LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Fermeture des marchés et yaars : Les acteurs du secteur informel plaident pour des mesures d’accompagnement

LEFASO.NET

Publié le vendredi 27 mars 2020 à 21h50min

PARTAGER :                          
Fermeture des marchés et yaars : Les acteurs du secteur informel plaident pour des mesures d’accompagnement

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) était face à la presse ce vendredi 27 mars 2020, à Ouagadougou. Il s’est agi d’informer l’opinion des démarches entamées auprès des autorités pour un soutien en faveur des commerçants des 36 marchés fermés. Le conseil a également dit vouloir recueillir les suggestions des commerçants concernés pour constituer un cahier de doléances. En signe de solidarité, le CNEI-BF a offert cinq tonnes de riz aux occupants les plus démunis des marchés et yaars en arrêt d’activités.

D’entrée de jeu, le secrétaire général du CNEI-BF, Seydou Zangré, a appelé les commerçants à plus de patriotisme dans la lutte contre le coronavirus. Il a conseillé aux membres du conseil de suivre les consignes pour barrer la chaîne de transmission de la maladie, ce qui peut entraîner une réouverture rapide des marchés et yaars. Mais en attendant, les commerçants des marchés fermés ont été invités à ne pas se déporter dans les marchés qui sont restés ouverts.

Des vivres

Le CNEI-BF entend plaider auprès des autorités pour des mesures d’accompagnement au profit des acteurs du secteur informel touchés par la fermeture des 36 marchés et yaars. Au cours de cette conférence, le CNEI-BF a recueilli les suggestions des responsables des marchés et yaars concernés pour constituer un cahier de doléances à retransmettre aux autorités. Mais déjà, le conseil a obtenu de la mairie l’allègement des frais de location des boutiques concernés par la fermeture.

Président du CNEI-BF, Salifou Nikiema

Outre l’allègement des loyers, il entend accompagner ses membres ayant contracté des prêts auprès des banques et institutions, pour atténuer les conditions de remboursement.

En signe de solidarité, le conseil a offert cinq tonnes de riz aux occupants les plus démunis des 36 marchés et yaars affectés. Le président du CNEI-BF, Salifou Nikiéma, a invité les membres à faire preuve de discipline et de civisme en respectant les consignes pour stopper la propagation de la maladie.

Des journalistes

Dans la lutte contre le coronavirus, le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso a remis du matériel de prévention à plusieurs marchés et yaars de la ville de Ouagadougou.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?