Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Journée internationale de la femme 2020 : Les femmes burkinabé résidant à Tripoli ont célébré l’événement en différé le 13 mars

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET • mercredi 18 mars 2020 à 16h00min
Journée internationale de la femme 2020 : Les femmes burkinabé résidant à Tripoli ont célébré l’événement en différé le 13 mars

Les femmes burkinabè résidant à Tripoli en Libye, se sont retrouvées au quartier Saraj, pour célébrer la journée internationale de la femme. En dépit de la situation sécuritaire toujours tendue dans la ville, les femmes se sont mobilisées pour donner sens et consistance à la maxime selon laquelle ce que la femme veut Dieu le veut.

Les femmes de la diaspora burkinabè de Tripoli ont commémoré le 13 mars en différé, la journée internationale de la femme sous le même thème choisi par notre pays : « Crise sécuritaire au Burkina Faso : Quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes ». Elles ont placé cette journée sous le parrainage de monsieur Idriss Sankara, pour la constante disponibilité de l’homme à servir les Burkinabè depuis qu’il travaille au service consulaire de l’Ambassade du Burkina en Libye. Comme pour dire comme les anglo-Saxons « Give a flower to a man when he is alive”. Ce qui veut dire donne une fleur à un homme pendant qu’il est vivant.

Les menaces sécuritaires du pays d’accueil n’ont pas entamé la volonté des Burkinabè de Tripoli à se joindre aux femmes pour célébrer cette journée comme quoi « la peur n’empêche pas de mourir, mais elle empêche de vivre ». Ils ont donc pris d’assaut la salle de spectacle du quartier Saraj, louée à cette occasion par les contributions personnelles des femmes, en vue de magnifier cette 163e journée qui leur est consacrée.

On notait la présence de l’Ambassadeur du Burkina Faso en Libye, le Général Abraham Traoré entouré de ses plus proches collaborateurs.

La cérémonie a débuté par l’exécution de l’hymne de la victoire, le Ditanyé, suivie de l’allocution de la responsable du Comité d’organisation, qui a salué la présence massive des Burkinabè et de la communauté africaine, preuve de leur engagement à soutenir les causes de la femme. Elle a rappelé que le thème de cette journée vient à propos, à un moment où notre pays fait face à une grave crise sécuritaire, qui endeuille quotidiennement notre peuple. Elle a demandé à cet effet qu’une minute de silence soit observée à la mémoire de toutes les victimes des attaques terroristes de notre pays.

Monsieur Abdoulwahab Sanogo qui représentait le parrain, empêché, est intervenu pour remercier les femmes, pour leur marque de considération exprimée à l’égard d’un homme, qui a fait de la défense des intérêts des burkinabè un véritable sacerdoce. « Nous aimons cet homme, et personne ne pourra le faire sortir de notre cœur, car nous ne doutons pas un instant de sa probité morale » a-t- il affirmé.

Des défilés de modes, des récitals des enfants et des animations musicales ont ponctué la commémoration.

L’Ambassadeur a profité de l’occasion pour prendre la parole pour féliciter le comité d’organisation pour le succès de cette fête, tout en déplorant n’avoir pas été impliqué officiellement dans l’organisation de cette commémoration.

En rappel, les femmes s’étaient vu refuser la résidence de la mission diplomatique l’an passé pour célébrer la journée internationale de la femme. La célébration de cette année apparaissait comme un défit qui a été relevé par les femmes au regard de l’engouement que cette fête a suscité.

Les femmes ont donné rendez-vous l’an prochain pour la prochaine édition, s’il plait à Dieu.
 
Le Comité d’organisation de la journée

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de la femme 2020 : Les femmes burkinabé résidant à Tripoli ont célébré l’événement en différé le 13 mars
8-Mars en France : La diaspora burkinabè solidaire des femmes victimes du terrorisme
63e session de la Commission des stupéfiants à Vienne : Plus d’actions pour renforcer l’efficacité de la lutte contre la drogue !
Hervé BAZIE, Consul général du Burkina à Soubré : « Chaque Burkinabè doit être la solution au problème de chaque Burkinabè »
Agboville (Côte d’Ivoire) : L’ambassadeur du Burkina rencontre les consuls généraux
Côte d’Ivoire : Concertations entre les opérateurs économiques burkinabè et la Paroisse Notre Dame de Treichville
Vote des Burkinabè de l’étranger : 524 inscrits dans la juridiction du consulat de New York
Faible inscription sur les listes électorales : Les Burkinabè de France appelés à la mobilisation générale
Election du bureau de l’Association des Burkinabè de New York : « Et maintenant, place à la construction et à la réconciliation ! »
Nuit du Faso danfani en France : La 6e édition prévue du 26 mai au 1er juin 2020
Association des Burkinabè de New York (ABNY) : Hermann SOME élu président
Election Présidentielle de 2020 : Moumouni Pograwa invite les Burkinabè de l’extérieur à s’enrôler massivement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés