Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui met trop de luxe dans ses habits portera bientôt des haillons.» Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Maison de l’entreprise du Burkina : C’est désormais possible de créer une entreprise en ligne !

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 24 mars 2020 à 12h30min
Maison de l’entreprise du Burkina : C’est désormais possible de créer une entreprise en ligne !

La Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) a procédé, le lundi, 23 mars 2020, au lancement de sa plateforme de création des entreprises en ligne, sous la tutelle du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat. Cette innovation entre dans le cadre de la politique d’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso.

Plus de longues procédures pour créer son entreprise au Burkina Faso. Et cela, grâce à la plateforme de création des entreprises en ligne, dénommée « e-création », mise en place par la MEBF. Une innovation digitale qui vient apporter un plus dans le climat des affaires au Burkina Faso, aussi bien pour les nationaux que pour les Burkinabè de la diaspora. La plateforme est accessible en ligne, à travers l’URL https://www.creerentreprise.me.bf. Son utilisation requiert juste un navigateur de dernière génération tel que Mozilla Firefox Version 31.0 ou Google Chrome version 46 ou supérieure, avec une configuration pour chacun de ces navigateurs.

Le Présidium à la cérémonie de Lancement

Selon Lancina Ki, directeur général de la MEBF, pour accéder à la plateforme, il suffit d’avoir une machine ayant une connexion internet, un navigateur web (Mozilla Firefox, Google Chrome…), de s’assurer que l’option « Bloquer les fenêtres pop-up » est désactivée ou à la rigueur qu’une exception soit ajoutée pour ces adresses spécifiques. Quand ces conditions sont réunies, il reste à lancer la procédure de création à partir de l’URL indiqué. En outre, le site de création dispose d’un manuel de procédure qui décrit de façon détaillée le cycle de vie d’une demande, depuis sa création jusqu’à son aboutissement, et toutes les actions nécessaires à la gestion de la demande.

Lancina Ki, DG de la MEBF

Pour Justin Yizoumou Yehoun, représentant le ministre du Commerce, c’est une plateforme de création d’entreprise en ligne mise en place dans le cadre de la réduction des délais et des coûts liés aux formalités de création. Elle prévoit la création d’un espace personnel sécurisé pour le créateur d’entreprise, sur lequel la procédure unique est clairement établie, étape par étape, et qui lui permet de télécharger toutes les pièces justificatives en ligne. Et le directeur général de la MEBF d’ajouter que les personnes morales ou physiques qui voudront créer leur entreprise ont désormais deux possibilités. Créer physiquement leur entreprise, ce qu’il déconseille fortement ; ou la créer en ligne à travers la plateforme e-création.

Le représentant du ministre du commerce qui procède au lancement de la plateforme

Cette plateforme met en interaction l’ensemble des structures administratives de création d’entreprises au Burkina, telles que le département ministériel du Commerce et de l’Industrie ; le ministère de la Justice ; celui de l’Economie, des Finances et du Développement ; le ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes ; la Maison de l’entreprise ; la Chambre de commerce et d’industrie et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Trois formalités peuvent être reçues en ligne : le registre de commerce, le numéro IFU et le numéro CNSS. Les cartes professionnelles sont, pour leur part, acquises physiquement, moyennant le reçu de paiement obtenu au cours de la création en ligne.

Youépéné Hermann Nagalo, administrateur de Burkinapmepmi, une entreprise dédiée à la promotion des PME et PMI, a félicité la MEBF pour l’initiative. Physiquement, il y avait trois phases intermédiaires, selon lui, ce qui induisait des coûts un peu élevés que l’entrepreneur pourra désormais réduire considérablement. C’est une avancée significative, ajoute-t-il, qui va nécessiter une sensibilisation des acteurs à l’utilisation de la plateforme. Ce n’est qu’à ce prix qu’ils pourront apporter leurs suggestions et des recommandations pour une amélioration efficace de cette plateforme.

Youépéné Hermann Nagalo, administrateur général de Burkinapmepmi

Le directeur général de la MEBF, Lancina Ki, annonce que le Burkina Faso s’est engagé depuis des années dans un processus d’amélioration du climat des affaires et de la qualité des services rendus aux citoyens. Il a cité en exemples les différents Centres de facilitation des affaires que sont le Guichet unique du foncier (GUF), le Centre de facilitation des actes de construire (CEFAC) et le Centre de formalités des entreprises (CEFORE). Ces efforts continus pour faire du Burkina Faso un pays attractif pour les investisseurs nationaux et étrangers, dit-il. Lancina Ki espère donc que cette nouvelle plateforme viendra contribuer à améliorer la position du Burkina Faso dans le classement « Doing business ».

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Droit de reproduction : Le BBDA veut « rétablir la justice » pour la presse écrite
Économie numérique : Le Ministère et ses partenaires vulgarisent les résultats engrangés dans le secteur
L’Evénement : Votre no 425 du 10 juillet 2020 est disponible
Attaque contre le convoi du président Mathias TANKOANO : Le Conseil supérieur de la communication revient sur les faits
Régulation des médias : Le CSC outille les acteurs du processus électoral à Ouahigouya
Elections de novembre 2020 : Le CSC revisite les règles professionnelles et le contexte avec les journalistes
Affaires « 77 véhicules » et « 70 millions » : Les organisations professionnelles des médias condamnent les menaces contre la presse
Développement durable : Huawei s’y met à fond
Plateforme d’orientation Campusfaso : les acteurs accordent leurs violons pour sa dynamisation
AstuceTIC : Transformez votre smartphone en caméra de surveillance
Echéances électorales de 2020 : Le CSC prépare le terrain pour des élections apaisées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés