Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • dimanche 19 avril 2020 à 22h25min
COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

Dans un article en date du 19 avril 2020, le journal béninois " Les pharaons" affirmait que "Le Professeur Somé Magloire, Conseiller spécial du Premier Ministre du Burkina Faso, affirme que plusieurs ministres burkinabè testés positifs au (SARS-CoV-2), ont été traités avec le produit APIVIRINE du béninois Valentin Agon". Une allégation que dément le Pr Somé dans ce droit de réponse publié sur sa page Facebook.

Droit de réponse
A Rodes TVWEB et lespharaons.africa., etc.

J’ai été sidéré et complètement bouleversé par votre publication sur ma prétendue révélation sur Apivirine qui mêle mensonge et vérité.

Quand on veut faire la publicité d’un produit, on s’en tient strictement à évoluer sur le champ de la vérité pour mériter la confiance des éventuels clients.

J’ai été mis en contact avec le Dr Valentin Agon par le professeur Jacques Nanéma. Agon s’est déplacé chez moi le dimanche 22 mars conduit par Alain Gouba, un Burkinabè travaillant dans une ONG. Il m’a remis son produit pour les membres du gouvernement qui se sont déclarés positifs au test du Covid-19. Je remis dans l’après-midi les produits au professeur Ouaro pour distribution à ses collègues testés positifs. Quant à Barry, c’est son aide de camp qui est passé le chercher.

J’ai gardé une boite pour moi-même. Le 22 mars, je n’étais encore qu’un suspect. La veille, j’avais appelé le 3535 parce que je n’arrivais pas à soigner une angine depuis une dizaine de jours. Une première équipe de médecins est passée le 22 mars, au moment où Agon et compagnie quittaient mon domicile.

Monsieur Agon a présenté son produit comme ayant les deux possibilités préventives et curatives. Je décide le soir même du 22 mars de prendre le produit à titre ou préventif ou curatif. Le lendemain matin, Monsieur Agon passe dans mon bureau et me remet plusieurs dizaines de boites pour les mêmes personnalités, car pour lui, pour soigner un malade, il faut cinq boites.

Dans l’après-midi, une autre équipe médicale passe me faire le prélèvement. Le 25, on me communique le résultat : « vous êtes positif, une équipe médicale passera chez vous ».
Confiné chez moi, je me livre à mes travaux universitaires en suspens. Je travaille d’arrache-pied de 7 à 12 heures et de 14 heures à 19 heures.

Le 2 avril, je prends conscience que je fais de l’automédication et cela peut se révéler dangereux pour moi. J’appelle un médecin qui me prescrit des antibiotiques et de la vitamine C et émet des réserves sur la phytothérapie.

Le 4 avril, j’informe le conseiller technique et le directeur de cabinet du ministre de la santé, que j’ai été testé positif depuis le 23 mars, mais que l’équipe de la réponse qui avait promis de passer, n’est pas passée.
Un quart d’heure après, je reçois un appel. On me promet qu’une équipe passerait. Le même soir autour de 17 heures, une équipe est passée et je lui ai signifié qu’à défaut d’un traitement lié au protocole officiel du Burkina Faso, je me soigne avec l’apivirine, accompagnée d’une autre solution phytothérapique.
Mais mon médecin m’ayant demandé d’arrêter l’apivirine qui est sans doute cause que j’ai eu une thrombophlébite au pied gauche, je promettais d’arrêter le traitement de l’apirivine le soir même du 4 avril. L’équipe médicale promet que si le test est négatif, elle me recommandera de rester confiné pour encore deux semaines. Mais au cas où je serais encore positif, on me mettrait sous la chloroquine et l’azithromycine. Le lundi 6 avril autour de 19 heures, l’équipe de la réponse m’appelle pour m’informer que je suis négatif.

Mon témoignage, je l’ai fait à mon collègue et ami Jacques Nanéma. Nous partageons la conception de la contribution significative de l’Afrique à la recherche d’une solution contre le Covid-19. Jacques a souhaité que je témoigne publiquement. Je lui ai dit qu’en raison de la thrombophlébite que j’ai eu, mon témoignage aurait un effet boomerang sur le produit de notre ami béninois. Si je dis que j’ai guéri, il faut aussi que je puisse dire par honnêteté que j’ai eu un effet secondaire, et cela n’est pas bon pour son produit. En plus mon médecin m’a demandé d’arrêter la prise de ce produit.

Au même moment, l’apivirine faisait l’objet d’attaque. Un autre collègue, un pharmacien m’informe que la réaction de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique est liée au fait que le produit n’est pas homologué au Burkina Faso. Agon devrait faire une demande d’introduction de son produit pour vente dans notre pays, ce qu’il n’a pas fait. Pourtant il avait bel et bien été informé de la démarche à suivre !

Quand la presse du Bénin publie que le Dr Valentin Agon dénonce un complot occidental contre son produit, j’ai appelé immédiatement celui-ci pour le conseiller de garder le silence et de ne plus jamais parler jusqu’à ce que les essais qui se font un peu partout sur son produit soient concluants. L’Apivirine étant, selon lui, en essai à New York, il ne devrait plus parler de complot occidental contre son produit.

Mon collègue Nanéma transfère mon témoignage à Agon qui décide de m’envoyer un journaliste. Je l’appelle pour lui dire que je ne témoignerai pas parce que son produit n’étant pas régulier au Burkina Faso et qu’en raison de tout le tapage, de la contrepublicité faite autour de l’apivirine, j’ai, en tant que conseiller du Premier ministre, un devoir de réserve.

Par la suite, Jacques qui sert d’intermédiaire à Monsieur Agon me demande de renseigner un questionnaire en donnant l’âge et le sexe des personnes soignées et de dire quelles sont celles qui ont pu en guérir. J’ai envoyé cette réponse au collègue Nanéma :
« Je ne peux pas donner toutes ces précisions. Agon m’a remis ses produits pour une catégorie de gens. Les dirigeants malades. Ensuite, veuillez m’excuser de ne pas renseigner le questionnaire parce que je ne suis pas chargé du suivi des malades. Je ne peux pas dire quels sont ceux qui se sont effectivement traités avec le produit ».

Quand je lis dès la première phrase de la publication, l’allégation selon laquelle « Le professeur Somé Magloire, Conseiller Spécial du Premier ministre du Burkina Faso, affirme que plusieurs ministres burkinabè testés positifs au (SARS-CoV-2), ont été traités avec le produit APIVIRINE du béninois Valentin Agon », je suis profondément choqué par ce mensonge et poignardé.

Monsieur Agon m’a utilisé comme intermédiaire, confiant que son produit pouvait soulager les malades à un moment où le gouvernement burkinabè n’avait pas encore défini de protocole de traitement du Covid-19. Mais je n’ai jamais affirmé, ni à Jacques, ni à Agon que « plusieurs ministres ont été traités avec le produit APIVIRINE ». D’ailleurs en entrant en contact avec certains d’entre eux, ils m’ont dit qu’ils n’ont pas utilisé ce produit. Ils ont été l’objet d’un suivi médical régulier et ont été traités par le biais de la biomédecine.

Je suis partisan de la solution africaine au traitement du Covid-19. En Chine, en Europe même, à côté des protocoles qui font débats entre médecins de différentes écoles, il y a plusieurs essais en cours. Il y a un défi à relever pour le traitement de cette maladie. Et je serais heureux que l’Afrique y contribue. C’est pour cette raison qu’en échangeant entre collègues partageant le même avis que moi, je ne me gêne pas de dire que l’apivirine mériterait d’être testé. J’ai même défendu cette idée au ministre Alkassoum Maïga. Je lui ai même demandé d’engager la négociation avec sa collègue de la santé pour obtenir cet essai. Si l’essai n’est pas concluant ou convainquant, on déclasse sans hésitation le produit.

Je comprends aussi la méfiance des autorités sanitaires burkinabè, du fait que le Dr Agon a eu le tort de n’avoir pas suivi la démarche d’introduction de son produit dans notre pays.
Si l’on doit encourager les initiatives endogènes, il faut bien que nos promoteurs de produits, pour être crédibles, suivent bien la législation en vigueur.

Pr Magloire SOME

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2979702968735572&id=100000876957255

Vos commentaires

  • Le 19 avril 2020 à 22:41, par Bao-yam En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Je retiens que le Pr Magloire Somé a pris l’apivirine et est guéri du covid19. Il peut avoir été guéri pu pas par ce produit mais ça vaut le coût de le tester. Pour le reste, il y a un peu de politique. Je doute fort que tous les fabricants des produits qui pullulent dans nos pharmacies ont entrepris les démarches pour les homologuer au Burkina. Si un produit est efficace, c’est au pays d’aller négocier avec le fabricant pour l’avoir chez lui. L’Africain a tendance à nuire à ses frères. Il faut faire une étude pour démontrer l’efficacité ou non du produit au lieu de vouloir discréditer le produir sans preuve.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 01:17, par Panafrican En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      L’Africain n’aime pas ce qui vient de chez lui. Si le produit était made in France ca se serait passer autrement.
      Regarder même les experts chinois qui sont arrivés. Ils n’ont même pas été mis en quarantaine. On a eu une confiance aveugle sans les controler. Je vous dis, ça aurait été des experts venus d’un pays africain on n’allait non seulement les mettre en quarantaire et aussi leur faire un test de controle. C’est cela l’africain : dénigrer son frere et faire les éloges du blanc.
      Ce constat est beaucoup plus dans les pays francophones, ceux anglophones sont mieux affranchis.

      Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 06:01, par Pagnagdé En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Monsieur Bao-Yam, vous êtes drôle en toute connaissance ou par ignorance. Ce n’est pas ainsi que marchent les choses. Il y a trop de produits en circulation, si le pays va courir derrière toutes ces personnes qui disent avoir soigné le Covid-19 il ne nous restera pas beaucoup d’essence. En plus, le nombre de traitements que le prof dit avoir eu c’est au moins deux. Il y a sans aucun doute l’apivirine mais il a aussi pris autre chose. Alors soyons attentifs.

      Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 06:40, par Michel TOE En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Cher ami Bao-Yam, je voudrais vous dire que votre affirmation SI UN PRODUIT ES EFFICACE C’EST AU PAYS D’ALLER NEGOCIER AVEC LE FABRICANT POUR L’AVOIR CHEZ LUI est totalement FAUX. Vous ne connaissez pas la procédure de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (A. M. M). Alors éviter des affirmations gratuites et approchez-vous des instances du Ministère de la Santé pour avoir l’information EXACTE.

      Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 07:03, par Mr ou Mme Bao-yam En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Il ne s’agit pas de politique ici, au contraire ces faits ce sont passés loin de tout tapage, il faut savoir garder raison aussi dans nos analyses : il s’agit plutôt de malhonnêteté, de transgression de règles et d’informations réelles ! Et si, je vous affirme que tous les produits que vous trouvez en pharmacie ont une autorisation sinon votre médecin n’allait pas vous diriger en toute confiance vers ces dernières... nous vivons dans un monde organisé avec des règles, si nous africains voulons concurrencer les occidentaux sur certains terrains il faut accepter d’être reglos. C’est ce qu’ont fait les chinois, les japonais, les coréens les brésiliens et j’en passe, il n’y aura pas d’autre voie pour les africains...la science est la science avec ses règles !

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 22:49, par Yaco En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Cet Agon va vous mélanger ici. S’il était honnête il allait attendre les résultats de l’essai clinique avant de modifier les étiquettes de son produit et multiplier le prix par 5.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 01:51, par Sidpassata Veritas En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      @Yaco, merci pour votre propos.
      Moi aussi j’ai suivi les débat autour de Apivirine et il me semble que le problème se pose moins pour la qualité du produit que du comportement à tendance affairiste de son fabriquant.
      Tant qu’il ne prendra pas la patience de suivre les procédures qui permettrons à des autorités politico-administraves de voir suffisamment claire sur la qualité (efficacité antivirale, toxicité, effets secondaires ou même indésirables...) il ne trouvera aucun gouvernement ou aucune firme pharmaceutique et peut-être même pas de médecin traitant pour engager sa responsabilité quant à la garantie et à l’autorisation d’utilisation comme médicament.
      Le problème, si je l’ai compris, c’est qu’il ne suffit pas de dire que ça soigne, mais il faut pouvoir dire quel risque on prend en avalant le produit, et dans quel cas ce produit doit être déconseillé (contre-indication) et quelle dose ne pas dépasser (dose létale),.
      Quand le Burkina a accepté de commencer l’essai clinique, si Monsieur était resté tranquille pour attendre les résultats, on allait avancé d’un pas. Mais il a commencé à commercialisé le produits comme si c’était un médicament de la rue. En mettent ainsi la charrue avant les bœufs, il complique la taches des scientifiques et des autorités Burkinabè qui voulait lancer l’essai clinique. On voit qu’il est très pressé de pouvoir vendre son produit à prix d’or. Mais quelle autorité politique sous les avis scientifiques sûrs de quel chercheur va-t-il prendre le risque d’autoriser l’utilisation d’un médicament sans les précautions nécessaires pour savoir le niveau de risques pour le patient. Au cas où l’on se rend compte plus tard que le produit a un effet nocif qui est ignoré, qui sera tenu pour responsable en cas de plainte ?
      Voilà pourquoi je crois avoir compris que si monsieur Agon continue dans sa méthode, son produit restera au stade de la vente informelle et de l’usage sans autorisation qui n’engage que la responsabilité du patient et du fabriquant.
      A mon humble avis, le problème de la promotion de Apivirine, c’est Monsieur Agon qui peine à laisser à son produit suivre la voie qu’il faut pour devenir un produit standard, alors qu’il semble qu’il existe depuis déjà une dizaine d’années environ.

      Répondre à ce message

      • Le 20 avril 2020 à 15:38, par Jean Jacques En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

        Bonjour à tous,

        Merci au Prof SOME d’avoir pris son temps pour donner tous les détails concernant son aventure avec APIVIRINE.
        Franchement j’ai suivi le Dr AGON, il faut dire que j’ai vraiment était déçu de lui. Pour la promotion de son produit, on dirait qu’il est devenu un vulgaire commercial au lieu d’être un vrai chercheur. Je l’ai suivi sur les ondes au Bénin même à RFI ce dimanche. Il sort complètement du cadre de chercheur et devient un commercial.
        Le problème de APIVIRINE est le Dr AGON lui-même. Il a cru avoir la manne du ciel tombé sur lui et ne ménage aucun effort pour parler de complot de ceci et cela ! C’est vraiment dommage pour lui. S’il avait fermé sa bouche et attendre les conclusions des essais, il allait en sortir gagnant mais ses tapages médiatiques le desservent beaucoup.
        Je suis un africaniste convaincu mais si nous voulons nous faire respecter partout, il faut accepter de suivre les normes établies. Dr Agon, vous gagneriez en évitant les tapages médiatiques et en présentant les excuses aux gens que vous avez vexé et accepter de suivre les procédures que les uns et les autres vous demande jusqu’à la conclusion des essais en cours ou à venir. Surtout restez silencieux.

        Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 23:02, par Sama François En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Le Pr. a été soigné par l’apivirine c’est une certitude. Mais même si le Pr. a eu des effets secondaires, rien ne dit exactement que c’est du au produit parce que cela n’a pas été vraiment prouvé. Afin de lever tout doute, pourquoi ne pas mettre en pratique l’essai clinique dont parlait le Pr. Maïga ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 14:46, par yssif En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Quelle incohérence dans un si court texte ? Pour la guérison c’est certainement l’apivirine vous dites. Mais pour les effets secondaires c’est certainement les autres produits associés. Allons, revenons à la raison. L’apivirine est probablement très efficace mais son promoteur est son premier pourfendeur en ne lui laissant suivre le cheminement balisé conseillé en telles circonstances. Je touche du bois et si tous ceux qui guérissent du covid étaient ensuite quelques mois plutard tous victimes d’AVC on fait comment ?

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 23:21, par Hamon En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Voila, ce béninois est un menteur doublé de fauxtypisme sans borne qui veut beurrer ses épinards en exploitant la notoriété de nos illustres personnalités. Même si son produit guérit, il a des effets secondaires qui sont aussi dangereux que le Covid-19. Donc à quoi bon de sortir d’une maladie pour entrer dans une autre. Et puis son produit est en essai au Burkina Faso. Apparemment, ce médecin béninois sait que son produit ne passera pas au test de validation, c’est pourquoi il s’est précipité pour faire la promotion de son produit et glaner quelques sous avant qu’on ne disqualifie son produit quand le résultat des essais va sortir. POUAH !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 23:31, par Kouda En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Hey Magloire,
    Conseiller spécial du premier ministre,
    tu te transformes en délégué médical pour Agon et tu t’attends à quoi ?
    Ou bien tu viens de parachuter dans ce monde ?
    J’espère que cela te servira de belle leçon dans le futur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 00:05, par JB En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Tout un professeur, conseiller spécial, qui se lance dans l’aut0-médication pendant plus de 10 jours et qui, en cachette fait la distribution à des membres du gouvernement ! L’idée qu’il y a derrière c’est que nos dirigeants veulent se soigner se sauver d’abord avec de se préoccuper de la population !

    On reste perplexe devant votre témoignage car vous n’arrive pas à prouver que vous n’avez pas été guéri par l’apivirine. C’est le traitement que vous avez suivi et vous êtes guéri. Pour conclure que l’effet secondaire que vous avez ressenti est dû à l’apivirine, il qu’il y ait plusieurs malade qui témoignent avoir eu le même symptôme. Ensuite, si vous avez été guéri du Covid-19, il faudrait voir la gravité de l’effet secondaire par rapport à l’effet bénéfique de l’apivirine.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 00:20, par ZEUS En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Il faut aussi retenir qu’un nombre très élevé de personnes guérissent sans developer une forme sévère de la maladie : près de 80% dans les pays où les statistiques sont suivis aujourd’hui !
    Personne donc ne peut affirmer à partir de ce cas qu’il a été guéri par l’Apivirine !
    Je ne connais le Professeur ni d’Adam ni d’Eve mais son écrit est clair , raisonné et d’une sagesse sans équivoque dans cette situation.
    Le Burkina n’est pas une passoire !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 01:51, par Sidpassata Veritas En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    @Yaco, merci pour votre propos.
    Moi aussi j’ai suivi les débat autour de Apivirine et il me semble que le problème se pose moins pour la qualité du produit que du comportement à tendance affairiste de son fabriquant.
    Tant qu’il ne prendra pas la patience de suivre les procédures qui permettrons à des autorités politico-administraves de voir suffisamment claire sur la qualité (efficacité antivirale, toxicité, effets secondaires ou même indésirables...) il ne trouvera aucun gouvernement ou aucune firme pharmaceutique et peut-être même pas de médecin traitant pour engager sa responsabilité quant à la garantie et à l’autorisation d’utilisation comme médicament.
    Le problème, si je l’ai compris, c’est qu’il ne suffit pas de dire que ça soigne, mais il faut pouvoir dire quel risque on prend en avalant le produit, et dans quel cas ce produit doit être déconseillé (contre-indication) et quelle dose ne pas dépasser (dose létale),.
    Quand le Burkina a accepté de commencer l’essai clinique, si Monsieur était resté tranquille pour attendre les résultats, on allait avancé d’un pas. Mais il a commencé à commercialisé le produits comme si c’était un médicament de la rue. En mettent ainsi la charrue avant les bœufs, il complique la taches des scientifiques et des autorités Burkinabè qui voulait lancer l’essai clinique. On voit qu’il est très pressé de pouvoir vendre son produit à prix d’or. Mais quelle autorité politique sous les avis scientifiques sûrs de quel chercheur va-t-il prendre le risque d’autoriser l’utilisation d’un médicament sans les précautions nécessaires pour savoir le niveau de risques pour le patient. Au cas où l’on se rend compte plus tard que le produit a un effet nocif qui est ignoré, qui sera tenu pour responsable en cas de plainte ?
    Voilà pourquoi je crois avoir compris que si monsieur Agon continue dans sa méthode, son produit restera au stade de la vente informelle et de l’usage sans autorisation qui n’engage que la responsabilité du patient et du fabriquant.
    A mon humble avis, le problème de la promotion de Apivirine, c’est Monsieur Agon qui peine à laisser à son produit suivre la voie qu’il faut pour devenir un produit standard, alors qu’il semble qu’il existe depuis déjà une dizaine d’années environ.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 02:03, par Yako En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Amateurisme jusqu’au sommet de l’état. Voilà un conseiller de la cour qui se procure de médicaments dans la rue pour soigner les ministres de la république. Deux questions : 1- Que pense l’ordre des pharmaciens lorsque le gouvernement sensé faire appliquer la loi contre la fraude ( médicament non homologué ) se livre à la promotion de médicaments de rue ?. 2- Que prévoit la loi dans ce cas de figure qui s’apparente à une tentative d’homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui, voire association de malfaiteurs ? Dommage que face au drame du covid-19 la république devient cette structure informelle où on se passe les comprimés par terre comme des cacahuètes et pourtant il s’agit bien du gouvernement du Faso ! Yako

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 10:48, par sydwaya En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Moi ce qui me gêne c’est l’attitude du Pr. Nanema Jacques. C’est tout simplement scandaleux. Voici un philosophe qui subitement devient un délégué médical qui distribue des médicaments mais ce n’est pas cela qui est grave. Chacun de nous a sans doute déjà proposé un produit de la pharmacopée à des connaissances. Le drame ici c’est que Pr. Nanéma se comporte en vrai faux délégué médical en donnant les produits et en se chargeant des enquêtes d’évaluation à l’aide de fiches d’enquête pour le béninois. Un vrais scandale pour un homme de son rang et au regard de sa spécialité : Philosophe . Est-il complice du docteur-commerçant béninois ???

      Répondre à ce message

      • Le 20 avril 2020 à 16:12, par Yako En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

        Il ya lieu d’approfondir le sujet à savoir s’il ya pas eu de transaction d’argent au sommet via nos chers prof-
        délégués médicaux en vue d’obtention d’agrément de mise en vente du produit au Burkina Faso.Il est quand même curieux qu’un produit à la recherche d’homologation puisse être servi au sommet c.à.d ceux là même qui sont sensés donner les autorisations nécessaires à sa commercialisation. Il ya là manifestement la volonté de corrompre les décideurs.S’agit-il d’un énième scandale covid-19 à Ouagadougou ? Aucune piste n’est à écarter. Yako

        Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 15:47, par Jean Jacques En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Yako,

      Toi tu parles. Si c’était toi tu ferai quoi ? Un ministre ou Conseiller du Premier Ministre est avant tout un être mortel. Devant la maladie, nous sommes tous déshabillés. Il faut donc arrêter de raconter n’importe quoi. devant une maladie sans remède on se met à ce qui peut vous donner l’espoir de guérir ! Ministre ou pas devant la mort, nos réactions sont pareilles.

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 04:00, par Matou à Sikassossièra En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    M. SOME , comment un grand comme vous , voulez vous faire de l’auto médication ? Vu la manière de faire entrer Apivirine au Faso Ce Monsieur allait inonder nos yaars et marchés comme ces médicaments qu’on retrouvent dans beaucoup de marchés de la sous région. CARTON ROUGE POUR PR MAGLOIRE.
    Je félicite le Professeur Maiga Alkassoum , honnête personne d’avoir stoppé net l’utilisation de l’Apivirine au BURKINA FASO. M. AGON Son comportement n’est pas digne d’un Africain. J’ai eu à suivre plusieurs de ses interventions sur les réseaux sociaux et dans d’autres presses. Cest Le genre de personne omnibulée par le gain facile. Toutes personnes qui croient succer le sang des Africains en profitant de cette détresse sanitaire vont à coup sûr déchanter. Comment ce Monsieur qui se dit grand professionnel ignore les voies à suivre pour introduire à médicament Dans un Pays ? En plus il fait du tapage médiatique pour rien. Si M. AGON croyait qu’avec Apivirine il allait arracher la deuxième place dans le classement des Milliardaires à Bill Gate alors il a carrément dérapé. Il faudrait qu’il s’investisse dans d’autres projets. L’Apivirine cest la fin du rêve ou du miracle de ce Beninois très bavard et trop pressé.
    En outre je Profite dire au Pr. Alkassoum de continuer à rester intègre car le peuple suit de prêt Tous ces gros gourmands qui comptent s’enrichir sur la misère de notre peuple. Éviter de mettre des milliards pour commander des kits pour tests rapides des escrocs sont en ordre de bataille pour vous salir.
    Dès les premiers signes confirmés mettez Tout de suite les patients sous traitement. Cest moins cher et efficace. Le Sénégal a une longueur.d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 05:12, par Omar Dao En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Cela fait décidément beaucoup de choses autour de ce fameux médicament et de son promoteur qui semble plus se préoccuper de la publicité et de la promotion du produit que de démontrer son efficacité.
    Je retiens dans cet écrit du Pr Magloire SOME avec quelle facilité les "grands" ont accès aux tests et se font chouchouter par les équipes d’intervention dès qu’ils ont un symptôme. Pour le reste, il va falloir nous dire où en est le test du produit.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 05:37, par rakis En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Nous sommes tous panafricanistes et sommes pour des solutions africaines aux problèmes africains. Mais il s’agit ici d’un domaine sensible : la santé voire la vie des citoyens. La plus grande prudence doit être de mise. Il n’y a aucun mal à tester ce produit du Dr Agon, ainsi que tous les autres proposés dans notre pays. Suivons les protocoles, soyons prudents comme des serpents et restons ouverts sans être naïfs. Il y a trop d’enjeux autour de cette affaire. Pourquoi faire autant de bruit pour un produit qui cherche encore à faire ses preuves ? Pourquoi passer ce produit sous les mentaux alors qu’il peut rapidement faire l’objet d’un essai dans la transparence pour situer tout le monde ? Chez nous au village, les meilleurs produits sont ceux qui coûtent le moins cher et surtout ceux qui ne font pas de bruit. Si y a bruit il est fait par le patient après sa propre guérison ! Meilleure santé à tous les malades et RESPECTONS LES MESURES BARRIÈRES !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 06:06, par Passakziri En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Je suis peiné de constater qu un petit escros mélange professeurs et ministres dans mon pays ! Compatriotes, à qui avons nous confié notre pays ? Si l on y prend garde, ils fonceront droit au mur avec nous.
    Quant à vous professeur Somé ,vous vous êtes comporté comme un illettré tout comme votre autre collège Nanema. Finalement c est décevant de la Part d intellectuels .Quand on vous dit qu au moins 80 pour cent guérissent spontanément, ça ne vous dit rien ? Ni Raoult, ni Avagon , encore moins Rajoelina n ont trouvé quelque chose de miraculeux. On a affaire e des gens aux pseudo surdimensionnés qui nous présentent de non découvertes comme des découvertes du millénaire dans la recherche d une reconnaissance, de l argent, ou par sinple Schizophrenie.

    Passakziri.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 06:11, par Sorbonne En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Si ce que je viens de lire est correcte c’est qu’il y a bien des doutes sur l’efficacité de l’apivirine dans la lutte contre le covid-19. Comment comprendre que Monsieur AGON court dans les bureaux de M. SOME pour donner des boîtes de son produit pour partager aux membres du gouvernement testés positif tout en sachant (puisque lui même Docteur) qu’il fallait des essais au préalable ? Là il y’a anguille sous roche. Il voulait simplement prendre les gens de vitesse pour faire passer son produit tout en "feignant d’ignorer que 80% des malades du covid guérissent sans grand soins " .Encore une fois il faut respecter les gens monsieur le " yoruba" AGON.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 06:34, par Fernando LeChe En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Monsieur le conseiller spécial du PM sachez que le monsieur vous a utilisé pour la promotion de son produit sauf que le retour que vous lui réserver est hors de l’entendement.sinon comment comprendre que vous prenez des produits pour les membres de l’exécutif tout cela parce que vous êtes proche du PM. Voyez vous vous transgresser les règles basiques de la démocratie vous n’avez pas a prendre des produits pour les autres membres de l’exécutif ce n’est pas votre rôle.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 08:17, par OUATTARA Fatié En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    En la matière, soyons prudent et réservé. La vérité ne fait que commencer à tomber. On en saura plus d’ici là. Comme il est dit dans la série, « au commissariat de Tampy tout finit par se savoir ». On pourra faire le point après coronavirus.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 08:42, par Kôrô Yamyélé En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    - Pour moi Kôrô Yamyélé, ce béninois Valentin Agon me rappelle étrangement un certain Traoré Karim qui fut ici PDG de IAPM. Voilà aussi un monsieur qui a pu tromper tous le Gouvernement de Blaise Compaoré en son temps et former tous les ministres avec le PM en tête sur la Gestion Axée sur les Résultats. Jusqu’à ce que la télé a filmé et montré tous les ministres à tables comme des écoliers avec Blaise himself !! Et voilà que ce béninois, au lieu de passer par les centres de santé et les cliniques, fonce tout droit vers les autorités les plus hautes pour distribuer son produit !! Rien que des charlatans ces béninois !!! Et il bavarde trop pour être crédible !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 08:52, par Ouattara Badioré En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Bonjour à toutes et à tous.
    La charrue a été mise avant les bœufs dans la gestion du dossier Apivirine-covid-19 au Burkina Faso ; cela n’est pas à l’honneur des Conseillers de la Nation en matière de recherche phytopharmaceutique. Au lieu de reconnaître ces erreurs, de maladroites tentatives sont entreprises pour présenter des malades qui auraient été guéris par l’Apivirine. Malheureusement pour eux c’est "dans la bouche du professeur Magloire Somé qu’ils veulent manger leur piment" : peine perdue, pour ceux qui connaissent l’homme.
    Avec tout le respect que je dois à mon pays, permettez-moi de dire ceci : Au lieu de regarder notre index pointé vers l’Apivirine, regardons notre pouce qui nous prie de corriger les erreurs scientifiques qui empêchent les gélules antidrépanocytaires FACA de franchir légalement nos frontières. Ironie du sort, ce que nos instances pharmaceutiques reprochent à l’Apivirine, c’est la même chose que le reste du monde nous reproche en ce qui concerne ces gélules FACA : Absence de preuves scientifiques (efficacité, innocuité, stabilité)
    La drépanocytose étant un des facteurs de comorbidité liés au covid-19, nous serions plus crédibles si nous apportions à ces gélules ce qui leur permettrait de mieux soigner les drépanocytaires à travers le monde entier. Cordialement.
    Dr Badioré Ouattara, pharmacien d’industrie PhD, IRSS/CNRST 70261714

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 11:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      - Dr Badioré OUATTARA, toutes mes salutations et toutes mes félicitations pour votre dévouement et votre engagement. Ce pays est plein de crocodiles aux crocs acérés qui veulent tout dévorer devant eux pour eux et eux tout seuls. Moi Kôrô Yamyélé je vous connais très bien et celà depuis l’INERA où je venais régulièrement apporter mes résultats aux chercheurs qui faisaient leurs tests dans mon exploitation. Quand je venais à Ouaga, je profitais pour faire un crocher à l’INERA pour leur donner les relevés que j’ai effectués pour eux. Bref, Badioré, je prie Dieu pour toi et que ce Dieu soit ton soutien et que tout le mal dont tu es victime sur ta raison soit un violent coup de bâton sur le dos de tes ennemis et des sacs de sable sur les têtes de ceux qui te font barrière. Salutations de Kôrô Yamyélé.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 10:20, par Yamsoba En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Merci pour les éclairages des uns et des autres. Personnellement j’ai un autre point de vue sur ce problème. Les porteurs de projets autour de nos dirigeants, respectez votre pays et ses dirigeants. Comment un étranger peut-il réussir quelque soit sa dextérité, à s’introduire aussi facilement chez des hautes autorités d’un pays avec des produits qu’il distribue comme des petits pains. Pire, produits destinés à plusieurs ministres supposés malades. S’ils ont osé prendre ce fameux produit même s’il est efficace, c’est extrêmement grave pour notre sécurité nationale. Et si c’était du poison sous une forme ? Il faudrait impérativement que les Burkinabé arrêtent cette naïveté suicidaire, cette idée d’être bons, gentils envers les étrangers etc.... qui nous coûte chaque fois cher. Je jure qu’ailleurs ce monsieur serait copieusement fouillé et interné pour des investigations avant d’avoir accès à ces lieux. C’est scandaleux, et je suis certain qu’un Burkinabé ailleurs n’obtiendrait jamais cette facilité que nous offrons aux autres ici chez nous. Le monde a changé avec cette maladie , profitons pour nous mettre au pas sinon ,nous aurions rien compris de la marche du monde. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 16:20, par Jean Jacques En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Yamsoba,

      Il ne faut pas faire d’amalgame en cherchant stigmatiser les étrangers dans le pays. Les Burkinabè se trouvent partout et excellent dans plusieurs domaines parce que les gens les ont ouverts les portes. Il faut savoir raison garder. En plus selon ce que le Dr Agon lui même a dit a fait ses études à l’UO. Je pense qu’il a usé de ses connaissances pour pouvoir entrer en contact avec ces hautes autorités. Le Dr Agon est donc un produit de l’UO.

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 10:37, par podio En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    "Il m’a remis son produit pour les membres du gouvernement qui se sont déclarés positifs au test du Covid-19. Je remis dans l’après-midi les produits au professeur Ouaro pour distribution à ses collègues testés positifs. Quant à Barry, c’est son aide de camp qui est passé le chercher".
    Au delà de l’affaire du Covid-19, il faut faire attention en transmettant ce genre de commissions. Pour une question même de sécurité.
    De toute les manière tous les protagonistes de cette affaire devraient revisiter toutes les étapes et analyser tous les faits et gestes afin qu’à l’avenir on ne conduise pas en amateur.
    On vous remet des traitements pour des personnalités, et on vient après vous demander de remplir un questionnaire !!!!!!
    C’est de la malhonnêteté intellectuelle.
    Je pense qu’il faut remonter les bretelles à ce monsieur afin qu’il comprenne que les choses ne se passent pas comme ça. Avez-vous moins au moment des faits pris langues avec les spécialistes dans le domaine des recherches pharmaceutiques ?
    Je penses qu’au Burkina on doit prendre conscience d’une chose "mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut" N’importe qui ne devrait pas s’occuper de n’importe quoi !
    ça vaudra mieux pour nous

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2020 à 11:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      - Mon frère podio, il ne faut pas chercher loin les compétences. Voilà Dr Badioré OUATTARA qui a écrit ci-dessus. Il est une compétence et une excellente competence du reste ! C’est un spécialiste en pharmacie d’industrie, profil qui ne court pas les rues parmi les pharmaciens et ils le savent. Malheureusement en bon homme de l’Ouest, il dit la vérité quand elle pointe et ce caractère lui a coûté toujours cher dans un milieu où les gens veulent ’’manger’’ ou si tu veux ’’brouter’’ sans rendre compte. Il a été bloqué de toute part jusqu’au palais de justice !! Sinon ce monsieur est très compétent et travaille avec une approche scientifique. Par exemple avec ce COVID-19, il pourrait faire oeuvre utile dans ce fameux Comité de suivi dont les membres, tous des ’’têtes noires’’ ou ’’Kounfinw’’ en dioulas qui se contredisent à souhait !! Que connait un Dandjinou pour pavoiser et faire son malin dans ce Comité ? Rien et absolument rien ! Que connait un Alkassoum dans ce domaine même s’il est Pr an socilogie pour gêner les gens dans ce travail ? Rien !! Au Dr Badioré OUATTARA, un groupuscule de faussaires lui a retiré par force la paternité de son produit contre la drépanocytose et jusque-là on le torture moralement. Je suis entièrement d’accord avec ceux qui disent que le Burkina n’aime pas ses fils valeureux ! Voyez ce monsieur qui a inventé la variété de Riz NERICA (New Rice for Africa) hautement productive ! C’est un parent au Dr Badioré OUATTARA et lui aussi est un Dr chercheur qui est un OUATTARA dont j’ai oublié le prénom et c’est en CiI. qu’il a fait ses recherche et trouver le NERICA sinon si c’était ici, les flibustiers et autres tire-aux-fancs et coupe-jarrets scientiques allaient le bloquer ! Il n’y a pas que sur les routes qu’il y a les coupeurs de routes, il y a aussi des coupeurs de route dans le milieu des scientifiques Parmi lesquels on trouves des Docteurs Es Vols des idées des autres ou des Docteurs Es Plagia & Escroqueries ! Qui veut lancer le premier satellite du Burkina à partir de Koudougou ? C’est aussi son parent au Dr Badioré aussi un OUATTARA !!! Chers burkinabè mossis et non-mossis, soyons honnêtes les uns envers les autres à cause du pays mais pas à cause de nos ventres insassiables !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 20 avril 2020 à 14:19, par Ouattara Badioré En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

        Mon cher frère, contre vents et marées j’ai décidé de rester dans mon pays et affronter ce qu’on imaginait inattaquable. La terre du Burkina Faso sait ceux qui oeuvrent pour rehausser son nom, ils n’ont d’aucune ethnie ou région particulières, le bon et le mauvais se côtoient et partout.
        Jouons notre partition et ne nous préoccupons trop des autres. Cordialement

        Répondre à ce message

      • Le 21 avril 2020 à 13:22, par SOME En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

        Mon koro quand tu dis des choses serieuses tu vois que je te soutiendrai toujours !
        bref le vrai probleme au burkina c’est ce tribalisme rampant qui depuis le debut meme de l’existence de ce pays l’a toujours bloque sinon ce pays regorge de plein de genies
        Nos dirigeants s’ils savaient se departir de cela et faire appel au patiotisme du peuple nous n’aurions pas de compatriotes qui se noient dans les oceans ou se font vendre en lybie ou maltraites en chine. Le pire de tous ce sont ces docteurs es.... qui ne sont que des docteurs es VOLS comme tu le dis si bien.
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 11:13, par Marie En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Quelle affaire ce Covid-19 ! Nos éminents professeurs de philosophie, tel Jacques Nanema, se muent en représentants d’un produit pharmaceutique non certifié ? Serait-ce l‘oisiveté due à la suspension des cours qui donne à Jacques ce loisir ? Ou faut-il y voir une adhésion idéologique ? Ah bah Jacques, l’ère des Presocratiques et Socratiques est révolue ; la Philosophie n’est plus cette mère de toutes les sciences, et le Philosophe n’est plus le tout-savant. La Médecine, devenue bien plus complexe et technique, s’est émancipée de la Philosophie. Et par conséquent, permets que l’on te conseille de ne t’en tenir qu’au déchiffrage du Discours de la Méthode de Descartes, de la Critique de la Raison Pure, entre autres Critiques, de Kant..., à vos étudiants. Laisse les choses de Medecine aux professionnels de la chose médicale. Éclairer la raison sur le Jugement Téléologique de Kant n’est déjà pas une petite affaire. Qu’il faille aussi s’occuper de vente de comprimés homologués ou non, ma foi, la Philosophie, c’est certain, ne s’en sortirait pas.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 11:24, par Alain En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Il est clair que le comportement du docteur Agon dans cette affaire est plus que condamnable. Mais tout de même, comment peut on avoir un comportement aussi léger à ce niveau de responsabilité ? Remettre un médicament non homologué à des membres du gouvernement... Ça fait peur de savoir que ces gens nous gouvernent

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 12:17, par triste En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    En l’absence d’études avec un protocole randomisé scientifiquement, on ne peut tirer de conclusions pour un ou quelques témoignages. En effet, tu peux prendre ce médicament et guérir, de la même façon, tu aurais été guéri sans. C’est là, tout le problème ! Maintenant, le Dr Agon se comporte à la limite comme un charlatan et c’est triste et regrettable ! Le COVID 19 est une opportunité si tu as le produit miracle mais il ne faut pas sauter sur l’occasion pour faire n’importe quoi car il y va de la vie des patients. Tu peux prendre ce médicament mais connais t’on tous les effets secondaires qui peuvent être pire (voire mortel) que la maladie. Quand on dit de ne pas s’automédicamenter, ce n’est pas par hasard. Un médicament peut être très efficace pour l’un et contreindiqué pour d’autres parce qu’il prend déjà un médicament. Les interactions médicamenteuses tuent beaucoup et on l’oublie très souvent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 12:44, par Pity En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    S’il est avéré que l’Apivirine est passé de 2500 frs a 12500 frs, il ne faut pas se pleurer. Les hauts délégués médicaux et autres hauts cobayes de AGON avaient des commissions de courtage si alléchantes qu’ils ont totalement perdu toute raison en se mettant eux même en danger de mort et en exposant la population burkinabè au même danger de mort. Ce qui est totalement malhonnête est que les plus rusés comme d’habitude ont incité par des faux témoignages les gens a en prendre, tout en se gardant de prendre leurs propres dotations gratuites. Au fil du temps, les choses se dévoileront d’elles mêmes et la déception sera forcément grande quant a la respectabilité de certains.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 13:01, par caca En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Encore des polémiques et des critiques faciles que le PF n’aime pas. Un Professeur qui se fait frapper publiquement par manque de discernement quand à une visite d’un Dr charlatan. Parfois le silence est meilleur sagesse à cultiver que l’exposition des talents.
    En somme, on fait plus de publicité de ce DR charlatan avec son produit. Même dans son pays, il n’a pas pu mettre de confusion et alors pourquoi le Burkina devient-il une poubelle du panafricanisme. Ce n’est ainsi que la mémoire de Thomas Sankara sera réhabiliter durablement. Hier, il était un certain Kémi, et aujourd’hui un Agon. Qui sait demain celui qui viendra encore pondre les saletés.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 13:03, par Le libre penseur En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Mr le Ministre,
    vous avez affirmé que vous avez pris ce produit jusqu’à même des effets secondaires sont apparus !
    C’est simple, vous avez été guéri par l’Apivirine.
    Vous affirmez également que vous avez envoyé le produit à vos amis, les dirigeants du pays. C’est simple : Il ont pris le produit et même certains guéris une semaine après ! Il faut reconnaître que le produit est magique !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 13:24, par Le Pacifiste En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Mr le PR Somé, l’APIVIRINE vous a soigné. même si vous avez pris des remontants, il faut reconnaitre que ce ^produit vous a délivré du covid. il faut rendre grâce à Dieu. Vous avez usez de votre droit de réponse pour répondre à un article, c’est votre plein droit. Mais en tant que conseiller, il serait bon d’éviter ces genres de situation

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 13:25, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Les actes déjà posés par ce monsieur Agon sont assez clairs : Regardons le tableau :

    1°) Grâce à des relations bien placées au plus haut niveau de notre état, il obtient la réalisation d’une étude clinique en bonne et due forme. Non seulement il ne pouvait pas financer une telle étude lui-même, mais il obtient que le Burkina et son CNRST fasse pour lui ce qu’on n’a pas encore fait pour notre propre trouvaille, (le FACA) et que son pays le Bénin n’a pas fait pour lui.

    2°) Il lui suffit d’attendre quelques semaines, il il aura une base scientifique solide pour obtenir une reconnaissance mondiale et les retombées financières et en termes de renommé.

    3°) Au lieu de cela, il use de subterfuges, de publicité mensongère et de démarchage douteux pour en vendre le maximum à des prix décuplés AVANT les résultats.

    Conclusion : Il SAIT ce que l’étude va donner, et ne peut donc pas se permettre d’attendre. Il faut profiter de la situation et faire le maximum d’argent avant la douche froide des résultats. Tout cela est compréhensible même si moralement condamnable.

    Ce qu’on ne comprend pas c’est l’attitude de nos autorités : Engagement public dans un domaine aussi sensible sur la base de ouïe dire (Le ministre a été jusqu’à dire devant la presse que cela avait soigné le SIDA !) ; exercice illégal de la médecine ; automédication (pendant qu’on retire un médicament homologué, la chloroquine, du commerce !) ...
    Et ce sont loin, très loin d’être des iléttrés ! Assez étonnant quand même...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 14:24, par John En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Vous voyez comment on peut facilement empoissonner nos autorités aussi intellectuels soit il ? Il suffit d’avoir une porte d’entrée.
    On lutte contre les médicaments de la rue sous prétexte que ce n’est pas homologué pendant ce temps ça on essaie des produits non autorisés. Pourquoi ne pas permettre au vendeurs de médicament de la rue essayer pour eux aussi voir dans la lutte contre le COVID 19

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 15:13, par sagesse En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Bonjour à tous ! Je demande de ne pas faire un mauvais procès au Professeur SOME ! Nous avons tous été confrontés à une pandémie subite dont les effets ne sont totalement maîtrisés par personne encore dans le monde ; dans ce cas, tous le monde se cherche ; ici il n’y a pas affaire d’autorité ni de cadre ; tout le monde se cherche ; et croyez-moi, nous sommes tous preneurs actuellement de tout produit dont on vante les qualités de pouvoir soigner ce mal, surtout quand on ressent déjà les signes ou si on est testés positif. Combien de gens, même parmi ceux qui tirent à boulet rouge sur le Professeur, se traitent clandestinement à l’insu des gens, et qui sortent au grand jour accuser les autres ? Automédication ou pas, le professeur est guéri, et c’est l’essentiel. Dans cette pandémie c’est le résultat qui compte, mais pas trop les moyens. Si c’était le contraire, si le pire arrivait au professeur (Que Dieu lui en préserve), aujourd’hui c’était des RIP qui pleuvaient partout et le pays perdrait un de ses valeureux fils. On prête au corona des signes d’expression du divin sur le comportement du monde ; peut-être que c’est Dieu qui a envoyé ces personnes chez le professeur pour le sauver ; qui sait ? Vraiment arrêtons les fausses leçons de morales et prions tous que ce mal s’éloigne du BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 15:38, par Legis En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Ya pas à dire : voilà un Conseiller spécial dont le récit transpire une honnêteté certaine, mais se double d’une naïveté déroutante, qui s’est laissé exploiter ( comme nombre de nos grands commis) par un sinistre médecin qui a tout d’un charlatan, en plus d’une malhonnêteté et d’une cupidité sans bornes. En fait les gesticulations de l’individu Agon dans les médias rendent bien compte de sa rage d’avoir échoué tout prêt du but : Surprendre ces naifs de burkinabé en leur fourgant son produit comme on enverrait une lettre par la poste..
    Comme disent les jeunes : Vous les autorités là, Dr Agon vous a même raté !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 16:49, par SAMATE Dorosso En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Il existe au Burkina Faso des enseignants chercheurs et des chercheurs et personnes traitant à partir des plantes médicinales capables d’apporter leur contribution dans le traitement des malades atteints du coronavirus utilisez leurs connaissances. Eviter l’automédication

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 18:07, par Kouda En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Magloire,
    je t’apporterai ce mercredi les tisanes du pasteur Sawadogo, réputées guérir la maladie à covid-19 en 10 jours pour les cas les moins graves et en 30 jours pour les cas graves.
    Tu prendras le soin de les distribuer à tous les hauts commis de l’Etat Burkinabè pour qu’ils la boivent à titre préventif ou curatif selon le cas de chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 18:31, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    En relisant le témoignage du Pr SOME et en lisant les commentaires, j’ai changé d’avis ! En effet, si on oublie un peu Agon et son "gombo" :

    1°) Le Pr Somé a bel et bien appelé un médecin, qui lui a prescrit des antibiotiques et de la vitamine C. Non seulement tous les médecins nous chantent à longueur d’année que les antibiotiques sont inefficaces contre les virus, mais on sait que la surcharge des reins par les antibiotiques peuvent compliquer l’état de santé, surtout dans le cas du Covid.
    Il a donc essayé la voie "normale", mais il n’a pas été beaucoup aidé. On peut comprendre qu’il se cherche "ailleurs"

    2°) Malgré son état de cas suspect puis de dépisté positif, il lui a fallu faire des interventions pour que l’équipe mobile vienne voir son cas. Autant dire qu’il était laissé à lui même, situation dénoncée par beaucoup de malades. L’une d’elle a même témoigné avoir dû rejoindre Tengandogo par ses propres moyens après avoir attendu en vain.
    Mieux ou pire, personne de cette équipe ne lui a dit que sa thrombose était une manifestation de la maladie à coronavirus et non un effet secondaire.
    Vraiment, il faut revoir la prise en charge...

    Mais il demeure qu’il a vraiment trop aidé un loup-aventurier à entrer dans la bergerie...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 19:40, par Ka En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Je ne voulais pas contribuer à une histoire d’ignorance de nos décideurs qui devait être lavé en coulisse : Mais une question m’est venu et je la pose à toutes et tous les Burkinabé. ‘’’Depuis la nuit des temps dans le continent, qui n’a pas entendu parler les arnaques des Dahoméens devenus des Béninois avec leur puissance des vodous et autres ?’’’ Et ici, en lisant cette démenti, je dis voilà un monde dit nos décideurs qui se partagent tout entre eux, et qui reste tout pour eux et tant pis pour les autres. Et si ce médicament était mortel, on aura trois de nos responsables les pieds sur terre.

    L’exemple devait venir de nos décideurs, un produit non homologué, ni autorisé de vente par le pays que vous gouvernez, pourquoi se permettre de l’utiliser et le donner à des amis ? Pauvre Burkina !! Je comprends pourquoi ce pays continue à être le pays de toutes les calamités et de tous les malheurs quand le niveau de réflexions de ses décideurs est aussi fade et de base envolée. Comment peut-on vouloir prévenir son peuple d’être prudent avec les produits non homologués, et par derrière c’est vous-même qui les utilisez ?

    Mais à y regarder de près et avec un recul objectif, nos croyances du naturisme est en grande partie responsable de ce désastre. Et comme je dis très souvent dans ce forum, ‘’’’au Burkina qu’il soit un grand intellectuel et cadre, ou un officier de haut rang de l’armée, et d’autres, même président du Faso, du fonctionnaire au cultivateur, 99% croient qu’ils ont un sort prédéterminé d’où le développement du naturisme, c’est-à-dire la croyance aux divers esprits qui existent dans la nature, ou les arnaques des futés Béninois, contres lesquels l’homme ne peut rien. Tout ce qu’ils peuvent faire c’est de s’assoir dans leurs bureaux climatisés et imploré les esprits des charlatans comme ce Dr. Agon de les donner un bon sort et la longue vie : Car bien manger égoïstement seul au Burkina, bien mourir ou mal mourir, être riche ou être pauvre, faire un accident ou ne pas en faire, souffrir ou ne pas souffrir, dépend de ces esprits et leurs mentor sur terre comme le Dr. V. Agon.’’’ Pour un intellectuel de haut rang dans notre pays allant au cireur de chaussures, la mort n’est jamais naturelle, sauf celle de Thomas Sankara certifié par un médecin qui n’a pas honoré son serment : Un accident n’est jamais naturel, une maladie n’est jamais naturelle.

    Conclusion : Vous nos décideurs, vous qui ne mettez pas en pratique ce que vous nous interdisez de faire, soyez sérieux et bien mettre en pratique la loi N° 21 (héritage) de John Max Well, le grand spécialiste et conférencier du leadership dans son célèbre ouvrage bestseller intitulé ’’les 21 lois du leadership, suivez-les et les autres vous suivront’’. Ceci étant, il nous faut être assez intelligent pour nous efforcer à vivre ensemble en suivant les règles des interdits que vous nous imposer, au risque de mourir comme des idiots.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 21:09, par jeunedame seret En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    C’est clair et indiscutable : le Pr Magloire SOMÉ est guéri de l’avipirine. Les effets sont des gaamation. Et je comprends maintenant pourquoi l’opposition soupçonnait un affairisme dans cet exploit. Car les essais se passaient clandestinement et banalement entre autorités sans aucune considération des voies normales avec les services et cliniques de santé. Quelle naïveté ! Quelle pagaille traditionnelle ! Des autorités qui vivent sans aucune éthique ni aucune norme. Et maintenant que les résultats escomptés semblent bizarres on commence à inventer révélations. ZEPH avait raison. Et tout cette augmentation de prix du produit a profité de la conspiration de politiciens et hommes de droit seulement. Quelle usurpation ! Il faut un vrai nettoyage par une vraie alternance au sommet pour nous éviter ces préjudices.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2020 à 22:12, par Mes amis burkinabè En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Mes amis et frères burkinabè, faites quelque chose, le monde entier vous observe. Ce beau pays que je connais pour y avoir séjourné longtemps et y avoir participé à des projets de développement avait un bel aura par le passé. Les burkinabè pouvaient être fiers de dire qu’ils étaient burkinabè partout où ils allaient. Parfois, j’en viens à me demander si c’est toujours le cas aujourd’hui. Mais je pense que oui malgré quelques couacs.

    Il y a eu le cas de la question que la jeune étudiante a posée à Mr Macron. Communication désastreuse qui a retenti dans le monde entier. J’en ai été sincèrement triste pour vous mes amis burkinabè. Les autorités qui ont supervisé cette communication se sont-elles remises en question en commençant par le ministre de tutelle ? Sûrement.

    Tout comme le cas de l’étudiante, ce qui est relaté plus haut par le professeur Magloire Somé est vraiment préoccupant et ubuesque mes amis. C’est tellement ubuesque, que pour des personnes qui comme moi, aimons et admirons ce pays, on se demande qui sont ces burkinabè d’aujourd’hui qui se laissent autant aller surtout au sommet de l’Etat.

    Je m’explique : tout ce qui est relaté plus haut par le professeur Somé est donc le fait "d’intellectuels" à la tête du Burkina, qui se laissent proprement manipulés par un "charlatan" dit-on venu du Bénin voisin. Là où ça fait froid dans le dos quant à la sûreté de l’Etat, c’est que Messieurs Magloire Somé et Jacques Nanema nous ont démontré que par le biais d’intellectuels comme eux, il très facile d’attenter à la sûreté de l’Etat burkinabè en atteignant les gouvernants avec par exemple, des produits piégés qu’on ferait passer sous leur couvert depuis leur salon sans la moindre précaution d’usage de leur part. En dépit même de la présumée tentative d’escroquerie de Mr Agon dénoncée par certains, ça aurait pu être de l’apivirine piégé distribué par leurs soins sans précaution aux membres du gouvernement y compris Mr Somé lui-même.

    Et face à de telles pratiques au sommet de l’Etat, les personnes sont toujours maintenues à leur poste sans inquiétude aucune (Est-ce salutaire pour le pays, c’est encore une autre histoire). Cela ne se voit que dans les républiques bananières et je me refuse à croire que le Burkina soit devenu à ce point une république bananière.
    Ce Mr Agon est notre frère africain, certes. Les africains ne s’aiment pas au point de toujours bouder les produits d’autres africains et préfèrent faire des courbettes devant les occidentaux et les asiatiques notamment chinois comme l’affirment certains internautes. Peut-être ! Ils ont leurs raisons de s’en agacer que je respecte.

    Mais, Mr Agon aurait pu être blanc, jaune ou indien d’Amérique, pour ma part, peu importe. Ce qu’il faut souligner dans ce cas et je le pense très humblement, c’est que les responsables en cause ici ont fait preuve de naïveté et de grave légèreté en pleine crise de coronarivus et qu’en dépit du fait que cela les décrédibilise en tant que responsables au sommet, cela peut aussi représenter un danger dans la gestion de la chose publique dont ils ont la charge. Et ça mes amis, ça fait peur.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril 2020 à 07:16, par Ka En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      Oui vous aviez totalement raison d’agir de sorte internaute ’’’’Mes amis Burkinabé :’’’’ Mais croyez-moi que l’homme intègre et fier de l’être existe encore au pays du feu Thomas Sankara. Ces personnes ne sont pas au sommet de l’état, mais dans l’ombre qui voient comme vous l’enfantillage de ceux nommés au sommet de l’état avec des longs ongles pour gratter le dos du président et non par leurs compétences de gérer le pays. Dans cette affaire dont le linge sale devait se laver en coulisse, voilà qu’un intellectuel de haut rang au sommet de l’état veut laver son ignorance en public. Comme vous, j’ai honte ! Et ces trois personnes au sommet de l’état qui ont bradé nos interdits de consommer des produits pharmaceutique non homologués, doivent être dégagés du sommet de l’état par son excellence le président du Faso. Car le manquement est très grave pour une personne au sommet de l’état en tant que conseiller.

      Répondre à ce message

    • Le 21 avril 2020 à 23:56, par Kouda En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

      "Mes amis burkinabè",
      Je vous assure que beaucoup de mes compatriotes ne mesurent pas le danger à la sécurité nationale que représente le comportement leger des deux profs Somé et Nanéma et leurs camarades ministres. Mais ce qui est le plus regretable, c’est que quand vous leur expliquez les choses, ils refusent d’écouter et de comprendre.
      "Mes amis burkinabè", voyez-vous quels dangers nous guettent tous les jours avec de tels décideurs ?
      C’est très effrayant. Imaginez que ces personnes ont accès à plusieurs secrets d’Etat...

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2020 à 07:34, par Vérité indiscutable En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Au moins quelqu’un qui est honnête. Il parle librement. En ce ceci il a du gros mérite. Même si les gens lui reprochent bien de choses. Je voudrais que mon pays ait des gens comme ce professeur là. Je dis la vérité malgré les reproches qui peuvent m’être faits. C’est ça être Burkinabè. Félicitations à vous Monsieur Magloire !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2020 à 12:27, par Tchass En réponse à : COVID 19 : Le Pr Magloire Somé dément avoir été guéri par l’APIVIRINE

    Heuresment que les universités sont fermées, sinon l’apivirine aurait été fourgue d’une façon ou d’une autre aux maigre étudiants par les profs délégués médicaux et laborantins de circonstance. Et, bonjour les dégâts : pieds enflés, etc. L’argent !!!!!a battu Doctorat

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 15 mai 2021
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés