Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 22 mai 2020 à 22h25min
Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger

Facebook veut lutter contre les profils d’arnaqueurs et aussi protéger les mineurs contre les adultes aux comportements douteux. Messenger, l’application de messagerie du géant californien, dispose ainsi de nouvelles fonctionnalités grâce à l’intelligence artificielle.

Les pervers et les escrocs doivent désormais se tenir à carreau sur Messenger, leur terrain de prédilection. Afin d’aider les utilisateurs à se protéger contre les profils malveillants, le réseau social a présenté, jeudi 21 mai, ses nouvelles fonctionnalités qui repose sur des outils à base d’intelligence artificielle. Ces outils vont « aider des millions de personnes à potentiellement éviter des interactions dangereuses et des arnaques, sans compromettre leur vie privée », a expliqué Jay Sullivan, responsable de la sécurité des produits chez Facebook.

Comment repérer les profils dangereux sans accéder au contenu des messages ? Voilà une question capitale quand on sait que l’entreprise de Mark Zuckerberg compte activer le chiffrement de bout en bout qui est déjà disponible sur Messenger à travers l’option conversations secrètes.

Pour le petit rappel, les conversations secrètes sont cryptées avec un chiffrement de bout en bout, de sorte que les messages, images, gifs et vidéos s’autodétruisent de cinq secondes à un jour après avoir été lus par vous ou votre interlocuteur. Personne d’autre n’y a accès. En principe pas même Facebook.

Si Facebook ne peut lire le contenu des messages, il devra donc s’appuyer sur « l’analyse de métadonnées et de modèles de comportement à l’aide du machine Learning ». Il s’agit par exemple de l’envoi de messages et d’invitations à grande échelle. La plateforme compte également s’appuyer « sur les signalements rapportés aux équipes de modération ». « Pour nous préparer au chiffrement de bout en bout, nous investissons dans des outils comme celui-ci, qui protègent la vie privée des gens sans lire les messages », explique Jay Sullivan.

Des messages d’alerte apparaîtront dans vos échanges avec votre interlocuteur si celui-ci est jugé suspect par Facebook. « Trop souvent les gens discutent avec quelqu’un en ligne qu’ils pensent connaître, alors qu’il s’agit d’un imposteur », a expliqué Jay Sullivan.

La fonctionnalité a commencé à être déployée sur l’application Messenger des smartphones sous Android en mars et sera disponible sur les iPhones la semaine prochaine, selon Facebook. En tout cas, nouvelle fonctionnalité ou pas, n’acceptez pas des invitations de personnes que vous ne connaissez pas. Pour celles que vous connaissez, prenez le soin de vérifier si elles ne font pas partie déjà de votre liste d’amis.

Synthèse de Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Sources : https://www.frandroid.com/
https://www.timeslive.co.za/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Des journalistes outillés pour mieux faire passer l’information sur la maladie
Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger
Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans à l’école des finalités de la loi islamique
« Résomètre » : Une nouvelle application pour évaluer la performance des réseaux de téléphonie mobile
Ministère du Développement de l’économie numérique : Une plateforme unifiée pour appuyer la lutte contre le Covid-19
Godefroy Bazié, journaliste à la retraite : « Un journaliste, c’est la reconnaissance du public, et non celle de l’autorité ou des politiciens »
Région du Centre-Nord : Une radio relais à Barsalogho pour promouvoir les messages humanitaires
Médias publics : Le SYNATIC et l’AJB dénonce des velléités de remise en cause des acquis
Appui aux médias face au Covid-19 : Le Luxembourg donne l’exemple avec 5000 euros à chaque journaliste professionnel
Education : DigiClass, une plateforme en ligne pour permettre aux élèves de réviser et de tester leurs connaissances
Journée mondiale de la liberté de presse : le recul dans le classement de la presse burkinabè, regrettable selon des journalistes de la ville de Gaoua
Burkina : « Nous n’avons pas une presse va-t-en-guerre », déclare le Pr Serge Théophile Balima
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés