Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

Accueil > Actualités > Opinions • LEFASO.NET • samedi 9 mai 2020 à 16h30min
Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

A travers cette réflexion, l’auteur donne son point de vue sur le mot « soumission » qu’il suggère de remplacer par « être attentionné ». Tout en essayant montrer la différence qui peut exister entre les deux mots. Il pense que le mot soumission n’est point synonyme d’esclavage lorsqu’on parle de la condition de la femme de nos jours.

Et si on remplaçait le mot « soumission » par l’expression « être attentionnée ? »
Nous remarquons aujourd’hui que la majorité des femmes, qu’elles soient jeunes ou adultes, mariées ou célibataires ont parfois du mal à accepter le mot « soumission » notamment la soumission à l’homme. En effet, lorsqu’elles entendent le mot « soumission » elles parlent tout de suite d’« esclave » ou de « bonne à tout faire » en ces termes : « je ne suis pas son esclave », « je ne suis pas sa bonne à tout faire ».

Pourtant dans nos familles, les parents surtout les mamans parlent beaucoup de soumission lorsqu’elles veulent conseiller leurs jeunes filles en âge de se marier.
Qu’est-ce que la soumission en réalité ? Comment est-elle comprise par la majorité des femmes ? Que signifie être attentionnée ?

Le mot « soumission » vient du latin submissio qui signifie action d’abaisser, disposition à obéir selon le dictionnaire Larousse. Cependant, le mot « soumission » est confondu à l’esclavage par la majorité des femmes en ces termes : « la soumission n’est pas égale à l’esclavage ».

Mais que nous dit le dictionnaire Larousse concernant l’esclavage ?

Selon ce dictionnaire, l’esclavage est un état, une condition d’esclave. C’est un état de ceux qui sont sous une domination tyrannique. C’est une dépendance étroite de quelqu’un à l’égard de quelque chose ou de quelqu’un.
Pour une vie harmonieuse et épanouissante pour une famille, je pense qu’il est nécessaire de remplacer le mot « soumission » par l’expression « être attentionnée ».

Que signifie être attentionnée ?

Selon toujours le dictionnaire Larousse, « être attentionnée » c’est être plein d’attention, de gentillesse et être prévenant.

Nous pensons qu’une femme soumise est une femme attentionnée, une femme qui sait faire des anticipations par rapport à telle et telle chose. En effet, cette femme attentionnée, est celle qui n’attend pas que son homme lui demande de prendre soin de lui avant de le faire lorsqu’elle en a la capacité.

La femme soumise selon nous est celle qui connait les habitudes de son homme et qui est à ses petits soins. Sous cet angle, le mot « soumission » ne devrait plus poser problème et les hommes pourraient être également des hommes soumis ☺.
Nous vous donnerons dans les lignes qui suivent qui est la femme soumise et ce qu’elle fait.

Ainsi, la femme soumise serait celle qui sait prendre soin de son homme, la femme douce qui, par son attitude évite des disputes inutiles au sein de son foyer. C’est cette femme qui parle avec humilité, avec amour. C’est cette femme qui pense toujours bien avant de penser mal pour emprunter l’expression de madame Bintou DIALLO.

Comment une femme soumise peut-elle se comporter ?

Pour être une femme soumise, vous pourrez commencer déjà à revoir l’intonation de votre voix lorsque vous vous adressez à votre conjoint. Vous pourrez aider votre conjoint en prenant son sac à sa descente du service. Vous pourrez également l’aider à se déchausser de retour du travail. Vous pourrez mettre ses pieds dans de l’eau tiède salée une fois par semaine par exemple ou tous les soirs après le service selon votre convenance.

Femme, si vous savez que votre conjoint aime le massage ou aime manger telle chose, organisez –vous pour lui en faire une fois par semaine ou par mois sans attendre qu’il fasse la demande.

Cette attitude de femme soumise dans le sens de cet écrit pourrait être adoptée par les hommes également. C’est-à-dire que les hommes pourraient aussi aider les femmes à se déchausser, à porter un bijou, à porter un sac à main, à pousser un chariot au supermarché. Les hommes pourraient également ouvrir la portière de la voiture, tirer la chaise au restaurant ou à la maison pour que la femme prenne place et j’en passe. Cela ne fera que contribuer au bien-être de votre vie familiale et conjugale.

C’est ça être une femme soumise ou un homme soumis (rire). Si vous mettez ces éléments en pratique vous m’en direz des nouvelles.
Nous allons voir maintenant ce que la soumission n’est pas.

Il est important de souligner qu’être une femme soumise dans le sens de femme attentionnée ne signifie pas être une femme qui ne doit pas donner son point de vue face à une situation donnée. En effet, une femme peut bien être une femme soumise, toujours dans le sens de femme attentionnée et faire connaître ses idées, donner son opinion avec toute la douceur qu’il faut, et toute la bienveillance qui va avec. L’important ici serait la manière de procéder. Ainsi, la soumission ne signifie être silencieuse.

Somme toute, le fait de remplacer l’expression « femme soumise » par « femme attentionnée » éviterait sans doute des conflits et des débats interminables au sein des couples et des familles.

Je vous ai montré dans cet écrit l’intérêt qu’il y a à remplacer l’expression « femme soumise » par « femme attentionnée ». Je ne vais pas vous cacher toute la difficulté qu’il peut y avoir autour, car il faudrait un vrai travail de changement sur les mentalités des uns et des autres. Ce changement ne se fera pas aussi facilement. Néanmoins, je vous invite fortement à faire le premier pas en essayant ces quelques astuces et votre couple vous en remerciera pendant longtemps.

So Hierbine Aïcha PALE
aicha_pale@yahoo.fr

Vos commentaires

  • Le 9 mai à 22:15, par Bila En réponse à : Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

    Écrit simple, court, limpide et digeste. Les femmes ou hommes qui ont confondu les deux termes ont brisé leur foyer. Je l’ai vu avec beaucoup d’amis et amies. Je ne me vois pas vivre avec une esclave ou être l’esclave de quelqu’un. Si l’on voit à travers tout service que l’on te demande de l’esclavage c’est que vous n’avez plus rien à faire ensemble. . Encore si on te répond calmement ’’je ne peux pas’’ ça va, mais si tu reçois ’’ je ne suis ton esclave ou ta bonne’’, c’est que c’est mal parti et tôt ou tard ça va péter. Un homme normal ne couche pas avec sa bonne, n’offre pas une affection particulière à sa bonne. Celles ou ceux qui tiennent ce discours ne se rendent pas compte de la lourdeur de leur propos jusqu’à se retrouver seul du jour au lendemain. Mais bon en disant ces propos certains se voeint deja dehors, donc conseil inutile pour ceux ou celles-la
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 23:10, par Lank En réponse à : Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

    Il ne s’agit pas de déplacer les mots dans leur contexte et vouloir les adapter a votre niveau. Le mot soumission dans l’ordre de la relation entre l’homme et la femme, est tiré de la lettre de Paul aux ephesiens du nouveau testament.
    Le texte entier recommande a l’homme d’aimer sa femme comme il s’aime lui et a la femme d’être soumise à son mari.
    Voyez vous, les deux sont étroitement liés et les séparer, déforme le sens profond et la beauté du conseil.
    Situé dans son contexte, aimé devient inconditionnel.
    l’homme n’attend rien de sa femme sinon la choyer, l’entretenir, la soigner, la protéger etc..
    la soumission quand a elle, devient une confiance totale de la femme à son mari’
    Il ne s’agit ni d’esclavage, ni de conditions mais de bonheur durable contre vents et marées......

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 09:12, par Théodore NIKIEMA En réponse à : Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

    C’est juste ce que nous essayons de leur faire comprendre mais hélas elles n’ont jamais réussi à voir la différence. On garde toujours espoir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 21:55, par jeunedame seret En réponse à : Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

    Belle plaisanterie. Mais notre histoire de femmes n’est pas française.Veuillez bien traduire vos idées en langues nationales ; car on comprend bien vos soucis et intentions. Bonne chance de mariage. Que le Larousse nous révolutionne le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 12:04, par jan jan En réponse à : Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte

    Soumission = sous mission, ça veut dire que la femme est en mission chez l’homme. En contre partie, l’homme doit aimer son épouse dit la Bible. Ce qui a amené la révolte de la femme, c’est que généralement elle ne reçoit pas d’amour ou des manifestations d’amour de son conjoint, ce qui déséquilibre l’équation de Dieu pour le rapport époux/épouse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : Résoudre le casse-tête des élections et mobiliser la nation pour faire face à l’insécurité et à la division
Mort Tragique de Georges Floyd : La brutalité policière est un veritable paradoxe
Burkina Faso : Isai Lankoandé alerte sur l’urgence de mettre en place des politiques de limitation des naissances
Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe
Tanwalbougou : La grande muette doit sortir de son mutisme
Politique : « La cause principale de tous les maux du Burkina Faso »
Quand Joseph Ouédraogo parlait de liberté, de race, de religion, de communisme…
Présidentielle de 2020 : Peut-être l’élection la plus importante de la 4e République
Foncier au Burkina  : La richesse qui divise souvent
Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?
Le recours à l’institution coloniale « Chef de canton » est-il une avancée ou une régression ?
Attaques Terroristes : "Le CDP a raté l’occasion de se taire" selon Ragomepaoba Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés