Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 27 mai 2020 à 22h05min
Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

À l’occasion de la prière de l’Aïd el fitr, célébré le 24 mai 2020, le Dr cheick Halidou Sana de Dablo a, au cours de son sermon, imploré Allah de renforcer la bonne entente entre les hommes. Après ses invocations, Il s’est appesanti sur le comportement des jeunes sur les plateformes numériques. Ainsi, il a interpellé les jeunes à plus d’union, de fraternité et solidarité. Et surtout à revoir leur comportement sur les plateformes en soignant leurs propos. À adopter des attitudes et des comportements responsables et à respecter les personnes âgées. Aux jeunes qui sont sur les réseaux sociaux pour vilipender, le Cheick interpelle à plus de responsabilité.

Injures, propos discourtois envers les personnes âgées et le manque de respect des jeunes sur les différentes plateformes numériques. Ce sont entre autres les points évoqués par le Cheick de Dablo, Dr Halidou Sana lors de son sermon à l’occasion de la prière marquant la fin du jeune de Ramadan 2020. Face à ces manquements et au non-respect de certaines valeurs cardinales par les jeunes sur les plateformes numériques, le Cheick est monté au créneau pour interpeller les jeunes à plus de responsabilité.

« Prendre le temps de penser sur le bien-fondé des propos que tu comptes écrire sur les plateformes numériques et s’interroger sur sa portée » lance d’entrée de jeu le Cheick Halidou Sana de Dablo. Ainsi à travers ces propos, le Cheick estime qu’avec l’évolution de la technologie, les échanges sont plus faciles entre les hommes sur certaines plateformes.

Mais cette facilité ne doit pas être une aubaine pour les jeunes de manquer de respect aux personnes âgées, à leurs parents, leurs enseignants, aux autorités et à leurs semblables. Ces écarts de comportements observés au niveau des jeunes au Burkina Faso sont regrettables à en croire le Cheick.

Cette facilité a permis aux jeunes de tenir des propos comme ils désirent. Pis, ils ne reconnaissent plus les personnes âgées, ni leurs chefs, leurs enseignants, ni pères et oncles. Pour le Cheick « aucun jeune ne peut prétendre à un avenir radieux dans un pays où certaines valeurs sont piétinées par ceux qui doivent préparer l’avenir ».
S’ils continuent ainsi dans cette dynamique de manque de respect à ceux qui sont plus âgés, ils vont détruire le vivre ensemble. À ce propos, il a cité un savant, Ahamad Sahaoui qui disait : « le monde est intéressant grâce au respect de certains principes et de certaines valeurs que chaque personne incarne ».

Le Cheick supplie les jeunes à revenir sur certaines valeurs qui constituait le socle de nos sociétés car nos devanciers notamment nos grands-pères, nos pères ont légué des valeurs. Et ces valeurs faisaient la fierté du pays. Ces valeurs donnaient une bonne image du pays. Rétablissons ensemble ces valeurs a prévenu l’imam, sinon, le fait de faire des postes pour vilipender les personnes âgées, les présidents et les enseignants manque non seulement du respect à ton propre père qui t’a éduqué et à toute ta famille. « C’est l’image de ton père que tu ternies à travers ce mauvais comportement. Mais si tu as un bon comportement, il faut savoir aussi que c’est la bonne image de ton père présentée à la face du monde » a lancé le Cheik. Et d’ajouter qu’en ayant une bonne attitude, le jeune fait respecter son père, toute sa lignée familiale, sa mère et toute la famille.

Dans le cas contraire, dit-il, un jeune qui se met au sérieux pour manquer du respect à un vieux, doit se prépare car à sa vieillesse, Allah le fera porter un panier de non-respect. Celui qui a le courage de manquer du respect à une personne âgée de son pays, Allah fera de sorte qu’à sa vieillesse, on lui rende la monnaie de sa pièce. Le prophète (PSL), dit-il, affirme que « le jour du jugement dernier ce n’est pas ceux qui ont fait de grande prière qui seront proches de lui mais ceux qui avaient bon comportement ».

Grâce à la facilité de faire les audio, des jeunes insultent leurs pères. « Ce comportement est déplorable pour des jeunes qui doivent relever les défis du futur » s’insurge-t-il.

La vie est très courte d’où cette interpellation à chacun de nous à revoir son comportement et sa manière d’agir. Il persiste en suppliant aux jeunes à revoir leur comportement. Pour lui, le problème ne réside pas au niveau des personnes âgées mais chez les jeunes d’aujourd’hui. Estimant qu’au Burkina Faso, rares sont les personnes qui n’ont pas été victime d’injures sur les réseaux sociaux, le Cheik dit saisir cette occasion, pour interpeller à plus de responsabilité et au respect de certaines valeurs qui constituaient les piliers de la société.

Synthèse du sermon fait par O.I.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 19:22, par Bodo En réponse à : Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

    Allah vous bénisse, Cheick Sana. Est-ce possible de traduire son homélie en langue et de diffuser ?

    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 28 mai à 08:59, par kwiliga En réponse à : Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

      Pardon, mais à mon sens le problème principal des réseaux sociaux est de permettre aux intervenants de se réfugier dans l’anonymat.
      De fait, en déduire que seuls les jeunes y sont inciviques, irrespectueux, nuisibles, relève du jeunisme.
      En outre, il semble également bon de s’interroger sur ces comportements.
      Dans un pays où la jeunesse représente une part conséquente de la population, quelle part leur est effectivement laissée aux postes de pouvoir et de prise de décision ?
      En quelle mesure leur parole est-elle écoutée, prise en considération ?
      Les personnes "plus âgées" nous paraissent-elles exemplaires en toutes circonstances ?
      Attention à ne pas jeter la pierre, sans nous interroger nous mêmes.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 02:13, par Santé En réponse à : Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

    Merci Cher Parent,que Notre Fin Soit Bonne.Je Sombre D’une Maladie Mystique,d’où Je Solicite Votre Doua.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 09:59, par TERMINATOR En réponse à : Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs

    Le mal peut-il encore être guéri ? parce qu’il y a quelques petits comportements qui traduisent jusqu’où certains jeunes sont descendus. Vous les voyez dans leur grain, aucun n’a l’âge de votre fils, vous les saluer, s’ils sont cinq, il y a un qui vous répond, 2 qui ne regardent même pas c’est qui, et les 2 autres vous regardent droit dans les yeux et ne vous répondent pas.
    Je ne suis très vieux, mais c’est avec cette génération qu’on voit ce genre de comportement ou quelqu’un te salut et tu ne lui répond pas en le narguant des yeux. Si en présence physique on peut avoir ce genre de comportement, à travers les réseaux sociaux pas étonnant qu’ils insultent leurs parents. C’est à croire que certains n’ont pas de village. Quand tu rentre au village et que tu rencontre quelqu’un sur ta route qui est le 1er à te saluer en soulevant la main alors même qu’il ne te connait pas, c’est parce qu’il a un sens élevé de l’humanité, un humain a rencontrer un autre humain et c’est suffisant pour se saluer. Et en plus à quelques mètres plus loin tu peux avoir un problème et avoir besoin de secours, ce n’est pas à quelqu’un que tu as négligé il y a à peine une minute que tu pourra t’adresser sans honte. Il y aurait tellement d’anecdotes à raconter. Tu arrive dans une boutique pour un achat, un jeune arrive après toi, lance au boutiquier ce qu’il veut en se foutant complètement de ta commande que tu es en train de passer. Etc Etc.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Épreuves écrites des examens 2020 : Le ministre Ouaro souhaite un bon déroulement de la session et plein succès aux candidats
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Education : Le Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso devrait recevoir ses premiers pensionnaires en octobre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés