Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • jeudi 16 avril 2020 à 23h15min
Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

En émettant sur Facebook l’idée de construction d’un centre de prise en charge des patients du Covid-19, avec du matériel préfabriqué, le jeune architecte Arnaud Sawadogo a vite été assailli de messages de soutien. Mûri par une équipe pluridisciplinaire, le projet a été déposé le mercredi 14 avril 2020 au palais de Kosyam. Dans cet entretien réalisé en ligne, le 8 avril et mis à jour ce mercredi, le concepteur détaille les caractéristiques du projet.

Lefaso.net : En lançant la proposition de construction d’un hôpital avec du matériel préfabriqué pour la prise en charge des patients du Covid-19, vous attendiez-vous à un tel engouement de la part des internautes ?

Arnaud Sawadogo : Le CHU de Tengandogo a été réquisitionné pour la prise en charge des malades du Covid-19. Cependant, avec l’accroissement du nombre de personnes malades (en moyenne plus de vingt personnes par jour), le CHU-T pourrait facilement être débordé. Il s’avère donc nécessaire de penser dès maintenant à des solutions pour anticiper cette situation.

Nous avons donc spontanément mis en place un groupe de réflexion sur un projet de centre de prise en charge des malades du Covid-19. Ce groupe est composé d’architectes, de médecins et d’ingénieurs en génie civil. En lançant la proposition de travailler sur ce projet, on a eu un immense soutien sur les réseaux sociaux. C’était au delà de nos attentes et ça a été une grande source d’énergie pour nous.

Les échos sont arrivés aux portes de Kosyam et vous aviez rendez-vous avec le chef de l’Etat. Comment cela s’est passé ? Avez-vous eu le président au téléphone où est-ce par l’intermédiaire d’une tierce personne ?

Nous ne sommes pas en contact direct avec le président. Nous avons déposé officiellement le dossier du projet aujourd’hui à la présidence avec ampliation à la Primature et au ministère de la Santé. Nous espérons avoir un retour d’ici là, vu que la situation urge.

Arnaud Sawadogo

Parlez-nous des caractéristiques de ce projet et de ses avantages.

Le projet est un module de 50 lits. Ce module peut être dupliqué en fonction du nombre de personnes à prendre en charge.

Les avantages de mettre en œuvre ce projet est qu’il contribuera à augmenter la capacité de prise en charge des malades du Covid-19 et cela en un temps assez court. En effet, selon nos estimations, le projet prendra 21 jours pour être mis en œuvre en travaillant avec une équipe de jour et une équipe de nuit. L’essentiel des éléments de construction étant préfabriqués localement : structure en charpente métallique et mûrs extérieurs en panneaux de béton préfabriqués ; cloisons intérieures en panneaux de placoplâtre amovibles.

Cette méthode de construction a l’avantage d’être très rapide car les panneaux en béton et les cloisons sont préfabriqués à l’usine et transportés sur le chantier pour assemblage. Aussi, grâce à cette technique, les coûts de construction sont très optimisés.

On peut imaginer que lorsque la pandémie prendra fin, ces infrastructures renforceront l’offre de nos hôpitaux !

A combien est estimé le coût du projet ?

Le projet est estimé à environ 500 millions de francs CFA.

Dans l’immédiat, de quoi avez-vous besoin pour réussir le projet ?

Pour que le projet aboutisse, nous avons besoin du soutien et de l’accompagnement de nos autorités. Même si à travers les sondages que nous avons pris le soin d’effectuer avant de débuter le projet, 94% des sondés sont disposés à contribuer financièrement, cela prendra plus de temps à être effectif et nous sommes dans une situation d’urgence.

Entretien réalisé en ligne par Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 avril 2020 à 13:06, par Patriota En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Felicitations. Ce type de projet serait tres utile pour les provinces. Et vu le delai de 21 jours pour l’effectivité, par anticipation l’Etat peut demarrer un tel projet dans les chefs lieu de region vu qu’elles ne sont pas encore très touchées.
    Mais pour ce qui concerne Ouaga il ya urgence et je pense qu’il serait judicieux de requisitionner plutot des lieux comme le SIAO et les equiper, cela sera moins couteux et rapide que de construire de A à Z.
    Bon courage à vous et que nos autorités puissent prêter oreilles attentives a ce brillant projet.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 14:46, par DABIRE En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    IL YA DES DIGNES FILS ET FILES DU FASO ULTRA NOSTALGIQUES POUR UN SURSAUT NATIONAL DE DEVELOPPEMENT A TOUS LES NIVEAU UN AUTRE BOOM AFRICAINS SE PREPARE EN AFRIQUE PAR DES AFRICAINS QUI TRAVAILLENT COMME DES CHINOIS BRAVO

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 15:22, par Lagitateur En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    A mesume que je lisais, mon corps frissonnait. Voilà un jeune très inspiré.
    On a souvent dit qu’" à quelque chose près, malheur est bon". Je vois au delàs du covid 19 une opprtunité de doter plusieurs localités d’unités de soins modernes comme le suggère le Patriota.
    Vu le coût modeste, l’Etat pourrait en commander beaucoup. En tout cas bravo à Arnaud SAWADOGO et à son équipe pout cette bonne initiative. Le Burkina Faso a besoin de braves garçons comme ceux-là.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 15:26, par Le réaliste En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Initiative très réaliste pour peu que les intentions de initiateurs soient également réalistes, connaissant l’esprit de bon nombre de Burkinabè aujourd’hui très guidés par le gain facile, les intérêts égoïstes guidant la plupart des initiatives de tout genre. Vraisemblablement, vous sembler être des rares bonnes graines de votre génération et si tel est le cas, courage à vous et que Dieu agisse pour l’intérêt du pays tout entier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 16:18, par Le réaliste En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Initiative très réaliste pour peu que les intentions des initiateurs soient également réalistes, connaissant l’esprit de bon nombre de Burkinabè aujourd’hui très guidé par le gain facile, les intérêts égoïstes guidant la plupart des initiatives de tout genre. Vraisemblablement, vous sembler être des rares bonnes graines de votre génération et si tel est le cas, courage à vous et que Dieu agisse pour l’intérêt du pays tout entier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 16:51, par Yirmegna En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Pas mal comme projet. Avec la corruption dans le pays on finira par construire ce machin a des milliard et ca ne finira pas dans ce delai. Notre probleme n’est pas un manque de local mais de professionalisme et de coordination pour eviter les erreurs qui ont deja coute la vie a des chers parents. Regardez la gestion actuelle caotique de nos patients de COVID19

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2020 à 17:00, par Pour le Burkina En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Dans l’urgence c’est une bonne idée en ce sens que cette structure pourra aider rapidement à mieux prendre en charge les malades.
    Toutefois, il faudra penser déjà a ne pas mettre des rideaux comme cloisons, mais des surfaces lisses comme des cloisons en vitres opaque ou fumée. La raison est qu’il faut penser à réduire les risques de contamination du virus pour les personnes devant utiliser ces structures, à travers les surfaces où les postillons et autres fuides infectants pourront se déposer et y rester longtemps par ce que la désinfection n’a pas réussie. Les rideaux ne permettront pas un nettoyage et une désinfection facile et garderont plus longtemps le virus, avec un risque accru pour le personnel de santé ainsi que ceux qui nettoient ou tout simplement toute autre personne se frottant par mégarde aux rideaux. Mais les vitres fumées ou opaques assureront les mêmes fonctions d’intimité que les rideaux tout en permettant un nettoyage et une désinfection plus facile et plus rigoureuse, partant plus réussie.

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril 2020 à 10:04, par Bragues En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

      Je partage entièrement votre analyse et vos propositions ! Je pense que les professionnels de santé ne diront pas le contraire ! Seulement, je ne comprends pas pourquoi l’équipe n’y a pas pensé ! Veuillez adjoindre dans votre équipe un expert en prévention et contrôle des infections (PCI). Il y en a plein dans ce pays, formés par Epertise France que je salue au passage ! Si la proposition intéresse les initiateurs du projet, prenez attache avec la Direction de la Qualité des Soins et de la Sécurité des Patients (DQSSP) sise à Ouagadougou ! Merci, bravo pour votre initiative louable et surtout du COURAGE !!!

      Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 04:03, par Yamkaye En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Félicitations à ces jeunes qui pensent qu’au Burkina, le développement est toujours possible. Les Chinois ont réalisé un tel projet en quelques jours, pourquoi pas les Arnaud SAVADOGO ????? Courage. Moi je suis convaincu que ce projet est réalisable et même dans les 12 autres régions et dans les grandes agglomérations comme Houndé, Gourcy, Pouytenga, ….. etc...

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 08:10, par Nakoulma Marcel En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Félicitation à Arnaud ; en ce qui concerne Ouagadougou il n’est pas souhaitable que le site du SIAO soit réquisitionné dans la mesure que cet espace est actuellement réservé aux étudiants pour leur formation et études.
    Je suggère sa généralisation dans les autres régions . Au delà des hôpitaux cette initiatives peut concerné plusieurs types d’infrastructures ; nos autorités n’ignorent sans doute pas ce type de construction . A ailleurs dans le monde il est utilisé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 09:27, par le caméléon En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Belle initiative au niveau local. C’est vraiment à suivre et à exécuter même au delà de Ouaga, on peut doter progressivement les autres chefs lieux de Région Cela suppose que le Ministère de la Santé va réfléchir à comment l’intégrer à son plan de devéloppement sanitaire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 11:13, par welore En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    felicitation à l’équipe. meme si le projet ne voyait pas le jour l’histoire retiendra de vous un sens élévé d’engagement et de sacrifice pour la nation. Dieu vous benisse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 13:08, par Ka En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Un bon projet d’innovation : Je me suis toujours posé la question, ’’’est ce que l’Afrique peut-elle sauter des étapes pour accélérer son développement et s’imposer comme le royaume de l’innovation ?’’’ Cette question est au moins aussi vieille que l’iPhone 1. Mais ici je loue l’intelligence de notre jeune architecte Arnaud Sawadogo.

    Je ne doute pas que notre jeune architecte mérite des félicitations (spontanées) de la part de nos vaillantes et vaillants infirmières et infirmiers allant jusqu’aux médecins et Pr. de la santé si une structure comme ce centre de prise en charge voit le jour.

    Malheureusement, ce projet pour l’instant n’est pas destiné à un pays comme le nôtre, et je vous dirai le pourquoi à la fin de ce que j’avance. Pour l’instant je suis à 100% d’accords avec l’internaute ’’Patriota’’ qui nous ceux-ci : ’’’’Mais pour ce qui concerne Ouaga il y a urgence et je pense qu’il serait judicieux de réquisitionner plutôt des lieux comme le SIAO et les équiper, cela sera moins coûteux et rapide que de construire de A à Z.’’’’ Pour moi, je crois qu’en cas de pic du Covid 19 au Burkina avec beaucoup de contaminés comme en Italie ou aux Etats Unis, notre gouvernement et le monde de la santé utiliseront la salle des banquets avec des équipements sanitaires adéquates et surtout avec des multiples forages de Ouaga 2000 en cas de coupure d’eau. Mais nous ne sommes pas encore là.

    Si je ne suis pas pour ce type de projets, je demande à tout le monde d’aller au CHU de Tengandogo et voir les toilettes, les chambres des malades et autres ! Vous verrez que ce lieu public très moderne est mal entretenu, et ça y va avec notre mode de vie, notre culture. Je regrette énormément pour notre jeunesse, mais croyez-moi que nos personnes âgées ceux qui se sont nourri avec le lait maternelle, grandit avec les beignets aux haricots, le babêeda, le tôt avec des sauces à la levure noire ou le Vagaziindo, s’en sortiront de ce virus tueur sans le confinement, ni ces lieux luxueux. Oui avec nos cadres dits petits blancs, ce centre sera pour eux.

    Bien sûr, si un jour le Burkina aura les moyens de former et discipliner un personnel d’entretien de nos hôpitaux, surtout former le monde soignant a discipliner les malades pour qu’ils ne font pas du n’importe quoi dans les toilettes, nous pouvons jouer à l’occidentale.

    Pourquoi voir toujours des "leçons" chez les autres et vouloir transposer chez nous des situations qui n’ont aucun rapport ? Tirons donc d’abord des leçons de ce qui se passe chez nous et nous concernent directement plutôt que de vouloir cultiver l’analogie et l’amalgame sans raison. Soyons objectifs, conscients et responsables, voilà des bonnes résolutions à prendre pour s’en sortir du drame du virus tueurs !

    Avec les coupures d’eau, comment pouvions gérer une structure de ce type construite à la hâte ? Je me permets humblement de conseiller au peuple Burkinabé, un peuple qui porte fièrement son nom d’hommes intègres, surtout le peuple appelé primaire, d’avoir le courage dans le confinement et le port des cache –nez ou des masques si vous aviez les moyens de les acheter.

    Conclusion : Indépendamment de l’aspect moral, sur lequel je ne me hasarderai pas à porter un quelconque jugement de valeur pour nos autorités, ce genre d’établissement devrait attendre des beaux jours. Il y a plusieurs moyens simples et moins coûteux en cas d’un pic de la maladie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 16:38, par bamos En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    Bonjour mes amis son projet est bien Mais au temps de Bkaise a chaque manifestation il y avait des chapiteau jusque même ca existait au moment meme de la transiition-Au dernier conseil avec la jeunesse a Gaoua avec le président Michel Kafando on a vu ca a Gaoua ’C’est chapiteau peuvent servire pour ce que propose ce architeque’Ca existe déjà alors profitons de ça aulieu encore de sortir l’argent encore ’Si ce architecte veut donner cadeau pas de soucis merci ’

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2020 à 17:21, par David En réponse à : Covid-19 au Burkina : Un projet de construction d’un hôpital en matériel préfabriqué déposé au palais de Kosyam

    L’offre semble être une bonne affaire.
    Mais soyons très prudents et faisons attention.
    Nous avons tout vu au BF. Moi j’invite le Président du Faso et le Premier Ministre à ouvrir l’œil et le bon. Si vous vous embarquez dans une telle offre et que ça tourne au cauchemars, c’est sur que ça ne sera pas simple pour vous justifier.
    Les Burkinabè ne sont plus prêts à être embarqués dans des aventures financières.
    Notre environnement social m’oblige à émettre des doutes sérieux.
    Dans un pays ou le souci des travailleurs c’est d’aller en grève sans préavis et d’organiser des " frappes chirurgicales", la paralysie dans les lieux de travail sont permanentes.
    Les Chinois ont construits des hôpitaux en une semaine. Mais, ça c’est un autre univers, parce que n’est pas Chinois qui veut.
    Regardons notre Université Ouaga I, ce sont les grèves des étudiants et des enseignants qui l’ont déglinguée, si bien que depuis maintenant des années, les années académiques se chevauchent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 19 avril 2021
Vaccination anti covid-19 au Burkina : Les « prescriptions médicales » de l’Academie des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 18 avril 2021
Riposte à la COVID-19 au Burkina Faso : Bientôt l’administration du vaccin aux Burkinabè
Covid-19 au Burkina : 31 nouveaux cas à la date du 16 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés