Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 24 mars 2020 à 15h13min
Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

Le Burkina Faso connaît une rapide croissance des cas positifs au Covid-19 en Afrique subsaharienne. Face à cette situation, le chef de l’Etat a pris une batterie de mesures afin de briser la chaine de contamination au pays des Hommes intègres. Pour la mise en application de ces mesures, le ministère en charge du Transport, en concertation avec les responsables des sociétés de transport, a décidé de l’arrêt de l’activité de transport sur l’ensemble du territoire à partir du 23 mars 2020.

C’est une décision qui est saluée dans son ensemble, surtout lorsqu’on a réalisé que « le virus ne voyage pas, mais ce sont des gens qui le font voyager ». Est-ce que les sociétés de transport sont les seuls moyens de déplacer le virus d’un point à un autre ? La réponse est sans doute la négative.

Au premier jour de la rentrée en rigueur de cette mesure, il nous a été donné de constater des personnes étant dans leurs véhicules personnels au cours de leur voyage photographier des compagnies de transport en commun qui ne respecterait pas cette décision. Cela montre que des véhicules personnels peuvent effectuer des déplacements d’une ville à une autre mais pas des sociétés de transport. D’ailleurs, le communiqué du ministère n’interdit pas expressément cela pourtant, il faudrait y songer.

Ces chiffres galopants de cas positifs au Covid-19 au Burkina Faso sont une preuve d’une vulnérabilité totale de la population. Puisqu’il existe des porteurs sains, c’est-à-dire ceux qui ont le virus mais qui ne développent pas la maladie. C’est le lieu d’intensifier la vigilance. Un porteur du virus qui visiblement en bonne santé peut sans s’inquiéter embarquer dans son véhicule et aller contaminer d’autres personnes dans la localité où il se rend.

En sus, il faut revoir la décision de l’interdiction des transports en commun en zone urbaine. Les conducteurs des taxis ont ‘’rempli’’ leurs poches durant le premier jour de la mise en exécution de la décision. Tout simplement parce qu’ils ne sont pas concernés par cette mesure. Et on peut se demander si tous leurs clients ont-ils effectué un test avant de rentrer dans les taxis ?

A Ouagadougou, le constat est pareil chez les triporteurs communément appelés « tricycles ». Ces conducteurs se sont ‘’frottés les mains’’. Sont-ils immunisés face à cette maladie ? Ainsi que leurs passagers ? Certainement pas.

Les autorités compétentes doivent revoir tous les contours possibles de cette décision. S’il y a lieu de réajuster certains points, qu’il soit la bienvenue. Interdire les bus et laisser des taxis et tricycles rouler en toute tranquillité pourrait couter cher au Burkina Faso, qui se positionne déjà comme le deuxième pays le plus touché en Afrique subsaharienne après la Nation arc-en-ciel (Afrique du Sud).

Dans un communiqué rendu public à la date du 23 mars 2020, le ministère en charge de l’Administration territoriale annonce l’interdiction des manifestations et/ou rassemblements de personnes dans les lieux et/ou endroits ouverts aux publics du 25 mars au 20 avril 2020. Toutes ces mesures sont des signes annonciateurs d’un éventuel confinement au Burkina Faso, à l’instar des autres pays. Et si les gens commençaient à s’y préparer ? L’avenir nous le dira…

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 mars à 15:44, par Mecton En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    Pour les tricycles c’est les autorités compétentes, c’est-à-dire les maires. Le président dans son discours à la nation a bien précisé cela. Mais pourquoi les maires n’ont pas tenu compte de ça dans les mesures qu’ils ont pris ? Seul le maire de Dori a pris des mesures dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 15:45, par Ka En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    Je confirme que ce type de transport est le nid de la contamination en ce moment, et que l’état doit revoir sa copie sur le transport en commun. ’’’Avant votre analyse, hier en revenant de mon potager avec ma vieille Camico, un conducteur du tricycles avec quatre personnes a bords me reprochait de ne pas rouler vite, et je disais a mamy en arrivant à la maison pour le confinement, que ces transporteurs vont contaminés le monde. Dans un moment de confinement ou on n’a limité les distances pour que les personnes ne se contaminent pas, ce type de transport avec les taxis ne doivent pas prendre plus qu’une personne. Merci Cryspin pour cette bonne remarque.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:04, par triste En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    Qu’en est-il du respect de la distance entre le conducteur et le passager sur les 2 roues ? On parle d’un mètre minimum entre 2 personnes. Ne faut-il pas interdire le remorquage d’un passager sur les motos et autres engins à 2 roues ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 19:02, par Konkona En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    Internaute Mecton,

    Vous avez une excellente analyse de la situation mais vous oarlez de quel Maire ? N’avez-vous pas encore compris qu’au Burkina, nous n’avons pas de Maire ? Comle l’a si bien dit Ladji BAMA, journaliste d’investigation, nous n’avons que des hommes d’affaires qui sont venus aux affaires pour faire des affaires. C est triste pour notre pays. Quand est ce que les filles et fils de ce pays vont comprendre que pour le développement, nous avons besoin d’hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 19:45, par Hamed En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    pendant qu’on y est. Triste, pourquoi ne dit tu pas en même temps au gouvernement de demander au couple de separer les lits et de rester la distance d’un mètre entre deux lits ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 05:57, par Lom-Lom En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    Mr ou Mme internaute Konkona, avec de tel raisonnement, je ne suis pas sûr que l’on va s’en sortir ! On a intérêt à quitter dans le tout politique pour analyser notre propre comportement. Est-ce que c’est les gouvernants qui organisent le desordre dans les marchés, qui encouragent lea ciotyens à ne oas respecter le couvre-feu, etc ? En passant, je voudrais te dire que si Mr le journaliste Ladji BAMA est un modèle et un repère pour vous, il sait pertinemment que dans certains milieux, on sait qui il a été et qui il est réellement. Ce qui est sûr, c’est que l’autre nom de Dieu, c’est le Temps et il n’est pas exclu que chacun soit rattrapé par ses propres mensonges ! Quittons dans la politique sans borne pour nous occuper de notre propre comportement deavant la pandémie du Covid-19.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 06:39, par Coulibaly pié En réponse à : Covid-19 au Burkina : Les taxis et tricycles, des foyers potentiels de contamination

    analyse pertinente. les maires de doivent de préciser ces détails où se cache le diable
    le tout maire de waga devrait voir ses aspects. ..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coronavirus/Burkina : Les demandeurs à un dépistage systématique des populations de Ouagadougou déboutés
COVID 19 : 29 nouveaux cas confirmés, 1 décès et 12 guérisons le 08 avril 2020
Covid-19 : « On guérit bien de cette maladie » Aboubacar Sanou, président du conseil régional de la Boucle du Mouhoun
Lutte le COVID-19 : Le Parlement burkinabè lance une initiative populaire de collecte de fonds
Lutte contre le Covid-19 : Le Haut-conseil des transporteurs du Burkina cible les chauffeurs routiers
Lutte contre le Covid-19 : Les partis affiliés au Chef de file de l’opposition burkinabè apportent 6 millions de F CFA
Fermeture des marchés de Bobo-Dioulasso : Les gestes de solidarité se multiplient en faveur des commerçants démunis
Prévention contre le Covid-19 : Roxgld accompagne la commune de Bagassi à hauteur de 11 millions de francs CFA
Burkina : Le Fonds d’équipement des Nations unies opérationnalise la plateforme de supervision sur l’évolution de la pandémie du Covid-19
Lutte contre le Covid-19 : Des jeunes volontaires apportent leurs contributions dans les Hauts-Bassins
Lutte contre le Covid-19 : La Chambre des mines du Burkina apporte un soutien de 200 millions de F CFA
COVID 19 : 30 nouveaux cas confirmés, 4 décès et 7 guérisons le 7 avril 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés