Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 27 mai 2020 à 22h10min
Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

Les acteurs culturels de la ville de Bobo-Dioulasso ont tenu une rencontre le mardi 26 mai 2020. Au cours de cette rencontre, ils ont demandé la levée du couvre-feu, car ils estiment que « le couvre-feu n’a plus son sens d’être aujourd’hui ». Si toutefois rien n’est fait, ils menacent d’organiser une marche de protestation le samedi 30 mai 2020 dans les rues de Sya.

Il n’est pas bon être acteurs culturels burkinabè par ces temps qui courent. En effet, depuis l’apparition de la pandémie à coronavirus au Burkina Faso et les mesures drastiques prises par les gouvernants du pays pour endiguer sa propagation, notamment l’instauration du couvre-feu, la plupart des secteurs d’activités ont connu un coup d’arrêt. Le secteur culturel n’a pas échappé à cette conjoncture. Selon cet acteur culturel, Diafodé Kaba Alexandre Diakité, avec le couvre-feu les acteurs culturels sont les plus impactés par la crise du coronavirus.

« Le couvre-feu a été instauré dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Au début, nous avons tous senti son importance et nous avons respecté. Aujourd’hui, nous constatons que la quasi-totalité des activités dans la journée ont repris et tout se passe bien. Actuellement, le couvre-feu empêche ceux qui travaillent la nuit d’exercer pleinement leurs activités. Et nous en tant qu’acteurs culturels, nous sommes durement frappés par ce couvre-feu », a-t-il décrié.

Diafodé Kaba Alexandre Diakité

Il a affirmé que la maladie à coronavirus qui avait entrainé la fermeture de quasiment tous les lieux publics, notamment, les salles de spectacles, les bars, boîtes de nuit et autres lieux de réjouissances, a mis au chômage bon nombre de professionnels du secteur. Au-delà des artistes chanteurs, c’est toute une industrie qui est touchée allant des promoteurs de spectacles aux directeurs des salles, en passant par les différents corps de métiers qui concourent à la tenue des évènements culturels.

« Beaucoup d’entre nous, managers, artistes, gérants de maquis, de boites de nuit, ont vu leurs activités s’arrêter. Donc plus de source de revenu parce que nous sommes durement frappés par ce couvre-feu qui fait que nous n’arrivons plus à mener nos activités. C’est l’heure à laquelle nos clients commencent à venir dans les différents évènements qu’on nous demande de rentrer à la maison et cela est vraiment difficile. Ça fait pratiquement trois mois que des pères de familles souffrent parce qu’ils n’ont pas de quoi nourrir leur famille », s’est-il plaint.

Avant de laisser entendre que le couvre-feu n’a plus son sens d’être aujourd’hui. « Actuellement rien ne justifie le maintien du couvre-feu. Dans la journée toutes les activités ont repris. Les marchés, les transports, les lieux de cultes, pourquoi ne pas lever la mesure du couvre-feu qui fait mal à notre économie ? », s’interroge Alexandre Diakité.

Les acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

A l’en croire, le monde de la culture a beaucoup contribué dans la lutte contre le Covid-19. En effet, malgré le contexte difficile, les artistes n’ont pas dérogé à leur rôle d’ambassadeurs et de modèles pour les populations. Ils ont dans leur grande majorité prêté leurs visages et leurs voix pour relayer des messages de sensibilisation sur les mesures barrières pour endiguer la propagation du virus : par des chansons ou des écrits et appels sur les réseaux sociaux où ils sont suivis par une forte communauté. « Nous étions les premiers acteurs engagés dans cette lutte à travers la production de chansons, des caravanes de sensibilisation, etc. Logiquement si la situation s’améliore, notre secteur devrait quand même pouvoir bénéficier des retombés de cette lutte », a-t-il souligné.

Il a par ailleurs fait savoir que la population est devenue victime du couvre-feu, notamment les détenteurs de boutiques de rues qui subissent permanemment des casses et pillages. Et c’est au regard de toutes ces conséquences que ces acteurs culturels ont demandé la levée de la mesure du couvre-feu. Toutefois, si rien n’est fait, dans les jours à venir ils menacent de passer à la vitesse supérieure à travers l’organisation d’une marche de protestation le samedi 30 mai 2020 à Bobo-Dioulasso.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 15:25, par Lom-Lom En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Quand dans un pays, tout le monde devient spécialistes dans tous les domaines, voilà les résultats ! Ces artistes sont-ils spécialistes en épidémiologie ? D’où sortent-ils ces certitudes ? Savent-ils que même le gouvernement doit prendre langue avec des Comités spécialisés dans chaque domaine avant de prendre certaines décisions ? C’est quand il va y avoir la recrudescence de la maladie quand l’on va encore incriminer le gouvernement pour mauvaise gestion de la pandémie ! Je suis sûr que si on lève le couvre-feu, certains diront que c’est les artistes qui ont forcé la main au gouvernement et que celui-ci ne sait pas ce qu’il veut et que c’est la rue gouverne le pays ! Même si vous êtes en politique, respecter vos concitoyens !! D’ailleurs, quand l’auteur de l’article dit que " les acteurs culturels de la ville de Bobo demandent la levée du couvre-feu, est-on sûr que ces messieurs représentent officiellement tous les acteurs culturels de cette ville ? On en a marre à la fin !

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 22:24, par Alassane En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

      Monsieur, toi même on en a mare de toi.
      Tu sais ce que le couvre-feu nous fait vivre ?
      Il y’a plusieurs pays où la pandémie est grave que le nôtre mais le couvre-feu est levé.
      On s’en fout de toi ton opinion, vous êtes tous pareils. Nous ne voulons plus de ce couvre-feu, qu’il envoie les soldats chasser les djihadistes et arrêter de nous priver de notre liberté. Même les pays occidentaux où ça tue bien, n’as pas de couvre-feu.
      Même un animal qu’on élève a droit à une liberté.
      Connaissant le peuple Burkinabè, le gouvernement en sa tête Monsieur le Président risque de tout perdre a cause de ce fameux couvre-feu. Pire que Blaise Compaoré. Je ne suis ni politicien ni partisans, je suis un citoyen Burkinabè.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:22, par Lom-Lom En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Regardez-les !! De tout ce beau monde, qui a eu l’amabilité de porter un masque par mesure de prudence ? Même pas leurs responsables aux micros des reporters ! Vous défiez qui dans tout ça ? Est-ce pour dire que le COVID-19 est une simple vue de l’esprit et n’est pas une réalité ? Que des sottises et de balivernes ! Que d’inciviques dans ce pays et on trouve moyen insulter les gouvernants !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:45, par kenichi En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    framchmt je me demande lutilite de ce couvre feu qui ne fait quappauvrir les gens et reduire nos libertes.. nos gouvernants aiment quand on leur force la main..

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 18:07, par fasoden En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Mes chers artistes quand le lit du cours serpente, le caïman doit en faire autant. Le couvre feu n’est pas un handicap. Adaptez-vous à la nouvelle situation. Vous n’êtes pas obligés de travailler la nuit. Les industries culturelles ivoiriennes ont fonctionné pendant la crise de 2002 jusqu’à la fin avec tout le succès que vous connaissez. Pourtant le couvre feu était instauré et souvent bien avant 20 heures. Réfléchissez souvent avant de faire des déclarations qui vous discréditent.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 23:17, par jean En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Le couvre feu est inutile..ceux qii nouz impose le couvre feu ont des laissez passer er cest encore eux qui organise des soirees entre amis.. ca fair 2 mois quon est dans cette situation... Mr fasoden , votre egoisme na pas de limite.. apparama vous devez etre dans un autre monde ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 08:12, par Lool En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Vous bobolais, même si on ne veut pas vous critiquer, on est obligé de constater que vous êtes indisciplinés, paresseux et aimant trop les fêtes. Où sont vos cache-nez en ces temps de grande pandémie ? Vous ne méritez même pas d’être écoutés avec vos comportements de voyous. Est-ce que artiste c’est boulot ça ? Vous avez des terres généreuses avec pluies en abondance, allez dans les champs pour produire au lieu de parler artistes.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mai à 10:24, par Soma En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

      Contrôle ta mentalité juste un peu. Tu as une fois nourri un bobolai ?
      Donne moi l’importance de ce couvre-feu ??
      Dans quel pays de la sous région qui maintient son couvre-feu a cause de pandémie ?
      Ne soyez pas aveugle et pensez que nous allons vous suivre. Ils ont tous des laisser passer, nous sommes quoi ou qui ?
      De toute façon, pour chasser Blaise comparé, nous n’avons pas eu besoin de l’avis de toute la population pour agir et si le couvre-feu est maintenu, il aura pire que ça. Toujours pour le voleur, un jour pour le propriétaire.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 11:11, par Un peu de quand-meme En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    @Alassane et Soma,
    Pourquoi dans vos posts, vous pensez que nous devons agir comme les autres pays ? Les autres pays nous regardent pour ériger leurs lois et règlements ? Vous vivez au rythme de vos voisins peut-être ? Ces gens ne sont même pas fichus de respecter les mesures barrières alors que pourront-ils dire à ceux qui vont assister à leurs spectacles ? A moins que vous ce ne soient des tenanciers de chambres de passe ils peuvent très bien s’organiser autrement. Revoyez vos heures et vous verrez ! A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:57, par TANGA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Ca, c’est la meuilleur.
    Vous voulez lever le couvre feu pour faire coller la petite ? Comme cela en une semaine tous ceux qui vont coller et leurs familles et connaissance aurons la maladie.
    Vous devez demander un appui à l’état par ce que ça se sait que vous vivez au jour le jour ; et l’état verra quoi faire. Si non que vous êtes mal placés pour demander la levée du couvre feu, vu le monde que vous drainez.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 13:44, par kayalais En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Tout abord vous vous présentez mal sans cache nez, signe d’incivisme et d’indiscipline.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:27, par SOAMA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Comme vous avez des problème avec les boîte de nuit créez donc des boîtes de jour alors. Dans ce pays là tout le monde se prend pour le nombril de la terre. Des professions dont on ne voit aucun impact sur le pays. Parmi vous qui paiement correctement leurs impôts ? C’est vous qui troublez le calme paisible des populations avec les nuisances sonores.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 20:32, par Le Lynx En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Ce sont ces gars-là qui ont fait foirer la levée du couvre-feu, ce mercredi 27 mai. Le gouvernement voulait lever mais comme ils ont menacé, voilà !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 06:21, par Claude compaore En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu

    Enlever cet non-sense.
    Le couvre feu.maintenant il es ridicule, et pas de sense
    Les gens en nont marre.
    Ces qoi cette nouvelle forme de dictature ?.
    Parceque vous aviez donnés les laissez passe a vos parents , amis .
    Faites molo molo dans la vie.
    On na vu le Blaise qui disait que" sans homme fort il ny a ps de constitution forte".
    Faites tout pour ne pas emboîter le même pas.
    Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Épreuves écrites des examens 2020 : Le ministre Ouaro souhaite un bon déroulement de la session et plein succès aux candidats
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Education : Le Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso devrait recevoir ses premiers pensionnaires en octobre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés