécurité pour que cette participation donne des résultats meilleurs.

François Paul Ramdé coordonnateur de l’UFC DORI

Le souhait du consortium Solidar Suisse – UFC Dori est que les participants à la rencontre soient des porte-voix auprès des communautés à la base.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Épreuves écrites des examens 2020 : Le ministre Ouaro souhaite un bon déroulement de la session et plein succès aux candidats
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Education : Le Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso devrait recevoir ses premiers pensionnaires en octobre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés