Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Communauté Bobo-Mandaré : L’acte de réconciliation signé

Accueil > Régions • • lundi 5 janvier 2004 à 11h37min

Le samedi 3 janvier 2004, la ville de Bobo-Dioulasso a vibré à deux rythmes. Celui du remerciement de Thomas Sanou Président du Conseil économique et social (CES) et l’acte de réconciliation de la communauté bobo-mandarè.

Pour l’occasion, la Place de la mairie centrale a refusé du monde. Et pour cause. Une ambiance de grande fête y régnait. Remerciant les populations venues des régions des Hauts-Bassins et des Cascades pour le soutenir à son investiture le 10 novembre 2003 à Ouagadougou le Président du CES a déclaré : "J’ai apprécié la très grande mobilisation que vous avez déployée pour me soutenir comme le témoignage de votre engagement à mes côtés pour relever les différents défis qui sont aujourd’hui les nôtres. Je l’ai aussi interprété comme une manifestation concrète de fraternité, d’amitié et de solidarité".

L’autre événement, c’est la réconciliation qui est intervenue au sein de la communauté bobo-mandarè. La fracture était intervenue après le 10 février 2001, lors de l’installation du maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Pour évaluer l’ampleur de cette fracture, le député Alfred Sanou dira que la déchirure était profonde, si profonde qu’il a fallu plus de deux années pour en arriver à l’acte final de la réconciliation intervenue samedi dernier. Le Président du Faso, le Président de l’Assemblée nationale et le Ministre Salif Diallo ont été ceux qui ont encouragé le Pr Tall Moctar à prendre l’initiative d’approcher les frères en désaccord pour une réconciliation de toute la communauté bobo-mandarè.

Après plusieurs rencontres avec différentes délégations à Ouagadougou, le Pr Tall, a-t-on appris, a lui-même fait le déplacement de Bobo-Dioulasso pour rencontrer et convaincre les notables bobo sur la nécessité de cette réconciliation. A Bobo, le processus a été encouragé par de nombreuses personnalités (le Haut-commissaire de la province du Houet, Mgr Anselme Titianma Sanou, l’Imam de Dioulasso-bâ) et communautés résidant dans la ville de Sya .

A cette occasion, les députés Salia Sanou et Alfred Sanou ont bu à la même calebasse, une calebasse d’eau tenue par un forgeron conformément à la tradition bobo. La portée de l’acte, préciseront les deux députés, c’est de montrer que : " nous nous sommes bien réconciliés et nous nous tenons désormais main dans la main pour le développement de notre localité et, partant de tout le Burkina." El hadj Barro Djanguinaba, porte-parole des communautés résidant à Bobo-Dioulasso s’est réjoui de cette entente tant recherchée parce que dit-il, " il n’est pas gai de s’installer dans une ville où les natifs sont en désaccord."

Il faut souligner que les deux cérémonies ont été ponctuées de musiques et de danses traditionnelles ainsi que par les prestations des masques bobo sans oublier les salves nourries des chasseurs dozo.

Urbain KABORE
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bitumage de la route Kantchari-Diapaga : Les travaux quasi terminés avec un taux d’exécution de 82% !
Infrastructures routières dans la région de l’Est : Plus de 160 milliards de F CFA injectés !
11-décembre dans la région des Cascades : Les travaux de voiries urbaines inaugurés !
Région des Cascades : La campagne agricole s’installe au rythme des fluctuations climatiques
Les Cascades : Bref aperçu sur une région aux ressources naturelles exceptionnelles
Situation sécuritaire et sanitaire dans la région de la Boucle du Mouhoun : Le gouverneur dresse un bilan préoccupant
Lutte contre le COVID-19 dans le Nayala : Don de matériels au CSPS de Koin par l’Association Koinbienkö
Saïdou Maïga, maire de Falagountou : « L’insécurité doit nous amener à investir davantage »
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km
48 heures de la citoyenneté : Une série d’activités pour sensibiliser les jeunes de la région de l’Est
Boucle du Mouhoun : Un projet pour accroître l’accès à l’énergie
Paroisse de Toma : Le nouveau curé installé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés