Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Concours « Innov Challenge COVID-19 » : 10 000 dollars pour chacun des quatre lauréats

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 23 avril 2020 à 23h25min
Concours « Innov Challenge COVID-19 » : 10 000 dollars pour chacun des quatre lauréats

Le verdict d’Innov Challenge COVID-19, l’appel à propositions de solutions numériques innovantes pour lutter contre le coronavirus, est tombé, ce jeudi 23 avril 2020 à Ouagadougou. Les quatre lauréats retenus ont reçu chacun un chèque de 10 000 dollars américains. C’était en présence de la ministre du développement de l’industrie numérique et des postes, Hadja Ouattara / Sanon, du Représentant-résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela, et du directeur de cabinet du ministre de la santé, Emmanuel Sorgho.

La lutte contre le Covid-19 ne saurait aboutir sans l’intervention du numérique. Depuis l’apparition du coronavirus, plusieurs initiatives sont créées par la jeunesse burkinabè de l’intérieur et de la diaspora pour freiner la propagation du virus. Dans le souci de mutualiser ces initiatives innovantes à travers la mise en place d’une plateforme harmonisée, le ministère du développement de l’économie numérique et des postes, en collaboration avec le PNUD, a lancé, un appel à propositions dénommé « Innov Challenge COVID-19 » qui est l’aboutissement d’un webinaire (séminaire en ligne) qui a rassemblé plus de 160 participants.

Bien que les quatre équipes lauréates aient remporté chacune la coquette somme de 10 000 dollars (environ 5 500 000 F CFA), elles n’ont pas eu la même moyenne de la part du jury international présidé par Rodrigue Guiguemdé, directeur général du développement de l’industrie numérique.

Les quatre solutions primées

Classée première avec 14,95/20, la solution « Diagnose Me » de Traoré Sy Adama et de son équipe permet entre autres de faire un autodiagnostic des symptômes à distance afin d’obtenir un suivi et une prise en charge rapide en cas de besoin, de cartographier les cas suspects, de donner les statistiques en temps réel sur l’évolution de la pandémie.

Quant à la deuxième solution de Romuald Tiegnan et de Sanou Jean Michel, baptisée « Tableau de bord COVID-19 », elle permet la collecte et la consolidation des données afin de faciliter la prise de décisions par les politiques. Elle a obtenu la moyenne de 13,067.

La troisième plateforme, « Mondjossi », avec une moyenne de 12,78, permet la mise en relation avec géolocalisation d’un utilisateur et prise en charge de celui-ci via live chat par un médecin.

Enfin, la quatrième solution créée par Lionel Nikièma, Kader Ilboudo et Fabrice Simporé est un respirateur alimenté par un moteur 12V 8A, et qui dispose d’un dimmer (un commutateur) qui permet de varier l’intensité afin de pouvoir moduler certains paramètres tels que la pression, la fréquence respiratoire, la période de respiration, etc.

Les critères de sélection

Tout en saluant le niveau de réalisation acceptable des solutions présentées, le président du jury, Rodrigue Guiguemdé, a rappelé que le concours s’est déroulé en deux phases. Une première étape qui a permis de présélectionner 14 projets sur les 64 candidatures, sur la base de trois grands critères : l’analyse de la compréhension du problème à résoudre, la qualité de la solution et la durabilité de la solution.

Le président du jury, Rodrigue Guiguemdé, a salué la qualité des solutions proposées

La deuxième phase, elle, qui a consisté en une démo en ligne de cinq minutes, suivie des questions et réponses du jury, a permis de choisir les quatre lauréats sur la base des critères suivants : la qualité de la solution, le niveau de développement atteint, la solidité, le caractère innovant, le design, la capacité de déploiement à grande échelle. Les moyennes ont été calculées après addition des notes des deux phases divisées par deux.

« Tout ne fait que commencer »

Tout en félicitant les gagnants, la ministre Hadja Ouattara a joint sa voix à celle du jury en invitant les lauréats à se remettre à la tâche car tout ne fait que commencer. Il faudra pour peaufiner les solutions qui devront être déployées rapidement au sein d’une plateforme unifiée.

Madame le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Ouattara a invité les lauréats à se remettre au travail

Et pour le Représentant-résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela, qui a salué l’ingéniosité des candidats, ces outils qui sont à l’image d’un véhicule, doivent être à la portée de tout le monde. « Il faut faire une autopsie du véhicule pour savoir ce qui ne va pas. Diagnose Me nous permet de le faire. Ce véhicule a un tableau de bord qui indique à tout moment à l’utilisateur le niveau d’huile, du carburant. Et à tout moment on peut aller échanger avec un mécanicien », a-t-il expliqué avant de lancer « 10 000 dollars, c’est symbolique. Ne considérez pas ce prix comme une récompense du travail que vous avez fait mais comme un moyen de vous honorer ».

Le Représentant-résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela, remettant le deuxième prix au concepteur du Tableau de bord

Le ministère de la santé rassure

De son côté, le directeur de cabinet du ministre de la Santé Emmanuel Sorgho, a exprimé sa gratitude au PNUD mais aussi au ministère du développement de l’économie numérique pour cette initiative et surtout son appui dans la mise en œuvre du centre d’appel qui a permis de passer de 10 à 47 postes.

Le Directeur de cabinet du ministre de la santé, Emmanuel Sorgho, a félicité les quatre lauréats

« Ces solutions permettront de faire un pas de géant dans la lutte contre le coronavirus », a-t-il déclaré, avant de rassurer les différentes parties que les recommandations du jury notamment sur l’élaboration d’une feuille de route en vue du déploiement rapide du portail unifié, seront mises en œuvre rapidement sous l’œil avisé du service informatique de son département.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés