Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • samedi 23 mai 2020 à 19h00min
Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

(Ouagadougou, 23 mai 2020). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des forces armées nationales, a présidé ce jour une session du Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN). A l’issue de cette rencontre, il a salué l’action des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme. « C’est le lieu pour moi de les féliciter, de les encourager et de dire que nous devons rester déterminés dans ce combat », a déclaré le président du Faso.

Au cours de cette session, la situation sécuritaire à l’Est, au Nord et au Sahel a été évaluée. « Ces zones restent des zones de combats, d’insécurité. Nous avons instruit pour que l’ensemble des stratégies ou des tactiques soient prises pour la destruction de tous les postes occupés par les djihadistes », a déclaré le président du Faso.

Cette session à aussi permis de faire le point de la coopération dans la lutte contre le terrorisme au sein du #G5Sahel. La situation des militaires, policiers et gendarmes en formation et qui ont des difficultés pour regagner le pays, en raison des restrictions imposées à cause du Coronavirus, a également été discutée, et des mesures seront prises pour leur retour au Burkina, a assuré le président du Faso.

La lutte contre la #Covid19 était aussi à l’ordre du jour de ce Conseil supérieur de la défense nationale, et Roch Marc Christian Kaboré a positivement apprécié la contribution des forces armées « dans ce combat important que nous menons contre la pandémie du Coronavirus ».

Direction de la Communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 23 mai à 19:29, par Mogo En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    C’est bien tous ces conseils de guerre mais president, premier ministre. PAN aller plus SOUVENT au front rendre visite aux hommes et les remonter le moral. Surtout pendant les fêtes comme ça. Cest très important pour les soldats. La reconnaissance de la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 19:58, par Saksida En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Bonjour son excellence mr le president du Faso.vue que la securite de la population est une affaire de tous, je propose qu on envoit des generaux au front dans les zones àrisque pour securiser les frontieres.un general pour region ,et s il y a manque de generaux ,un colonel major pour une region .donnez un ordre ferme que chacun securise sa zone,vous verrez le terorisme loin de nos frontieres .on a 13 region donc 13 generaux et colonels major et on parle plus de terorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 20:13, par TANGA En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    C’est propre prési.
    Ensemble nous travaillerons pour la libération totale de notre pays et des pays voisins

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 20:37, par Zama En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Vous n’êtes que des incapables comment nous expliquez le fiasco de l’opération antiterroriste pilotée par les 2armées ivoiroburkinabe pour mettre hors d’état de nuir ces voyous côté ivoirien.Les militaires arrivent sur les lieux, aucun jihadiste dans le campement, un haut officier ivoirien à saboté l’opération en faisant fuiter l’information. Nous services de renseignement doivent comprendre qu’en lieu et place des mercenaires ou des rebelles,le terrorisme est devenu l’arme idéale dans la guerre par proxy et s’il faut en disposer pour défendre nos intérêts je ne vois pas de problème. Les américains et les français en savent mieux :"al nostra fait du bon boulot dit Laurent Fabuis"ca veut tout dire.Tout pays sérieux doit avoir ses hommes de main pour faire le sale boulot à sa place,et même recueillir le renseignement précieux chez l’ennemi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 14:53, par Doyen En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Oui, mais vos exécutions sommaires et extrajudiciaires ne sauraient être une"stratégie" de lutte efficace contre le terrorisme. Au contraire, vous exposez le pays à une guerre civile. Ça fait longtemps que les mouvements de droits de l’homme attirent votre attention là-dessus et vous n’écoutez pas. Il faut arrêter ça tout de suite.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 21:27, par walai En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Quelle "situation des militaires, policiers et gendarmes en formation et qui ont des difficultés pour regagner le pays" ? C’est dangéreux pour des autorités de mentir amplement comme cela ou de chercher à déplacer les problèmes. L’affaire des militaires dans les missions unusiennes ; pourquoi ce n’est pas suspendu depuis longtemps ? Le Gal Minoungou est venu et avait abordé le sujet, nous avions applaudi quelqu’un qui a enfin compris qu’on ne peut envoyer plus de 1200 soldats à la fois pour la paix ailleurs, alors que chez soi, ça brûle. As t-on fait taire le Gal sur ce ce sujet là ? Tjors est-il que c’est le premier prb à résoudre. Nous savons que c’est les haut-gradés et les ténors du régime qui ménacent pour qu’on arrête pas ces missions pour s’occuper du pays d’abord. Puisque c’est à eux que ça profite. Les haut-gradés participent à ces missions autant de fois qu’ils veulent, tandis que la participation des soldats et des sous-officiers est restreinte à une seule fois. Les ténors du régime, eux, bouffent dans la location du matériels, puisque chaque pays participant vient avec son matériel. Vous voyez ? Cela veut dire que non seulement les hommes, mais aussi le matériel est améné ailleurs pour des missions onusiennes. Pendant ce temps, il n’ y a rien pour défendre le pays. Idiotie et cupudité macabre quand elles nous tiennent... Est-ce que vous êtes des humains même ? Vous croyez amasser des richesses pour venir vivre où ? Où est Blaise Compaoré aujourd’hui ? Le problème du terrorisme n’aurait pas atteint ce stade, si toutes les ressources étaient mobilisées pour la défense de la patrie. On n’aurait même pas à recruter des VDP, initiatives d’ailleurs aberrante. Les exécutions sommaires n’allaient pas avoir lieu, puisqu’il y aurait assez de soldats et de matériel pour mener professionellement : Mais les FDS étant en nombre restreint, ils ne peuvent que faire les choses à la hâte une fois sur le terrain et repartir. Il n’ont plus le temps d’interroger, parce qu’ils craignent de rester en petite équipe quelque part pendant longtemps. Ce régime est en train de se maudire lui-même. Tout ce sang qui se verse sans enquête approfondie.... Et puis comment voulez-vous même que des soldats se donnent à fond lorsqu’ils reveiennent de missions dangéreuses et n’arrivent même pas à percevoir leurs perdiemmes de 2000frs ou 3000frs/jours ?? Hein ? C’est quoi ça ? Pendant ce temps on engage les hauts-gradés encore dans la lutte contre le Covid 19, là où on fourre les grosses perdiemmes ? Est-ce qu’ on a besoin de donner même des perdiemmes à des gens qui sont juste requisionnés pour autre chose dans un milieu de paix ? Même si le virus est dangereux ce ne sont quand même pas des perdiemmes de 50 000 frs/100 000frs... Quand même.... Roch est sorti juste parce que les élections approchent. Des opérations vont se lancer bientôt pour enrager quelques victoires militaires sur le terrain, et ils feront rentrer des miliaires de l’extérieur. Juste un deal avec les haut-gradés corrompus indignes d’humain et de militaire, pour la cause de l’enjeu électoral. On espère ainsi redorer le blason auprès de la population. Mais, que Roch et son régime sachent qu’isl sont vomis à tout jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 23:55, par Maryse En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Je regrette, mais les exécutions sommaires et extrajudiciaires ne sauraient constituer une stratégie de lutte contre le terrorisme. Alors qu’on constate, malheureusement, que certains FDS s’y adonnent, sans que cela ne vous préoccupe. Banh, Kain-Ouro, Yirgou, etc. Ça commence à en faire trop, monsieur le Président.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 13:49, par Maryse En réponse à : Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.

    Je vois sur la photo, un qui aurait dû démissionner depuis longtemps ! Depuis au moins un an de cela, parce-que sa "stratégie de lutte contre le terrorisme (exécutions sommaires et extrajudiciaires) est très grave et dangereuse ! Dites-moi qui ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Plus de vingt terroristes neutralisés, du matériel récupéré
Terrorisme : La Force Barkhane récupère du matériel appartenant aux terroristes
Lutte contre le terrorisme : Six civils armés tués dans l’Est du Burkina
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés