Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Experts chinois au Burkina : Il faut les mettre en quarantaine, suggère le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • vendredi 17 avril 2020 à 22h16min
Experts chinois au Burkina : Il faut les mettre en quarantaine, suggère le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19

Le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19 a tenu une conférence de presse ce 17 avril 2020 à Ouagadougou. Ce « think tank » qui se veut une force de propositions dans la gestion de la pandémie du coronavirus au Burkina, a une fois de plus fait des propositions. De la réouverture des classes en passant par la communication pour le changement de comportement ou l’annonce du port obligatoire du masque, des idées ont été émises.

Pour le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19, il faut mandater les hôpitaux conventionnés à prendre en charge les malades et les doter du dispositif adéquat. En plus, le cercle préconise de communiquer la liste des hôpitaux qui peuvent recevoir les cas suspects de Covid-19 et les urgences médicales pour offrir des recours aux patients. Cette proposition est faite après le constat que certains centres de santé publics et privés refoulent les malades considérés comme des cas suspects.

Alors que le gouvernement a annoncé le port obligatoire du masque à partir du 27 avril, le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19 suggère de prendre des mesures pour accompagner cette décision : normes de qualité, disponibilité des stocks, dotation des personnes vulnérables. Cela est nécessaire pour empêcher la fabrication anarchique, non conforme des masques et pour avoir des masques homologué à un prix officiel et à faible coût.

Au regard du retard déjà accusé dans le calendrier scolaire, le groupe de réflexion penche pour une anticipation des vacances scolaires, à l’instar de plusieurs pays et pour la réouverture des écoles dans une période post Covid-19 en réaménageant le programme et le calendrier de l’année à rattraper. En ce sens, les conférenciers ont estimé qu’il y avait des préalables.

« A l’étape actuelle de la pandémie, il serait difficile de connaitre une reprise telle que souhaitée. La pandémie n’est pas encore maitrisée et il sera difficile de pouvoir contrôler les enfants pour qu’ils puissent respecter les gestes barrières et éviter les comportements à risques. Nous pensons que pour qu’il puisse avoir reprise, il faut que nécessairement les acteurs de l’éducation puissent travailler et regarder dans la même direction. Mais il y a une fronde sociale, les acteurs ont fait des sorties pour exiger qu’un certain nombre de préalables soit réglés avant éventuellement la reprise. Il faut donc de la sérénité avant la reprise », a soutenu Antoine Kaboré membre du Cercle.

Toujours dans cette veine, Gifty Guiella, rapporteur du cercle a indiqué la nécessité de développer la communication communautaire en mettant à contribution les leaders d’opinion, les volontaires endogènes , les média de proximité (radios locales) et les crieurs publics dans les villes et les villages avec un discours rassurant et d’espoir qui déconstruit la psychose.

Pour alléger le fardeau des populations en ces périodes difficiles, le président du Faso a annoncé des mesures sociales parmi lesquelles, la gratuité de l’eau aux bornes fontaines. Un ouf de soulagement, mais l’accès à cette ressource est devenue problématique en ces moments de canicule. Comme proposition, il faut organiser une desserte de l’eau avec des camions citernes dans les quartiers et zones périphériques les plus exposés aux problèmes d’accès à l’eau, selon le Cercle.

Pour aider le Burkina à faire face à la maladie à coronavirus, la Chine a envoyé des experts. Pour le Cercle citoyen, il faut prendre des mesures pour encadrer, contrôler l’intervention de ces nouveaux acteurs dans le dispositif de riposte. Spécifiquement, le cercle d’aide à la gouvernance du Covid-19 préconise de les mettre en quarantaine et de faire preuve de transparence en associant l’Ordre des médecins et la commission santé de l’Assemblée nationale.

Les membres du Cercle se sont réjouis de ce que certaines propositions faites jusque-là ont été prises en compte par les autorités, dans ce contexte de gouvernance de l’urgence.

TCS
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 7 nouveaux cas à la date du 17 mai 2021
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 15 mai 2021
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés