Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • jeudi 9 avril 2020 à 23h00min
COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons  le 08 avril 2020

A la date du 08 avril 2020, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme suit :
149 échantillons analysés dont 112 cas suspects et 37 contrôles ; 29 nouveaux cas confirmés dont 23 à Ouagadougou, 03 à Bobo-Dioulasso, 02 à Gorom-Gorom et 01 à Dédougou.

12 guérisons, portant à 146, le total des guérisons ; 01 décès à Ouagadougou, portant à 24, le total des décès ; 273 cas sous traitement. Au total, 443 cas ont été confirmés dont 163 femmes et 280 hommes, depuis le 09 mars 2020.
Le gouvernement rappelle aux populations que c’est le respect strict des mesures édictées qui permettra de limiter la propagation du virus.

Lefaso.net


Vos commentaires

  • Le 9 avril 2020 à 17:20, par Hamon En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Ainsi donc les Dieux sont tombés sur nos têtes. Le maître mot qui vaille maintenant pour enrayer cette maladie demeure de rester chez soi. En attendant un dépistage de masse avec des résultats donnés en temps réel (TR) pour être au même niveau que les autres pays. C’est frustrant de devoir lire des statistiques d’hier supposées périmées. Dieu sauve nous.

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril 2020 à 09:16, par kwiliga En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

      @Hamon
      Très peu de pays dans le monde sont actuellement en capacité d’effectuer des dépistages de masse.
      Autant dire qu’en ce qui nous concerne, nous en sommes extrêmement loin.
      Les chiffres que l’on nous fournit ici, ne sont qu’un reflet de la réalité.
      Il serait intéressant de connaitre, non pas l’identité, mais le profil socio-économique des personnes qui ont eu accès à un test.
      Je parierai volontiers que nombre d’entre elles sont à classer dans les "Grandes Personnes".
      Il faut donc malheureusement se faire une raison, en se disant qu’une grande partie de la population est dores et déjà contaminée, que la plupart d’entre nous vont survivre à la maladie,, mais que les plus faibles, les plus vieux vont décéder.
      C’est sinistre, mais c’est ainsi.
      Je m’inquiètes dores et déjà de l’allongement de la liste des :
      Décès, in mémoria,... qui clôturent cette news-lettre.

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 18:25, par SANOGO En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    On vous demande de vraiment mettre l’accent sur la "chasse" aux personnes contact. En principe on ne devrait plus enregistrer des cas en dehors des villes qui sont en quarantaine. Tant qu’on ne va pas maitriser ce volet, l’epidemie va aller en s’amplifiant. Et puis faut que les FDS soient ferment quant à l’interdiction d’attroupement

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 19:40, par caca En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Le problème est commun que les FDS ou le gouvernement. Chaque burkinabé doit jouer sa partition que de vouloir s’opposer au nom de la faim. Les trois burkinabé qui ont fui pour aller au Ghana explique la mentalité burkinabé de contourner les règles et de vivre dans un déni complet. Je dirais que même le problème est inné à l’homme noir qui n’arrive jamais à comprendre les avertissements tant qu’il n’est pas dedans, il ne comprend rien. Et même dedans il va accuser les sorciers tandis que la solution est simple. L’homme noir a une difficulté pour rompre ses habitudes qu’il appelle sa culture et peine à comprendre des nouveaux règles de la vie. Ils sont combien au Burkina à dire que le coronavirus n’existe pas ? Partout en Afrique, ils cherchent à faire des polémiques inutiles et justifient toujours leur priorité comme essentielles de la vie. En plus, les gouvernants votent des lois de complaisance, et abandonnent toujours le grand peuple à leur sort. Le coronavirus est bien une réalité qui tue partout blanc comme noir et riche comme pauvre. Il ne connait pas de limite et de race. Apprenons soi-même les mesures de distanciation sociale et modifions notre manière de vivre.
    Bon courage à l’équipe médicale !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 20:53, par kenichi En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Sincerement le couvre feu ne sert a rien car la plupart des contaminations ont lieu dans la journee et non la nuit. il suffit juste de continuer a sensibiliser sur le respect strict des mesures barrieres, maintenir la quarantaine et esperer quil yait un remede dans les mois a venir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 21:38, par John En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Tant qu’il n’y pas de tests massifs , ce sera difficile d’anticiper la propagation. C"est les tests massifs qui permettent de détecter le maximum de cas de manière précoce pour les isoler et éviter la contagion. cela permet également de prendre en charge les cas critiques très tôt. Par exemple au Canada pour détecter 20 000 cas, il a fallu réaliser environ 400 000 tests. Or le Canada n’est même pas le meilleur exemple. D’autres pays comme la Corée du sud ont fait plus de tests et ont pu contrer la maladie plus que les autres pays. L’Allemagne a un taux de mortalité moins élevé, (beaucoup moins de décès) parce qu’il fait 500 000 tests par semaine. Tant qu’on se limitera à moins de 100 tests par jour, la maladie ne fera que se rependre par les porteurs sains qui ne sont pas détectés car vous détecterez très peu de cas par rapport au nombre réel

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril 2020 à 12:14, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

      John, vous n’êtes pas sérieux...

      Voyez vous même les pays que vous citez, comparez leurs PIB au nôtre, ainsi que le nombre de leurs hôpitaux, médecins, laboratoires... Et tout cela balayé, vous dites qu’il "n’y a qu’à faire comme" eux ??? AVEC QUOI ???

      Juste pour faire 100 petits tests il nous faut taper l’aller-retour de Bobo avec un véhicule de service parce que c’est le seul labo ! Et si la Chine ne nous avait pas donné du matériel, nous serions déjà dépassés !

      Et avec ça, vous demandez au Burkina de faire ce que la France et les USA n’arrivent pas à faire ? C’est juste pour écrire sur le forum ou bien ? Et puis d’ailleurs, si vous testez et trouvez 100.000 Burkinabè infectés, vous allez faire QUOI ? Avec QUOI ?

      Laissez les braves gens qui sont en première ligne se battre avec ce qu’on a maintenant et félicitez les au lieu de rêver...

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2020 à 23:40, par Patarbtalle En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Ce sans pitié ; je suis d’accord. Quand tu observes les agissements de nos populations malgré les couvre feux et autres mesures, tu comprends que ça sera pas facile tant qu’on nous fasse pas entrer le bâton dans la danse. Aucune discipline au Faso. Aucune !!! Ce du délire. Beaucoup de comporte toujours comme si de rien n’était. C’est hallucinant. On peut pas réussir le pari sans discipline. Et ce comme ça. Toute la question tourne autour de la discipline.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 00:32, par Nobga En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Ce qu’il faut déplorer c’est que l’eau est coupée au robinet depuis l’après-midi jusqu’à l’heure actuelle (minuit 30 mn) en ce temps de covid19. Comment être propre dans de telles conditions ? Chaque jour on ne peut que comptabiliser de nouvelles contaminations et de nouveaux décès. L’ONEA doit revoir sa copie.
    Nobga

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 07:54, par Kôrô Yamyélé En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    - Pr Charlemagne OUEDRAOGO
    - Chers Membres du Comité COVID-19
    - Mr le Ministre de l’Économie et des Finances,

    Je m’excuse mais moi Kôrô Yamyélé je pose le principe de la faisabilité de cette aide du Gouvernement au secteur informel dans le contexte actuel et dans la situation que nous vivons tous les jours.

    Le Gouvernement a pris des mesures dont le confinement, le respect du couvre-feu, la fermeture des marchés et petits-marchés dits yaar. Mais que constate-ton ? Ces mesures, en particulier celle liée à la fermeture des marchés et petits-marchés dits yaar ne sont pas du tout respectées !! Le burkinabè étant aujourd’hui très impoli, très indiscipliné et très incivique ! Alors moi je conteste ce principe d’aider des gens qui ne s’aident pas eux-mêmes. Et je pose la question pour savoir si est-ce vraiment sincère d’aider des gens qui continuent leurs activités comme si de rien n’était alors que l’aide est dit-on, est destinée à les supporter un tant soit peu parce que leurs activités sont en arrêt à cause de COVID-19.

    Chers Messieurs Dames, je vous invite à aller au marché de Dassasgho le matin et vous constaterez que les marchés continuent bel et bien de se tenir ! Inutile donc de gaspiller les ressources du pays pour des gens qui n’en valent pas la peine !

    Moi je pense que la Justice devrait faire arrêter des gens et tenir un procès retentissant et très médiatisé à leur égard pour servir d’exemple et calmer les citoyens impolis et inciviques de ce pays. A titre d’exemple, si quelqu’un sait qu’il a le SIDA et il fait exprès pour contaminer d’autres, on lui fait un procès non ? Pourquoi ces gens continuent de défier l’autorité et de répandre le COVID-19 et on les laisse faire ? Il ne suffit pas de sortir à la télé en vociférant pour faire croire qu’on est libre de tout faire ! L’État a la force publique de son côté pour sévir contre ces gens. Arrêtons de jouer avec le feu !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 08:34, par kiriki En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Internet SANOGO vous avez déjà touché là où il faut agir. Les cas contacts. Voilà. Les problème il est simple. Et aussi les téléphones des cas avérés. Les obliger a dire toute les personnes qu’elles ont contacté physiquement. Informer tous les endroits qu’elles côtoyés. Super marches, restau du jour, leur services même.
    A la 2e semaine du plan du comité de lutte, il y a eu un relâchement. Nous ne sommes pas nombreux au Burkina comme les chinois. Mais regardez, les chinois sont rentrés chez des gens pour les attraper comme des poulets et les ont mis en quarantaine et selon les cas en isolement.
    Messieurs les gens de lutte contre le covid19. Il vous faut une organisation béton. Vous avez besoin des équipes d’intervention un peu partout. Avec laide de l’armée ramener les cas contacts au stade. Monsieur le gouvernement, on vous dit prenez les stades il y a 03 semaines presque. Aménagée et préparez avec l’aide de l’armée. Mais vous êtes là dans votre mollesse légendaire entrain de calculer comment l’argent récolter doit être utilisé pour être récupéré. Quels histoires d’hôtel ? Vous prenez les gens pour des quoi ? Haaaaaaa vous étés prévenus heinnnnnn ? Ça fait 03semaines on vous dit de réquisitionner les stades et les aménager sans attendre. Burkinabé pauvre d’esprit, méchant, cynique, médiocre,dernier de la classe, cest dans les hôtels vous voulez logés les personnes affectées ? Vous n’avez rien dit d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 08:57, par le caméléon En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    @caca, bonne analyse du comportement négro-incrédule face à cette maladie qui frappe comme la 8è plaie d’ Egypte .Et pourtant combien sont encore dans les idées stéréotypées du genre c’est une maladie des blancs et des riches malgré toute la sensibilisation dans les quatre contrées du pays ! Vraiment il y a des burkinabé qui veulent voir des gens tomber comme des mouches sous le coronavirus et malgré cela ils attribueront cela au Ciel , donc ne feront rien pour se protéger. Que faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 08:58, par Juste En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Tant que les mesures prises ne seront pas respectées nous allons toujours continuer le décompte macabre ; mieux, nous compliquons la situation. Qu’est ce qui va se passer si au bout d’un certain temps la situation ne s’améliore pas ? On va accuser les mesures d’être inefficaces donc il faut les renforcer ; conséquence, encore beaucoup plus de restriction de liberté. La solution c’est le respect des consignes par tous les moyens même par la force s’il le faut ; les grandes théories sur les libertés développées par les uns et les autres ne tiennent pas la route parce que la nation est en péril. Les Burkinabê sont difficiles surtout une bonne partie de ceux nés au Burkina Faso ; ceux nés en Haute Volta valent un peu mieux. Les Voltaiques ont eux aussi leur part de responsabilité surtout au niveau de l’éducation des Burkinabê.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 09:50, par Vérité indiscutable En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    On vous félicitera pour les guérisons toujours.
    1* Mais on suggèrera plus de dépistages. Ne serait-ce qu’un dépistage automatique de tous les malades qui entrent dans tous les centres de santé publics et privés. Il y a des morts ces temps-ci qui sont suspectes. Ne pas envisager cela, c’est risquer de laisser répandre la contamination.
    2* Un autre fait non moins important est la quarantaine non respectée pour beaucoup de cortèges : les gens décèdent à Ouaga, Bobo, Dédougou etc... et les autorités permettent toujours d’aller les inhumer dans les villages. Ce flux là, je suis certain qu’il va répandre la maladie dans le pays. Les personnes qui meurent à Ouaga doivent être inhumées à Ouaga. Ce sont les autorités qui doivent imposer certaines de ces mesures, surtout pendant cette émergence.
    Dieu sauve le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 10:23, par Paligba En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Gloire au seigneur notre Dieu !
    Notre Dieu est Juste.

    Parce que le paludisme ne sévit pas chez vous, vous n’avez jamais cherché à trouver un vaccin contre cette maladie. Vous avez préféré les produits curatifs qui ont nourri vos grands parents, qui vous nourrissent aujourd’hui et vous pensez que a nourrira vos enfants et vos petits-enfants.
    Et lorsque Raoul dit qu’un anti paludéen peut guérir le COVID-19, vous criez au scandale. Car vous avez déjà vos projets et 100 F la plaquette ne peut pas résoudre votre problème. Ainsi vous déclarez la chloroquine dangereuse : La dose thérapeutique est très proche de la dose toxique qui elle-même est très proche de la dose létale.
    Depuis quand ces doses se sont rapprochées ? Un produit qui ne vendait chez les Yoruba, en tout cas a Manga ? Depuis quand ce produit se prend en milieu hospitalier ? Un produit que vous m’avez prescrit à la clinique de l’Institut Pasteur à Paris quand j’allais pour mes missions ?
    Je ne vous prendrai plus jamais au sérieux.
    Ce que vous ne savez pas, c’est que notre Dieu est juste. La fin du COVID-19 marquera la fin du paludisme en Afrique.
    Notez ceci, ça se réalisera peut –être après moi : Le vaccin que vous allez administrer contre le COVID-19 immunisera les africains contre le Paludisme !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 12:11, par charles En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    Pour une fois l’Afrique avait toutes les cartes en main pour sortir la tête haute de ce drame qui se profile à l’horizon. Mais hélas encore hélas notre mentalité d’aliéné qui nous pousse à toujours prendre copier-coller sur les colons d’hier va vraimment nous créer de gros soucis. Car pour une fois on n’avait pas à vouloir faire comme eux car d’aucuns diront encore que l’europe et l’amérique ont des milliers de cas et de morts pour justifier nos turpitudes. Ce n’est pas parce que ils ont echoué à contenir la maladie que nous aussi nous devons les singer en présentant des statistiques macabres tous les jours.

    Il faut retrousser les manches et prendre le probléme du confinement à bras le corps car c’est le seul moyen de stopper la chaîne de contamination et repérer les malades en attendant le depistage de masse. Pour ce faire la rigueur doit étre de mise dans le respect des mesures arrêtées sinon comment comprendre qu’avec le confinement des villes qui n’étaient pas touchées depuis plus deux (2) semainee, sont maintenant atteintes cas de gorom-gorom. La raison est que les gens continuent de quitter les zones confinées pour ,es zones non touchées en complicité avec ceux qui ont le droit de circuler.

    Un accent particulier doit être mis sur le cas des contacts qui doivent être en quatorzaine dans les écoles ou les stades avec toute la logistique nécessaire pour rendre leur séjour dans ces centres de surveillance le moins penible. Ces confinés pour ceux d’entre eux qui auront des téléphones androîd l’accès à leurs données de position durant les 3 derniéres semaines doivent être exploitées pour connaître leurs déplacements. Celà peut aider à retrouver des contacts non réperés.

    Il faut aussi instaurer le port obligatoire des masques car si tout le monde porte les masques les contaminés ne pourront plus trop mettre en danger les la population et les gens non contaminées pourront aussi se prémunir de toute contagion. La corée du sud , Hong Kong et la chine l’ont implementé et ca marche.

    Pour le non respect des mesures, il va falloir commencer à châtier car le moment de la sensibilisation est largement depassé. Cela ne doit pas être dit du bout des lèvres mais effectivement mis en application. Si on n’y prend garde notre laxisme legendaire va nous précipiter tous ensemble dans le gouffre.

    Il faut des numéros vert pour denoncer tous ceux qui n’appliquent pas les mesures ou les foulent au pied avec une brigade spécialement chargée de la repression de ces cas.

    Ensemble on peut vaincre le covid-19.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2020 à 12:20, par Ka En réponse à : COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020

    En lisant ce matin les critiques des internautes de bonne foi concernant le virus tueur le Covid-19, je suis épaté par l’intelligence des uns et les autres en citant que trois internautes entre eux sur ce forum de Lefaso.net : Exemple l’internaute ’’Paligba’’ avec sa critique psychologiquement pensé nous dit : ’’Ce que vous ne savez pas, c’est que notre Dieu est juste. La fin du COVID-19 marquera la fin du paludisme en Afrique. Notez ceci, ça se réalisera peut –être après moi : Le vaccin que vous allez administrer contre le COVID-19 immunisera les africains contre le Paludisme.
    Oui mon ami internaute Paligba, je confirme qu’avec le virus Tueur Covid-19, l’Afrique saura imiter et fabriquer les produits qu’il faut pour nous protéger des virus tueurs comme celui du palu, l’Ebola excet…Car les blancs avec notre arbre appeler ’’Nime,’’ ont fabriquer l’aspirine la quinine excet... Cet arbre ne pousse qu’en Afrique, que nos scientifiques rentre dans les imitations, et les blanc qu’émenderont ces imitations comme ça se passe en Chine sans interdiction.

    Quand mon ami Kôro Yamyélé avec sa critique pertinente nous dit ceux-ci : Chers Messieurs Dames, je vous invite à aller au marché de Dassasgho le matin et vous constaterez que les marchés continuent bel et bien de se tenir ! Inutile donc de gaspiller les ressources du pays pour des gens qui n’en valent pas la peine ! Dans une autre analyse il conclut en disant aux Français : ’’Conclusion : Ne vous sentez pas frustrées chères autorités françaises !! Vous avez aussi des pauvres en France chez vous ! Mais est-ce normal de prélever les impôts chez ces pauvres de chez vous et envoyer ici sous forme d’aide et que des nantis et autre gros bonnets locaux d’ici le détournent ?’’
    Mon ami Kôrô yamyélé : N’en veux pas à notre peuple avec sa culture : Car le confinement instaurer en Europe ou ailleurs ne peut pas marchr a 100% en Afrique, surtout pas au Burkina ou 99% de sa population n’ont pas un bon repas par jour, et qui vivent de jour en jour avec la débrouille pour survivre.
    L’aide annonce par le président du Faso ne touche pas à la population primaire comme l’a signalé mon jeune camarade l’écrivain Journaliste Sayouba Traoré dans une de ses analyses pertinente sur le Forum de Lefaso.net. Mon ami Kôrô Yamyélé, nos ancêtres, nos parents, ont vécu plus pires comme la rage, la lèpre, la méningite, ou d’autres pandémies, mais ont survécus sans les confinements et sans les aides de l’Europe ou la Chine.
    Je suis pour ce confinement comme toi, car nous avons à manger avec nos salaires de retraite, ainsi que nos fermes ou potager, mais 90% de la population n’ont pas ce privilège, et doivent inonder les marchés tous les jours pour survivre.

    Pour moi, sans parti pris par l’effort que fait notre gouvernement, je dis que l’Afrique fait simplement du copier-coller sans penser à la vraie situation de son peuple. On veut exactement répliquer ce que fait l’Occident, et à la fin on va juste vers l’autodestruction. Si le copier-coller était parfait, je crois que l’Afrique ne serait pas à la traine aujourd’hui.
    Le troisième internaute dont je cautionne, et a déjà répondu sa critique fondée est Mike qui disait pourquoi ne pas fabriquer chez nous les machines a respirer qui sont les aspirateur, afin d’équiper nos hôpitaux qui attendent le pic de la pandémie à venir ? Une bonne question avec une bonne suggestion.

    Je dis merci à Mike pour sa proposition que j’ai déjà répondu, car nous avons des techniciens, des ingénieurs en mécanique, des programmeurs en machine comme ceux qui sont à l’atelier du génie-militaire et même s’il faut aller en Europe chercher nos compatriotes qui sont dans les branches de production des machines, nous pouvons reproduire au Burkina avec le concours de la Chine concernant les pièces.

    Si je suis d’accords avec Mike, c’est qu’on peut prendre l’exemple de la Corée du Nord dont toute imitation sans brevet n’est pas interdite : ’’Exemple en 1956, nos camarades Coréens du Nord recevaient de l’Union Soviétique leur premier tracteur agricole. Ce tracteur fut démonté pièce par pièce, et un appel fut lancé à tous les forgeront du pays pour imiter chacun la fabrication d’une pièce. Et quelques jours après un nouveau tracteur fut créé. Cependant branlant au départ, ce tracteur a été un acte de libération pour le peuple Coréen. De nos jours le niveau de la Corée du Nord dans le domaine d’imitation technologique en mécanique surtout dans l’armement dépasse les pays qui brevètent leurs inventions.’’
    Oui si le Burkina décide de fabriquer ce type de machine, il peut utiliser des personnes comme un ancien ministre du travail de la révolution conseiller a l’AN, un ami de la Suisse qui connait des burkinabé résidents dans ce pays, et qui sont des vrais techniciens de fabrication des machines a ne citer ceux dont nous avons rencontré pendant la révolution quand on était en mission à Genève, surtout leur doyen un vieux technicien et dieu de la fabrication des machines, et qui nous avait fait visiter l’usine où il travaille et qui fabrique des machines en Suisse Alémanique, il avait même deux jeunes Burkinabé en formation à l’époque, un est devenu formateur ici sur place. En France comme en Allemagne le Burkina en a d’autres compatriotes comme lui. Ces anciens et les formateurs de l’atelier du génie-militaire peuvent se réunir pour fabriquer cette machine si l’état prenait l’idée de Mike en considération. Je souhaite à toutes et à tous Joyeuse Pâques. Que le sang de Jésus versé nous sauve de ce virus tueur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 19 avril 2021
Vaccination anti covid-19 au Burkina : Les « prescriptions médicales » de l’Academie des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 18 avril 2021
Riposte à la COVID-19 au Burkina Faso : Bientôt l’administration du vaccin aux Burkinabè
Covid-19 au Burkina : 31 nouveaux cas à la date du 16 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés