Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • dimanche 19 avril 2020 à 02h20min
Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

Le Burkina enregistre, à la date du 17 avril 2020, 08 nouveaux cas testés positifs au Covid-19, faisant passer le total à 565 cas. Sur ces nouveaux cas confirmés, l’on dénombre 03 à Ouagadougou, 04 à Gorom-Gorom (Essakane) et 01 à Dédougou.

Avec 27 nouvelles guérisons, le pays compte au total 321 guérisons. Dans la sous-région, le Burkina est en tête devant la Côte d’Ivoire (239), le Sénégal (211) et le Nigéria (159) en termes de guérison.

Avec un nouveau cas de décès, le Burkina totalise désormais 36 décès. Le Niger, lui, compte 18 décès, le Nigéria 17 et le Mali 13 décès. Cependant notons que le Sénégal a le plus faible taux de mortalité, avec seulement 3 décès pour 350 cas.

Dans l’espace CEDEAO, seules la Sierra Léone , avec 30 cas, et la Guinée Bissau, avec 50 cas, n’avaient pas encore enregistré de décès, à la date du 17 avril 2020.

Lefaso.net


Vos commentaires

  • Le 18 avril 2020 à 18:19, par WT En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Bonne dynamique. Félicitations aux agents de santé et tous les acteurs qui ont contribué à l’atteinte de ces résultats assez satisfaisants. Ensemble, la victoire est certaine.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 18:44, par Hamon En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Bof, qu’on le veuille ou non, il y a un problème en bout de chaine des malades pris en charge. Certains justifient les décès par des arrivées tardives de malades ou d’autres antécédents des malades avant leur admission à Tengandogo. Pour moi si s’en est vrai, il faut reconnaitre que c’est dans ces mêmes conditions que les services des autres pays Sénégal par exemple, reçoivent leurs patients. Il y a plusieurs problèmes à prendre en compte dans les morts de patients coronavirus au niveau du Burkina Faso : 1) Nos chers soignants attendent quand le malade est en détresse avant d’essayer la réanimation avec des conséquences fâcheuses alors qu’il est souvent mieux d’anticiper en mettant le patient en réanimation artificielle avant une phase de détresse. 2) La compétence dans la manipulation et la mise en œuvre des respirateurs peuvent aussi se poser. Il n’y a qu’à voir les morts des parturientes au niveau de la maternité de Yalgado au cours des phases d’anesthésie avec les mêmes respirateurs, le dosage des produits anesthésiants par l’appareil en est souvent la cause. Il faut se rappeler qu’au Burkina Faso le seul médecin qui était capable de manipuler un respirateur avec aisance était le docteur Elola un médecin militaire qui a quitté le pays pour s’installer en France, pour des raisons que j’ignore. 3) Les coupures intempestives du courant électrique à Ouagadougou peuvent aussi jouer un rôle. 4) Des appareils défaillants etc…. En tout cas, il faut trouver là où gît la bête à tuer nos malades pour nous éviter ces morts d’hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 18:47, par If it is to be, it is up to me En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Hummm.,, avec 6.3% de létalité/mortalité (36 décès sur 565 cas) qui est largement au dessus du pourcentage mondial (entre 3% et 5%) on doit quand même se poser quelques questions par rapport à la gestion de la crise et/ou du pays., mais chaque peuple mérite ces dirigeants.,,,

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 18:59, par Patarbtalle En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Bon courage pour le travail abbatu. Continuons à respecter les mesures.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 19:00, par Arsene En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Nous apprécions les chiffres encourageants en Termes de guérisons.Mais ne perdons pas de vue que nous sommes pas en compétition entre pays de l’Afrique de l’Ouest.L’enjeu véritables est de booster cette maladie du Burkina et de l’Afruque. Allons plutôt vers une mutualisation de nos forces entre voisins de l’Afrique de l’Ouest en échangeant nos protocoles de traitement par ex. Honnetement si on ramène le taux de guérison aux nombre de contrôles effectués le Burkina est loin derrière certains pays de la sous région comme le Senegal qui est aujourd’hui à un taux de guérison de plus de 60%.Quant au taux de de décès le Burkina est le dernier de la classe.. en Afrique de l’Ouest.Soyons un peu plus humble et concentrons nos énergies à respecter les gestes barrières. Quant aux Autorites gouvernementales, elles doivent faire l’effort de doter les hôpitaux de plus de tests de dépistage. Car le nombre de tests qui est actuellement effectué est ridicule et ne donne pas la réalité de la situation de la maladie ds notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 19:36, par Le citoyen averti En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Je doute sur la véracité de ces chiffres.
    Étant donné que des gens révèlent à la presse qu’ils ont été déclarés positifs par erreur, je me demande si les chiffres qu’on nous communique sont sincères.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 19:56, par Ramses 2 En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Ce point de presse peut être l’occasion aussi de faire le point sur les dons reçus par le ministère de la Santé. Cela ne fait qu’accroître la transparence dans la gestion de l’épidémie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 20:04, par Adamo En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    En terme de pourcentage les résultats du Sénégal sont meilleurs que ceux du Burkina. Le Sénégal a 60% de taux de guérison contre 56% pour le Burkina.
    Sur le nombre décès le Sénégal est à 3 décès sur 350 cas déclarés positifs.
    On devra harmoniser dans la zone Cedeao nos plans de lutte contre Covid 19.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 20:08, par Dany En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Du courage et continuer la lutte bientôt nous serons libre

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 21:12, par Élève de maternelle En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

    Prendre les chiffres de manière absolu et comparer les pays n’a pas de sens au plan scientifique. Il faut ramener les pays sur la même base en tenant compte de leur population : en français facile il faut donner par pays un indicateur comparable à celui des autres pays par exemple pour le nombre de testés positif il faut le diviser par la population en million pour avoir le taux d’infecté par million d’habitant. A la date du 17 le burkina a 565 cas pour une population de 19,7 million ce qui donne un taux de 28,68 infectés par million la Côte d’Ivoire (25 millions ) et le senegal (15,8 millions) avec respectivement
    742 et 350 cas ont respectivement 29,68 et 22,15 infectés par million d’habitants. Pour les cas de guéris il faut les rapporter au nombre d’infectés du pas et non à la population total du pays. On remarque que, le taux d’infection ivoirien est plus élevé que celui du Burkina qui est également beaucoup plus élevé que celui du Sénégal

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2020 à 01:59, par Celio En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons

      Vraiment...ça c’est quel casse-tete chinois à la con encore ?? C’est pourquoi on qualifie certains scientifiques de fous. Nous on s’en fout du nombre de millions d’habitants par pays ; ce qui nous interesse est de savoir si 10 patients de COVID sont reçus à Tengandgo, combien en ressortent vivants (guéris) ? C’est là on dit qu’il y a plus de deces au BF qu’ailleurs

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 21:56, par Ka En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 656 cas confirmés

    Quoi qu’on dise du Burkina avec son ennemi invisible, la transparence des résultats de jours en jours encourage à l’optimisme : Une journée sans décès, notre espoir va dans de bon sens. Et je dis Bravo à l’équipe de la coordination pour leur responsabilité de nous informer a tout moment de la situation.

    Je profite dire à quelques internautes avec des critiques erronées, ‘’’comme les manques de masques ou de lits, que tous les pays touchés par la pandémie passent par cette étape avant de se relever pour le vrais combat : Car cette pandémie a surpris tout le monde. Et lorsqu’on veut faire un commentaire là-dessus, il faut s’assurer de maîtriser le sujet et non réagir de façon épidermique.

    Avec ce qui se passe avec la gérance de cette crise dans notre pays, je lis des critiques de certains griots qui critiquent le pays de la carence des équipements pour lutter contre cet ennemi invisible qui est une réalité, mais je trouve ces critiques que des verbiages baroques et pompeux, car les équipements comme dans d’autres pays arrivent a fur et à mesure selon les besoins.

    Avec ces guérisons, nous n’allons pas céder à la peur ! Puisqu’en le faisant, on joue le jeu de cet ennemi invisible qui n’en demande pas plus pour créer la psychose. C’est pourquoi, qu’il manque des lits, mêmes s’il faut accueillir nos malades avec des nattes comme nos ancêtres et parents l’on fait en luttant contre d’autres pandémies, il faut savoir raison garder pour qu’ensemble nous puissions porter l’estocade à cet ennemi invisible. Pour cela respectons le couvre-feu et le port des masques ou des cache-nez, afin d’éviter des nouveaux foyers. Certes, le combat sera de longue haleine, mais pas sans issue.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2020 à 22:09, par Sheikhy En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Bon à prendre comme d’habitude. Mais à la lecture, le taux de décès est élevé. Il doit y avoir un problème de prise en charge des cas compliqués. Question de rigueur peut-être où d’équipement. Effectivement, on peut se demander comment est géré le protocole thérapeutique. Un médecin sénégalais disait qu’en jouant tout simplement sur l’oxygène médical administré, on pouvait éviter la phase fatale de la maladie et récupérer le patient. Mais, on ne va pas leur apprendre leur métier.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 00:07, par DF En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Dans la vie, il y a des gens qui ne sont jamais satisfait, toujours à se plaindre et penser que les autres mentent toujours.Qu’est ce que vous voulez en fait. N’êtes vous pas content de ces guérisons. Encouragez d’abord les médecins pour ces résultats et demandez que des efforts soient faits pour réduire le taux de mortalité.Ce serait bien que l’on sache si possible les antécédents en termes de santé de ceux qui sont décédés. Combien d’eux souffraient du diabète, hypertension ou autres. Si le nombre des diabétiques est élevé, cela indique que le diabète est entrain si il ne l’est pas un sérieux problème de santé publique. Et qu’il faut que les burkinabè revoient leur hygiène alimentaire. Plus on l’argent, plus on mange mal. Félicitations à nos médecins et courage pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 07:10, par caca En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Personne n’a obligée le Burkina à lister le nombre de ses lits de réanimation à l’OMS. Chaque est libre localement de gérer sa crise et doit tenir informer l’organisation de l’ONU. Que le Burkina soit transparent le problème n’est pas à ce niveau. Mais le pays manque le matériel comme de lits de réanimation pour une prise en charge des cas graves, là où il me semble logique d’agir rapidement. Jusqu’à présent personne ne dit que la prise en charge n’est à la hauteur et personne ne critique le personnel soignant. Les citoyens semblent s’offusquer de constater que le nombre de morts sont décroissance énorme avec la guérison par rapport un pays comme le Sénégal où c’est au même moment que chacun a enregistré son premier cas.
    Un téléspectateur de la RTB interroger pour les dons du chef d’état a eu à l’apprécier mais à la fin lui a aussi critiquer le manque qu’il n’avait pas visiter l’hôpital Tengandogo afin d’encourager le personnel soignant. Hier, il a lui-même fait se déplacer qui a été apprécié. Est-ce qu’un mal qu’un citoyen critique de manière péremptoire les actions de son gouvernement ? Je crois que le gouvernement existe par le peuple et pour le peuple.
    Il y a quelque jour de cela, le président français en visite dans un hôpital du département le plus touché de France avait interpellée par une femme en souffrance par le confinement strict causé par ses propres enfants. Cette femme a saisie l’occasion de demander au président une grâce pour la réouverture des écoles afin de donner un souffle à certains parents en détresse. Dans son adresse à la nation, le président a décidé pour une ouverture progressive des écoles. Quand ces internautes sérieux critiques le manque de masques et de lits de réanimation, ils ont aussi le même souci que les gouvernement. Ils veulent tous que ceux-ci agissent dans le sens de l’intérêt du personnel soignant. Je travaille dans secteur para médical avec des prises en charge des usagers fragiles, tout le mois de mars, nous avons manqués de masques et quelques matériaux indispensables, nous avons fait montés à la hiérarchie et une solution a été trouvé rapidement. La situation du Burkina à la date d’aujourd’hui n’est pas catastrophique, mais inquiète les gens qui voient également les ravagent du virus dans d’autres pays.
    Oui le Burkina manque de l’équipement comme des lits de réanimation par rapport des pays voisin qui disposent plus. C’est le pays qui a fait ce signalement, et veut que le gouvernement achète ces lits rapidement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 10:00, par Ka En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Comment je le dis souvent, un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir dans un pays comme le Burkina mûri par la faim, les maladies, la corruption à ciel ouvert, surtout les crimes gratuits.

    Que celles ou ceux qui ne vivent pas dans le pays et ne connaissent pas les réalités que nous vivions sur place s’abstiennent de nous montrer qu’ils ont des étiquettes de leurs parcours pour donner des leçons a un ministère de la santé d’un pays pauvre qui se bat avec ce qu’il a pour sauver des vies. Se croire à un modèle avec des expériences d’un pays riche, dont un pays pauvre comme le nôtre ne peut pas suivre, montre que celui qui veut imposer l’impossible au ministère de la santé Burkinabé n’est pas un modèle contrairement ce qu’il veut nous faire croire, en se prénommant l’extraterrestre des prises en charges.

    Comparé le Burkina un pauvre pays du continent au Sénégal qui a des partenaires privilégiés comme les Etats Unis qui lui alloue des sommes faramineux, surtout ce pays est déjà gâté en tant qu’un débouché maritime, est d’être une personne absurde.

    Les lits on aura si vraiment le pic arrive, et a savoir si ces lits de réanimations ne sont pas dans l’avions cargos des chinois qui arrive, comme ils ont aidé aussi la France ?
    Des internautes sans cervelle qui imposent un pauvre pays comme le nôtre le copier-coller suivi des idées qui ne sont pas réalisables, doivent s’abstenir de crier comme des griots sans fondement dans le forum.

    L’Afrique dans son ignorance a toujours fait simplement du copier-coller. On veut exactement répliquer ce que fait l’Occident, et à la fin on va juste vers l’autodestruction. Si le copier-coller était parfait, je crois que l’Afrique ne serait pas à la traîne aujourd’hui.

    Sans parti pris, ‘’’dès le début de la pandémie dans notre pays, à travers le ministère de la santé, et avec des scientifiques et experts de notre pays, le président du Faso les a réunis avec des consignes, et je crois que ces personnes responsables se sont concentré sur le manque des lits, et tout va avec le budget qui est alloué pour cette pandémie : Et si vraiment l’urgence de ces lits s’impose, je crois le nécessaire sera fait même s’il faut utilisé tout le budget de l’état, car la vie n’a pas de prix.

    Un régime même mouta mouta, ne peut ignorer les doléances du peuple dans un temps ou cet ennemi invisible fait des ravages : L’exemple est que le plus grand nombre de la population qui vivent avec les débrouilles de chaque jours dans les marchés, et que le port de masque sera obligatoire, a quoi de bon de les laisser mourir de faim en fermant les marchés qui sont leur gagne-pain ? D’autres pays comme le Bénin l’ont fait avec des bons résultats. Le Burkina n’a pas les moyens comme la France pour compenser ces personnes. Chers amis internautes, chaque pays avec cette pandémie qui a surpris le monde entier, lutte avec ses moyens : Et cette remarque ne regarde que Ka qui voit la vérité en face.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 10:52, par Bouda Julienne En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Mes félicitations et encouragements pour vos efforts. Que le Seigneur Ressuscité vous protège et continue à garder notre Patrie. Et que l’ unique Dieu nous bénisse et nous donne continuellement la sagesse pour lutter contre tous les maux qui veulent voler notre paix. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 10:54, par Somtore En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Que Dieu veille sur le Faso, bon courage a nos agents de santé

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 16:12, par Ka En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Vraiment que Dieu nous vienne en aide : Lui seule qui nous a donné la vie sans condition, et peut nous sauver avec l’aide de notre personnel soignant. J’ajoute a ceux qui accusent notre carence de matériel en nous comparant avec la réussite du Sénégal, sachent que nous avions fait l’erreur de ne pas plaider auprès de Trump pour que l’ancien ambassadeur des Etats Unis au Burkina affecter au Sénégal de rester dans notre pays.

    Aujourdhui, grâce lui le demi Africain, les Etats aident sans retenu le Sénégal en dollars, en lits, même avec deux hôpitaux roulants pour les provinces du Sénégal. Comparé ce pays au notre c’est de ne pas suivre les bonnes informations. Ce matin en discutant avec un ami Chinois, celui-ci me dit qu’au Burkina pour mieux servir le peuple Burkinabé en soins et lutter contre cette pandémie, il faut deux sortes d’équipements, l’une adapter comme en Chine a la population rurale dans les centre de soins, et d’autres équipements destinés a des cadres aux petits pieds qui ne peuvent pas survivre d’un palu.

    Et je suis d’accord avec mon ami Chinois. L’exemple est qu’un jour, un responsable d’une clinique privée d’Ouagadougou m’a raconté une histoire qui nous ressemble. Un malade cardiaque qui est arrivé dans sa clinique a été pris en charge avec les instruments cardiovasculaire avec transfusion : Mais dès qu’il est revenu en lui la nuit, on lui retrouve couché par terre. On le remet sur son lit, et quelque temps on lui retrouve couché par terre. Quand on lui a demandé pourquoi il aime coucher par terre que sur le lit ? Il a répondu qu’il guérira vite en s’allongeant par terre que sur leur lit dont il n’est pas habitué. L’équipe soignant a fini par aménager une natte avec une couverture et des rallonges des équipements pour qu’il soit confortable comme il le désire.

    Pour dire que mon ami Chinois a raison, il faut voir la part des choses : Car dans un pays dont près de 99% de la population pense que l’homme a un sort prédéterminé ; d’où le développement du naturisme c’est-à-dire la croyance aux divers esprits qui existent dans la nature contre lesquels l’homme ne peut rien il faut réfléchir deux fois avant d’agir. En chine cette population primaire représente plus de 80%, mais elle a pu combattre en un temps record notre ennemi invisible qui est le Covd-19. Et j’en suis sûr que les masques, les confinements, sans oublié les produits de la pharmacopée consommé a 80% par les chinois ont joué un grand rôle. C’est ce qui s’est passé aussi en Taiwan avec de nos jours Zéro contaminé. Oui aux lits de réanimations, mais aussi avec des équipements qui sont adaptables a nos modes de vie. Encore une fois ‘’’Bravo’’’ a notre équipe soignant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 16:47, par Inquiétude d’un citoyen En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Tout d’abord mes félicitations au comité de gestion de la crise qui nous permet d’engranger des guérisons au jour le jour. Cependant j’ai une très grande inquiétude sur la dimension des tests. On constate que ce sont chaque fois de microechantillons qui sont analysés, ce qui fait que les 5 ou 10 cas à détecter dans 5 ou 10 jours continuent allègrement leur cycle de transmission. A ce rythme là quand est ce que nous allons nous en sortir ?
    Inquiétude d’un citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2020 à 20:38, par Adama sawadogo En réponse à : Covid-19 : Le Burkina passe la barre des 300 guérisons sur 565 cas confirmés

    Je pense sincèrement avec l augmentation des cas chaque jour,que le gouvernement ne devrait pas reculer le couvre feu de 21h a 4 h mais plutôt de 18h a 6h du matin afin que le taux baisse ..hélas..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Un traitement de AstraZeneca s’avère inefficace
Covid-19 : « Les ménages et les entreprises burkinabè ont fait preuve d’une capacité de résilience extraordinaire », estime la Banque mondiale
Burkina Faso : Plus de 20 000 personnes vaccinées contre le Covid-19 en deux semaines
Situation de la COVID-19 au Burkina : Aucun nouveau cas, ni de guérison et de décès enregistré
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 8 Juin 2021
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 6 juin 2021
Covid-19 au Burkina : Un détenu testé positif à la MACO, les visites suspendues temporairement
Covid-19 au Burkina : 5 nouveaux cas à la date du 1er Juin 2021
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose
Covid-19 au Burkina Faso : Les directives pour l’administration du vaccin ASTRAZENECA
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La région des Hauts-Bassins reçoit ses doses de vaccins AstraZeneca
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas à la date du 31 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés