Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • jeudi 26 mars 2020 à 22h45min
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 26 mars 2020, sous forme de e-Conseil, de 09 H 10 mn à 14 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur deux dossiers inscrits à son ordre du jour.

I. DELIBERATIONS

I.1. Au titre de la gestion de la riposte à la pandémie du coronavirus (COVID-19) :

Le Conseil a fait le point de l’épidémie dans notre pays à la date du 25 mars 2020.

Depuis le 30 janvier 2020, la Coordination à la riposte a été mise en œuvre avec l’activation du Centre des Opérations de Réponse aux Urgences Sanitaires (CORUS). Le Conseil a examiné l’effectivité des actions de la riposte mises en œuvre par le CORUS et celle des mesures prises par le gouvernement.

Il a par ailleurs instruit les ministres en charge du dossier pour une mise en œuvre diligente et rigoureuse des actions et mesures déjà édictées.
Il a en outre instruit le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat en collaboration avec le ministre de l’Economie, des finances et du développement de proposer au Conseil des mesures de soutien aux secteurs économiques mis en mal par l’épidémie.

Le Conseil a décidé :

de déclarer l’état d’alerte sanitaire conformément à l’article 66 de la loi n°23/94/ADP du 19 mai 1994 portant Code de santé publique ;

de la prise d’un décret portant mise en quarantaine pour compter du vendredi 27 mars 2020 à 05 heures et pour une durée de deux (02) semaines des villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Boromo, Houndé, Dédougou, Banfora, Manga et Zorgho.

La mise en quarantaine signifie que l’entrée et la sortie desdites villes sont strictement interdites aux populations. Ces interdictions ne concernent pas la circulation des marchandises. Le décret précise que toute autre localité où un cas sera testé positif au COVID-19 est immédiatement mise en quarantaine ;

de la prolongation de deux (02) semaines de la fermeture des établissements d’enseignements préscolaires, primaires, post primaires, secondaires, professionnels et universitaires sur toute l’étendue du territoire national. La date de reprise est fixée au 14 avril 2020 mais pourrait connaître un réaménagement en fonction de l’évolution de l’épidémie ;

d’un prolongement de deux (02) semaines de toutes les restrictions qui arriveraient à terme durant l’état d’alerte sanitaire.

Le gouvernement félicite le corps médical pour son dévouement et son engagement dans la lutte contre le COVID-19. Il invite les populations au respect strict des mesures prises et à réduire au maximum les déplacements non utiles à l’intérieur des villes et localités du Burkina Faso afin d’interrompre la chaîne de transmission communautaire de cette épidémie dans notre pays.

I.2. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

un projet de loi portant autorisation de ratification d’un amendement à l’Accord cadre portant création de l’Alliance solaire internationale (ASI), adopté le 03 octobre 2018 à New Delhi en Inde.

L’Alliance solaire internationale est une plateforme commune de coopération entre les pays riches en ressources solaires situés totalement ou partiellement entre les tropiques du Cancer et du Capricorne.

Ce présent projet de loi vise à prendre en compte un amendement formulé lors de la première Assemblée générale de l’ASI. Cet amendement élargit l’adhésion de l’Alliance solaire internationale à tous les pays membres des Nations Unies et non plus uniquement aux pays situés totalement ou partiellement entre les tropiques du Cancer et du Capricorne.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 05:57, par Sankara K. F. Moctar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Jeudi 26 mars 2020

    Le COVID-19 vient de nous rappeler que la lutte contre les maladies n’est pas seulement Hospitaliere. La FPH a ecarte les directions regionales de la sante et les structures centrales du Ministere de la sante. Au moment de l’elaboration des textes de la FPH certains cliniciens ont avance des arguments pour ecarter les structures centrales et les DRS. Pour l’instant je n’ai pas entendu dire dans la lutte contre le COVID-19 que ces structures ne sont pas concernees. De plus, au niveau du CORUS, les agents de sante des structures centrales font des sorties d’investigation, de prelevement et de desinfection de domicile. Au niveau des DRS des equipes d’interventions rapides ont ete constituees pour lutter efficacement contre la pandemie. J’interpelle le gouvernement qu’au regard de cette situation, la FPH ne doit pas exclure des structures centrales du ministere de la sante encore moins des directions regionales de la sante. Pour un gouvernement responsable, il ne faudra pas attendre des revendications des agents de ces structures. Pour l’instant, unissons nos efforts pour lutter efficacement contre cette pandemie afin de l’eradiquer hors de notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 09:37, par Le Vigilent En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Jeudi 26 mars 2020

      Mon cher @Sankara K.F. Moctar,, si l’on doit suivre ta logique, tous le personnel de la presse, des FDS, de l’Economie, des Finances, de la recherche scientifique, du Commerce et de l’industrie etc. ainsi que tous les membres du gouvernement, les pharmaciens, les vendeurs de cache-nez et de gel et solution hydroalcooliques ...... devraient être pris en compte dans la loi hospitalière puisque chacun, en ce qui le concerne, intervient d’une manière ou d’une autre dans la lutte contre l’épidémie du COVID19.?
      Dis-toi que le travail en milieu hospitalier est spécifique et à ses contraintes autres que celles des directions centrales et régionales de la santé. Pourquoi vous n’imagineriez pas une loi spécifique pour les Directions centrales et régionales au lieu de vouloir à tout prix pus accrocher à la loi hospitalière ?
      Mon apprend que des membres de l’équipe de prise en charge des patients ont été contaminés ; combien d’agents des directions centrales et régionales l’ont-ils été ? Vous êtes prompts à vouloir votre part dans les avantages d’un milieu donné sans en souffrir les contraintes !!!

      Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 08:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Voyez, monsieur le Président RMCK et messieurs les ministers, on a tous peur du Corona Virus actuellement, y compris vous et surtout ceux parmi vous qui parlent mal et qui ont peur de mourrir et laisser leurs deals, je vais vous dire : En réalité moi je considère que cette maladie a été envoyée par Dieu pour ramener les humains à l’ordre, surtout vous qui vous croyez au-dessus des autres !

    Et le point très positif que je trouve au Corona virus, c’est qu’il a mis tout le monde à égalité. C’est une leçon à retenir par nos dirigeants imbus de leurs personnalités et arrogants qu’ils sont ! Si ce n’était pas Corona Virus, ces ministres atteints allaient tous détaler pour aller se soigner en France sur le dos du contribuable burkinabè. Comme là-bas aussi on ne peut plus entrer ils sont contraints de s’enfermer comme nous tous. Et c’est en cela que je félicite Corona virus. Maintenant il va falloir que nos Gouvernements actuel et à venir songent à investir dans la santé pour des soins appropriés au pays au lieu de laisser les hôpitaux en décrépitude avancée !!

    Conclusion : Ngaw ! Chers ministres malades de Corona virus, allez-y vous soigner en France au frais du budget de l’État car vous êtes les heureux élus de Dieu !! Courrez vite en France pour vous soigner !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 09:21, par verite no1 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

      Ah ! On dirait que le vieux Yamyele a passe la nuit dans le cabaret de tante Nopoko, couvre-feu oblige !!!!
      J’ecoutais effectivement 2 jeunes qui disaient que c’est Dieu qui a envoye pour corriger les gens ! Je les ai resonne en disant que c’est "big brother" qui a cree pour nous foutre la merde !!!!!! Oui, c’est une arme chimique mais sans compter que ya pas plus chimiste que l’Africain !!!!! Donc coronavirus est mal tombe !!!!

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 13:00, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

        Bonjour mon ami Vérité No1 : Selon les informations le virus tueur fait trembler Trump et sa première puissance ? Que le Dieu tout puissant nous vienne en aide. Car, ce virus n’épargne ni les puissants ni les faibles. Dans une de mes critiques j’ai demandé aux autorités de voir le cas des productrices du dolo ou dans leurs petits coins il y a encore des attroupements qui restent le nid des contaminations. Ici a Tampouy, je vois que des consignes ont étés donné à nos FDS. Et je ne crois pas que mon ami Kôrô Yamyélé puisse aller chez NOPOKO avec ce qui se passe. Ce que je peux dire pour sa critique, c’est qu’avec un virus tueur qui surprend le monde entier, les accusations aux autres n’ont plus de place dans notre société. La seule solution qui nous reste c’est de se souder ensembles pour combattre ce diable invisible. Bien a toi et ta famille mon ami Vérité No1. Que Dieu tout puissant capable de tout nous protège.

        Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 09:45, par kouro En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

      koro yamyélé tu fais pitié.ifo.tu crois que Dieu aime des gens qui parle comme ça ? Enleve d’abord le tronc d’arbre qui se trouve dans ton oeil afin de voir clair la paille qui se trouve dans l’oeil de ton prochain.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 08:25, par Optimiste En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    SVP, ne nous ramenez pas en arrière, avançons ! Ça n’a pas été inventé au Burkina,ça existe ailleurs, comme son nom l’indique, ce n’est pas fonction publique de district ni fonction publique de direction centrale. Désolé, revendiquer vos droits sur un autre terrain, c’est plus sage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 08:44, par Beonere En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    A quand l’annonce des mesures sociales pour soulager les populations les plus démunies ?

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 13:49, par moi même En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

      Tu parles. Ces gens s’en foutent. Il y a plus d’un mois que le baril du pétrole a subi une baisse inégalée de plus de la moitié de son prix. As-tu constaté une quelconque baisse à la station ? Mais attend qu’il grimpe d’un petit rond et tu verra ce qu’ils vont faire. C’est pas loin du vampirisme.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 15:21, par Le Vigilfent En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

        Mon cher @moi-meme, vous croyez que le brut acheté au prix dont vous parlez ait déjà été raffiné et transformé en super 92, en gas-oil etc. et livré à la SONABHY puis aux stations pour la vente au public ? Peut-être pensez-vous naïvement que c’est le brut que les stations distribuent aux clients que nous sommes !!!

        Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 09:09, par Sankara K. F. Moctar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Si au Burkina Faso, tout le monde reflechissait de la meme maniere c’etait grave. Qui peut m’expliquer qu’un agent de sante qui fait des investigations, qui fait des prelevements ou qui desinfecte des domiciles dans le cadre du COVID-19 n’est pas a risque de se contaminer sous pre texte qu’il est dans une structure centrale ou DRS ? La probabilite de se contaminer est-elle liee a l’exposition ou uniquement au lieu de travail ? Je parle de ceux qui connaissent le systeme de sante du Burkina mais pas a ceux qui parlent sans analyse profonde. Ceux qui parlent sans savoir ce qui se passe : Savez-vous que les districts sont dans la FPH ? Pour l’instant unissons nos efforts pour la lutte contre le COVID-19, prompt retablissement aux patients et paix a l’ame des disparues. Broutons le COVID-19 hors de nos frontieres.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 09:50, par Le Vigilent En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

      Vous qui prétendez tout connaître du système de santé et reniez aux autres le droit d’opiner sur votre vision de la loi hospitalière ; je comprends que votre intention est de « BROUTER » du COVID19 jusqu’au delà de nos frontières, pendant que le reste de la population travaille à le « BOUTER » hors de nos frontières ! Plus rien à dire, on vous comprend. Ceci explique cela.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 09:49, par Sapience En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Bonjour Monsieur le Président de la république et membres du gouvernement. L’alerte sanitaire et la mise en quarantaine des villes ayant des malades, constituent une bonne chose. Toutefois, à l’expérience malheureuse de l’Italie, Espagne et France, il faut revoir les mesures en vigueur.
    1. Pour réduire au maximum la mobilité des personnes, fermer les services publics et privés non essentiels à la société, vous les connaissez. Avec la psychose, je suis convaincu que plusieurs burkinabés ne se rendent plus au bureau, surtout dans le secteur public
    2. Revoir la stratégie de communication. Je connais un peu le Burkina Faso et l’esprit liberticide de certains. Mettez à contribution les structures villageoises et départementales pour contrôler les pistes rurales. Les crieurs publics en existe-t-il encore ?
    3. Renforcer davantage les restrictions au niveau de Ouagadougou, en s’inspirant de l’exemple de l’Italie.
    En ces circonstances malheureuses, je souhaite une plus grande prise de conscience individuelle et collective au peuple burkinabé. Notre humanité est face à son avenir. Ayons une pensée critique de nos actes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 11:14, par Kobyagda En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Les décrets oui mais des mesures d’accompagnement aussi nous soulageront énormément.
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 15:10, par SANKARA K.F. Moctar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Parmi ceux cités : tous le personnel de la presse, des FDS, de l’Economie, des Finances, de la recherche scientifique, du Commerce et de l’industrie etc. ainsi que tous les membres du gouvernement, les pharmaciens, les vendeurs de cache-nez et de gel et solution hydroalcooliques, quels sont ceux qui sont allés auprès des personnes développant des signes évocateurs du COVID-19 faire un interrogatoire, des prélèvements ou désinfecter les domiciles. Si tel est le cas, je pense qu’ils entrent dans le cadre de ce dont je parle. Ceux qui interviennent dans la lutte contre les événements inhabituels savent de quoi je parle. Je dis et je redis ce système est à revoir. Certaines personnes qui sont au devant des investigations en cas de maladies à potentiel épidémique n’ont pas d’indemnité de contagiosité parce qu’on pense que dans les structures où ils sont ils ne peuvent pas être contaminés ? La discussion serait intéressante si chacun faisait un tour au CORUS. Malheureusement ce n’est pas possible au regard des risques.
    J’ai juste attirer l’attention de certaines personnes pouvant décider, si non pour l’instant il faudra éradiquer le COVID-19. Chacun en ce qui le concerne peut contribuer. Les échanges pourront se poursuivre si nécessaire après la réussite de la lutte contre le COVID-19 mes chers "décideurs".

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 17:45, par Yaya BADO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    La discrimination est l’apanage des agents de santé. Nous sommes égoïstes, mesquins et méchants. Mais l’histoire ne rattrapera un jour ou l’autre.
    S’il y’a des agents de santé destinés au DRS et aux niveaux autres que ceux qui sont dans les CSPS et Hôpitaux.
    Quelles inepties !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 19:43, par Le Vigilent En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

      Demandez votre détachement dans les hôpitaux et vous serez pris en compter par la loi hospitalière. Est-ce que les rsonnels des hôpitaux, CMA et CSPS émargeaient comme vous pour les missions, séminaires et autres participations du temps où il y avait à boire et à manger grâce aux transferts du PADS et autres PTF ?

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 14:56, par Salimata En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020

    Je viens par la présente solliciter le président Rock KABORE mon président de voir madame le ministre de la santé pour annuler toutes les affectations des agents sans mandatement dans les zones à déficit sécuritaire. Comment peut-on travailler en ayant la peur dans le ventre. Excellence veuillez ouvrir l’œil sur ce dossier avant que des honnêtes citoyens au nom du devoir de servir l’État ne périssent. Le cas du major vers Gorom Torom est illustratif. Pourquoi ne pas nous rappeler dans les grands centres urbains sécurisés pour soutenir nos ainés dans la lutte contre la pandémie. Excellence faites quelque chose avant qu’il ne soit trop tard car il est déjà tard.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 avril 2020
Coronavirus : 25 Burkinabè de l’extérieur contaminés dont 8 guéris
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 02 avril 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 26 mars 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du 11 mars 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 février 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 19 février 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 12 février 2020
Conseil des ministres : La convocation du corps électoral prévue pour le 22 novembre 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 05 février 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 janvier 2020
Cantines scolaires : L’initiative présidentielle bientôt lancée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés