Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 12 avril 2020 à 18h47min
Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

Au Burkina Faso, 13 nouveaux cas de maladie à coronavirus ont été confirmés dont 12 à Ouagadougou et 1 à Bobo-Dioulasso portant à 497 le nombre de cas confirmés depuis le 9 mars 2020.

6 nouvelles guérisons ont été comptabilisés portant à 161 le nombre total de guérisons. Aucun décès n’a été enregistré.

Vos commentaires

  • Le 12 avril 2020 à 20:16, par Sawadogo Adama En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Le nombre de personnes malade ne fait que progresser de jour en jour. Un pays comme le Burkina ne peut pas se permettre cela. Nous n’avons pas les ressources pour une epidemie qui perdure dans le temps.
    Selon le comité de coordination mis en place, les burkinabès ne respectent pas les mesures barrières.
    Après qu’est ce qui est fait pour que cela change.
    Lorsque les solutions mis en place ne sont pas ou plus efficaces il faut avoir le courage de proposer autres choses
    On n’a pas besoin d’un comité qui vient nous faire le bilan des malades et des guérisons. Il faut réfléchir et proposer d’autres solutions

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 06:54, par Aol En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Tu es burkinabé comme eux ? Si oui, il faut réfléchir et proposer une solution. Si des conseils sont donnés dans toutes les langues en longueur de journée sur les conduites à tenir pour faire barrage à la maladie et certains burkinabès se croient plus illuminés que ceux qui donnent ces conseilles, se regroupent toujours dans les grins pour du thé, boire leur bière et défi toute les mesures mises en place. L’état n’est pas aussi fort pour être derrière chaque personne. Ils faut que chacun comprenne sa responsabilité dans cette lutte.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2020 à 20:43, par Conscientiser En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    SVP que la RTB et autres télés fassent un reportage a l’hopital Tenfandogo (en cachant biensure les visages des malades) pour diffuser au grand public. Dans les quartiers il ya une bonne parrie de la popularion qui ne croient pas toujours à cette maladie ou la taxe de maladie de riches. Il faut une conscientisation sinon on n’en viendra difficilement à bout : le nombre de contaminés ne se vera qu’exploser. Agissez vite. Il ya trop de saint Thomas dans ce pays. Pour croire il faut qu’ils voyent d’abord. Et dans ce contexte un reportage video des salles d’hospitalisation s’impose. Et une redifusion pendant une semaine.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 17:29, par Aya En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. En plus pour mettre fin au scepticisme des Burkinabè, je pense qu’il faut faire un dépistage massif des populations si les moyens le permettent. Tant que l’échantillonnage portera sur un petit nombre de personnes, le nombre de cas déclarés, bien que croissant, restera petit et ne choque pas les burkinabè pour qu’ils se réveillent de leur léthargie. C’est pourquoi, je suis contre la mise sous-scellé de cette pharmacie qui s’était approvisionnée en tests rapides contre le covid 19. Elle était sur la bonne voie, il fallait simplement l’accompagner ou l’encadrer, pour que les nombreux Thomas d’Aquin voient pour croire.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2020 à 21:11, par Docteur En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Je pense que par rapport au nombre de nouveaux qu’on a eu cette semaine il faudra élargir les tests aux cas contacts et ne pas se limiter aux cas suspects. Bonne continuation.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 08:57, par Somlare En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Voyez vous y a pas l’argent. On veut commander des masque à près de 4 milliards pour les écoles et du savons pour 7 milliards. Alors qu’il est possible de commandé des test rapide de Corona virus. ( Pharmacie du sud).
      Pourquoi ne pas faire comme pour le palu. Doter toutes les formations sanitaires, former le personnel, activer les salles d’isolement déjà existant, doter les formations sanitaires de vivres pour les malade hospitalisé ou confinés et le tour est joué.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2020 à 23:32, par Mkouka En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Cest vrai qu’il est temps de revoir l’efficacite des mesures qui ont ete mises en place pour stopper l’evolution du virus. Vu le nombre croissant des contamines peut etre qu’il faudrait une approche qui consisterait a inonder le pays avec des temoignages de personnes gueries de la maladie et des images choquantes en esperant changer les attitudes irresponsables et les esprits ignorants et inconscients.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2020 à 23:39, par Sawadogo Adama En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Si on isole l’ensemble des cas et des cas contact du reste de la population l’epidemie ne pourra plus progresser.
    Deux milles ou deux mille cinq cent personnes en confinement dans les hotels de la place, je pense que c’est encore possible.
    Il faut un savoir faire , des lieux d’hébergement et de la logistique. Il faut surtout de la volonté.
    Il paraît que du temps de la révolution, rien n’était impossible au burkina (on nous a parler des vaccinations commando)

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 11:17, par Tonton Ngom En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Effectivement tout etait possible sous la revolution.Mais n oublie pas que c etait un Etat d exception avec un president qui n avait peur de rien.Si la revolution revenait aujourd hui on allait creuser bcp de tombes pcq ils sont nombreux a ne vouloir entendre raison.Petit couvre feu la... un procureur a dit attention.Sous la revolution c est le procureur la on allait couvrir dabord avant le feu.Ngaw

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2020 à 23:41, par warzat En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    A mes frères médecins,vous savez que maintenant plus rien ne sera comme avant. Les principes édictés pour contrer cette pandémie doivent demeurer même après son éradication. Vous devez vous protéger en premier afin de pouvoir sauver vos compatriotes. Laver les mains au savon ou au gel hydro, doit l’être avant d’accéder au centre de santé. Vous même devez toujours vous protéger (masque,blouse et sur blouse etc...) toujours.
    Intelligents bosseurs comme vous l’êtes, je vous suggère par rapport aux dons reçus de vous faire confectionner rapidos sur place, les blouses et sur blouses lavables et les protèges pieds. Si vous attendez et avec les lourdeurs pseudo-administratives qui cachent mal des malversations derrière de fausses commandes de certaines choses qu’on peut fabriquer sur place, vous nous aurez trahis.On peut d’ailleurs vous commander des fausses protections moins chères et surfacturées comme il l’a été pour les faux gilets pare balles de nos FDS.
    Je vous dis exactement ce que j’avais dit pour nos FDS, protéger vous pour pouvoir nous protéger.
    A ceux qui ne voient que l’aspect économie de marché dans la médecine, on peut dire ceci : les Américains considèrent la médecine comme une industrie, on parle làbas de ’’health care industries’’. Dans cette pandémie, on peut dire que cette approche mercantile de la santé, est insuffisante. Non plus, vous voyez que le copier-coller franco-français n’est pas bon non plus pour une population indisciplinée.
    Il faut donc que toute la chaine qui s’occupe de notre santé change de paradigme, libère son génie pour nous sortir du bourbier actuel et certainement des futurs bourbiers Sur ce point, on peut compter sur la majorité de nos médecins et infirmiers(ères). Vous serez critiqués par les spécialistes de la critique qui ont fait trop de tort à ce pays et n’ont rien apporté en échange de vos propositions.
    Ne vous préoccuper pas des voleurs de deniers publics,les politiciens et autres compteurs d’argents ou de richesses produites par les autres, vous êtes humainement supérieurs à eux. Il s vous sont réellement inférieurs. Par exemple, sur 50 vendeuses de légumes dans un marché, il suffit d’instaurer une rotation de 25 vendeuses par jour, à distance respectable, avec port du masque, interdiction au client de manipuler les tomates etc...mais hélas, ils ne connaissent que les magouilles de parcelles, la captation des fonds....Tout ce qui caractérise le comportement d’un humain inférieur. Fraternellement à vous !!!

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 07:07, par Kiriki En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Merci Warzat

      Le total des dons est employé comment ? Normalement c’est même pas le ministère qui doit gérer ces dons. Mais un comité privé, avec une traçabilité de toutes les dotations aux différents services de santé. Un comité privé dynamique qui peut même employer du personnel temporaire,.
      On a parler d’installer les tentes dans les différents stades, de les aménager, ils sont campés apparemment sur affaire d’hôtels. Mais ils ne comprennent pas que les populations seront plus solidaires pour apporter des choses dans stades que dans les hôtels. Dans les hôpitaux les malades même sont livrés à eux même. Dans les hôtels vous allez vous occuper comment d’eux ? Ça fait même rire ! Hé africain dans son copier coller

      Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 09:06, par Patriota En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Bravo internaute "Warzat" pour cette analyse. Je partage votre avis. Osons inventer des solutions adaptées a nos realités et arretons le copier-coller occidental.

      Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 09:31, par Siaka B En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Mais les burkinabè-là memes , c’est vous qui encouragiez les gens à bruler l’AN, la RTB, la Mairie de bobo, des palais de justice, des domiciles privés, etc... et vous etes étonnés que les gens soient indisciplinés !? On ne peut pas semer le desordre et recolter l’ordre. Aujourdhui les gens sont prets à piller à tout petit mouvement.
      Et puis l’organisation de la société n’est pas du ressort des agents de santé ; ce sont plutot les politiques qu’il faut interpeler. Voyez les mesures édictées par le gouvernement ne sont memes pas totalement respectées et le meme gouvernement est là et ne lève le petit doigt. C’est vraie les gens sont indisciplinés mais les gouvernants aussi sont très amorphes. Prendre un texte seul ne suffit pas il faut suivre , vérifier son application sur le terrain et s’il ya des brebis galeuses il faut les mater

      Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 00:26, par Verite vraie En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Suis d accord avec conscientiser. En plus d un reportage a l hopital qu il faudra diffuser a longueur de journee il faut faire sortir des crieurs publics qui vont sillonner toute la viile jusque ds les quartiers les plus recules pour dire aux gens que la maladie est reelle et que tout le monde est menace. Les dons recus ca et la peuvent servir a cette sinsibilisation a grande echelle au lieu de confectionner des caches nez et acheter du savon a distribuer dans les ecoles pour la reprise des cours.l ecole ne peut pas reouvrir tant que l epidemie ne s arretera pas car les eleves n utiliseront meme pas bien les cache nez et autres et les eleves ne feront que se contaminer quand on sait que la distanciation dont on parle ne peut meme pas etre respecte dans ce milieu ou les eleves sont assis 2 ou 3 par table banc.
    En plus les autorites doivent prendre des mesures fortes pour obliger la population a respecter les decisions prises par ex la fermetures des marches des bars etc car il y va de la sante de toute la population..les crieurs publics doivent expliquer tout cela...Si les consignes sont bien suivies a la lettre par la population entiere parce qu elle aura compris 2 semaine de confinement total suffira pour arreter la propagation du virus et tout le monde pourra reprendre ses activites..
    Le port du cache nez aussi doit etre obligatoire pour tout le monde pour sortir de la maison.
    On a l impression que les autorites meme ne prennent pas la situation au serieux et c est pourquoi la popolation aussi ne prend rien au serieux .Les gens defient l autorite , ils ne respectent rien et il n y a rien comme sanction.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 04:00, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Mes chers amis, si malgré tout le chamboulement que notre pays et notre vie quotidienne ont connu des gens ne croient pas à la réalité de la maladie, aucun reportage ne le fera.
    Les scènes de ce qui se passe ailleurs passent à la télé. Des gens qui ont été malades et guéris ont témoigné. Parmi les décédés, il y a des gens qui étaient bien connus de tous.
    Si malgré tout cela ça ne suffit pas, ce n’est pas en allant exposer la nudité et la détresse de nos parents à Tengandogo que les idiots réfractaires vont changer. Pardon oubliez ces histoires d’étaler la vie privée des gens dans la presse quand ce n’est pas nécessaire.

    Bravo à nos gestionnaires de crise qui arrivent plus ou moins à contenir l’épidémie. Mais il faut le dire, si la maladie évolue toujours comme nous le voyons :

    * C’est parce que des malades ont contaminé leur entourage pendant leur confinement à domicile ;
    * C’est parce que des cas contacts ont contaminés des gens avant qu’on ne les teste positifs ;
    * C’est parce que des malades et des cas contacts ont décidé de "faire un tour à coté" ou de voyager ;
    * Et voila maintenant que des gens refusent la quarantaine ou traversent le pays pour aller se "faire soigner" on ne sait où..

    Tout le monde parle de l’indiscipline de la population, mais elle a moins de conséquences que celle des malades ou contacts avérés ? Pourquoi l’armée, la police et la gendarmerie sont derrière les citoyens lambda MAIS PAS DERRIÈRE LES MALADES, CAS CONTACTS ET MIS EN QUARANTAINE INDISCIPLINES ???

    Tant que les malades et cas contacts ne seront pas ISOLES DU RESTE DE LA POPULATION, y compris leur famille et leur travail et ce de façon vérifiable, cela ne s’arrêtera jamais. Je ne comprends pas pourquoi on continue une méthode qui ne marche pas ? A moins qu’on veuille juste RALENTIR L’EPIDEMIE MAIS PAS L’ARRÊTER ?

    Isolez les malades et cas contacts et l’épidémie s’éteindra en un mois maximum, avec quelques cas de temps en temps. Continuez dans votre "auto-confinement à domicile" non-contrôlé et même dans un an on ne sera pas sorti d’affaire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 05:26, par Lanceur d’alerte En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Nous demandons aux médias d’investiguer au niveau du comité covid-19, il paraît que les patients ne reçoivent pas de traitement faute d’absence de protocole. Nos experts veulent-ils réinventer la roue quand bien même ils n’ont jamais été cités ailleurs. Avec ce triste record de décès en Afrique de l’ouest. En âmes et conscience, je me demande comment le président de ce comité arrive à dormir chaque nuit.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 06:10, par caca En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Vu le nombre croissant de contamination de covid 19, le message demeure le même restez chez vous et respectez les mesures de distanciation sociale. Le virus corona ne connait pas de limite de frontière et ne sait pas non plus qui est grand riche, petit, pauvre, race, sexe. C’est pour dire que l’heure ne plus à la polémique et le gouvernement n’est pas non plus responsable de sa propagation. Les nations dont les populations n’ont pas compris le message du politique ce sont ces peuples qui souffrent le plus par la contagion.
    Au Burkina, on peut encore limiter la contagion et les morts. Que chacun soit responsable de soi-même.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 09:38, par Sheikhy En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Ce n’est pas perdu à ce stade. Mais je pense qu’il faut mieux communiquer sur les cas, même si je pense que dans leurs réunions, ils prennent en compte tous les aspects. La population doit avoir un minimum d’informations sur les cas pour améliorer l’auto discipline.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 10:10, par Soyons objectifs En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Dans un tel contexte où les objectifs fixés ne sont pas atteints. D’ailleurs, objectifs qu’on ’a du mal à comprendre parce qu’il n’y aucune chronologie de barème fixée. Par exemple, à telle date on souhaiterait que les nouvelles contaminations soient moins que tel ou tel chiffre pour s’encourager qu’il y a de l’amélioration. Mais boff. Tâtonnement sur tâtonnement. Il n’y a plus de nouveau, de plus value en nous communiquant chaque jour des statistiques qui ne font que blesser la psychologie. Des mesures qui ne font que créer des ennuis pires que le COVID19. Quand on ferme l’accès de ouaga à des gens détachés de leur famille et activités commerciales ; pire encore sans résultat ; cela sert à quoi ? C’est nul. Le gouvernement n’a qu’à repenser ces mesures de quarantaine surtout. Aucun +. S’ils sont à bout d’idées qu’ils rendent le tablier. Le statuquo tue.

    1- A propos des restrictions : restaurer les activités normalement, avec plus de sensibilisation.
    2- A propos du couvre feu : 21h à 05h du matin
    3- A propos de la fermeture des classes : ouvrir progressivement les classes avec un suivi minutieux, priorité les classes d’examen.
    4- A propos des quarantaines : les lever, et mettre des agents de santé (volontaires en la matière y compris) dans les zones de péage, au lieu des FDS qu’on a plus besoin au front du terrorisme qui a déjà plus tué et continue de tuer plus que le COVID19 ; pour contrôle minutieux des températures et cas suspects.
    5- Un fonds de patriotisme contre la maladie en prélevant 500f symbolique sur les salaires de 2 mois de chaque burkinabè pour acquérir le maxi de réactifs. Et laisser mourir cet excès d’impôt qu’est l’IUTS.
    Meilleure santé à tous.

    Soyons objectifs.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 10:17, par NONGANERE En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Difficile de comprendre que la pandémie s’étende quotidiennement au Faso et que la stratégie ne bouge pas. On a l’impression que le comité lui-même commence à s’essouffler de devoir égrainer chaque jour le nombre de contaminés et de morts dans notre pays. A quand le 0 contaminés et le 0 décès ? Pour parvenir à cela, il faut à tout moment re adapter la lutte à la progression du virus.
    A mon avis, le gouvernement doit se réveiller de son sommeil (si ce n’est déjà fait) et comprendre que ce virus a toujours une longueur d’avance sur nous. pendant que nous parlons de 597 contaminés, peut-être que 100 autres personnes sont entrain de se faire inoculer la maladie.
    Pourquoi ne pas tout simplement s’inspirer des pays comme le Sénégal qui parviennent à contenir l’épidémie ?
    On dit que la population ne respecte pas les mesures imposées par l’Etat. Comment en sera t-il autrement si la télévision publique elle-même diffuse à longueur de journées les jérémiades de gens qui mettent en souffrance ces mesures à travers des revendications.
    On ne peut pas vouloir une chose et son contraire : demander aux gens de respecter les mesures et faire l’apologie des conséquence de ces mesures.Qui n’est pas touché par les conséquence économiques de ces mesures ? Comme le dit un adage bien connue, "la chèvre qui ne crie pas est celle qui a le plus soif". Que la chaîne publique tende donc son micro à tout le monde. Nous sommes 20 Millions de burkinabè et si l’Etat devait donner ne serait-ce que 500 FCFA à chaque citoyen il lui faudrait dépenser des milliers de milliards. Il faut concéder à des sacrifices pendant cette crise sanitaire afin de barrer la route au COVID-19. Car la souffrance économique que nous vivons aujourd’hui ne sera rien à côté de ce qui adviendrait si l’épidémie n’est pas maîtrisée à temps. Ce ne sont pas nos jérémiades qui permettront de vaincre le virus.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 11:14, par Lom-Lom En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Aah, les Burkinabè ! C’est comme si je rêvais !! A lire certains commentaires, je me demande si ce pays ne va pas disparaître d’une minute à l’autre ! Pour certains, si les cas augmentent, c’est la faute aux gouvernants, si les gens sont indisciplinés et continuent de se regrouper pour boire leur thé, jouer à la belote, braver le couvre-feu, etc,, tout ça c’est la faute aux gouvernement !!! En même temps, ces écervelés demandent aux techniciens de la santé de réfléchir à d’autres alternatives que la sensibilisation et le respect des mesures qui sont en vigueur dans presque tous les pays du monde, comme si eux n’ont pas la moindre intelligence pour proposer quelque chose ! C’est vraiment pathétique ! Quand les Burkinabè prendront plus conscience des enjeux de la situation globale, on saura réagir mais on espère que ce ne sera pas trop tard !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 11:33, par YAMKOUL En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Bonjour à lefaso.net. Vous m’ excusez beaucoup. Je voudrais dire que certains Burkinabè qui passent leur temps à faire des critiques stériles soit disant que le nombre de cas positifs augmentent de jour en jour, ont des idées courtes, pour ne pas dire qu’ils sont bêtes, excusez-moi du terme. Qui a intérêt à ce que les cas positifs tirent en longueur chaque jour qui né ? Pas le gouvernement, pas les agents sanitaires, pas les Burkinabè conscients, peut être ceux-là mêmes qui critiquent. Je leur demande de faire un tour au Niger. A la date du 12 avril le Niger a enregistré 38 cas positifs, portant le nombre total de cas déclarés positifs à 529. Mais pas de critiques " bidon " comme ce que l’on constate au Burkina. Chez nous au Burkina Faso, certaines personnes sont devenues de véritables connaisseurs. Hors celui qui connait respecte, parle rarement, se comporte en homme intègre. Ce qui n’est pas le cas malheureusement chez bon nombre de citoyens qui mélangent les pédales et marchent à reculons. Que chacun accepte et respecte toutes les mesures prises par les autorités pour éviter toute contamination.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 12:39, par Ouvrez l’Oeil ! En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    N’est-ce pas de l’incompétence ça ?
    Comment peut-on avoir plus de 2000 cas confirmés en Afrique du Sud avec moins de 10 décès et au Burkina Faso ici, avec seulement 500 cas confirmés on enregistre 30 décès ? La Côte d’Ivoire est aussi à un peu plus de 500 cas confirmés avec 5 décès, le Ghana avec huit décès...C’est seulement ici au BF qu’on enregistre le taux de mortalité le plus élevé : il y a lieu de se questionner sur la prise en charge des patients. DR LOURE, en disant que les réanimations ne sont pas faites a dit TOUTE LA VERITE. Il faut dégager toute cette racaille qui prétend coordonner la lutte contre cette pandémie et mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 12:55, par Germ En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Au Burkina chacun se dit connaître tout. Pourtant on voit la vérité et on laisse ça. Respectons les mesures et on mettra fin à la maladie tôt et chacun pourra vaguer à ses occupations. Mais chacun tape sa poitrine pour dire ce qu’il veut. Les gens veulent ouvrir les lieux publics tout en sachant que cela va propager la maladie, eux -mêmes seront contaminés et contaminés leurs familles et tout le reste on voit ça et on ne dit rien et nous mettons tout sur les autorités et comme elles sont habituées aux insultes elles ne disent rien. Il faut que chacun sensibilise son entourage pendant qu’il est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 13:23, par Ka En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Merci a l’internaute YAMKOUL : Pour moi, nous devons faire confiance au Pr Martial Ouédraogo coordonnateur du Comité national pour sa recherche de vérité sur les dégâts d’un virus tueur, et qui nous communique a travers les médias les nombres des contaminés ou les morts. Nous devons l’encourager avec notre site Lefaso.net comme nous encourageons nos médecins, nos infirmières et infirmiers, les aidons soignons et nos FDS.

    Malheureusement internaute YAMKOUL, les fatalistes et leur fatalisme du Burkina comme ces internautes qui ne croient pas et critiquent les résultats de Pr. M. Ouédraogo, sont les poisons qui embourbent tout ce qui peut faire avancer notre pays. Ce que ces personnes ignorent, c’est que le progrès est là avec des personnes comme le Pr. M. Ouédraogo et l’équipe du Dr. Paré et leur site de Lefaso.net qui nous prouvent avec tous ces éclaircissements, que c’est grâce à l’intervention de l’homme dans l’histoire, ou dans la nature, qu’il est possible de parler de progrès et de voir réellement que l’homme a transformer considérablement sa nature de fataliste, et a façonné son histoire : Comme ces informations de ce qui se passe avec cet ennemi invisible qui nous tue à petit feu. Ces rapports qu’elles soient justes ou pas, la réalité que ce virus contamine et tue est visible. Merci pour ta critique pertinente, car souvent la vérité blesse mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 14:14, par Vérité indiscutable En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    Quand on les apprécie, ça passe. Quand on les coince, ça ne passe pas. Peut-être travaillent-ils pour que les gens ne disent pas la vérité.
    Si mon message est publié, je vous demande simplement d’interroger les travailleurs que vous connaissez à Yalgado et dans les autres services de Santé. Vous Comprendrez que rien n’est fait pour limiter la maladie. Tengandogo seul ne peut pas être l’unique lieu de lutte contre le Coronavirus. On Est sur une très mauvaise piste. Il faut avoir le courage de le dire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2020 à 14:24, par La sagesse En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

    La maladie est actuellement politisée pour permettre des détournements.
    Les patients à Tengendogo ne pas pris en charge
    Le gouvernement passe le temps à se contredire en communication
    Le professeur Martial et la ministre de la sante n’inspirent pas confiance
    En résumé, trop de magouille, des marchés d’hôtels, de masques, de combinaison et autres.... passés sous les voiles dans l’ombre.
    A ce jour, nombreux Burkinabès se demandent si le nombre de cas n’est pas surestimé pour pouvoir surfacturer les prestations.
    Malheur aux hommes d’aujourd’hui.
    Le Burkina des hommes libres et intégres semble être perdu.
    Beaucoup de dignes fils du Burkina et de L’Afrique se retournent certainement dans leur tombe

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2020 à 17:27, par caca En réponse à : Coronavirus/Burkina : Aucun décès à la date du 11 avril 2020

      Sagesse, vous aimez tous politisés dans ce pays, mais à ma connaissance cette maladie n’est pas du tout. La maladie du coronavirus est une réalité qui ne trompe plus les grands hommes politiques actuels. Un certains Trump n’a doute plus et ni le premier ministre du Royaume Uni.
      Dire que la contagion du coronavirus est une politique c’est être malhonnête de soi-même parce que je sens bien portant actuellement. Je ne vois aucun intérêt à politiser la maladie étant donné que les médecins eux-mêmes sont contaminés et certains sont morts. Parmi les hommes politiques également et les personnalités connues de tous dans le continent africain sont morts. Papa Diouf, Manu Dubango, l’ex-président du Congo.
      Soyons solidaire avec les autres en moment difficile, mais si vous pensiez que l’hôpital Tingando est un hôtel cinq étoile détrompez vous, c’est un hôpital public géré par le même ministère de la santé avec ses insuffisances.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Un traitement de AstraZeneca s’avère inefficace
Covid-19 : « Les ménages et les entreprises burkinabè ont fait preuve d’une capacité de résilience extraordinaire », estime la Banque mondiale
Burkina Faso : Plus de 20 000 personnes vaccinées contre le Covid-19 en deux semaines
Situation de la COVID-19 au Burkina : Aucun nouveau cas, ni de guérison et de décès enregistré
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 8 Juin 2021
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 6 juin 2021
Covid-19 au Burkina : Un détenu testé positif à la MACO, les visites suspendues temporairement
Covid-19 au Burkina : 5 nouveaux cas à la date du 1er Juin 2021
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose
Covid-19 au Burkina Faso : Les directives pour l’administration du vaccin ASTRAZENECA
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La région des Hauts-Bassins reçoit ses doses de vaccins AstraZeneca
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas à la date du 31 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés