Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 6 avril 2020 à 10h39min
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline

Face aux différents évènements que vit notre pays, notamment la situation sécuritaire avec les attaques terroristes, la pandémie du coronavirus, l’Union pour la République (UPR) dans cette déclaration donne son point de vue par l’entremise de son président Toussaint Abel Coulibaly en exhortant les populations à la discipline.

Notre pays, le Burkina Faso, est attaqué sur plusieurs fronts aussi violents les uns que les autres. Pendant que nous étions dans la riposte contre les terroristes, une autre riposte nous est imposée.

Le COVID-19, un virus identifié mais tout aussi difficile à combattre s’est abattu sur notre cher pays. Tantôt surnommée « la maladie des riches », l’on se rend à l’évidence qu’il n’épargne personne en réalité. Nous voulons tout d’abord rendre un vibrant hommage au personnel de santé qui, malgré le péril fait face avec courage et dévouement à ce nouveau fléau.

Nous saluons l’engagement des FDS (Forces de défense et de sécurité) qui se retrouvent une fois de plus au front pour que nous soyons épargnés. Ainsi, des patients guérissent au fur et à mesure même si malheureusement des décès sont constatés.

Nous voulons ici, apporter notre soutien aux familles éplorées et souhaiter un prompt rétablissement à nos compatriotes touchés par ce virus. En pareilles circonstances, la discipline joue un rôle dans la suite des évènements. C’est pourquoi, nous appelons tous les Burkinabè et les personnes vivants au Burkina Faso à observer strictement les consignes données par les spécialistes de la santé pour éviter la propagation du mal et ainsi circonscrire ses effets néfastes.

Nous voulons féliciter et encourager le Président du Faso et le gouvernement pour les nouvelles mesures qui ont été prises en vue de faire face aux défis économique et social qu’engendre la situation sanitaire alarmante que nous vivons.

Certes l’on pourrait en vouloir plus, mais il faut avoir à l’esprit que les ressources financières de l’état ne sont pas intarissables et que chaque pays décide en tenant le plus grand compte de ses sources de revenu. Surtout qu’il s’agit ici de décisions qui peuvent évoluer selon la situation.

C’est le lieu de rappeler que dans un état organisé chacun doit se « contenter » de jouer pleinement son rôle sans se prévaloir d’être spécialisé en tout. Laissons chacun assumer ses responsabilités en faisant confiance les uns aux autres. Ce qui nous est demandé en tant que citoyens c’est d’apporter notre contribution à travers la discipline en respectant les mesures prises, encourager ceux et celles qui les prennent et mettent en œuvre pour le bien de tous. Si nous nous en tenons aux projections scientifiques, nous n’en sommes qu’au début d’un long combat contre le COVID-19.

Prions et agissons surtout pour contredire ces projections alarmistes. Notre degré d’implications dans la lutte sera un allié sûr pour atteindre l’objectif de freiner puis vaincre le COVID-19. Nous devons par-dessus tout retenir que chacun de nous a quelque chose à donner pour aider nos gouvernants, les services de santé, les scientifiques et tous ceux qui sont au-devant de la lutte contre la pandémie.

Dans une période comme celle-ci de simples encouragements peuvent aider au-delà de ce que nous pensons les principaux acteurs. De ce fait, que personne ne se dise « je n’ai rien à donner », la discipline que nous observerons soulagera également les mêmes acteurs. Nous remercions les bonnes volontés qui ont apporté et continuent d’apporter leurs soutiens multiformes au gouvernement. En effet que ce soient des personnes physiques, ou morales nous apprécions à leurs justes valeurs leur apport pour la cause nationale.

C’est le lieu d’en appeler aux syndicats de travailleurs, les partis politiques, les OSC à suspendre tout ce qui les oppose actuellement pour lutter ensemble contre le COVID-19. Passée la pandémie chacun pourrait reprendre son droit à la différence. Pour l’instant le droit à la vie de tous est un impératif. Nous n’avons pas le choix si nous ne voulons pas être l’exception dans le monde en cette période où il n’ya ni droite ni gauche ailleurs et que seule la république et les citoyens qui la peuplent sont pris en compte dans tous les pays touchés par le COVID-19.

Rappelons-nous que pour venir à bout du COVID-19 dans la ville de WUHAN, premier foyer du virus en Chine il a fallu confiner onze (11) millions d’habitants soit, environ la moitié de la population du Burkina Faso. Ce confinement selon ce que nous lisons ne sera levé que le 08 Avril.

C’est à ce prix aussi que ce pays a réussi à épargner d’autres villes voire, près d’un milliard d’habitants. Dans cette lutte il faut donc tout faire pour ne pas être le maillon faible qui pourrait anéantir le travail fourni par les autres. L’heure n’est pas aux polémiques et autres antagonismes. Seule la solidarité dans l’effort individuel et collectif nous sera salutaire.

Si nous ne pouvons pas chercher des solutions scientifiques, ou soigner des malades au moins nous pouvons applaudir ceux qui le font ne serait-ce que ça se sera notre contribution. Si nous ne pouvons prendre les décisions au moins nous pouvons encourager ceux qui sont chargés de les prendre. C’est une autre forme de contribution à la lutte.

Que Dieu nous donne la force de nous surpasser pour sortir victorieux de cette nouvelle épreuve.

Ouagadougou le 03 Avril 2020

Liberté – Solidarité – Justice
Pour le BEN, le Président

Me Toussaint Abel COULIBALY
Commander de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 7 avril à 15:02, par OUATTARA Issa Napoléon En réponse à : Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline

    Peuple du Burkina Faso, je vous prie de bien vouloir écouter et suivre les conseils et les recommandations du Président de l’Union pour la République (UPR) : Maitre Toussaint Abel COULIBALY.
    En effet notre planète est menacée par une pandémie, notre Pays : le Burkina Faso, comme tous les autres pays n’est pas épargné par ce virus :
    Le COVID-19, un virus qui frappe l’espèce humaine, Il ne regarde pas la couleur de la peau, la taille, le sexe etc.. Encore moins la couleur politique.
    Unissons nos forces pour venir à bout de cette pandémie et après nous pourrons régler nos comptes. N’oublions jamais que l’union fait la force.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son appartenance à l’opposition politique
Situation nationale : « La tension est à son comble », selon l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de l’effritement de la cohésion sociale
Politisation de l’administration : L’opposition exige le démantèlement de toutes les cellules MPP dans les ministères et structures étatiques
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation
Situation nationale : « Le peuple a remporté des victoires sur tous les plans », Christophe Dabiré
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe Dabiré va discourir sur la situation nationale
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda n’a pas encore dit son dernier mot, Eddie Komboïgo en sursis ?
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à prendre d’assaut l’assemblée nationale » dixit Adama Kanazoe, président de l’AJIR
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés