Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Fermeture des marchés et yaars : Les acteurs du secteur informel plaident pour des mesures d’accompagnement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 27 mars 2020 à 21h50min
Fermeture des marchés et yaars : Les acteurs du secteur informel plaident pour des mesures d’accompagnement

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) était face à la presse ce vendredi 27 mars 2020, à Ouagadougou. Il s’est agi d’informer l’opinion des démarches entamées auprès des autorités pour un soutien en faveur des commerçants des 36 marchés fermés. Le conseil a également dit vouloir recueillir les suggestions des commerçants concernés pour constituer un cahier de doléances. En signe de solidarité, le CNEI-BF a offert cinq tonnes de riz aux occupants les plus démunis des marchés et yaars en arrêt d’activités.

D’entrée de jeu, le secrétaire général du CNEI-BF, Seydou Zangré, a appelé les commerçants à plus de patriotisme dans la lutte contre le coronavirus. Il a conseillé aux membres du conseil de suivre les consignes pour barrer la chaîne de transmission de la maladie, ce qui peut entraîner une réouverture rapide des marchés et yaars. Mais en attendant, les commerçants des marchés fermés ont été invités à ne pas se déporter dans les marchés qui sont restés ouverts.

Des vivres

Le CNEI-BF entend plaider auprès des autorités pour des mesures d’accompagnement au profit des acteurs du secteur informel touchés par la fermeture des 36 marchés et yaars. Au cours de cette conférence, le CNEI-BF a recueilli les suggestions des responsables des marchés et yaars concernés pour constituer un cahier de doléances à retransmettre aux autorités. Mais déjà, le conseil a obtenu de la mairie l’allègement des frais de location des boutiques concernés par la fermeture.

Président du CNEI-BF, Salifou Nikiema

Outre l’allègement des loyers, il entend accompagner ses membres ayant contracté des prêts auprès des banques et institutions, pour atténuer les conditions de remboursement.

En signe de solidarité, le conseil a offert cinq tonnes de riz aux occupants les plus démunis des 36 marchés et yaars affectés. Le président du CNEI-BF, Salifou Nikiéma, a invité les membres à faire preuve de discipline et de civisme en respectant les consignes pour stopper la propagation de la maladie.

Des journalistes

Dans la lutte contre le coronavirus, le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso a remis du matériel de prévention à plusieurs marchés et yaars de la ville de Ouagadougou.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Balolé (Tanghin Dassouri) : Incertitude sur l’arrêt des activités de l’abattoir des ânes
Droits humains et stabilité au Burkina : Le projet de renforcement des capacités de la société civile fait son bilan
Projet « confiance » : Le bilan jugé satisfaisant après 27 mois de mise en œuvre
Burkina Faso : SOS Villages d’enfants et ses partenaires réfléchissent sur le référentiel de prise en charge des jeunes
Province du Bam : Catholic Relief Services offre des infrastructures éducatives dans les communes de Bourzanga et de Kongoussi
Education : Le président du Faso veut mettre fin à la faim à l’école
Insécurité dans la région de l’Est : Les populations de la commune de Madjoari veulent des armes pour se défendre
Situation sécuritaire : « Le plus gros mensonge qui est développé au sommet de l’État va bouffer tout le monde », avertit une coalition d’organisations de la société civile
Journée de l’enfant africain 2021 : Un panel intergénérationnel pour discuter de l’avenir des enfants
Burkina Faso : Une nouvelle enquête STEPS pour évaluer la prévalence des facteurs de risque communs aux maladies transmissibles
Promotion de l’entrepreneuriat féminin : L’association African Women Leaders a cinq ans
Santé sexuelle et reproductive : Vers l’élaboration d’une plateforme de transfert de connaissances
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés