Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 4 avril 2020 à 18h38min
Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

Le Conseil national de la jeunesse a procédé, ce samedi 4 avril 2020 à Ouagadougou, au lancement du projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 ». C’est le ministre de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat des jeunes qui a présidé la cérémonie.

Du renfort pour les autorités sanitaires engagées dans la lutte acharnée contre le coronavirus. Le Conseil national de la jeunesse a décidé d’apporter sa touche dans le combat avec le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 ». Le lancement officiel des activités a eu lieu à Ouagadougou, ce samedi 4 avril 2020. Le président du Conseil national de la jeunesse, Moumouni Dialla, a expliqué que le projet a pour objectif de contribuer à lutter contre le Covid-19. Ainsi, des actions seront menées sur le terrain. La première phase a consisté à former 50 jeunes volontaires à la fabrication du gel hydroalcoolique et des masques.

La seconde phase, qui se déroulera du 10 avril au 30 mai 2020, sera consacrée à la distribution de matériel de protection (gel, savon et gants). Il y aura également l’assistance à tous ceux qui sont en détresse. 1 500 jeunes seront mobilisés pour sensibiliser, distribuer et faciliter l’accès aux centres d’urgence à toute personne suspecte du Covid-19 dans tout le pays. Vu la gravité de la maladie, Moumouni Dialla a invité les jeunes des villes et campagnes à se mettre en ordre de bataille pour sauver la mère-patrie qu’est le Burkina Faso.

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de nombreux partenaires dont le PNUD, qui a apporté un appui financier de 13 833 500 F CFA. Son représentant résidant au Burkina, Mathieu Ciowela, en vidéoconférence, a tenu à féliciter les jeunes pour cette initiative. Il a rassuré que son organisme sera toujours aux côtés du Burkina Faso pour relever les défis.

Pour le lancement du projet, c’est le ministre de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat des jeunes, Salfo Tiemtoré, qui a présidé la cérémonie. Il a salué l’initiative de la jeunesse. Il a aussi invité les uns et les autres à adopter les gestes-barrières. Il a encouragé les jeunes à poursuivre la sensibilisation afin que l’on puisse venir à bout de la maladie.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 avril à 20:41, par Zongo Josaphat En réponse à : Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

    On s’inscrit où svp. Zongo Josaphat, Zongo obed , Zongo Josué etc..... Tous engagés 66-25-71-80

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 20:57, par Nana Thiombiano En réponse à : Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

    L’intention est louable et bon courage à toutes les bonnes volontés pour lutter contre le covid19.
    Toutefois il serait important de faire le diagnostic pour tous ces volontaires avant leur départ pour ne pas contaminer les régions. Si cela n’est pas possible je suggère de faire les formations en cascade. 2 volontaires nationaux forment dans chaque région avec 2 formateurs soit 26 jeunes. Ces 26 devront être dépistés avant leur départ. Ils vont former 2 personnes par provinces et les 2 provinciaux vont former 2 par communaux qui à leur tours vont former 2 par village. Les 2 villageois vont former 2 par quartier et ainsi de suites jusqu’à chaque famille.
    Dans les régions touchés les jeunes provinciaux devront être dépistés. Cette procédure permet d’économiser les kits de dépistage et de réduire les risques de contamination.
    L’avantage c’est que les jeunes étant d’origine endogène feront le travail plus facilement.
    Les DRS pourront appuyer les directions de la jeunesse.
    La mise en quarantaine des villes contaminés semble porter fruits aussi il faut en tirer avantage.
    Envoyer 1500 jeunes dont on ne connaît pas le statut est dangereux pour eux même et le pays.
    C’est une opportunité pour aider les jeunes mais il faut être prudent.
    Une autre raison est que l’utilisation du gel hydroalcoolique dans les régions est dangereuse car les mains doivent être propres et sèches. L’utilisation fréquente du gel va détruire la flore microbienne des mains et augmente l’absorption d’une substance qui se trouve dans les objets en plastiques, le bisphénol A, qui favorise le diabète, l’obésité,etc. Les ustensiles de ménage est très répandue et les maladies chroniques sont en hausse dans notre pays.
    Je suggère de distribuer plutôt le savon solide ou liquide pour le lavage à l’eau car plus durable et sans effets secondaires sur la santé.
    Que Dieu délivre le Burkina Faso et tout le monde.
    Felicitations pour l’intention de contribuer à la lutte.
    Je vous encourage à en tenir compte car il est plus difficile de lutter contre le covid que les maladies chroniques.

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 16:52, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

      @M. Thiombiano, vous avez touché du doigt le problème principal de cette initiative, que cela n’aggrave la situation au lieu de la soulager.

      Toutes les précautions que vous proposez sont hélas inutiles car ils ont déjà tout ficelé pour que ce ne soit pas possible ! De plus, la chaine que vous proposez n’empêche pas une transmission éventuelle. C’est très dangereux :

      1°) Vu les délais, si un des jeunes vient d’être contaminé, son test sera négatif car il sera en période d’incubation. C’est pendant sa "tournée" qu’il deviendra contagieux. La solution serait qu’ils observent une quarantaine de 14 jours avant d’être déployés mais comme vous le voyez, il doivent y aller dès le 10 Avril.

      2°) Le plus grand danger, c’est que ce soit ces jeunes, en contact avec un malade asymptomatique et eux même asymptomatiques comme la plupart des jeunes, qui distribuent largement le virus à tous ceux à qui ils auront affaire ensuite !

      Je suis désolé mais c’est vraiment une très mauvaise idée dans le cas précis de ce Covid-19 aux caractéristiques déroutantes.
      Mais qui va leur dire d’arrêter si c’est le ministre lui même qui a donné l’impulsion ???

      Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 12:09, par kiriki En réponse à : Lutte contre le coronavirus : Le Conseil national de la jeunesse lance le projet « bataillon 20-20 contre le Covid-19 »

    Webmaster qu’est qu’il y a. Tu a bloqué mon message.
    C’est gentil au ministre Bougouma pour son geste de solidarité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Quand des fidèles prient pour l’éradication du Covid-19 sans respecter les mesures barrières
Ramadan : les fideles musulmans de Gaoua ont priés pour une meilleure situation sanitaire
Aïd El Fitr à Ouagadougou : "Sous le signe de la solidarité et le respect des mesures barrières contre le covid-19", prône l’imam
Ramadan 2020 : Les fidèles musulmans prient pour l’éradication du Covid-19 à Bobo-Dioulasso
Le Ramadan, c’est le dimanche 24 mai 2020 au Burkina
Bicéphalisme dans le royaume du Gulmu : Il faut vite éteindre le feu qui couve
Marathon Iftar : Le satisfecit des organisateurs
Jeu-concours de la LONAB : « Faso Cash » fait 109 heureux gagnants à Bobo-Dioulasso
Sahel Central : 2,3 millions d’enfants auront besoin de protection en 2020, selon l’UNICEF
Campagne agricole humide 2020-2021 : 5 670 000 tonnes de céréales attendues
Jeu-concours « Faso Cash » de la LONAB : Félix Tougouri gagne une villa de type F3
Œuvres sociales : La société ATS vole au secours de l’Association Managre Nooma pour la protection des orphelins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés