Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 7 avril 2020 à 13h00min
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

Dans ce communiqué, le Congrès pour la démocratie et le congrès (CDP) donne sa lecture sur l’adresse à la nation du président du Faso concernant les mesures du gouvernement pour contrer le Coronavirus (Covid-19). L’ancien parti au pouvoir déplore une « politique inadaptée du gouvernement ».

Le 02 avril 2020, le président du Faso s’est adressé à la nation concernant les mesures du gouvernement sur le Coronavirus. Ce discours a sonné comme une homélie dans le désert, sans conséquence bénéfique ni pour les populations ni pour l’économie du Burkina Faso. Les mesures prises s’apparentent à un raffinement de cruauté pour alourdir le quotidien des citoyens burkinabè.

Le Congrès pour la Démocratie et le Congrès (CDP), déplore cette politique inadaptée du gouvernement en cette rude période de pandémie du Coronavirus.
Le CDP présente ses condoléances aux familles endeuillées par cette pandémie et souhaite un prompte rétablissement aux malades.

Notre parti dans son communiqué du 31 mars 2020, préconisait des mesures économiques et sociales appropriées aux populations et à l’économie du Burkina Faso. Force est de constater que le gouvernement du MPP et de ses alliés est resté sourd face à ses mesures attendues par les populations de notre pays.

Sur la question cruciale de la pandémie et de ses victimes, le président du Faso et son gouvernement n’ont pas pu rassurer les burkinabè, ni sur un dispositif accessible de dépistage des personnes, ni sur la prise en charge des malades. Ainsi, le président du Faso et son gouvernement ont une fois de plus démontré leurs limites dans la gouvernance au profit des populations du Burkina Faso.

Les mesures prises par le gouvernement, ne profitent ni économiquement ni socialement aux citoyens du Burkina Faso. Cependant, elles permettent au pouvoir du MPP et de ses alliés d’évoluer dans leur gouvernance clanique, antisociale et anti-progrès de notre pays.

Au titre des mesures fiscales, la remise automatique des pénalités et amendes exigibles est la plus simple manière de repositionner leurs camarades contrevenant dans le sérail des marchés publics, lieux réservés à leurs adeptes. La logique aurait été que les contrevenants payent à l’Etat les pénalités. Ensuite, les contribuables exemplaires, parce qu’ils sont en règle vis-à-vis du fisc, devraient voir leurs taxes allégées et ne pas écoper de pénalités pour la période indiquée.

La suspension des opérations de contrôles sur place est une mesure incitative à la fraude et aux détournements. Le CDP dénonce une telle politique nationale.
Le report de la date limite de paiement de la taxe sur les véhicules semble incongru et inopportun par rapport au cas spécifique de lutte contre le Coronavirus. Une fois de plus, le pouvoir du MPP poursuit d’autres fins contraires au bien-être des populations.

La délivrance d’attestations de situation fiscale aux entreprises non en règle de leurs obligations fiscales, démontre enfin les desseins frauduleux du gouvernement du MPP et des ses alliés.

Les mesures touchant les secteurs des transports, de l’hôtellerie et du secteur informel, sont des leurres. Ces mesures ne produisent aucun résultat positif en termes de gains au profit des populations. Dans la mesure où ces structures sont inopérantes (c’est-à-dire fermées par décisions gouvernementales), tout taux multiplicateur appliqué à la constance nulle donne un résultat nul.

Les mesures prises par le gouvernement, répondent plus à une logique de profit à une classe bien particulière. La classe créatrice de revenues et d’emplois n’a pas été prise en compte dans ces mesures. Les populations des campagnes, majeures composante de notre pays, ne bénéficient pas non plus de ces mesures, car exclues de la déserte de l’eau courante et d’électricité. Pour le monde agricole aucune, mesure concrète n’est prise pour les accompagner dans leurs activités.

Quelles sont les mesures de prise en charge sanitaires pour ces populations des campagnes ? De plus, les mesures de fermeture des grandes villes empêchent les populations des campagnes d’accéder aux villes pour des biens et des services nécessaires inexistants dans leurs localités. Dans les villes, les populations les plus défavorisées du fait de leurs liens de subsistances avec les campagnes sont pénalisées par ces mesures de confinements des villes. Aussi, une grosse arnaque se prépare, liée à la réouverture des boutiques de la SONAGESS, car le gouvernement ne dit sur quel stock ces boutiques seront approvisionnées ? Et quel sera le prix de cession des vivres ?

Plusieurs catégories professionnelles subissent les effets du confinement lié au Coronavirus, mais elles n’ont pas été prises en comptes dans les mesures du gouvernement. Il s’agit des entreprises privées classiques, des professions libérales telles que les avocats et les médecins, les tenanciers de maquis et leurs personnels. Aussi, les fonctionnaires n’ont pas été pris en compte car L’IUTS devrait être simplement suspendue et les négociations ouvertes. De même, les salaires suspendus doivent être rétablis pour apaiser le climat social. En ce qui concerne les élèves et étudiants, ils n’ont reçu aucune proposition quand aux études et aux examens.

Si les populations des villes peuvent fonctionner en autarcie de biens et de services, cela l’est moins pour les populations des campagnes. C’est pourquoi le couvre-feu devait être décrété sur une base légale en tenant compte des spécificités pour ne pas tuer l’économie de toutes les régions.

En clair, la pandémie du Coronavirus se présente comme une occasion pour le MPP et son gouvernement de masquer sa gouvernance chaotique face aux réels problèmes des populations burkinabè.
Le CDP condamne cette politique inapproprié du MPP et de son gouvernement face à la pandémie du Coronavirus et faces aux besoins économiques et sociaux des populations du Burkina Faso.

Le CDP exhorte le gouvernement à réviser les mesures pour qu’elles profitent réellement à toutes les composantes de la société burkinabè. Un plan de riposte ainsi que des mesures d’accompagnement participatives, en accord avec l’opposition, les forces sociales, les autorités coutumières et religieuses, le monde de la culture pourraient être mis à la disposition des populations. Il est toute fois primordiale pour le gouvernement de clarifier l’opinion sur le document qui circule comme étant le plan de riposte du Burkina Faso face à la pandémie.

Le CDP salue et encourage les efforts du personnel de santé et des Forces de Défense et de Sécurité.
Le CDP invite les populations à toujours respecter les mesures sanitaires, à intégrer et à adopter les gestes simples pour contrer la propagation du virus.
Ensemble, nous vaincrons.

Vive le Burkina Faso,
Démocratie-Progrès-Justice
Ouagadougou, le 05 avril 2020
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétariat à la communication et à l’information

Vos commentaires

  • Le 7 avril à 17:01, par NOMBABA En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    Dans tout sa quel est la contribution financière du CDP de EDDIE de BLAISE parce que il faut de l’argent pour couvrir tout le monde convenablement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 17:47, par Teeltaaba En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    De grâce chers politiciens, nous ne demandons qu’à vivre.
    Vos querelles n’interesssent pas le peuple.
    Arrêtez de nous pourrir la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 18:13, par Indjaba En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    Arrêter moi cette comédie là et tout de suite. Citer moi un seul pays sur la planète qui a montré une politique adaptée à ce covid19 ?. Aucun hôpital d’aucun pays n’avait un service d’urgence préparée pour recevoir 1000 patients en 24h. Aucun hôpital d’aucun pays n’avait une morgue qui pouvait recevoir 500 morts par jour pendant 10 jours. Aucun hôpital d’aucun pays n’avait UN laboratoire permettant de faire 100000 prélèvement de gorge pour faire 100000 PCR. Aucune usine d’aucun pays n’avait une capacité de produire 1milliard de masques et 1 milliards de flacons de gèle hydroalcoolique en une semaine. Dites moi donc en quoi on (BURKINA FASO) devrait être prêt pour gérer une maladie qui était etrangere en nous et qui s’est révélée en nous il n’y a pas 3 mois. C’est vrai que RMCK a ses défaut mais pour cette pandémie, il est tres defendable. Idem pour l’IUTS.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 19:49, par Revo En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    Quand on a la grande gueule ! On comprend le cdp puisque ce n’est plus lui qui est aux commandes. Quand vous serez au pouvoir, vous pourrez derouler votre programme. En attendant c’est un autre parti et il deroule son programme. Laisse les apprendre de leurs erreurs pour avancer plutot que de vouloir jouer aux bons gouvernants alors qu’on vous a vus pendant plus de 20 ans dans ce pays. Si voulez le bien du pays, parlez de vos idees et contributions directement et discretement avec le gouvernement plutot que de faire des etalages et bavardages inutiles dans les medias.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 20:36, par Ka En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    A toutes et tous comme moi qui soutiennent une opposition intelligente qui est là pour rectifier les erreurs d’un régime au pouvoir, et faire avancer le pays, sachent que ma contribution n’est pas pour polémiquer : Mais je pense que la désespérance est générale, et les mots ne suffisent plus pour rassurer le Peuple qui reste frileux à cause de la Covid 19.

    Et les sorties des partis politique dans l’opposition, ou même l’opposition tout court, dans un moment douloureux pour le Burkina et son peuple, doivent cessées. Car, on sait que lorsque qu’un parti politique comme l’UPC ou le CDP veut atteindre ses objectifs répondant à ses seuls intérêts, il sait comment s’y prendre même à insulter son futur électeur qui est le peuple. Et le pire dans tout ça, c’est que dans notre inconscience, nous sommes en train de détruire irrévocablement le peu d’effort que le peuple et nos décideurs essaient de faire pour échapper de ce virus tueur et invisible.
    Avec les sorties de l’UPC et du CDP dans un moment crucial pour accuser un régime qui se bat comme tous les régimes du monde entier les survies de leurs peuples, c’est là qu’on voit que notre opposition avec ses revanchards n’ont rien à faire de l’intérêt du pays et du peuple : dès que le président Roch Kaboré esquisse le moindre petit pas qui pourrait être positif pour le pays ou pour la collectivité, il est qualifié d’incapable, tout ça parce que ce n’est pas eux qui tiennent les rênes du pays. Voilà des gens hideux à la face grimaçante et à la bile fétide qui pratiquent la stratégie de la "terre brûlée". Et ils voudraient qu’on leur confie à nouveau notre beau pays ?

    Ce que notre opposition oublie, c’est que le peuple Burkinabé reste sur sa faim, rien de nouveau qui ne soit déjà dit ou connu. Des sorties avec des mots vraiment creux : Surtout des messages qui manquent de crédibilité, donc faux.

    Et comme je ne cesse de le dire dans ce Forum de Lefaso.net : ‘’L’opposition dans notre pays à un seul problème : celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas et qu’elle ne veut pas. A partir de là tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance comme le cas de Roch Kaboré un président nommé ‘’mouta mouta,’’ elle dira NON à tout et Non je ne veux pas de TOUS LES PROJETS même si ceux-ci étaient "bons ou au moins prometteurs, qu’ils nous feraient avancer". Les opposants d’aujourd’hui sont ceux de la majorité d’hier, c’est donc très amusant de les écouter et de remarquer que c’est l’attitude qu’ils ont eu eux-mêmes qu’ils critiquent aujourd’hui ayant perdu le pouvoir. Hier les opposants qui sont la majorité actuelle sont pareils, ils IMPOSENT sans sourciller, et ne donnent pas l’ombre d’une possibilité d’ouverture, on fait aussi ceux qu’on a reproché à cris d’orfraie hier. Dès lors nous sommes les grands perdants nous Peuples du Faso divers qui faisons ce pays, car de part et d’autre c’est un ÉGOÏSME FORCENÉ QUI NE DIT PAS SON NOM QUI EST Lâ, on appelle ça ensuite opposition ou majorité en fonction de la position dans laquelle chacun se trouve, mais les deux se ressemblent et s’assemblent au final CONTRE NOUS POPULATION au milieu d’eux et leurs guerres intestines. Peu leurs importe notre avenir, leur seul intérêt : EUX. Que Dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 08:58, par YAMKOUL En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    A force de trop critiquer, on fini par disparaître de la scène politique parce que le peuple ne va jamais confier son pouvoir à un crieur public qui passe tout son temps à verser ses vomissures sur les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 10:49, par Lajumelle En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    Merci à KA pour son commentaire. Vous avez tout dit. Le perdant , c’est le peuple. Les politiciens qui s’excitent, ne vont rien nous apporter. Leur objectif est de dénigré le pouvoir en place. Je croyais être la seule à avoir cette lecture mais ce commentaire me rassure qu’il y’ a des personnes lucides et qu’aux prochaines élections, on saura qui voter.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril à 12:06, par Lajumelle En réponse à : Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Le CDP déplore une « politique inadaptée du gouvernement »

    Merci à KA pour son commentaire. Vous avez tout dit. Le perdant , c’est le peuple. Les politiciens qui s’excitent, ne vont rien nous apporter. Leur objectif est de dénigré le pouvoir en place. Je croyais être la seule à avoir cette lecture mais ce commentaire me rassure qu’il y’ a des personnes lucides et qu’aux prochaines élections, on saura qui voter.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina Faso : 2 nouveaux cas et 14 guérisons le 26 mai 2020
Coronavirus : Le Burkina enregistre 00 nouveau cas et 7 guérisons le 25 mai 2020
Lutte contre le Covid-19 : Le parti politique, Le Faso autrement distribue des cache-nez aux usagers de la capitale
Lutte contre le Covid-19 : L’OMS fait don de consommables et de réactifs au ministère de la Santé
Lutte contre le Covid-19 : Children Believe offre du matériel pour une meilleure pratique de l’hygiène
Covid-19 : L’entreprise Argile santé apporte sa contribution pour la riposte
Cash transfert au profit des personnes vulnérables affectées par le Covid-19 : Environ 43 000 bénéficiaires attendues
Lutte contre le coronavirus : Women environnemental programme vole au secours des femmes vulnérables
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : WaterAid reçoit 830 millions de F CFA de la Suède et du Danemark
Covid-19 au Burkina Faso : Plus d’un million de femmes vivent dans des situations difficiles
Ouagadougou : L’ONG Médecins sans frontières rénove le centre épidémique pour le traitement du Covid-19
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux cas, 8 guérisons et 1 décès le 24 mai 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés