Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Dépistage du Covid-19 : Le CERBA ouvre ses portes aux journalistes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 21 avril 2020 à 23h20min
Dépistage du Covid-19 : Le CERBA ouvre ses portes aux journalistes

Le Centre de recherche biomoléculaire Pietro Annigoni (CERBA) a ouvert ses portes aux journalistes ce mardi 21 avril 2020. Ils y sont allés constater le processus d’analyse des échantillons des cas suspects de Covid-19 dans ce laboratoire privé.

Le Centre de recherche biomoléculaire Pietro Annigoni (CERBA) a arrêté momentanément ses travaux de recherches pour se lancer dans les analyses des échantillons de Covid-19. Depuis le 6 avril 2020, le centre effectue ainsi des analyses de cas suspects ou de contrôle de Covid-19 grâce à des équipements dont elle dispose pour la recherche. Et à ce jour, ce sont 460 échantillons qui y ont été analysés.

Les prélèvements sont ouverts sous hotte pour éviter tout risques de contamination

Des explications de Dr Albert Yonli, vice-directeur du CERBA, les prélèvements sont reçus selon un programme hebdomadaire de la coordination de la réponse à l’épidémie de Covid-19. Le processus débute par la réception des échantillons à 8 heures. « Au niveau du hall, nous procédons à une série de désinfection des différents boxes qui nous arrivent. Ensuite, les échantillons sont acheminés dans la salle prévue pour la réception des échantillons et les opérateurs procèdent à une série de désinfection et à l’ouverture des boxes sous hotte. La hotte est l’enceinte de sécurité réservée pour la manipulation sécurisée des échantillons. A ce stade, ils attribuent un code laboratoire à chaque échantillon en vue d’assurer l’anonymat et la codification tout au long du processus de manipulation des échantillons », explique-t-il. Après la série d’analyses, les résultats obtenus sont compilés et envoyés à la coordination de la réponse à l’épidémie de coronavirus.

Un code laboratoire est attribué à chaque échantillon

Pour s’assurer de la fiabilité de résultats, le CERBA envoie souvent les mêmes prélèvements qu’il reçoit à d’autres laboratoires de référence en vue de comparer les résultats obtenus.

En termes de difficultés, le laboratoire craint surtout d’être à court de réactifs, notamment pour l’extracteur automatique. « Mais en biologie moléculaire, nous avons toujours un système de contournement. S’il n’y a pas l’extraction automatique, il y a l’extraction manuel et l’habilité des opérateurs permet quand même de rendre de bons résultats », indique confiant, Dr Yonli.

Le Pr Jacques Simporé, professeur titulaire de biologie moléculaire et de génétique moléculaire, directeur du CERBA relève pour sa part que « La difficulté réside aussi au niveau de nos appareils. Ils sont fonctionnels, mais ils ont des durés de vie limitées et ils peuvent nous lâcher à tout moment. C’était réservé à la recherche, mais vu l’urgence des choses, on utilise nos appareils de recherche. C’est un sursaut national. On s’est dit qu’on va bloquer ce qu’on utilise pour la recherche pour le Covid-19, en attendant qu’on trouve une bonne solution pour continuer ».

Les journalistes dans le laboratoire

Outre les analyses du Covid-19, le CERBA fait d’autres analyses biomédicales entres autres, des examens d’HPV responsable du cancer du col de l’utérus. Le CERBA est d’ailleurs un laboratoire de référence HPV au Burkina Faso. Le centre réalise également des examens d’hématologie, d’électrophorèse, de charge virale de l’hépatite B, des tests d’identification humaine par l’ADN, de paternité, etc.
Le Centre de recherche biomoléculaire Pietro Annigoni a été créé en 2006 par des religieux camiliens. Ce centre de recherche privé de référence UEMOA forme de nombreux étudiants du Burkina Faso, mais aussi de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 19 avril 2021
Vaccination anti covid-19 au Burkina : Les « prescriptions médicales » de l’Academie des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 18 avril 2021
Riposte à la COVID-19 au Burkina Faso : Bientôt l’administration du vaccin aux Burkinabè
Covid-19 au Burkina : 31 nouveaux cas à la date du 16 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés