Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 4 juin 2020 à 11h32min
Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a donné sa lecture sur la situation nationale, au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi 4 juin 2020 à Ouagadougou. Dr Ablassé Ouédraogo, président de Le Faso Autrement et Hermann Yameogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) étaient les principaux animateurs.

Selon Dr Ablassé Ouédraogo, président de Le Faso Autrement et membre fondateur de la CODER, le consensus de la réconciliation nationale a été abjuré au détriment des autres questions. Pour lui, ce qui est vital pour le peuple, c’est "la réconciliation".

Pour Hermann Yameogo, président de l’UNDD, la crise démocratique se dégrade au Burkina Faso.

"Je n’ai jamais vu un pays qui fait face à des morts au quotidien, des déplacés. (...) Mais on est là à penser aux élections", a-t-il affirmé. Selon le président de l’UNDD, il faut d’abord résoudre la question nationale. "Si tout est réglé, allons aux élections", a-t-il déclaré.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 juin à 11:56, par Bigbale En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Sages conseils ou conseils de sages ? Rien de neuf sous le soleil, dirait quelqu’un ! Au moins on est rassuré que ces deux Messieurs vont bien ! Alors on les laisse à leurs différentes dissertations entamées depuis .....mais qui n’ont jamais connu de conclusions ! En passant, je voulais leur demandé combien de temps cela prendrait d’arriver à une vraie réconciliation avant d’aller aux élections ? Si cela n’est pas possible dans les 4 mois à venir, alors ; Hermann et Ablassé doivent se présenter à la présentielle, remporter l’élection et mettre en oeuvre le processus de réconciliation appelé de leur voeux !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 12:05, par Badmarcos En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Ah, le ridicule ne tue pas dans ce pays. Après les républicains pour dire oui au référendum, les voilà dans la coder pour dire non aux élections. Des gens devraient avoir honte de leur propre opinion dans ce pays et se cacher pour le restant de leur jour. Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas se réussir à se faire élire qu’il faut demander le report des élections dans l’espoir d’avoir voix au chapitre dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale. Personne ne dit que le Burkina est un havre de paix. Mais c’est tout comme le Mali, le Niger, le Nigeria...
    Report jusqu’à quand ? Eh ! Les oiseaux de mauvaises augures ! Les mèmes qui hier disaient qu’il faut aller aux élections pensant que le régime alait réfuser de les organiser compte tenu des circonstances font volte face et demande le report...

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 13:03, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Aaah oui, les élections approchent et comme par le passé, les intermittents de la politique font leur apparition sur la scène politique. Ils ne croient pas que "plus rien ne sera comme avant". Mais ils finiront par se rendre compte que ce n’est plus comme avant, quand il suffisait de parler dans la rue pour passer pour un homme politique alors que l’on ne représente rien dans les urnes.
    Pour les Burkinabè, les élections font partie de la solutions aux problèmes qu’ils soulèvent : par les urnes, les citoyens vont renvoyer à leur famille et à leur métier d’origine ceux qui n’ont pas la capacité de régler nos vrais problèmes en politique . Avec les élections successives nous allons renouveler la classe politique, pour mettre les hommes qu’il faut aux places qu’il faut. Ceux qui ne sont pas contents les uns des autres peuvent se voir dans les coulisses pour se réconcilier, ou bien se plaindre en justice pour régler définitivement leurs litiges qui ne nous concernent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 14:13, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Ah bon, le fameux CODER d’Ablasse Ouedraogo et autres politiciens en perte de vitesse existe encore ? Voyez-vous, il y a des opposants qui s’opposent systématiquement à tout. Je suis sûr que si le pouvoir en place engage aujourd’hui le processus de réconciliation selon la démarche préconisée par la CODER, les mêmes membres fondateurs et principaux animateurs de ce machin, organiseront une conférence de presse pour s’opposer à sa mise en œuvre. Voilà des gens qui prêtaient au pouvoir en place des intentions de report des élections couplées présidentielles et législatives pour s’offrir un « Lengani » qui, aujourd’hui s’offusquent de ce que l’on prévoit d’organiser ces élections à bonne date.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 14:14, par David En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Vous aussi !!!
    Ce n’est pas parce que vous êtes devenus des lions édentés que vous allez dire aux autres carnivores de ne pas aller a la chasse.
    Retenez une bonne fois pour toute que les élections du 22 Novembre 2020 auront lieu sur toute l’étendue du territoire nationales et au niveau de la diaspora. Chaque parti politique est libre de participer ou de ne pas participer. A l’échelle individuelle, chaque Burkinabè est libre d’aller voter ou de na pas voter. Ceux qui rêvent d’un gouvernement d’union comme sous la dictature de Blaise Compaoré, pour se refaire une virginité politique, c’est peine perdue. Ces genres de machins politiques sont dépassés au BF.
    Après le 22 Novembre, nous verrons quel parti politique vaut quoi au BF. Autrement dit, nous saurons réellement quels sont les partis politiques qui sont des baobabs, des caïcédrats, ou des kapokiers, quels sont ceux qui sont des acacias sénégal épineux, quels sont ceux qui sont des arbustes sauvages inconnus des botanistes ? Songez a bien vous préparer, parce qu’on ne gagne pas des élections en passant le temps à vociférer à Ouaga, devant des micros, face aux journalistes.
    On se donne rendez vous au lendemain du 22 Novembre 2030. Bonne chance à tous et que ceux qui ont les meilleurs projets pour le BF gagnent !!!
    Messieurs de la CODER, vous voyez que l’année scolaire 2019/2020 est particulière a cause de la COVID 19. Mais le BF ne va pas se cacher derrière cette CIVID 19 pour dire qu’il n’y aura pas d’examens scolaire cette année. Tous les examens, du primaire au supérieur auront lieu, pour le bonheur des apprenants, des parents des apprenants, des enseignants et donc de tout le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 07:11, par Babloss En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Maintenant on parle de choses sérieuses !!! Les politiciens, de grâces laissez-nous respirer. On a déjà entendu la chanson. Là la ça ne prend plus.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:54, par Mea Culpa En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Que veulent les gens de la CODER ? Si vous vous ennuyez, il faut chercher à meubler votre temps ? Des gens qui ne peuvent même pas mobiliser 50 personnes, mais qui font du bruit ! Arrêtez de nous brasser l’air, car on a mieux à faire !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 15:21, par Dibi En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Oui des morts, des délacés internes par milliers, une nation qui tombe en ruine depuis 1960, hormis la parenthèse de la RDP de 1983 à 87 !
    Une nation gangrenée par la déculturation réactionnaire politico-réligieuse de masse, l’incompétence, l’irresponsabilité, la débilité politique néocoloniale et la corruption maffieuse, criminelle et généralisée de ses élites aux affaires ; notre peuple, notre jeunesse, nos parents paysans et travailleurs ne méritent pas tout ça, et ça fait beaucoup ! Car finalement, on ne sait plus quoi faire, face à cet océan de misère, de démission et d’inversion de destin politique ?
    Par quelles forces ou par qui et comment nettoyer cette écurie d’Augias qu’est devenue le Burkina-Faso, ce beau pays en état de délitement avancé, avec sa pléthore de petits politiciens et d’élites corrompus, déconnectés, sans envergure et à l’opportunisme politico-régionaliste, chevillé aux corps et dans leurs têtes ?
    On serait plus méchants si les médias et tous leurs réseaux de connivence réactionnaires ne couvraient pas leurs turpitudes, leur trahison et leur lâcheté.
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 00:00, par Hayi En réponse à : Burkina : Avant d’aller aux élections, il faut résoudre la question nationale, recommande Hermann Yameogo, président de l’UNDD

    Pas étonnant. Ils ne savent plus rien faire d’autres. Attendre la veille de chaque élection pour réapparaître et essayer de glaner quelque chose. C’est bien triste.
    Cette proposition n’a rien d’innovant. Si vous pouvez plus laissez la place aux jeunes. Le Burkina à besoin d’idées nouvelles.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Proposition de report des législatives : Les députés auraient-ils la mémoire courte ?
Présidentielle de 2020 : Le CDP Section USA félicite Eddie KOMBOIGO pour sa désignation en tant que candidat du parti
Vie des partis : HAWRE installe les membres du bureau de sa section des Hauts-Bassins
Politique : Roch Marc Christian Kaboré investi pour la présidentielle de novembre 2020
Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès
Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré
Candidature à l’élection présidentielle : Blaise Compaoré donne son OK pour la procédure d’investiture d’Eddie Komboïgo
Échéances électorales 2020 au Burkina Faso : La classe politique rejette le découplage des législatives
Politique : L’Opposition non affiliée contre la prorogation du mandat des députés
Prorogation du mandat législatif : Eddie Komboïgo « met en garde » le président de l’Assemblée nationale
Application de la loi 081 : La coordination régionale des instituteurs principaux dénonce une injustice subie
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : Le Porte-parole du gouvernement donne sa version des faits
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés