Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mercredi 3 juin 2020 à 22h50min
Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

Dans ce communiqué, le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Fada annonce la libération de huit des 12 personnes qui étaient toujours détenues pour suspicion de terrorisme.

Vos commentaires

  • Le 3 juin 2020 à 17:48, par Yinmein En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Voyez vous quand vous etes propres on vous libére. LEs gendarme ne vous abattent pas comme certains veulet le faire croire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin 2020 à 18:24, par Djamou En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Et les 4 autres ? Ont-ils été transférés à la Maison d’Arrêt ou sont-ils morts par asphyxie ?
    Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin 2020 à 20:55, par Dominique En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Donc dans ce pays, c’est aux gendarmes de venir arrêter les gens au marché et décidé qui doit vivre et qui doit mourrir ?
    Que sert alors notre justice ? autant remplacer les palais de justices par des camps de gendarmerie !
    Il faut élever un tout petit peu le niveau de ta contribution.
    On veut tous la paix dans ce pays mais au prix des éxécutions sommaires qui d’ailleurs envenime la situation plutôt que d’arranger.
    Si n’arrive pas qu’aux autres, si ça arrive à un de tes parents tu ne parlerais pas de la sorte.
    On arrête, on enquête , on juge et on condamne si exécution il y’a on doit avoir une preuve pour justifier le pourquoi

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2020 à 06:21, par le nomade En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    C’est une bonne nouvelle de savoir que ces personnes ont ete libérées. On filicite les autorités pour cela. Mais cela veut dire aussi que les 12 personnes exécutées auraient pu être libérées si le Procureur et les OPJ avaient fait correctement leur travail conformément à la Constitution et aux Lois de la République. Maintenant, il faut que ceux qui ont commis ces crimes répondent de leurs actes devant la justice, c’est la seule manière de redonner confiance aux populations et aussi pour que le système judiciaire serve à quelque chose. L’impunité doit être combattue sous toute ses formes que cela vienne des autorités civiles ou militaires. Dans leur combat contre les criminelles, les FDS sont tenues de respecter la loi, elles sont tenues de protéger toutes les populations sans discrimination ni stigmatisation. C’est à ce prix seuleument qu’elles peuvent gagner la guerre ! Que Dieu protège nos FDS et vienne en aide au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2020 à 08:03, par la lumière En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Pour éviter les exécutions sommaires dont vous accuser gratuitement nos Forces de Défense et de Sécurité c’est simple dénoncez les vrais terroristes que vous connaissez et que vous protégez. Là il n’y aura pas d’amalgame entre le bon grain et l’ivraie. Vous savez que c’est grâce à vous que ces terroristes prospèrent par qu’ils sont sous votre gîte. Vous qui connaissez les innocents et les vrais terroristes de grâce aidez-nous, aidez les FDS si vous êtes vraiment sincères dans vos déclarations. Sinon les boys vont travailler, ils vont batailler comme ils ont été bien entrainé pendant leur formation avec le Général Minougou le BIG pour nous assurer la sécurité et permettre à chacun de vaquer tranquillement à ses préoccupations. C’est leur challenge et ils vont vaincre ce combat n’en déplaise aux ennemis du peuple du Burkina. La patrie ou la mort nous vaincrons. Merci camarades

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2020 à 09:55, par SANOU A. Rachid En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Ah oui bon travail. Paligba et moktar, même si la gendarmerie les a abattu il faut comprendre qu’il y’a des gens qu’il ne faut pas donner à la justice parce que la peine de mort est supprimée et on ne peut plus leurs donner autre que la prison même s’ils ont arrosé de balles des gens dans un marché.
    Les honnêtes sont libérés....

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2020 à 11:13, par Steve Biko En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Maryse, ne vous fatiguez pas avec "la lumière" obscure...
    ça ne peut éclairer que les sauve-souris (qui d’ailleurs n’en ont pas besoin, s’il le savait).

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2020 à 09:28, par SANOU A. Rachid En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    YOBI, sur quelle base leur donne l’innocence ? En tout cas, même si les gendarmes les ont exécuté c’est loin pour la simple raison qu’ils soient peulhs la preuve est qu’ils n’étaient pas les seuls peulhs de la localité. S’ils sont pris c’est qu’ils sont responsables.
    Parlant de l’Afrique tu n’est pas le seul à t’y trouver . Je suis née en Afrique et grandir et y vis même toujours.
    Sous le couvert de la vérité le faux nous faisant contre disparaitra à coup sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2020 à 00:41, par Hayi En réponse à : Drame de Tanwalbougou : Huit des 12 personnes encore détenues ont été libérées

    Je suggère au gouvernement d’interdire pour une durée déterminée la circulation des motos de plus de 125 centimètres cube dans les provinces les plus touchées par l’insécurité à l’Est, au Centre-Nord et au Sahel. C’est le moyen de locomotion par excellence des terroristes. Seules les FDS devraient pouvoir utiliser ce type d’engins dans ces zones pour leurs patrouilles et pour contrer rapidement les attaques et assurer la Securite des citoyens. C’est un préalable avant d’engager toute contre offensive efficace contres les terroristes dans ces zones. Sans cette supériorité motrice, nos FDS ne pourront jamais avoir le dessus sur ces derniers (les terroriste) qui ont jusqu’à présent eu l’avantage de l’initiative et décampent allègrement avant l’arrivée des FDS.
    Durant la validité de cette mesure, toute personne qui circulerait dans ces zones avec un engin de cette cylindrée devra être considéré comme suspect et appréhendée. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.
    Les populations comprendront cette mesure si celle-ci est bien expliquée. De toute façon elle sera temporaire, le temps que nos FDS puissent reprendre le desssus dans les zones occupées.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés