Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. » Michelle Obama

Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • samedi 4 avril 2020 à 01h31min
Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

Le désormais point de presse hebdomadaire de la Cellule nationale de réponse au Covid-19 s’est tenu ce vendredi 3 avril 2020. Pr Martial Ouédraogo, le coordonnateur de ladite cellule, a annoncé qu’à la date du 2 avril 2020, le Burkina Faso a enregistré 14 nouveaux cas de maladie à coronavirus et une guérison. Aucun décès n’est enregistré à la même date. Au total, le Burkina compte 302 cas confirmés dont 48 guérisons (trois personnes ont été considérées à tort comme guéries et ont été soustraites du décompte) et seize décès.

Sur les quatorze personnes contaminées, Ouagadougou, épicentre de la maladie, enregistre treize cas. Mais le Pr Martial Ouédraogo a assuré que si les consignes d’hygiène sont respectées, la contamination pourrait être maîtrisée.

La ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, présente à ce point de presse, a annoncé que les cas graves de Covid-19 sont traités actuellement avec de la chloroquine. Mais elle a démenti l’information selon laquelle le Burkina Faso bénéficie de vaccin contre le Covid-19 proposé par la Fondation Bill et Melinda Gates. Ainsi, elle a invité la population au respect continue des mesures d’hygiène.

Concernant la mise sous scellé d’une pharmacie, Pr Claudine Lougué a expliqué que l’agence de régulation des pharmacies a découvert que ladite pharmacie a commandé des tests rapides de coronavirus, sans l’autorisation du gouvernement. C’est ainsi que dans le respect du protocole, le gouvernement a décidé de procéder à la saisie desdits tests et la pharmacie a été temporairement fermée.

Dès le 6 avril, les tests de Covid-19 pourront aussi se faire à Ouagadougou. A Bobo-Dioulasso, l’ouverture d’autres laboratoires permettra d’accroître les capacités de détection des malades du Covid-19.

Concernant la gestion des fonds mobilisés pour la gestion du coronavirus, Pr Claudine Lougué a assuré qu’il y a une traçabilité de ces fonds et le gouvernement est disposé à faire le point de cette gestion.
En l’absence de vaccin mondialement accepté contre le Covid-19, le Burkina Faso a décidé d’utiliser la chloroquine pour les cas grave, mais sous assistance médicale.

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 avril 2020 à 02:24, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Hum... Je l’avais bien dit... Ce pharmacien s’est fait prendre parce qu’il ne s’est pas caché. Mais qu’on ne s’y trompe pas :

    Il n’y a pas grand monde qui comprend pourquoi vous vous opposez à la généralisation des tests et à l’usage de la chloroquine, que beaucoup ici on déjà pris sans problème.
    De plus, les échos venus d’ailleurs disent bien que quand le cas devient "grave" cela ne sert plus à grand chose d’utiliser la chloroquine, il faudrait commencer plus tôt. Pourquoi nous on insiste ?

    Si les gens ont l’impression que les stocks de masques, de chloroquine et les test sont "réservés" à on ne sait qui et qu’on ne leur explique pas les choses, instinct de conservation oblige, un marché noir va s’organiser, moins voyant et plus dangereux avec du faux.

    Seule une communication claire et une gestion transparente pourront gagner l’adhésion volontaire de la majorité. En ce moment on pourra taper sur les brebis galeuses sans problème. Communiquez plus et mieux !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 03:01, par Kiriki En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Faites en sorte de remettre les choses en l’etat avant la semaine. Burkinabé avec ses mesures bidon. Quand j’ai appris l’arrivée des test dans cette pharmacie je me suis dit que c’était une très bonne initiative car même cette officine pourrait transférer une bonne partie de son stock au comité des lutte contre cette maladie. Mais burkinabé avec son esprit Tounkalon, ( foncer dans le mauvais sens en tapant la poitrine pour récolter les conséquences. ensuite). Ce protocole que personne ne va respecter dans un tel contexte, car tout fait croire a une situation de sauve qui peut, n’est en rien, même administrativement une disposition obligatoire en ce moment et une mesure administrative pourrait très bien prendre le contrepied. Cher l’équipe de gestion de la crise sanitaire, faites savoir que vous n’êtes pas dans le mossiya de lever cet ordre de scellée qui pue l’abus de pouvoir dans un contexte vraiment inapproprié.
    Je profite d’ailleurs de ma contribution pour dire aux burkinabès. Réveillez vous .vous étés dernier avec votre esprit féodal. Vous étés pauvres et dernier de la classe. Revoyez vos méthodes.
    NB. Je soutiens pas cette officine. Je dis que le contexte ne s’y prête pas du tout. Donc arrêtez l’application bête des règles administratives. C’est le caractère intelligible du droit qu’il faut appliquer lorsqu’on se trouve dans une telle crise.

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2020 à 10:09, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

      @Kiriki : Tout à fait d’accord avec vous. D’ailleurs, je ne connais pas les règles en pharmacie (s’il faut par exemple une autorisation préalable d’importation) mais je sais qu’aucune loi n’interdit de faire le test du Covid-19 en dehors su système du CORUS ?

      Quel est le problème au juste ? La population doit-elle comprendre que l’autorité ne veut pas que chacun connaisse son statut sans passer par eux ? Et si oui, sont-ils ouverts à acceuillir le public pour des tests ?

      Mais justement, POURQUOI on ne fait pas des tests plus élargis ? Par exemple les cas-contacts identifiés, pourquoi on ne les teste pas tous systématiquement ? Vraiment, la communication manque...

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 05:09, par daril En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Non ,non ,non et encore non !
    Nous avons tous sonné le rassemblement pour soutenir le gouvernement , ais il ne faudrait pas que des Zulus utilisent l’autorité pour abuser .SI vous etes inertes et que des gens prennent des initiatives justement parce que vous ne faites rien , on va se débrouiller sans vous , c’est le désordres mais posez vous les bonnes questions et renforcer les liberté utiles et intelligentes.A moins que vous ne prouviez que les tests présentent des inperfections.Oubien nous cahez vous quelque chose pour des raisons économiques ?Vous nous faites peur eton fini par se convaincre que les meilleurs d’entre nous ne sont pas devant …...

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 05:13, par Sacksida En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Ecoutez, au sens de la loi sur la pharmacie et du code la sante publique toute pharmacie legalement installee a le droit de proceder a des tests relatives aux pendemie ; et ce dans l’interet de la population. A moins qu’il ait d’autres dispositions y relatives, et de quelles autorisations une pharmacie exercant legalement doit elle remplir encore dans le cas de la lutte contre des epidemies. J’interpele l’odre des pharmaciens Burkinabe pour cette decision illegale de fermeture ; car meme dans le bon sens cela ne s’explique pas. Le gouvernement dans ce cas son role est d’organiser l’environnement et permettre a des officines publiques et privees d’exercer leur metier. Que Dieu aide le peuple integre du Burkina Faso. Salut.

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2020 à 14:23, par Kouda En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

      Je suis entièrement d’accord avec les intervenants précédents. ça sent l’abus de pouvoir cette fermeture de la Pharmacie du Sud. En réalité, ceux qui ont fermé la pharmacie ne réfléchissent pas du tout. Fermer la pharmacie crée plus de dommages que de bien. Pourquoi ne pas confisquer tout simplement le stock de kits de dépistage rapide de la pharmacie et la laisser fonctionner afin de soulager les riverains et le reste de la population ? Vous autorités n’avez pas besoin de vous déplacer pour avoir les médicaments. Par contre nous autres, Burkinabè lambda, sommes obligés de sortir, parfois en plein couvre-feu pour aller à la recherche des médicaments dans les pharmacies de garde. Alors arrêtez avec ces mesures irréfléchies, méchantes et contre productives. Nous sommes en période d’épidémie, alors n’en rajoutez pas par votre bêtise. Dite ! Pourquoi ne procédez-vous pas à la fermeture des pharmacies qui vendent les masques de protection à 1000 FCFA au lieu de 200 FCFA ? Allez-y ! Faite le et on verra.
      Rémi Djandjinou ne présentait aucun symptôme mais il a fait le test de dépistage. Il l’a lui-même dit fièrement. Harouna Kaboré est asymptomatique mais a fait le test. Par contre, de nombreux Burkinabè ordinaires affirment présenter les symptômes, avoir appelé plusieurs fois le 3535 mais ils n’ont pas été dépisté. Dans quel pays sommes nous ?

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 06:44, par cheick ramsès sanou En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    pourquoi attendre le 6 pendant que certains meurent et d’autres sont contaminés ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 07:35, par GANSONRE En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Et voilà ce qu’on appel manque de bonne volonté de la part du gouvernement avec des décisions bidons.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 08:19, par caca En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Je félicite le gouvernement pour ces mesures de tous genres. Il doit montrer plus son autorité face des individus hors la loi. Vous avez libérer des prisonniers pour bonne conduites, il faudrait remplacer les autres pour les éduquer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 08:44, par Fab En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Vraiment inadmissible de fermer une pharmacie dans un pays pauvre félicitation à ce pharmacien pour avoir oser faire cela. C est parce qu’il ya le besoin à satisfaire
    On est perdu les chefs qui ferment la pharmacie
    Si tout le monde pouvait faire le test ça aiderait même le Gouvernement
    Au Cameroun on fait des tests massifs
    Ici on se cache derrière la force pour fermer une pharmacie

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 08:44, par ZORRO En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Le Pr RAOULT dit de donner la chloroquine dès qu’on est testé positif, et vous décidez d’en donner uniquement aux cas graves. C’est à ne rien comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 09:20, par Sibiri En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Tout Burkinabé a le droit de savoir sa sérologie s’il a les moyens, qu’avez vous fait pour que les Burkinabé puissent jouir de ce droit ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 10:20, par NMN En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    utiliser la chloroquine uniquement pour les cas graves alors que meme les analphabetes savent que le medicament ne fonctionne presque plus pour ces cas revient a pisser sur le sable .

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 10:29, par SOUMAILA En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    IL EST CLAIR QUE CE REFUS DE PRIVATISER CE QUE VOUS NE POUVEZ PAS OFFRIR AUX POPULATIONS QUE VOUS PRÉTENDEZ GOUVERNER CACHE MAL UN DEAL FOIREUX ET DES CONTRATS DOUTEUX...
    TOUT SE SAURA !
    DE PLUS, PEUT-ÊTRE QUE LES VRAIS STATISTIQUES EN CE MOMENT SORTIRAIENT...
    IL PARAÎT ENFIN QUE LADITE PHARMACIE L’OFFRAIT A 7MILLE FRANCS MEME À NOUS QUI N’AVONS PAS LES BRAS LONGS ET QUI APPELONS 12 FOIS SUR VOTRE FAMEUX NUMÉRO VERT...

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 11:14, par YAWOTO En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    La question qu’il faut se poser est de savoir si ces tests sont fiables ? Avant de jeter la pierre sur le gouvernement il y a un minimum de questions qu’il faut se poser. Peut-on permettre à tous les pharmaciens de passer des commandes de tests quand dans aucun pays ces tests ne sont suffisants ? Ni au USA ni en Europe, ni nulle part ailleurs. Quel risque alors peut-on avoir qu’on nous envoie de faux tests ? Je viens de lire un témoignage d’une infirmière américaine qui affirme que des tests qu’ils ont effectués ont donné de faux négatifs alors que les signes montraient clairement que la personne était contaminée et il a fallu refaire le test une deuxième fois pour que ça soit positif. Elle remet en cause la fiabilité même du test. Dans ces conditions peut-on se permettre une importation anarchique ? NON

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2020 à 13:18, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

      @YAWOTO, le débat existe partout en occident et l’explication a été trouvée : La cotonnette enfoncée dans le nez pour le prélèvement doit aller très profondément, sinon on ne récolte rien et on a de "faux négatifs".
      C’est donc la technicité de ceux qui font le prélèvement qui est en cause et non les tests.

      Les questions, on se les pose et on les pose. Le problème c’est que personne ne nous répond !

      Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2020 à 14:31, par Kouda En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

      YAWOTO,
      Si le problème est vraiment la fiabilité des tests, alors la meilleure mesure aurait consister pour le gouvernement à instaurer des règles de fiabilité et laisser les pharmacies offrir les tests de dépistage rapide. Ailleurs, il y a des équipes mobiles qui procèdent au test pour couvrir le plus grand nombre de personne tout en limitant les risques. Ici, le gouvernement est incapable de dépister 100 personnes en un seul jour et il empêche les pharmacies de le faire.
      Pourquoi ce même gouvernement autorise-t-il les pharmacies à faire les tests de dépistages du palu et de la dengue par exemple ?
      Yawoto, ce que vous dites est tout simplement faux. Fixez les critères de fiabilité des tests et laisser les gens se débrouiller. La preuve de ce mensonge c’est que ce même gouvernement n’a fermé aucune pharmacie pour avoir multiplié par 4 ou 5 le prix des gels hydroalcooliques ou des masques de protection. Merde !

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 11:28, par Justice En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    S’il vous plait, expliquez juste à ce pharmacien qui, probablement n’est pas conscient des procédures relatives aux tests, besoins de surveillance ou autres directives etc au lieu de fermer sa pharmacie. Le ministère de la santé aurait pu juste collaborer avec lui tout en respectant les directives. Ailleurs les gens ont leurs résultats en 1H30. Au Burkina en 48h, les malades suspects ont le temps de mourir d’autres choses. Il y a une psychose nationale. Tout le monde peut se tromper.
    En attendant il faut mettre un laboratoire à Tengandogo ce qui va permettre de faire rapidement le tri. Le malade suspect qui est traité pour COVID-19 a le temps de mourir en 48H pour autre chose.
    Bon courage nous tous

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 14:13, par SOME En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Ce comportement de ce gouvernement est extremement grave et nous dit long sur leur intention. Il est significatif pour le president Roch de venir tenir des discours insipides et les faire suivre de (bonnes) mesures d’accompagnement .Mais par derriere on revient tout saccager.

    Cette pandemie n’est vue que comme une occasion pour ce gouvernement qui a tant decu de croire pouvoir remonter sa cote et preparer les elections. Mais attention ! on vous connait : les gens ne sont pas si naifs. Laurent BADO (que vous pouvez qualifier de ce que vous voulez) a averti que vous n’aurez point la chance d’etre evacués comme un certain Blaise Compaore ; vos visas d’entree en europe ne vous serviront point car vous n’aurez meme pas la possibilité de fuir : on vous « fera » sur la voie publique comme des poulets. C’est ce que vous voulez ?

    C’est quoi ces decisions sinon exprimer votre volonté d’exterminer les populations ? C’est quoi cette decision quand vous pretendez que vous n’acceptez pas le vaccin, quand vous pretendez mettre tout en œuvre pour rendre la chloroquine disponible ? Vous pensez que l’on peut vous croire maintenant ? NON ! Le meilleur traitement, c’est la prevention (prevenir vaut mieux que guerir). Alors tester pour decouvir les premiers symptomes de la maladie, n’est ce pas de la prevention ? Et dans la prevention quel protocole voulez vous attendre ? Vous preferez que les gens tombent malades et c’est trop tard et vous venez faire vos statistiques macabres dans les medias de gens qui meurent alors qu’ils auraient etre sauvés rien qu’en faisant un simple test.

    Dans le monde entier c’est la jungle pour trouver des tests. Meme la France qui vous ordonne de faire comme Macron fait (et vous suivez), n’arrive pas a trouver des tests ; pas meme suffisamment pour ses populations alors qu’elle possede les structures et la puissance diplomatique et financiere pour ca. Alors si des pharmaciens peuvent en avoir, c’est ainsi que le burkina peut raccoller et disposer de tests suffisants pour sauver ses populations. c’est ainsi la mobilisation generale contre ce virus. Or votre decision nous edifie encore plus que vous n’etes pas là pour nous sauver mais pour nous tuer, pourvu que vous engrangiez les aides que l’on vous enverra trop tard et que vous detournerez pour vous pavanez d’etre milliardaires. Eh ben ! vous allez crever avec nous tous, point barre !

    une chose : nous populations, il en va de nos vies et non pas une affaire de protocole. Sortons et allons manifester massivement devant cette pharmacie pour la soutenir et exiger sa reouvertiure immediate. Il est malheureux de la declarer ainsi, mais dès le depart je n‘ai pas eu confiance en ce monsieur Martial ouedraogo pour s’occuper de cette pandemie. Il semble avoir été imposé non par competence, mais pour accomplir une mission. Dommage que je semble avoir raison. Je reproche aux collegues scientifiques et medecins de ne rien dire. Mais chacun se cache derriere ses interets pour laisser faire. Honte a vous si vous connaissez encore ce que c’est la honte !

    AN LARA AN SARA : faisons comme en afrique du sud : les populations sont sorties, couvre feu ou pas couvre feu, et ont chassé l’équipe de vaccinateurs malgré les denegations du gouvernement. Si nous ne reagissons pas et restons là a nous indigner et chacun rentre chez soi croyant sauver sa peau, alors nous finirons tous par y passer. Nous ne pouvons que nous en prendre qu’a nous-mêmes. Ils ne sont rien au gouvernement nous on est tout.
    NOTRE FORCE C’EST NOTRE NOMBRE
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 14:42, par jeunedame seret En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Vous n’avez rien à remplacer à la pharmacie et vous la fermez . Quelle sorcellerie. De deux maux on choisit le moindre. Entre une pharmacie qui soutient moralement dans appuie vitalement avec des tests même sans permission, et un gouvernement médecin qui dort ou se retire paisiblement dans l’attente d’une urgente urgence, le choix est pour le premier. Car il y a des mangeuses d’âmes au sommet. Ouvrez et libérez la pharmacie. Elle est plus utile qu’un détenu consulté au conseil des ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 14:59, par ollo En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    Pour une fois, relevons le niveau de notre bonne foi. Si tant est que nos pharmacies ne sont pas dignes de confiance, arrêtons donc d’y aller pour acheter des produits. Avant, cette pandémie, que reprochait-on à ces pharmacies ? Moi, je pense que le gouvernement a manqué encore une bonne communication. Il devrait commencer par nous montrer les dispositions règlementaires que ce pharmacien a violées avant de prendre cette décision de fermeture. Enfin, si les pharmacies peuvent être mises en contribution dans le cadre de cette lutte, pourquoi ne pas voir cette éventualité dans un contexte où les moyens de l’Etat sont limités. Enfin, je constate que le gouvernement, jusque là n’a pas encore rencontré tous les acteurs intervenant dans le dispositif de santé, sinon on ne devrait pas être en face d’une telle situation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2020 à 18:08, par Sacksida En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    En outre, vous savez les tests rapides en question est une sorte de depistage pour connaitre la realite des personnes atteintes de la maladie et celles qui sont saines. Si les pharmacies peuvent contribuer a ce niveau prealable avant la prise en charge des persomnes testees positives, ou se situe vraiment le probleme. Ne faisons pas de confusion avec des pretendus vaccins. Que Dieu aide le peuple Burkina be qui a subit et continu de subir tant d’epreuves..

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2020 à 09:29, par welore En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une pharmacie fermée pour avoir illégalement commandé des tests rapides de coronavirus

    la fermeture de cette pharmacie est une bonne chose. elle permettrait d’éviter les spéculations en période de crise comme c’était le cas pour les gels hydro alcooliques , les gants latex taille L, l’alcool 70 et 90(ils l’ont fait disparaître) et les masques(passer de 100 à 600 francs).
    si l’État n’arrêtait pas cette manière de faire, les gens allaient spéculer sur les respirateurs.
    disponibiliser ces consommables serait une bonne chose mais dans l’ordre.
    de toutes les façons même si c’était une structure publique qui devait importer, des gens allaient s’enrichir. c’est le Burkina comme ça...
    comptons sur Dieu.
    SVP C’EST PAS POUR DEMOBILISER LES TROUPES.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 : 30 nouveaux cas à la date du 5 mars 2021
Covid-19 : 20 nouveaux cas à la date du 5 mars 2021
Covid-19 : 32 nouveaux cas à la date du 3 mars 2021
Covid-19 : De faux vaccins saisis, annonce Interpol
Covid-19 : 24 nouveaux cas à la date du 2 mars 2021
Covid-19 : 17 nouveaux cas à la date du 1er mars 2021
Covid-19 : 6 nouveaux cas à la date du 28 février 2021
COVID-19 au Burkina : 43 nouveaux cas et 89 nouvelles guérisons à la date du 26 février 2021
Covid-19 au Burkina : En février, les cas ont été divisés par quatre, par rapport à décembre 2020
Situation du COVID-19 : 25 nouveaux cas et 64 nouvelles guérisons à la date du 25 février 2021
Covid-19 : Un an après, le Burkina compte 26 laboratoires de diagnostic
Covid-19 : 27 nouveaux cas à la date du 24 février 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés