Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • lundi 20 avril 2020 à 22h40min
Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

Le grand marché de Ouagadougou, Rood-Woko, a rouvert ses portes ce lundi, 20 avril 2020, après trois semaines de fermeture. Toujours dans un contexte de la maladie à coronavirus (Covid-19), les autorités ont mis en place des mesures de protection, préalable à tout accès à cet espace.

Après trois semaines de silence de cathédrale, le grand marché de Ouagadougou, Rood-Woko, a connu une matinée mouvementée ce lundi, 20 avril 2020. En effet, le ministre du Commerce, Harouna Kaboré, a rouvert officiellement ce marché en présence du maire de la ville de Ouagadougou et de plusieurs acteurs de l’économie burkinabè.

Selon le directeur général de l’Agence du développement économique urbain (AGDEU), Edouard Bouda, la réouverture de ce marché est le fruit d’une réflexion d’une commission dont il a pris part.

Des mesures de protection à l’entrée de Rood-woko

Pendant trois semaines, l’AGDEU en collaboration avec les représentants des commerçants de Rood-Woko, le Conseil national de l’économie informelle (CNEI) et l’Union des commerçants des marchés et yaars du Kadiogo, a mené plusieurs actions. Il s’agit entre autres de la désinfection et la dératisation du Rood-Woko ainsi que des 39 autres marchés fermés, le traçage des lignes rouges délimitant ainsi que les zones d’occupation autorisée du marché et le sens de circulation.

Ces lignes sont les mesures de distanciation entre client et commerçant

Pour le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Beouindé, cette réouverture revêt trois dimensions essentielles. Une dimension politique parce que c’est une décision de l’Etat burkinabè en vue de soulager les commerçants et leur permettre de poursuivre leurs activités. L’aspect économique est vu comme la seconde dimension. A en croire le maire Beouindé, l’économie informelle constitue environ 49% du PIB (Produit intérieur brut) du Burkina et plus de 90% des Burkinabè exercent dans ce secteur. Le côté social est la troisième dimension. « Rouvrir Rood-Woko, c’est permettre à environ 500 000 ménages de Ouagadougou de vivre dignement sans tomber dans la précarité et le dénuement », a-t-il déclaré.

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Beouindé, se félicite de cette réouverture du marché

« Quand le marché était fermé, vraiment ça n’allait pas »

Visiblement touchée par cette réouverture, la commerçante Emilienne Nana n’a pas caché sa satisfaction. « Durant les trois semaines que Rood-Woko a été fermé, ça n’a pas été facile pour nous puisqu’ici, c’est un pays pauvre. Maintenant, on prie le bon Dieu qu’il nous chasse cette maladie », a-t-elle confié.

Pour le commerçant Mohamed Congo, désormais, les activités pourront bien se relancer. « En tant que commerçant, nous savons ce qui se passe dans ce milieu », a-t-il ajouté.

Mohamed Congo, commerçant

« Chaque boutique ne doit pas dépasser deux clients »

« Respectons les nouvelles mesures sanitaires et sécuritaires ». C’est l’un des messages qu’on peut lire sur les affiches aux différentes portes de Rood-Woko. Pour faire respecter ces mesures, des volontaires sont déployés. L’une des 500 volontaires, étudiante en communication et droit, Marie Regtoumda, explique le rôle qu’elle et ses collègues vont jouer dans ce marché pendant un mois. « Nous sommes ici pour sensibiliser les commerçants et les clients sur le lavage des mains, l’usage des gels hydro alcooliques, la prise de température et la distanciation d’un mètre », a-t-elle indiqué.

Marie Regtoumda, volontaire

Pour le président du Conseil national de l’économie informelle (CNEI), Salif Nikiéma, ces mesures sont obligatoires dans le marché. « Nous demandons aux commerçants de faire preuve de discipline, à respecter les mesures de distanciation d’un mètre minimum », a-t-il recommandé. En plus du port de masque ou cache-nez qui est obligatoire, chaque boutique doit disposer d’un gel hydro alcoolique que les clients doivent utiliser. « Et chaque boutique ne doit pas dépasser deux clients », a précisé Salif Nikiéma.
Dans son discours, le ministre Harouna Kaboré a insisté sur les mesures de protection. « Si vous finissez vos courses, si vous n’avez plus rien à faire, rentrez chez vous », a-t-il exhorté.

Le président du Conseil national de l’économie informelle du Burkina, Salif Nikiema

Il faut noter que le grand marché de Ouagadougou est le premier marché à être rouvert officiellement en ce jour. Selon les autorités, c’est une phase pilote. « Nos comportements ici sont déterminants », a signalé le ministre Harouna Kaboré.

Le ministre du commerce, Harouna Kaboré, invite les commerçants à respecter les mesures de protection

Depuis sa réouverture en 2009 suite à l’incendie qui l’a consumé en 2003, Rood-Woko a connu trois fermetures. La première fois en octobre 2014, la deuxième en septembre 2015 et la troisième en mars 2020. « Ce troisième épisode est doublement singulier. D’abord par son contexte marqué par une pandémie tout aussi particulière ; puis par sa durée longue, lassante et éprouvante », a fait savoir Edouard Bouda.

Une longue file d’attente des commerçants à l’entrée du marché

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 avril à 14:37, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Grande sagesse ! c’est comme ça les hommes doivent fonctionner. Il faut être résilient et trouvez rapidement les solutions adaptées a toute situation. S’enfermer et attendre bonnement que la pandémie s’éteigne avant de sortir c’est s’assurer de s’éteindre avant la pandémie. En Corée du Sud , la ministre des affaires étrangère a révélé que des gens guéris ont été contaminés à nouveau . En Chine on étais arrivé à 0 cas , mais dernièrement une centaine de personne ont étés testées positives.Comment voulez vous que dans une telle situation, que l’on s’enferme chez soi attendre la fin de la pandémie. C’est une guerre qui est déclenchée et va au combat en oubliant que d’utiliser tous les moyens de protection pour limiter les victimes. Que ceux qui savent réfléchir réfléchissent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:39, par Natah En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Espérons que les commerçants vont respecter les distances préconisées. Rien ne m’énerve plus que les commerçants qui s’accrochent aux bras des clients dans les marchés africains !! C’est fa ti gaaaannnt.... Donc à quelque part malheur est bon si on apprend à respecter une certaine distance entre client et commerçant à cause de cette maladie...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:45, par Passakziri En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Hé !!! Mbaa Wendé, zoen wan songi do !!
    Quand on vous dit que les Images parlent, c’est pas ca comme ca ? Le presi à montrer à Tengandogo, le PM a montré Avec ses Gouverneurs, maintenant c’est arrivé à Tengandogo. Mieux vaut alors Lever ces mesures de distanciation . Si des règles sont faites pour être piétinées ca n’en vaut pas la peine.
    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:12, par Omar Dao En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Pour moi, les mesures de distanciation sociales sont illusoires dans nos marchés si on ne réduit pas le nombre de commerçants, par exemple par une ouverture alternée des boutiques.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:15, par Le fou En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Regarder un peu les images. Toujours pas de distanciation malgré les mesures prises. J’ai peur pour la réouverture du marché de ROOD WOKO. Où sont passés les forces de l’ordre, la police municipale. Il faut surveiller de façon minutieuse le comportement des citoyens dans ce marché.Il faut veiller à la propriété des toilettes, des restaurants et la manière de s’échanger les billets . Pourquoi ne pas prôner MOBICASH pour les payements ? J’espère que les idées ont belle et bien été mûris par l’ensemble des décideurs ?....sinon moindre erreur nous allons encore critiqué de façon amer ce gouvernement. Dès que le taux de contamination croit de façon exponentielle nous allons mettre cela dans l’ouverture de ROOD WOKO .Les règles et mesures d’hygiène doivent strictement être respecter. Bon vent à vous et Que Bon Dieu nous vienne en aides !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:52, par Balbi En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    La mesure de réouvrir pour soulager en elle même est bonne, mais je m’excuse du terme, beaucoup de commerçants sont indisciplinés et inciviques. Regarder la photo de leur rang pour une première journée de réouverture, Comment ils sont entrain de se coincer. Où est la mesure de distanciation de 1 m ? Dommage. Au moins il s devraient donner le bon exemple le 1er jour. Que Dieu nous vienne en aide seulement, sinon ...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:58, par abdou En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    le vieux père dit que désormais personne ne parle le français ici ;mouvais conclu t-il pourtant mouvais ne pas moore,ce c’est qu’on constate chaque fois les images et les comportement contrèrent de ce qu’on dit ;
    aujourd’hui c’est le grand marche demain le tours est aux grandes mosquées,grands Eglises et temples

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 18:34, par FALL En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Toujours politique et partout politique, tu n’a pas fermé marché et c’est toi qui ouvre marché et avec pleins de cameras.
    LES GENS SONT FORTS

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 19:30, par jan jan En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Je trouve ke la reouverture de ce marche est trop precoce, les mesures sanitaires ne seront pas respectes par les acteurs ki sont reconnus pour leurs indisciplnes, ce ki est tres dangereux car le koro ne blague pas et se transmet tres facilement. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 19:49, par Contribution citoyenne En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Vraiment, je constate avec stupeur et découragement que les autorités communales et gouvernementales n’ont rien compris de la situation de l’heure. Pourquoi les mesures avaient été prises ? Pourquoi on avait fermé les marchés alors qu’on n’avait même pas 10 cas de malades confirmés ? Maintenant que nous avons presque 600 cas, on parle de "on ne peut pas se permettre d’arrêter l’économie parce qu’il y’a une maladie...". Oui, mais, quelle maladie ? Le covid-19 est-elle une maladie comme les autres ? Pourquoi tout le monde entier est suspendu ? Parlant de mesures de protection, je n’en vois pas en partant même de cette cérémonie d’ouverture. Observons bien les photos des reporters. La distanciation est-elle respectée entre les gens qui écoutaient le maire ? Tout le monde portait-il un masque ? Le maire, le ministre et les autres, étaient-ils distants l’un de l’autre de 1 mètre ? Imaginons que un des participants soit un malade asymptomatique du covid-19. Combien de personnes va-t-il contaminer aujourd’hui seulement ? Et nous le saurons dans 2 ou 3 semaines !!! Et pendant ce temps combien de frottements entre commerçants ?? Je ne le souhaite pas mais nous aurons des surprises dans quelques semaines. Entre un grand marché et une église ou une mosquée, où est-ce que les gens sont plus disciplinés ? Les responsables politiques sont très manipulables et manipulés. Nous verrons les conséquences. Je suis de la santé et je sais de quoi je parle. Dans tous les cas, nous savons que c’est le marché et les commerçants qui dirigent le pays. Bon accueil et bonne distribution du coronavirus à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 21:41, par jan jan En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

      @Contribution citoy, le parti au pouvoir pense a sa reelection oh, ils oublis ke ce ne sont pas des mouches ki vont voter, il faut etre vivant et en bonne sante pour voter. Kan je fustige les Mme Billgate et cie sur leurs previsions apocalyptiques sur l’Afrique, j’ai tres peur ke les mois ki suivent leur donnent raison vue l’attitude "inconsciente" de ceux ki nous dirigent.

      Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 00:16, par Mkouka En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Je commente sur cette ouverture tout en me demandant si ca vaut la peine. Je ne peux simplement pas comprendre la mesure de distantiation par rapport a ce que je vois sur ces photos et en presence des officielles. Est ce juste pour se donner bonne conscience ? Et pourtant ils ont eu 3 semaines pour reflechir a la reouverture. Verifier les temperatures cest excellent mais avec des gens venus des quatre coins et alignes presque ton pied mon pied, cest comme si on annulait l’effort de la prise des temperatures.
    Et puis, a quoi ca sert de rappeler les consignes sur des affiches qui s’ adressent a des gens dont la grande majorite est analphabete ? Je suggere plutot un message sonore de sensibilisation a diffuser de facon continuelle, toute la journee, tous les jours, a l’interieur comme a l’exterieur du marche et dans les diverses langues . Un Sankara Inoussa, paix a son ame , nous aurait ete tres percutant a cet effet.
    Que Dieu nous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 00:59, par Voltaïque Indigné En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Ce maire que j’ai nommé le Parain des commerçants de OUAGA ne défend que les intérêts de son clan mais pas ceux des Ouagalais qu’il ignore éperdument. Voyez comment il a laissé les commerçants déborder et envahir la rue : la limite c’était les fossés d’évacuation des eaux de pluies. Ils ont dallé les fossés qu’il utilisent et maintenant c’est carrément sur le bord du goudron qu’ils exposent leur marchandises : les piétons Ouagalais n’ont plus de trotoire dans la rue où marcher. Tout cela avec la complicité passive du maire. Les élections approchant il faut caresser dans le sens du poils ces électeurs potentiels quite à sacrifier l’intérêt général.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 07:54, par TIENFO En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Très grave erreur de la part de nos gouvernants pour deux principales raisons :
    1) c’est l’auto goal spectaculaire qui nous a été servi. Cette réouverture va à l’encontre des mesures barrières préconisées par l’OMS. Avec cette réouverture le gouvernement a agi comme s’il souhaitait une rapide propagation du Covid-19 dans le pays des hommes intègres.
    2) c’est le fait de céder à la pression d’une frange affairiste de la population. Nos dirigeants agissent sans capitaliser les erreurs du passé. Ils ont oublié que c’est parce qu’ils ont satisfait les doléances des magistrats que le pays a basculé dans les mouvements sociaux ou d’humeur sans précédent que nous connaissons aujourd’hui. Comment voulez-vous ouvrir un lieu comme Roodwoko au public et vouloir maintenir les lieux de cultes fermés, les transports communs immobilisés, les écoles verrouillés, etc et vouloir parler d’équité ? Il faut s’attendre dans les jours à venir à une exigence des reprises des différentes activités et à juste raison. Roodwoko était le dernier lieu à ouvrir au public malgré les agents économiques.
    Maintenant que le vin est tiré il faut le boire mais avec modération. Le gouvernement a oublié l’adage selon lequel la santé n’a pas de prix

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 08:49, par beoneré En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Je me demande où va le Burkina. Au nom de l’économie, on décide de sacrifier tout un peuple. C’est bien vrai que la fermeture des marchés a un impact important sur les commerçants car c’est le lieu de leur gagne pain, cependant, ré-ouvrir ce lieu avec autant de légèreté est un suicide collectif, les images en disent long. Aujourd’hui le lavage des mains et la prise de température ne suffisent pas pour stopper la progression, si cela était le cas, la maladie ne sortirait pas de l’aéroport. Arrêtons de répéter les mêmes erreurs. La seule méthode collective qui tienne à ce jour est le dépistage de masse, dépister toute la population pour isoler les malades, garantir une distanciation sociale (au moins 1 m), le port de masque et le lavage des mains. Est-ce que le gouvernement est capable d’assurer cela ?, je présume que non. Mais pourquoi envoyer les enfants des pauvres à l’abattoir pour des intérêts électoralistes.
    Chacun répondra de ses actes. Que Dieu nous pardonne !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 09:55, par KABORE En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Merci à contribution citoyenne dont je partage entièrement l’analyse faite.c’est ma première fois d’intervenir à cette tribune,j’ai bien peur que la catastrophe prévue par l’OMS pour l’Afrique ne commence que par nous avec cette attitude de réouverture spontané du grand marché de Ouagadougou.je constate avec amertume que le danger n’est pas loin.la santé d’abord et le reste viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 12:05, par Deception En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Aucune cohérence dans les actions de nos dirigeants. Sinon je comprends pas que la réouverture des marchés commence par les marchés de la ville de Ouagadougou de suroit le Grand marché. La logique aurait voulu la réouverture des marchés des provinces les moins touchées avant ceux de Ouagadougou qui est l’épicentre de la pandémie. Et même si nous suivons le maire de la ville de Ouagadougou dans sa logique de faire du Grand marché comme un cobaye avant la réouverture des autres marchés de la ville, cela n’a pas de sens. La logique aurait voulu la encore de rouvrir les plus petits marchés, puis d’observer les comportement à petite échelle avant d’envisager la réouverture du grand marché.
    Pathétique.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 16:09, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    @Contribution citoyenne : Je suis d’accord avec vous et je partage vos analyses et inquiétudes sauf sur une chose.

    D’abord, effectivement, les règles que chacun se plaît à rappeler dans son discour ne sont clairement pas respectées dès le premier jour et devant leurs yeux !
    J’ai souris (jaune) en voyant une des volontaires sensés former les gens aux respect des règles qui porte elle-même son masque avec les narines à l’air libre ! Désolant et effrayant...

    Là où on n’est pas d’accord, c’est quand vous dites que le Covid-19 n’est pas une maladie comme les autres. Je suis désolé, mais même si elle est nouvelle, c’est bel et bien une maladie comme les autres pour nous Africains et Burkinabè ! Elle tue même moins que nos maladies "habituelles" !
    La seule différence, c’est qu’elle TUE LES OCCIDENTAUX AUSSI ET PAR MILLIERS et que la panique de la "communauté internationale" nous a gagné.

    Rappelez-vous que chez nous chaque année, nous voyons passer le choléra, la rougeole (en cours actuellement), le palu-dengue, maladies saisonnières qui viennent s’ajouter à ceux qui nous "accompagnent" depuis des décennies comme le paludisme, le sida, les hépatites, la fièvre typhoïde, etc...
    Rien que la dernière vague de dengue au Burkina a tué plus que le Covid, mais personne n’en parle !
    Chaque panier de ménagère ramené du marché contient au moins le typhus et le choléra, mais comme on va laver, on ne s’en soucie même plus !
    Faisons ainsi pour le Covid-19 : Mesures barrières et hygiène !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 16:15, par Mesure Imprudente En réponse à : Ouagadougou : Le grand marché Rood-Woko rouvre ses portes

    Quand on parle on dit qu’ on parle trop. Donc on va s’ asseoir et regarder avec la bouche. Cette ouverture est trop tot. Je ne le souhaite pas mais vous allez voir dans 3 semaines. Les chiffres vont grimper. Pas seulement les chiffres des commercants. Le chiffre de Corona va pas se laisser faire aussi. Il fallait attendre un peu.Ce qui me rejouit un peut, c’est que Corona est comme une balle de Kalach. Ya pas le nom de quelqu’ un qui est ecrit dessus et les hopitaux des blancs ne recoivent plus des gens qui refusent de construire de bons hopitaux chez eux. Donc, soyons pretes. Tund faan nan sa bindou ! Quand quelque chose arrive, faut pas monter sur un arbre pour le regarder. Ca vient, non ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux cas confirmés, 30 nouvelles guérisons, un décès
Lutte contre la Covid-19 : L’ambassade de France au Burkina fait don de matériels à des institutions de la protection civile
Covid-19 au Burkina Faso : 20 nouveaux cas et un décès à la date du 26 septembre 2020
COVID-19 au Burkina : 35 nouveaux cas enregistrés à la date du 25 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : Le ministère de la Communication souhaite l’adhésion des journalistes
Covid-19 au Burkina : Douze nouveaux cas et trois guérisons à la date du 23 septembre 2020
Covid-19 : Des chercheurs burkinabè mutualisent leurs connaissances pour contrer la pandémie
Covid-19 : Le secteur minier africain durement éprouvé
Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas et 8 guérisons à la date du 22 septembre 2020
Lutte contre le Covid-19 : La Croix-Rouge burkinabè offre du matériel au ministère de la Santé
Covid-19 au Burkina : 22 nouveaux cas confirmés
Covid-19 au Burkina : Face au relâchement des mesures barrières, les leaders communautaires appelés à la rescousse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés