Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Mesures préventives contre le coronavirus : « 99% de nos clients sont partis », déplore Abel Sawadogo du restaurant Café ONU

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 23 mars 2020 à 18h30min
Mesures préventives contre le coronavirus : « 99% de nos clients sont partis », déplore Abel Sawadogo du restaurant Café ONU

La propagation du coronavirus à travers le monde sème la panique au sein des populations. Au Burkina Faso, des mesures ont été prises pour endiguer la pandémie, mettant en péril le bon fonctionnement de certaines activités commerciales.

« En l’absence de vaccin et de traitement validé, le seul antidote contre le coronavirus demeure la prévention individuelle et collective », a expliqué le président du Faso, Roch Kaboré, dans son message à la nation, pour justifier les mesures de restriction des libertés. En application de ces mesures, le ministre en charge de l’Administration territoriale a, entre autres, invité les restaurateurs à servir uniquement des plats à emporter aux clients, pour endiguer l’épidémie. Cela a pourtant un impact considérable sur leurs activités.

Un constat fait sur le terrain, le lundi 23 mars 2020 à Ouagadougou, a permis de toucher du doigt les réalités. Abel Sawadogo, responsable commercial du restaurant Café ONU sis au quartier Koulouba, a vu sa clientèle s’amenuiser depuis quelques jours. « Les pertes chez nous, c’est énorme. 99% de nos clients sont partis. Avant, dès 11h30, on avait du monde et, ce, jusqu’à 15h. Actuellement, c’est des gens qui viennent emporter un à un », indique-t-il.

Malgré tout, M. Sawadogo est optimiste : « J’ai foi que d’ici là, on n’entendra plus parler de cette maladie dans notre pays, et tout rentrera dans l’ordre ». Mais pour cela, il faut une réelle prise de conscience de la pandémie du Covid-19 dont le bilan s’alourdit avec 24 nouveaux cas qui portent à 99 le nombre de personnes infectées à ce jour.

Un avis partagé par Chantal Nana/Ouédraogo, propriétaire du restaurant « Bobla Wende » au quartier Kilwin, qui est fortement touchée elle aussi. « Depuis la décision, il y a moins de clients. Avant, on pouvait avoir 50 000 ou 75 000 F CFA par jour. Présentement, on ne peut pas avoir 25 000 F CFA. Pourtant, il faut payer le personnel et surtout les impôts ». Au quartier Gounghin, la P-DG du glacier Sweet & Fresh, Mariam Ilboudo, a accueilli la nouvelle les larmes aux yeux. En effet, son entreprise vient d’ouvrir ses portes il y a moins de deux mois.

Mais ce qui la désole le plus, c’est que la mesure intervient à un moment où elle était censée faire de bonnes affaires. « En journée, avec les livraisons que nous faisons dans les différentes entreprises, surtout les banques qui sont à côté, on pouvait avoir 150 000 F CFA, voire 200 000 F CFA […]. En soirée également, ça boostait. Maintenant, avec la situation actuelle, le gain journalier n’excède pas 12 000 F CFA », déplore Mme Ilboudo.

Confrontée à la baisse de son chiffre d’affaires et soucieuse de sa santé ainsi que de celle de son personnel, elle a pris une décision qui la chagrine de par l’expression de son visage. « Comme l’Etat n’arrive pas à faire un confinement total, nous allons rester à la maison pour éviter les risques de contamination. Donc, d’ici le 25 mars, je vais fermer mes portes », informe-t-elle, la gorge nouée. Mais pour l’instant, elle espère pouvoir liquider ce qui est toujours disponible. Elle en a profité pour inviter les uns et les autres à se conformer strictement aux consignes et aux mesures édictées.

Du côté du restaurant Haven Food Ghana, les impacts sont tout aussi forts. « Le marché n’est plus au rendez-vous comme avant. Il est presque 13h, et toujours pas de clients », s’inquiète la responsable des lieux, John Lorita. Face à la chute de la clientèle, elle a décidé de revoir le menu proposé.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Amnesty International interpelle les autorités sur les manquements des droits humains
Décès de KALWOULE OUALAMON MATHIEU : Faire-part & remerciements
Décès de Dr André BATIANA : Remerciements et faire part
Fermeture des lieux de réjouissance : « Je refuse de vendre mon corps pour de l’argent », déclare une serveuse
Ouagadougou : Un incendie fait des dégâts matériels dans un immeuble au centre-ville
Situation nationale : le RENLAC milite pour l’annulation ou à la suspension de l’IUTS.
Lutte contre le Covid-19 : l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) assure avec 50 millions de F CFA
In memoria : Tibila Mathurin NOUGTARA
Coronavirus : A Pazaani, les déplacés internes appliquent l’hygiène
Fermeture des marchés et yaars : Le Conseil national de l’économie informelle mobilise 122,25 tonnes de vivres pour soutenir ses militants touchés
Lutte contre le Covid-19 : Orca Deco offre du matériel médical au CHU de Tingandogo
Lutte contre le coronavirus : L’étudiant Issiaka Porgho fait don de 350 masques à ses camarades à Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés