Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Coronavirus : Dans l’attente de l’ouverture des classes, les élèves bossent chez eux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 24 mars 2020 à 12h30min
Coronavirus : Dans l’attente de l’ouverture des classes, les élèves bossent chez eux

La propagation du coronavirus a entrainé la fermeture des écoles dans plusieurs pays touchés. Au Burkina Faso, pour protéger les élèves, la décision a été prise le 16 mars 2020 et se poursuivra jusqu’au 1er avril 2020. Coincés chez eux à cause de cette crise humanitaire, les élèves dont décidé de maitriser leurs cours en attendant l’ouverture des classes.

« La santé d’abord », lance Joël Ouédraogo « même s’il y a l’ennui de rester et de bosser les cours à la maison ». Assis devant sa porte, Joël Ouédraogo fait partie de ses milliers d’écoliers et d’étudiants renvoyés à la maison. Une décision prise par le gouvernement à la suite de la propagation du covid-19. Et, comme lui, ils sont nombreux à se retrouvés dans leurs maisons aux heures des cours.

Joël Ouedraogo

Avec des cahiers dans les mains, ils ne cachent pas le rêve de retrouver leurs camarades ; lorsqu’on jette un regard aux devantures des maisons proches de celle de Joël. Mais, pour l’heure, l’urgence s’impose et Joël Ouédraogo le sait : « je préfère rester chez moi, en attendant la fin de coronavirus » commente-t-il. Elève en classe de seconde au lycée les Elites ; tout comme lui, ses camarades étaient contraints de vider le lycée les Elites, depuis le 16 mars dernier. Et depuis cette date, Joël explique n’avoir pas mis les pieds à l’école, mais a décidé de se créer des nouvelles conditions d’études.

En effet, Joël et ses trois frères forment une équipe d’écolier pour s’expliquer les leçons. Chaque soir dit-il « après le diner, on bosse les leçons, mais pendant la matinée on fait les sciences ». Tout comme ses frères, Joël Ouédraogo a la conscience que la situation peut perdurer : « lorsqu’on voit ce qui se passe, on se dit que ça va durer, mais il faut faire avec, il faut continuer à travailler à la maison » commente-t-il. Une position partagée par Arnaud Ouédraogo, élève en classe de terminale A4 : « avec la maladie, il vaut mieux rester chez soi ». Ce qui n’exclut pas dit Arnaud Ouédraogo de sortir de la maison pour aller étudier ailleurs, mais le mieux pour lui, c’est la « maison ».

Par contre, Boris Ouédraogo élève au lycée municipal Signon-Ghin à Tampuy dit éviter de rester à la maison pour étudier : « je ne suis jamais concentré à la maison ». C’est la raison pour laquelle, avec un sac d’écolier à dos, il se rend dans la cour du lycée municipal de Signon-ghin. Là, ils sont peu nombreux, ces élèves qui étudient dans la cour. Certains sont face aux tableaux pour les exercices de sciences, d’autres sont assis sous les arbres.

Boris Ouedraogo

Le premier groupe rencontré est celui de Rainatou Ouédraogo, élève en classe de 3è assise avec six de ces camarades. Elle s’explique : « je bosse à la maison, mais ce n’est pas intéressant ; l’école me manque, donc je viens bosser ici ; mon souhait c’est qu’on ouvre vite les écoles, sinon l’examen sera reporté ».

Rainataou Ouedraogo

Une position partagée par Sayouba Tao, professeur de science rencontré sur les lieux. Questionné sur la concentration des élèves et le respect des mesures de protection, il s’assure que les élèves sont « conscients et concentrés ». Et cette impression est donnée par Reine Bonzi élève en terminale D qui porte son cache-nez et qui assure « respecter la distance de plus d’un mètre de distance ».

Sayouba Tao, enseignant

Un constat similaire a été fait au lycée Philipe Zinda Kaboré. Les élèves rencontrés disent continuer par étudier soit à la maison, soit dans la cour de l’école. Mariam Ilboudo et Moustapha Ndaye tous élèves dans ledit lycée ont affirmé que la concentration et le respect des mesures d’hygiène étaient au quotidien. Les rencontres faites au lycée Marien Ngouabi ont montré le même résultat, des élèves qui disent étudier entre l’école et la maison.

Moustapha Ndaye

On a également retrouvé les élèves studieux dans les espaces verts et dans la cour de l’Eglise catholique de Tampuy qui sont des candidats libres et des inscrits réguliers. Ils disent assurer les conditions de respect d’hygiène et d’étude, en attendant l’ouverture prochaine des classes.

Mariam ilboudo

Dans cette lancée, la télévision Burkina-Info a initié chaque lundi et jeudi des cours d’appui en direct pour les classes d’examens. Ces cours concernent les matières scientifiques et les élèves sont invités à suivre ces cours depuis leurs maisons.

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Amnesty International interpelle les autorités sur les manquements des droits humains
Décès de KALWOULE OUALAMON MATHIEU : Faire-part & remerciements
Décès de Dr André BATIANA : Remerciements et faire part
Fermeture des lieux de réjouissance : « Je refuse de vendre mon corps pour de l’argent », déclare une serveuse
Ouagadougou : Un incendie fait des dégâts matériels dans un immeuble au centre-ville
Situation nationale : le RENLAC milite pour l’annulation ou à la suspension de l’IUTS.
Lutte contre le Covid-19 : l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) assure avec 50 millions de F CFA
In memoria : Tibila Mathurin NOUGTARA
Coronavirus : A Pazaani, les déplacés internes appliquent l’hygiène
Fermeture des marchés et yaars : Le Conseil national de l’économie informelle mobilise 122,25 tonnes de vivres pour soutenir ses militants touchés
Lutte contre le Covid-19 : Orca Deco offre du matériel médical au CHU de Tingandogo
Lutte contre le coronavirus : L’étudiant Issiaka Porgho fait don de 350 masques à ses camarades à Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés