Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • jeudi 26 mars 2020 à 22h30min
Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques

Depuis que le Coronavirus (Covid-19) est apparu au Burkina Faso, des messages et gestes de solidarités se multiplient. La délégation de l’Union européenne et les missions des Etats membres, par la présente, manifeste sa solidarité aux peuples et annonce des mesures d’appui spécifiques en réponse à cette pandémie.

La Délégation de l’Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission des Etats membres de l’UE au Burkina Faso

Depuis le 9 mars 2020, le Burkina Faso a diagnostiqué les premiers cas de Covid-19 sur son territoire. Plus de deux semaines après, le pays enregistre à ce jour 152 cas confirmés, 10 guérisons et, malheureusement 7 décès constatés.

Pour contrer la propagation et venir à bout de cette épidémie qui a touché pratiquement tous les pays du monde, le gouvernement du Burkina Faso a pris toute une série de mesures sanitaires et administratives.

La Délégation de l’Union européenne et les Missions des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso manifestent leur solidarité aux autorités et à l’ensemble du peuple burkinabè dans la lutte contre le Covid-19. Dans ce contexte, ils réitèrent leur soutien par rapport aux efforts déployés par le Burkina Faso dès que les premiers cas ont été détectés pour éviter l’expansion rapide du virus dans son territoire et la transmission au-delà de ses frontières.

En rappel, l’Union européenne appuie déjà les systèmes de santé de 13 pays d’Afrique, dont le Burkina Faso, à hauteur de 1,1 milliard d’euros soit plus 721 milliards de FCFA. Dans le contexte Covid-19, l’UE contribuera à hauteur de 60 millions d’euros soit près de 39 milliards de FCFA pour soutenir la réponse en Afrique, incluant 5 millions d’euros (3,2 milliards de FCFA) pour l’Institut Pasteur de Dakar. Des mesures d’appui spécifiques de l’Union européenne et de ses Etats membres pour le Burkina Faso en réponse à la crise sont en préparation, et ce tant dans le domaine sanitaire que dans les domaines humanitaire et économique.

A ce titre, l’UE et ses Etats membres restent donc pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté d’aider le pays à relever ses défis actuels dans la lutte contre le Covid-19 et ses répercussions économiques, sociales et humanitaires.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 11:28, par kiriki En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques

    Y a pas de souci. L’argent sec ok. On refuse pas. Mais votre vaccin contre quoi quoi quoi. Il ne franchira pas nos frontières. Sans l’aval de nos propres protocoles que nous allons suivre et contrôler dans le moindre détails. Enfin c’est nous qui allons tester votre vaccin sur des ressortissants des pays européens avant de décider une homologation. Vous l’avez vu chere union européenne. On a retroussé les manches comme vous contre corona. N’estce pas ? Donc si on a besoin de vous on vous appellera. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 17:57, par Dibi En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques

    Mouai ! C’est beau toute cette communication de l’UE ; et c’est connu que les Africains, pardon, les Nègres sont sensibles au Farotage qui est une forme de communication : montrer et impressionner par des rituels de largesses de sa puissance, histoire de consolider les liens du clientélisme ; ici néocolonial !
    Mais la vérité dans cette affaire, est que la conjugaison de la crise systémique du capitalisme avec la crise sanitaire liée au coronavirus qui lui sert de tapis de salon bourgeois, montre les limites de ce conte de fée qu’est l’UE qu’on vend aux Européens. C’est comme la CEDEAO ou l’Union Africaine chez nous !
    Devant cette double crise, l’UE brille par son absence et sa vacuité politique ; et la règle reste désormais, le chacun pour soi en Europe. Plus de solidarité ; mieux, les frontières, où les contrôles se font tatillons, refont sens. L’aide à l’Italie ou à l’Espagne, pour ne prendre que ces exemples, vient de Cuba, de Chine, de Russie ou du Vénézuéla,.. et ça, il faut que nos Nègres de maison le comprennent. Ceux qui fabriquent les problèmes (prédation, pillages, privatisation des biens communs, corruption, guerres aux bazooka et racisme, politiques de dépopulation...) à l’échelle de la planète, n’ont pas les solutions et ne sont pas la solution de ces problèmes ! Il est temps, qu’en nous-mêmes, nous les trouvons sans eux !
    Hier encore, ils vendaient à nos politiciens sans autonomie de pensée, que la Nation était un non-sens et que seuls le Marché libre, les plans de soumission à la BM-FMI et autres BCE étaient tout.
    On en voit les limites et les ravages sociaux au plan de la santé, de la culture, de l’éducation, de la défense -sécurité, bref de la souveraineté !
    Il est temps qu’on arrête de boire ce petit lait indigeste et avariés que les Occidentaux et l’UE nous servent, au moment même où la crise sanitaire révèle l’état sénile du système ; ce capitalisme décadent qu’adorent nos Libéraux et autres bancocrates de Nègres de Maison ! Ce capitalisme qui, aujourd’hui, cherche vainement à se sauver par la Planche à billets, la monnaie-hélicoptère et le renforcement féroce et criminel du néocolonialisme prédateur chez nous, sur notre dos !
    L’UE est nue ; et la Macronie redécouvre hypocritement les vertus, l’utilité et la nécessité de la Nation.
    L’UE et toutes les tructures institutionnelles (CEDEAO, UEMOA) qui, chez nous, lui ressemblent et nous vendent les choix politiques néolibéraux, n’ont pas de solutions pour les peuples.
    Les Anglais ont compris et l’ont quittée. D’autres les suivront !
    Il est donc temps que l’Afrique ne s’illusionne pas sur l’Aide du voleur qui veut te sauver !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 21:32, par jeunedame seret En réponse à : Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques

    « ... Depuis que le Coronavirus (Covid-19) est apparu au Burkina Faso, .....  » n’en faites pas un scandale ; car le Burkina n’en est pas la source. Corona n’est pas apparu chez nous ; c’est un compatriote malheureux qui est rentré de voyage avec cette ce virus contagieux. Et puis, l’UE ne l’a pas encore guéri en Europe. Vérifions cette pilule financière ne soit pas un transfert diplomatique de virus. À nos surveillance et attention !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chine-Burkina Faso : « Donner du poisson et apprendre à pêcher », la vision stratégique selon l’ambassadeur LI Jian
Premier ministère : Les partenaires techniques et financiers du Burkina évaluent la coopération au développement
Diplomatie : L’Ambassadeur Filippe Savadogo rend hommage à l’Ambassadeur John Boureima KABORÉ
Coopération : Le Japon fait don de 7 150 tonnes de riz au Burkina Faso
Coopération parlementaire : La Chine offre des tablettes et des ordinateurs à l’Assemblée nationale
La Team Europe et le Burkina Faso : Unis face au Covid-19
Burkina/UE : « Le regard de l’Europe est de plus en plus tourné vers l’Afrique, mais c’est un regard nouveau », Wolfram Vetter, l’ambassadeur de l’UE
Ambassade des Etats-Unis au Burkina : Fin de mission pour l’ambassadeur Andrew Young
Lutte contre le covid-19 dans l’UEMOA : Les besoins des Etats évalués à environ 5284 milliards de francs CFA
Tribune libre de Andrew R. Young, Ambassadeur des Etats-Unis auprès du Burkina Faso
Polémique sur la note du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) : « Les travaux du CAPS n’engagent pas les autorités françaises », souligne le ministère français des affaires étrangères
Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés