Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • mercredi 6 mai 2020 à 23h36min
Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

Le conseil des ministres, en sa séance du mercredi, 6 mai 2020, est revenu sur plusieurs points concernant la situation nationale. Il s’agit notamment de la reprise des cours dans les établissements d’enseignement et de la gestion du Covid-19.

Au titre du ministère de l’Education nationale, le conseil des ministres a donné instruction pour que les masques soient mis à la disposition des enseignants, du personnel administratif et des élèves. Aussi, les dispositifs de lavage des mains doivent être mis en place avant l’arrivée des élèves pour la reprise des cours. Pour le gouvernement, la rentrée administrative a eu lieu le 4 mai dernier, avec des situations différentes d’une région à l’autre.

La reprise des cours prévue pour le 11 mai doit pouvoir se faire, selon les ministres en charge de l’Education nationale et des Enseignements supérieurs. Mais, prévient le porte-parole du gouvernement, si les élèves n’ont pas le nombre de masques requis, le gouvernement décalera la rentrée de quelques jours.

Pour orienter le reste de l’année scolaire, l’exécutif a adopté un décret portant modalité d’évaluation. Ce décret va permettre une évaluation adéquate et l’achèvement de l’année scolaire.

Au titre du ministère de la Santé, il a été question de la situation du Covid-19. Sur cette question, le département a présenté les axes sur lesquels il travaille pour accentuer la surveillance. Concernant ce point également, une recherche active a été mise en place depuis le 30 avril pour voir les cas contacts, les cas suspects et les cas d’individus ayant des maladies chroniques.

Le ministère de la Santé a aussi présenté les éléments de prise en charge psychologique des soignants et des patients, ainsi que la mise en œuvre des mécanismes de réception des plaintes au niveau de l’hôpital de Tengandogo. Un effort est en train d’être fait pour intégrer les structures privées dans la prise en charge des cas positifs du Covid-19. C’est le cas à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. Cela sera vulgarisé sur l’ensemble du territoire national.

A la date du 6 mai 2020, le compte de riposte du Covid-19 au niveau du Trésor public affiche 1 773 228 718 F CFA.

En plus de ces dossiers, d’autres points ont été abordés au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. Un décret a été pris portant levée de la suspension et prorogation des opérations de révision des listes électorales au titre de l’année 2020.

Egalement, au titre du ministère de la Sécurité, le gouvernement a adopté un projet de loi qui va être présenté à l’Assemblée nationale, portant modification de la loi N°027-2018/AN du 1er juin 2018, relatif au statut de la police nationale. Ce projet va permettre de résoudre le problème de rémunération et des carrières dans ce corps. Cette loi va toucher à peu près la carrière de 225 officiers de police.

Sur la gestion du Covid-19, le porte-parole du gouvernement est revenu sur la question des cas importés. Il a rappelé le décret signé par le Premier ministre qui stipule qu’« est mise en quarantaine toute personne venant de l’extérieur non-munie d’un certificat ». Les cas importés sont des Burkinabè qui étaient bloqués à l’extérieur à cause de la fermeture des frontières. Leur rapatriement se fait dans le strict respect des mesures de lutte contre le Covid-19. Dès leur arrivée, ils sont donc mis en quarantaine. Ils viennent essentiellement du Niger, de la Turquie et de la Côte d’Ivoire.

Selon le gouvernement, dès la semaine prochaine, des mesures de répression seront mises en œuvre à l’encontre des personnes qui refusent le port du masque.

O.I.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mai à 06:24, par internaute En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    D’après des scientifiques, porter un masque/cache-nez en roulant à voiture ou à moto donne la somnolence et même une perte de connaissance. . Et donc provoquerait de graves accidents. Nous sommes donc avertis. Dans un pays comme le notre où on n’aime pas marcher mais rouler (moto, velo, voiture....), cela peut être inquiétant.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 07:38, par Kabret En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Quand on prend une mesure elle doit s’imposer elle même. On n’a plus besoin de sortir dire que les contrevenants seront sanctionnés.Cela montre à quel point l’Etat manque d’autorité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 09:44, par Desire Camille En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    ""Selon le gouvernement, dès la semaine prochaine, des mesures de répression seront mises en œuvre à l’encontre des personnes qui refusent le port du masque"".
    Il y a bien d’autres domaines dans lesquels le gouvernement devra bander les muscles et il recoltera des lauriers. Ce genre de menace ne fait que multiplier mon inquietude par 5. Port de masque, oui, mais quel masque, masque de quelle qualite ? La satisfaction psychologique d’une part et politique d’autre part d’avoir un vulgaire tissu sur le nez ne aurait etre une mesure barriere. Soyons serieux un tant soit peu. Cela ne sera qu’un encouragement a la propagation du Covid. Je reste aussi abattu devant le silience coupable des techniciens de la Sante (j’oubliais que le ministere est en veilleuse avec les mensonges de haut niveau). Enfin, bonne chance au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 10:22, par Oeil En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Quels types de mesures de répression ?. Que le gouvernement soit clair.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:25, par KOLO Idrissa En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Ne soyons pas dupes
    1. les commerçants du grand marché de Ouagadougou sont allés voir le Mogho Naaba et le marché est réouvert
    2. Naabi yaar, Sankare yaar, le marché de dassassogo, les commerçants ont bloqué les voies et le lendemain leurs marchés sont ouverts
    3. Les musulmans de Bobo ont forcé la prière du vendredi passé et les lieux de cultes sont ouverts le samedi soir
    4. La famille de la regrettée Députée Marie Rose rend son témoignage sur la gestion gouvernementale de ce cas très malheureux et le coordonnateur de la riposte est renvoyé.
    Nous avons un gouvernement au coup par coup.
    Le Burkina n’est plus gouverné. C’est douloureux mais c’est le triste constat.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:38, par Touabga En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Le Gouvernement est très déconnecté de la réalité et la mentalité sociales du Burkinabè. Les sanctions vont créer des émeutes. Elles vont donner suite à des échauffourées entre jeunes et forces de sécurité. Le Gouvernement risque bientôt d’être débordé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:51, par Yassou En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Je suis d’accord pour le port obligatoire à la condition que les masques soient mis à la disposition des populations gratuitement ou alors à 50/100 CFA l’unité. Les populations sont assez pauvre pour se procurer un caché nez à 500 CFA comme cela se pratique actuellement dans les de Ouagadougou. Contrôler des populations aux quelles vous n’avez pas fournit de masque, je ne vois pas comment ? La Côte d’Ivoire à commandé des millions de masques pour la population avant la mesure. Notre gouvernement à commandé combien pour nous ?.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:33, par Amadoum En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Pour quoi attender le 11 pour savior si les eleves et enseignants ont acces aux masques. Ce serait un tout petit peu tard. Cette rentree sera decallee !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:35, par Amadoum En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Pour quoi attender le 11 pour savior si les eleves et enseignants ont acces aux masques. Ce serait un tout petit peu tard. Cette rentree sera decallee !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:01, par Made En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Il ya des drapeaux de terroristes implantés dans l’est et au sahel. C’est laba qu’il faut bomber la poitrine et non sur les pauvres citoyens. Les voyous font leur loi sur les routes du sahel et quelle est la sanction ? Un gouvernement de la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:01, par burkinameilleur En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    C’est même très bien de prendre des mesures de répression. cependant il faut reconnaitre que dans tous les secteurs de la vie du burkinabè il faut prendre des mesures de répression (Sécurité, Civisme, Santé, Education, Economie…)

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 17:09, par caca En réponse à : Covid-19 au Burkina : Le non-port du masque sera bientôt sanctionné

    Il faut un moment que le gouvernement arrête sa comédie pour se faire respecter par les citoyens. Vous avez décider de mettre les villes touchées en quarantaine, est ce que les gens ont respecté ? Vous aviez décret un couvre feu, est ce que les citoyens ont respecté ? Vous aviez fermer les marchés et yaars, est ce que les commerçants ont respecté ?
    Maintenant dans le déconfinement total de la population que vous voulez bomber la poitrine d’autorité. Comme le dit l’internaute Made : Il ya des drapeaux de terroristes implantés dans l’est et au sahel. C’est laba qu’il faut bomber la poitrine et non sur les pauvres citoyens. Les voyous font leur loi sur les routes du sahel et quelle est la sanction ? Un gouvernement de la honte.
    Je vois mal un policier mettre une amende à une femme ou un jeune pour manque de masque dans la rue. déjà que vos femmes et maitresses refusent le port des casques en circulation de motos et vélo comment c’est avec les masques que vous allez mettre des sanction ? Le ministre de la communication est quand même intelligent pour se faire berner dans les annonces ridicules.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés