Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 1er juin 2020 à 22h20min
Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux  roues saisis et  64 individus interpellés

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Lefaso.net, ce 1er juin 2020, la police nationale annonce avoir saisi 46 engins à deux roues et interpelé 64 individus. La police explique que lesdits individus mettaient « en danger la vie d’autrui au moyen d’acrobaties sur les voies publiques ». Au nombre de ceux-ci, 15 individus sont déjà déférés au parquet pour subir la rigueur de la loi. Une occasion de plus pour la police nationale de rappeler que les acrobaties sur la voie publique sont punies par les textes en vigueur au Burkina Faso, tout invitant les citoyens de dénoncer ces comportements inciviques

Vos commentaires

  • Le 1er juin à 18:11, par Sacksida En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    C’est simple, cette fois-ci il faut faire un constat d’huissiers et en plus des photos pour justifier leur arrestation a la Justice. Ce pays tend a devenir une jungle ou toutes les derives semble permises.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 22:35, par Mami En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Il faut faire sortir des décrets interdisant tout ça, celui qui ne respecte pas prend une lourde amende au dessus de 100.000f. Cfa et les parents vont s’en mêler. Comme ça vous ne verrez plus un gosse sur la voie sauter. Il ya trop de laissé allér au faso aucune décision drastique quand il faut. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 06:46, par Kdiu En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Mettez les au gnouf. Demander 500 mille francs d’amende a payer par les parents. Faire un champ de maïs ils vont cultiver. Il faut que l’État apprenne z utiliser ces délinquants. Une loi peut être prise afin qu’ils confectionnent des briques pour les écoles. On a la main d’oeuvre

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 08:29, par Vérité Indiscutable En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Notre société burkinabé devient terriblement le lieu où tant de parents, uniquement soucieux de la richesse matérielle, pensent éduquer leurs enfants au moyen de quelque cadeaux. C’est tristement donc que ces hors-la-loi mettent les autres en danger impunément et publiquement.
    Félicitations infinies à nos forces de l’Ordre. Que personne ne soit relâchée parce que fils d’une quelconque autorité. On a trop le velours de gros mots dans ce pays et c’est justement le niveau d’éducation des enfants qui révèle la vraie personnalité des parents.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:22, par Mami En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Il faut faire sortir des décrets interdisant tout ça, celui qui ne respecte pas prend une lourde amende au dessus de 100.000f. Cfa et les parents vont s’en mêler. Comme ça vous ne verrez plus un gosse sur la voie sauter. Il ya trop de laissé allér au faso aucune décision drastique quand il faut. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:33, par Le réaliste En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    En réalité, les textes règlementaires existent déjà. Notre grand problème au Burkina, c’est le non respect de nos propres lois et autres textes règlementaires par nos populations notamment du secteur informel, mais également de la frange dite intellectuelle, surtout certains de ceux là-mêmes qui prennent ces textes ou censé les faire respecter. En un mot, c’est l’anarchie, voire l’incivisme dans notre pays depuis longtemps, suivis de l’échec de la restauration de l’autorité de l’Etat après l’insurrection de 2014.
    Les responsabilités de beaucoup de parents sont conséquemment mises en cause dans les comportements délictueux de plusieurs enfants. Parmi ceux qui sont interpellés, vous remarquerez que les parents de la majorité sont des soit disant des gourous dits intouchables ou riches (à cause du vol), qui éduquent les enfants comme s’ils vont aller les vendre au marché. C’est dommage. Les services de police judiciaire ont chaque fois des difficultés face à ces enfants qui n’hésitent souvent pas à insulter même les agents.
    Le règlement définitif de ce phénomène dépend d’abord des parents et ensuite des autorités publiques qui doivent agir en synergie dans la plus grande rigueur.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:39, par arsène bamogo En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Bien fait pour leurs gueules, ces chenapans qui attentent à la vie des usagers et qui en réchappent chaque fois. Ma proposition serait que la loi fasse dérogation en autorisant la police à publier leurs identités accompagnées de leurs photos pour que tout le monde les connaisse. En plus des amendes-fortes j’ose espérer- les engins doivent être confisqués et vendus aux enchères. Et les coupables déférés sans autre forme de procès.Car ce ne sont que de vulgaires assassins en divagation !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 11:06, par Tokouma En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    "Le Réaliste" a tout dit.
    Honte reste à notre pouvoir public (les Ministres d’abord, la Police inactive et la Gendarmerie TROP réservée).
    C’est surtout nos hommes politiques qui parfois RIDICULISENT en les empêchant de faire leur travail.
    Rappelez-vous l’histoire du jeune homme arrêté dans une boîte de nuit où il ne devait même pas avoir accès, alors qu’il y faisait de folles dépenses très abusives.
    Arrêté par la Police, son Papa alors TOUT PUISSANT MINISTRE aurait demandé au Commissaire si il y a une loi au BURKINA qui interdit à un citoyen de dépenser son argent.
    Il a même ORDONNE la LIBÉRATION IMMÉDIATE de l’enfant et c’est ce qui fut fait. Donc allez comprendre.....
    Mais je voudrais comprendre ;
    - Il y a 46 engins saisis et 64 personnes interpelées.
    - les 18 n’avait donc pas d’engins ?

    Que notre Police surtout, CESSE D’ÊTRE INACTIVE aux abords des voies afin de se faire respecter.
    Et surtout que certains d’entre eux CESSENT leur IGNOBLE besogne qu’est de se faire corrompre. Sinon JAMAIS on ne vous respectera.
    Messieurs Les Ministres, c’est à vous que revient l’honneur de donner l’exemple, pour que FORCE RESTE A LA LOI.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 11:31, par saam En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Votons des lois :
    - interdictions aux moins de 18 ans de posséder X genre de motos
    - interdiction aux moins de 18 ans de posséder X genre de portables
    - Interdictions aux moins de 18 ans dans certains lieux publics à partir d’une certaine heure
    - etc...
    Pour semer et cultiver l’amour de la patrie :
    - obligation de faire du tourisme durant quelques jours pendant les vacances pour connaitre les régions de leur pays quand la situation sécuritaire sera plus stable). Ils pourront ensuite aller se prélasser au bord de la mer (avec le soutien de l’état pour organiser ces sorties)
    - obligation de plantations d’arbres ou assainissement de la ville, des hôpitaux, entretien et protection des biens publics
    - sorties de soutiens aux personnes démunies, orphelins, vulnérables dans les différents centres, sport de masse, activités d’éveil au choix )
    Chaque enfant devra être occupé sainement. Les parents doivent se remettre en cause et s’impliquer. Nous tous y gagnerons !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:32, par changeons En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    vraiment bien fait pour ces enfants éduqués par la télévision et laissés pour compte par leurs parents. Comment ces enfants peuvent être des responsables de demain ? Espérons que la loi sera appliquée en leur encontre afin que ça serve d’exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 13:44, par haillé En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Je félicite la police pour ce travail car il y a eu trop de victimes suite aux acrobaties sur nos voies publiques.
    Mais je trouve aussi que nous devons encadrer ces enfants en les dotant de terrains et matériels adéquats car les acrobaties sur moto font partie des sports et loisirs. En regardant ces enfants, on se rends conte qu’ils ont d’énorme talents en la matière, donc pour quoi pas les encadrer

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 13:52, par Yendabri En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Laissez ces jeunes s’amuser. Partout dans le monde les jeunes font des cascades. On peut tirer du positif avec les potentiels de ces acrobates !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:20, par Balbi En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Tant mieux si l’autorité se réveille.
    Une fois j’ai arrêté un enfant qui faisait cette acrobatie sur la voie qui quitte la primature pour le rond-point des nations unis. Sur ma Yamaha dame jai pu le suivre et prendre le risque de l’interpeller au feu du rond point face au CES. je l’ai mis à genoux et la police qui était a proximité est venu s’en quérir du problème. Les agents m’ont dit que j’ai bien fait car lorsque c’est eux qui interviennent, leur hiérarchie leur dit q’on ne les a pas envoyé sur la route pour ça. Ils nous conduit au Commissariat centrale ou j’ai porté plainte. jusqu’à ce jour plus rien. on ne m’a jamais appelé pour m’entendre de nouveau. Au commissariat l’enfant de peau blanche a fait appeler son papa pour le rejoindre et la police m’a demander de partir. Bref, voici des cas .

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:45, par Nongobzanga Sylvain CONSIMBO En réponse à : Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés

    Prendre des risques est une caractéristique des jeunes et vouloir se montrer est assez commun.
    Offrez-leur un cadre qui répond à ces deux aspirations : un concours d’acrobaties. (Les gendarmes font bien des démonstrations...).
    Aux organisateurs de bien ficeler le projet et sa réalisation afin de supprimer les dangers liés à l’utilisation anarchique de la voie publique. Cette propositon se conjugue bien avec d’autres, notamment celles qui font appel aux activités en faveur des démunis ou de toute la communauté (reboisement, animation des enfants...).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés