Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Lighting Africa au Burkina : Le ministère de l’Energie éclaire des directeurs d’écoles du Centre-Est

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 29 mai 2020 à 15h22min
Lighting Africa au Burkina : Le ministère de l’Energie éclaire des directeurs d’écoles du Centre-Est

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Lighting Afica au Burkina Faso, le ministère de l’Energie à travers la direction générale de l’efficacité énergétique (DGEE) a renforcé les capacités des directeurs d’écoles de la région du Centre-Est, ce vendredi 29 mai 2020 à Tenkodogo. Des lampes solaires ont été remises aux participants à l’issue de la formation.

« La problématique de la maîtrise de l’énergie demeure une question fondamentale pour de nombreux Etats, surtout en Afrique, qui font face à une crise énergétique récurrente depuis plusieurs décennies », constate le ministère de l’Energie. En guise de réponse durable au besoin énergétique, le gouvernement burkinabè a fait l’option de la transition énergétique vers les énergies renouvelables avec une orientation vers le solaire et la promotion de l’efficacité énergétique.

Une quarantaine de directeurs d’écoles du Centre-Est a reçu cette formation

C’est ainsi que le projet Ligthing Africa Burkina Faso a vu le jour. L’objectif global est de distribuer 25 000 lampes solaires certifiées Lighting Africa dans 401 écoles du Burkina Faso. La direction générale de l’efficacité énergétique (DGEE), un organe du ministère de l’Energie se charge de la mise en œuvre de ce projet. Elle initie des formations des acteurs pour une bonne appropriation du projet.

La formation du jour vise à donner les informations précises et concrètes sur le projet Lighting Africa au Burkina, a indiqué le directeur général de l’efficacité énergétique, Ibrahim Belem. « L’organisation de cette formation répond donc à un double impératif : communiquer sur le projet avec les éducateurs et échanger sur le mécanisme de fonctionnement des bibliothèques solaires qui seront mises en place dans les écoles bénéficiaires », a-t-il précisé.

Le directeur général de l’efficacité énergétique, Ibrahim Bélem s’inscrit dans la logique : "Donner une lampe solaire et former son utilisateur"

Selon le formateur, Gilbert Kazienga, il s’agit d’expliquer aux enseignants le concept de Lighting Africa sur le plan africain et mondial ; les types de lampes certifiées ; le projet Lighting Africa sur le cas du Burkina Faso (historique et mise en œuvre) ; le fonctionnement de la bibliothèque solaire et sa gestion ; les outils de collecte de données et de suivi-évaluation pour suivre l’état de mise en œuvre du projet.

Le formateur, Gilbert Kazienga

« Une action salvatrice »

La mise en œuvre de la première phase de Lighting Africa a permis la distribution de 16 700 lampes solaires dans huit (08) régions du Burkina Faso, a annoncé Ibrahim Bélem. « Pour cette deuxième phase, ce sont au total 8 300 lampes certifiées qui seront distribuées dans les cinq (05) autres régions du pays. En ce qui concerne la région du Centre-Est, ce sont 1 940 lampes qui seront distribuées dans 33 écoles. Ces écoles ont été sélectionnées après une étude menée par la Banque mondiale qui finance le projet », a-t-il affirmé.

Remise symbolique d’une lampe solaire à une directrice d’école

Pour le directeur régional de l’éducation, Lucien Zouré, ce projet est « une action salvatrice » en ce sens qu’il renforce la qualité de l’apprentissage dans la région du Centre-Est. « Rien ne sert de dispenser les cours si les enfants ne peuvent pas renforcer leurs capacités à travers l’apprentissage à la maison. Pour ce fait, le projet est le bienvenu », a-t-il estimé.

Le directeur régional de l’éducation, Lucien Zouré a invité les directeurs d’écoles à plus d’ardeur pour une formation réussie

Pour une mise en œuvre réussie, Lighting Africa a prévu le « service après-vente ».
« Le projet Lighting Africa est un projet intégré, a rappelé Gilbert Kazienga. Au même moment où nous formons les enseignements pour l’usage de la bibliothèque solaire, nous sommes en contact avec des fournisseurs des entreprises privées qui font la promotion de Lighting Africa. Ces fournisseurs vont passer dans les mêmes régions pour identifier les acteurs locaux qui seront formés à la maintenance des lampes solaires », a-t-il souligné.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Utilisation des drones agricoles : L’approche qui optimise et rentabilise les productions
Projet Norad sur le développement du jeune enfant : Des journalistes à la découverte des interventions sur le terrain
Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Réhabilitation du tronçon Gourcy-Ouahigouya : « C’est beau, solide et techniquement agréable à visiter », selon le ministre Eric Bougouma
Transport des échantillons biologiques : Le ministère de la Santé et La Poste Burkina Faso signe une convention de partenariat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés