Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Gestion du Covid-19 : « C’est un problème d’organisation, de vision et de leadership », charge Pr Mamoudou Dicko du CFOP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 28 avril 2020 à 23h21min
Gestion du Covid-19 : « C’est un problème d’organisation, de vision et de leadership », charge Pr Mamoudou Dicko du CFOP

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) s’est penchée sur la situation nationale, notamment les questions relatives à la gestion de la crise sanitaire, au dialogue politique, à la « répression » dans les médias publics et au contentieux entre des magistrats et l’Etat. C’était par le truchement de sa conférence de presse hebdomadaire de ce mardi, 28 avril 2020.

Réagissant aux questions des journalistes, les conférenciers sont revenus plus dans des détails sur le dialogue politique national, en relevant que la lettre adressée par le chef de l’Etat au Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) avait pour objet, les élections (uniquement).

« Nous avons dit non, ne peut pas aller rencontrer le chef de l’Etat pour discuter exclusivement d’élections ; parce qu’il y a des priorités aussi de la nation…, exactement comme au dialogue politique de l’année dernière. Nous avons dit qu’il y a le problème de la maladie, de la sécurité, de la cohésion sociale et qu’il est bon qu’on discute de ces questions », confie Pr Mamoudou Hama Dicko, par ailleurs président de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA).

« Ils (le chef de l’Etat et le gouvernement, ndlr) ont exposé l’état actuel de la situation et nous avons formulé des critiques. Par rapport aux élections par exemple, nous avons simplement dit qu’il faut respecter les dispositions de la Constitution. On n’a pas le choix, on est obligé de les tenir ; parce qu’aucune loi au Burkina ne dit que tant qu’on ne révise pas le fichier électoral, il n’y a pas d’élection. Les conditions idéales, c’est que la majorité des électeurs puissent s’enrôler. Prenons le cas de la CNIB, actuellement, c’est une pièce importante d’enrôlement. Il appartient à l’Etat d’octroyer la CNIB (Carte nationale d’identité burkinabè) à tous ceux qui doivent l’avoir. Il n’appartient pas à un ministre qui utilise ses privilèges pour aller distribuer des cartes. Ça y va même de la sécurité des Burkinabè dans le contexte que traverse le pays », a-t-il dévoilé.

Sur une préoccupation relative à la gestion du Covid-19, les conférenciers ont déploré un manque de vision des dirigeants, se traduisant par une application des mesures sans tenir compte du contexte socio-économique du pays. « L’essentiel n’est pas de copier. Vous avez la réouverture des classes programmée actuellement, il a fallu que la Côte d’Ivoire publie son plan de réouverture pour que le Burkina reporte encore... On dit port obligatoire du masque le 27 avril, alors que le grand marché est rouvert une semaine avant (20 avril). C’est un problème d’organisation, de vision et de leadership. C’est cela la politique », analyse Pr Dicko.

Le CFOP-BF dit également noter qu’au moment où un pays comme le Sénégal est à 30 milliards pour la gestion de cette crise sanitaire, le Burkina, lui, est à plus de 100 milliards. « Quelqu’un qui n’a même pas l’eau potable, est-ce que le virus est un problème pour lui ? Prenez les déplacés qui sont à 800 000 personnes, est-ce que le coronavirus est plus important que les problèmes qu’elles vivent ? Qu’est-ce qu’on a fait pour elles, pourquoi n’a-t-on pas fait de ‘‘déplacéthon’’ pour elles ?

Donc, c’est un manque de volonté politique, c’est cela la réalité », relèvent les conférenciers du jour, Pr Mamoudou Hama Dicko et Adama Séré, président du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF). Le CFOP-BF reste donc persuadé qu’il y a du « business » derrière cette pandémie du Covid-19 au détriment du peuple et des populations.

O.L.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 7 nouveaux cas à la date du 17 mai 2021
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 15 mai 2021
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés