Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Lute contre le COVID-19 : Light for the world interpelle le gouvernement sur la prise en compte des personnes handicapées

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 5 avril 2020 à 23h30min
Lute contre le COVID-19 : Light for the world interpelle le gouvernement sur la prise en compte des personnes handicapées

A travers cette déclaration, l’ONG Light for the world interpelle le gouvernement, notamment le ministère de la Santé pour une prise en compte des personnes handicapées dans la lutte contre le Coronavirus sévit présentement. Ainsi, le directeur pays de l’ONG, Elie Bagbila relève le manque d’interprétation en langue des signes, le manque de traduction en braille et la non matérialisation des mesures de précaution pour les déficients visuels et intellectuels .

Depuis l’annonce officielle des premiers cas du Covid-19 dans le territoire Burkinabé, nombreuses sont les initiatives développées par les uns et les autres en vue de soutenir le « Plan de Préparation et de Riposte à une éventuelle épidémie du Covid-19 au Burkina Faso » du Ministère de la santé

Malheureusement et sauf manque d’information de notre part il nous a été donné de constater que les Personnes handicapées au Burkina Faso n’ont pas été prises en compte dans les programmes d’information, d’éducation, de conscientisation tels que conçus et diffusés pour faire développer les gestes-barrières et opérer les changements de comportement individuels et collectifs.

Nous relevons notamment qu’il manque :

1. l’interprétation en langue de signe : aucun message officiel (message du président du Faso – points de presse du CORUS – sensibilisation à travers les TV – etc.) à nos jours n’a tenu compte des déficients auditifs

2. la traduction en braille : en dehors de l’initiative de l’Union nationale des Associations de Personnes Aveugles et Malvoyants (UN/ABPAM), nous n’avons pas connaissance d’un document officiel et / ou de sensibilisation traduit en braille pour les déficients visuels

3. la matérialisation des mesures de précaution pour les déficients visuels et intellectuels sachant par exemple que c’est par le toucher que le déficient visuel identifie et communique avec son environnement ; dans ce sens que représente la « distance d’au moins un mètre » pour le déficient visuel ou le déficient intellectuel ? quelles alternatives offrons concrètement à cette frange de la population ?

Il importe de rappeler fort opportunément que le Burkina Faso a ratifié en Juillet 2009 la Convention des Nations Unies relative aux Droits de Personnes Handicapées (CDPH) dont l’article 21 portant liberté d’expression et d’opinion et accès à l’information dit ceci :

‘’Les États Parties prennent toutes mesures appropriées pour que les personnes handicapées puissent exercer le droit à la liberté d’expression et d’opinion, y compris la liberté de demander, recevoir et communiquer des informations et des idées, sur la base de l’égalité avec les autres et en recourant à tous moyens de communication de leur choix au sens de l’article 2 de la présente Convention. À cette fin, les États Parties :

a) Communiquent les informations destinées au grand public aux personnes handicapées, sans tarder et sans frais supplémentaires pour celles-ci, sous des formes accessibles et au moyen de technologies adaptées aux différents types de handicap ;

b) Acceptent et facilitent le recours par les personnes handicapées, pour leurs démarches officielles, à la langue des signes, au braille, à la communication améliorée et alternative et à tous les autres moyens, modes et formes accessibles de communication de leur choix ;

c) Demandent instamment aux organismes privés qui mettent des services à la disposition du public, y compris par le biais de l’internet, de fournir des informations et des services sous des formes accessibles aux personnes handicapées et que celles-ci puissent utiliser ;

d) Encouragent les médias, y compris ceux qui communiquent leurs informations par l’internet, à rendre leurs services accessibles aux personnes handicapées ;
e) Reconnaissent et favorisent l’utilisation des langues des signes.
C’est pourquoi :

• en tant qu’organisation dont la mission est de contribuer à un monde dans lequel les personnes handicapées participent au développement dans un environnement culturel, social, politique et économique et exercent pleinement leurs droits.

• nous fondant sur les dispositions de l’article 21 de la CDPH
Light for the World International, à travers son Bureau Pays au Burkina Faso voudrait interpeller et appeler :

 toutes les institutions nationales et internationales

 tous les acteurs du secteur Public et de la société civile

 toutes les organisations de Personnes Handicapées

Autour du message suivant notamment à :

• Etre inclusifs dans les messages et informations véhiculés dans le cadre des mesures préventives sur le Covid-19 !

• Agir globalement en ne laissant personne de côté

• A approcher les structures expertes en la matière pour une mise en œuvre effective de l’article 21 de la CDPH en cette période sensible de la vie de l’humanité

• A soutenir toutes les initiatives en cours pour une réelle prise en compte des personnes handicapées dans les messages destinés au grand public, ce dernier point s’adressant aux organisations de Personnes Handicapées ainsi que les ONG internationales du domaine du Handicap.

Nous saisissons cette occasion pour remercier tous les acteurs pour les initiatives et efforts multiples : nous pensons au Gouvernement du Burkina Faso et en particulier le ministère de la santé, aux institutions bilatérales et multilatérales, aux acteurs privés et de la société civile.

Nous formulons des souhaits de prompt rétablissement aux malades et adressons avec compassion nos condoléances aux familles éplorées.
Nous faisons nôtres le consignes et règles d’hygiène édictées et en appelons tout le monde à leur respect intégral.
Que Dieu bénisse et protège le Burkina Faso.

Elie BAGBILA, Directeur Pays
11 BP 1225 Ouagadougou CMS 11
Ouagadougou - Burkina Faso
Tel. :(226) 25 36 28 59 / 25 36 34 56
burkinafaso@light-for-the-world.org
www.light-for-the-world.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas confirmé, 4 guérisons au 22 mai 2020
Burkina Faso : Le couvre-feu est toujours en vigueur
Covid-19 au Burkina : 17 nouveaux cas, 07 guérisons et 00 décès à la date du 21 mai 2020
Lutte contre le Covid-19 : L’Union européenne offre des masques et du gel hydroalcoolique au ministère de l’Economie
Covid-19 : Avec le rapatriement des Burkinabè de l’extérieur, « le rythme va augmenter » prévient Dr Brice Bicaba
Médecins sans frontières : Une ONG active dans la lutte contre le Covid-19 au Burkina Faso
Lutte contre le Covid-19 : L’hôpital Tengandogo offre un respirateur pour la prise en charge des patients de la région des Hauts-Bassins
Covid-19 : La Fête de l’Aïd El Fitr dans le strict respect des mesures barrières et l’abstinence des visites dans les familles
Coronavirus au Burkina : Deux nouveaux cas à la date du 20 mai 2020
Covid-19 dans les Hauts-Bassins : "Il n’y a plus de lits disponibles pour les patients hospitalisés à l’hôpital pédiatrique", selon le comité de gestion des épidémies
Reprise des messes publiques : Les prêtres insistent sur le strict respect des mesures d’hygiène
Covid-19 : La paroisse Jean-Marie Vianey de Ouagadougou rouvre ses portes aux célébrations religieuses publiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés