Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Monde des affaires : La Chambre de commerce réagit à une campagne de diffamation

Accueil > Actualités > Société • • mardi 19 mai 2020 à 10h30min
Monde des affaires : La Chambre de commerce réagit à une campagne de diffamation

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a animé une conférence de presse, ce mardi 19 mai 2020, relative à une campagne de désinformation sur la CCI-BF, orchestrée par un certain Ferdinand Ouédraogo, gérant du Cabinet d’expertise économique verte/ stratégie internationale (CEOS International SARL).

Sur fonds d’allégations, le sir Ouédraogo accuse la CCI-BF d’être une chambre coloniale, de produire et importer des déchets d’équipements électriques et électroniques et d’être une structure révolue parce que créée par un décret colonial.

Le sieur Ouédraogo aurait débuté ses manœuvres depuis 2018 par des procédures judiciaires au pénal et au civil tendant à déclarer illégale la CCI-BF. Il a donc saisi la justice, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), la presse, l’ARCEP pour demander la fermeture des comptes électroniques de la Chambre de commerce et bien d’autres structures.

La conférence note que la dernière action significative du sir Ouédraogo Ferdinand, a été la création, le 25 avril 2020, d’une association dénommée « chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso » dont les missions sont similaires à celles de l’institution consulaire dont il conteste la légalité. Il a ensuite sommé les travailleurs de la CCI-BF de rejoindre son association, la désormais chambre consulaire du Burkina, sous peine d’une résiliation de leurs contrats et aux banques de traiter désormais le compte de la CCI-BF au nom de l’association qu’il venait de créer.

C’est regard de toutes ces manœuvres et des préjudices causés à la CCI-BF, les premiers responsables ont engagé des poursuites en justice, pour diffamations. La justice qui s’est saisie du dossier a rendu le verdict en faveur de la Chambre de commerce. Elle a sommé Ferdinand Ouédraogo d’arrêter ses manœuvres, de supprimer son association qui n’a aucune existence légale et de verser la somme du million de F CFA, à la Chambre consulaire du Burkina Faso.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 mai à 16:29, par KONOMBA En réponse à : Monde des affaires : La Chambre de commerce réagit à une campagne de diffamation

    Hummm tellement des farceurs au Burkina faso,
    que veut ce monsieur avec ses acolytes ???

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 18:02, par Boris En réponse à : Monde des affaires : La Chambre de commerce réagit à une campagne de diffamation

    Ce fameux Dr ferdinand. c’est apparemment quelqu’un qui est aller faire des études à l’extérieur dans un domaine tres intéressant mais pas encore connu, sinon pas porteur dans le cas de notre pays. Pour avoir suivi ses récrimination par rapport aux déchets d’équipements électriques, j’ai senti qu’il maitrise le sujet. Malheureusement, il n’a pas la bonne manière de faire. C’est dommage qu’il quitte ce domaine des déchets, pour aller sur un autre terrain comme aller créer une chambre de commerce Bis. ET quand on regarde les gens qui l’ont accompagné dans cette initiative de creation de Chambre bis (notamment ceux qui s’agitaient beaucoup lors des élections consulaires passées), on se demande bien si finalement, il n’ya pas des gens tapis dans l’ombre qui téléguide ce bonhomme. Il ya des gens qui sont doués dans la création de structures vides, surtout dans le monde des commerçants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Le gardien de nuit d’une pharmacie, assassiné au cours d’un cambriolage
Bobo-Dioulasso : Des acteurs culturels demandent la levée du couvre-feu
Jeunes et réseaux sociaux : Le Dr Halidou Sana, Cheik de Dablo, en appelle à plus de responsabilité et au respect de nos valeurs
Projet « Santé mentale pour tous » : L’ONG CBM forme des acteurs sociaux de Nouna et Dédougou
Coronavirus au Burkina : Nestlé Burkina renforce la sécurité des enfants
Hauts-Bassins : Des membres d’organisations de personnes handicapées outillés en santé sexuelle et reproductive
AG du SYNADEC : Un appel à la mobilisation générale contre l’application de l’IUTS
Lutte contre la malnutrition : Le consortium Progettomondo.mlal et l’AES-CCC partagent les bonnes pratiques du projet « Ressource terre »
12 détenus morts à Tanwalbougou : Des rescapés auraient dit que les défunts n’ont pas été exécutés par balles
Programme d’emploi des jeunes pour l’éducation nationale : Retour au chômage pour plus de 680 enseignants
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents
Conseil économique et social : Les déplacés internes au centre des préoccupations de la première session ordinaire de l’année 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés