Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

« Programme un étudiant, un ordinateur » : Les premiers bénéficiaires reçoivent leurs ordinateurs

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 28 mai 2020 à 23h15min
« Programme un étudiant, un ordinateur » : Les premiers bénéficiaires reçoivent leurs ordinateurs

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle d’ordinateurs aux premiers bénéficiaires du programme présidentiel « Un étudiant, un ordinateur ». C’était ce jeudi 28 mai 2020 à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou.

Le programme présidentiel « Un étudiant, un ordinateur » se concrétise sur le terrain. Ce 28 mai 2020, deux semaines après le début effectif des souscriptions au programme, les premiers bénéficiaires ont reçu leurs ordinateurs. Pour bénéficier de ces ordinateurs subventionnés par l’Etat à hauteur de 60% avec une subvention plafonnée à 100 000 F CFA, l’étudiant en licence souscrit sur la plateforme Campusfaso et paie sa quotité qui s’élève à 40% du coût de l’ordinateur. Il a la possibilité de payer sa quotité au comptant ou de contracter un prêt avec la banque partenaire du FONER ou du CIOSPB.

Les officiels à la cérémonie officielle de repise des premiers ordinateurs

Pour cette première édition, 25 013 ordinateurs sont disponibles pour la période 2020-2021. Près de 1 000 étudiants ont déjà payé pour avoir leurs ordinateurs et la plateforme enregistre plus de 10 000 inscrits depuis le 12 mai 2020. Une opération qui suscite donc de l’engouement selon Alkassoum Maïga et ce, même dans les universités privées. C’est pourquoi, le ministre indique que pour l’édition à venir, 1 000 ordinateurs seront réservés aux étudiants du privé. Les étudiants en Master et ceux du privé devraient aussi être pris en compte dans les années à venir.

Alkassoum Maïga salue l’engouement suscité par le programme

Pour ceux qui s’inquiéteraient de la pérennité du programme, le ministre rassure que « les 40% qu’ils (étudiants NDLR) nous reversent vont servir à lancer une deuxième édition pour accompagner ceux qui veulent ». Donc normalement, c’est un processus qui ne peut pas s’arrêter. Tant que le fonds continuera à être alimenté, le ministre explique que les autorités feront en sorte que tout étudiant puisse accéder à une machine. Selon lui, « ce n’est pas une opération ponctuelle qui va s’arrêter et les fonds ne seront pas orientés ailleurs, on va encore les réinjecter pour encore subventionner une deuxième édition ».

Antoine Toé, étudiant en technologie solaire appliquée et bénéficiaire du programme a tenu à remercier le président du Faso, qui permet aux étudiants, grâce à ce programme, d’acquérir à moindre coût un ordinateur. Il ne manque pas d’inviter ses camarades qui hésitent encore, à y souscrire. « On sait tous que dans le milieu universitaire, on a beaucoup de recherches à faire et pas mal d’exposés à présenter. Et chaque fois, il faut aller au cyber pour faire des recherches et la saisie de texte par page coute 100 F CFA. Mais avec ces ordinateurs, on reste à la maison, on saisit nos textes, on fait nos recherches. Ça va nous permettre d’économiser un peu nos sous. Et comme la connexion aussi est gratuite à l’université, ça va améliorer nos résultats scolaires », a-t-il laissé entendre.

Le ministre Alkassoum Maïga remettant un ordinateur à un des bénéficiaires du programme un étudiant, un ordinateur

Les universités et les cités universitaires bientôt connectées

Si la dotation des étudiants en ordinateurs est saluée par les bénéficiaires, il n’en demeure pas moins que la connectivité au sein des universités laisse à désirer. Sur ce point, Alkassoum Maïga assure que tout est mis en œuvre pour que les universités et les cités soient couvertes par la fibre optique. L’Université Ouaga II l’est déjà et tout est mis en œuvre pour que les autres universités soient couvertes incessamment. En attendant, les souscriptions au programme continuent.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés