Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mercredi 18 mars 2020 à 22h31min
Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

Le Burkina Faso enregistre son premier décès dû à la pandémie du Covid-19. Le pays enregistre désormais 27 porteurs du virus et plus de 100 personnes ayant été en contacts avec les patients sont actuellement suivies. Ces informations ont été données ce 18 mars 2020 à Ouagadougou au cours du point de presse du Gouvernement.

Les choses vont vite depuis l’apparition du Coronavirus au Burkina Faso le 9 mars 2020. De deux cas au départ, le pays enregistre à la date du 18 mars, 27 patients testés positifs au virus. 15 femmes et 12 hommes. Aussi, et pour la première fois, la deuxième ville du pays, Bobo Dioulasso enregistre un cas depuis le 17 de ce mois.

Le pire est intervenu dans la nuit du 17 au 18 mars 2020, a déploré le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19. Pendant que lui et son équipe s’apprêtaient à annoncer les premières guérisons, à 23h25 minutes, une patiente est décédée. 62 ans sous réanimation, elle était par ailleurs diabétique. « C’est le lieu d’interpeller toute personne porteuse de tares (diabétiques, insuffisants rénaux, insuffisants respiratoires) à nous contacter en cas d’exposition au Covid-19) », a lancé le médecin.

Même dans ma propre équipe, il ya des gens qui sont touchés Pr Martial Ouedraogo

Le principal animateur de la conférence de presse a par ailleurs prévenu et interpellé sur l’ampleur et la gravité « auxquelles nous sommes tous confrontés ». Il s’agit d’une maladie très contagieuse, potentiellement mortelle et qui n’a pour le moment pour seul traitement que la prévention. Il faut donc scrupuleusement respecter les consignes sanitaires. « Même dans ma propre équipe, il y a des gens qui ont été touchés », a regretté le coordonnateur qui a ajouté que la guérison est fonction des capacités individuelles à se défendre. La maladie est bénigne dans 80 % et symptomatique dans seulement 20% des cas.

Le port tout azimut du masque participe à la psychose

Autre chose. 148 sujets contacts sont actuellement suivis. Selon le Pr Martial Ouédraogo, le sujet contact désigne une personne vivant dans le même ménage qu’un patient Covid-19 dans une période de 14 jours après l’apparition des symptômes.

Ou encore, a poursuivi le coordonnateur les personnes ayant voyagé avec un patient Covid-19 dans tout type de moyen de déplacement. Les personnes travaillant à proximité ou ayant partagé le même environnement qu’un patient Covid-19. Ou encore des personnes ayant dispensé des soins directs aux patients Covid-19, travaillé avec les professionnels de santé infectés, visité des patients ou qui sont restées dans le même environnement proche d’un patient Covid-19.

Pour le moment l’équipe commise à la riposte de l’épidémie n’est pas débordée. Mais des mesures anticipatives sont prises. Par exemple, pour le moment, c’est seulement à Bobo Dioulasso qu’il y a un point de diagnostic. Mais d’ici la fin du mois de mars, Ouagadougou aussi sera à mesure de diagnostiquer. Aussi, a expliqué le coordonnateur, les cas simples et sans complication sont traités à domicile.

Cette conférence de presse fut l’occasion pour le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19 de se prononcer sur certaines pratiques qui ont cours depuis l’apparition du virus. Le port du masque. « Je suis médecin, infectiologue. On n’a peut-être pas assez communiqué. Ce n’est pas tout le monde qui doit porter le masque. Cela participe à la psychose. Quand on est une personne contacte et qu’on est en isolement. Quand on part visiter quelqu’un, un sujet contact. Quand un médecin va voir son patient », dans ces cas, le port du masque est nécessaire, enseigne-t-il. « Pensez-vous que si c’était nécessaire je me serai présenté devant vous sans masque ? », lance le conférencier.

« Il y a des petites coquilles dans la communication »

Qu’attend le Burkina Faso pour fermer ses frontières ? Cette question que se posent plusieurs citoyens a été posée au ministre de la communication, porte-parole du gouvernement. « Si dans l’évolution de la maladie les techniciens nous disent qu’il est nécessaire d’avoir de la restriction à l’entrée, on va le faire. Il ne faut pas perdre de vue un aspect important. Chaque pays développe une stratégie par rapport à ce qui peut être l’intérêt de son pays », a répondu Rémi Fulgance Dandjinou. Pour le porte parole du Gouvernement, la fermeture des frontières n’est pas une panacée.

Le porte parole du gouvernement, Rémi Fulgance Dandjinou

Il reconnait toutefois que chacune des mesures prises peut avoir des aspects positifs et des aspects négatifs. « Il faut regarder le juste milieu en mettant en avant, la protection de la santé des populations. Le mimétisme à tout vent n’est pas forcément nécessaire », ajoute-t-il.

Ces derniers jours, une cacophonie a été constatée dans la communication entre le Gouvernement et l’ambassade de Chine. Sans entré dans les détails, Rémi Fulgance Dandjinou concède qu’il y a eu certainement « des petites coquilles dans la communication par ci par là, y compris de notre côté que du côté du partenaire chinois ».

Dans ce contexte de psychose où les vraies informations se fondent dans les mauvaises, le Gouvernement a décidé de la tenue quotidienne des points de presse. Désormais Chaque jour, les dernières nouvelles seront données par les autorités.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mars 2020 à 19:36, par RV En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Notre problème, c’est le mimétisme. Ce qui corrobore un manque de leadership de votre part. Faites en sorte d’être proactifs en anticipant. L’épicentre de l’épidémie est à Ouaga alors que le seul point de diagnostic est à Bobo ! C’est maintenant que vous prévoyez des points de presse quotidien. Quelle incompétence !? Soyez moins arrogant surtout quant on a des résultats médiocres sur tous les plans. Il est clair que le Burkina Faso est le maillon faible des pays de la sous région. C’est pitoyable !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2020 à 20:59, par KABORE En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      Je ne partage pas votre point de vue ! Si nos dirigeants imitaient (même mal) les dirigeants des autres pays (comme le Sénégal ou la Cote d’ivoire) nous serions déjà sauvé et à l’abri du danger ! La vérité c’est qu’ils ne savent même pas qu’il peuvent imiter !!

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2020 à 21:39, par lefaso va mieux En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      Un peu de retenu pour nos autorités. La démocratie a fait que tout le monde est devenu un donneur de leçons. Pensez vous qu’on peut développer notre chère patrie avec une telle arrogance envers nos autorités ? Faites des propositions concrètes. La nation vous sera revonnaissant. Allez vous dire également que les dirigeants chinois, italiens etc sont des incompetents ?

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2020 à 01:01, par Sidpassata Veritas En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      1- Ce gouvernement m’énerve. Vous entendez les propos de son porte-parole, ministre de la communication ?
      - Il dit que la fermeture des frontières n’est pas une panacée. Si ça ce n’est pas de l’arrogance ! Qui parle de panacée ?
      - Il dit que "le mimétisme à tout vent n’est pas forcément nécessaire". Qui parle de mimétisme ? Allez-vous nous démontrer que le même virus se comporte autrement au Burkina pour justifier que les solutions qui se sont révélées efficaces ailleurs ne le soient pas ici ? Ou bien croit-on avoir une meilleure solution ?
      Ceux qui vous conseillent ces solutions-là sont intelligents eux aussi. Vous n’êtes pas les seuls hommes intelligents de notre nation !!!! Arrêtez cette manie qu’ont les politiciens de vouloir toujours ridiculiser les avis réfléchis des concitoyens qui vous parlent et qui ne pensent pas comme vous. Je crains que vous soyez en train de commettre la même erreur de lenteur, quand on vous a mis en garde contre le phénomène de kogelweogo qu’il fallait rapidement encadrer par la loi, et quand on tirait les sonnette d’alarme contre la montée de la vague terroriste. En tout cas il y a un indicateur qui ne ment pas : depuis le début, le nombre de cas d’infections confirmées augmente régulièrement. Ce qui signifie que les mesures prises, n’arrivent pas à empêcher de nouveaux cas venus de l’extérieur ou contaminés à l’intérieur. Donc il faut encore prendre des mesures pour arriver à stabiliser le nombre de cas, psychose ou pas !
      2- On sait partout dans tous les pays que un des pièges de cette épidémie de covid-19 très contagieux c’est surtout la paralysie du système de santé par saturation des cas à prendre en charge. Nous connaissons tous la faible capacité de notre système sanitaire et vous êtes là à nous dire que ce n’est pas encore grave. Le problème c’est que quand ce sera grave on ne pourra plus rien faire d’autre que d’assister à la mort de ceux qui doivent mourir et à la guérison de ceux qui ne mourront pas ! C’est s’engager dans la voie du fatalisme comme si on est incapable d’anticiper ! Face à une telle éventualité, vous voulez éviter quelle psychose ? D’ailleurs, quelle intérêt d’éviter une psychose en renonçant à prendre les décisions salutaires, et augmenter le risque d’avoir une épidémie aussi grave que celle du covid-19 dans son pays ?
      3- C’est grave quand le ministre dit que « Si dans l’évolution de la maladie les techniciens nous disent qu’il est nécessaire d’avoir de la restriction à l’entrée, on va le faire ». Est-ce au techniciens de la santé de prendre la responsabilité des autorités politiques pour anticiper ? Est aux techniciens de la santé de s’occuper aussi de se passent aux frontières et de dire quoi de l’économie et de la santé il faut sacrifier ? Où se trouve la responsabilité des autorités politiques et administratives pour dires qui et dans quelles conditions peut entrer ou sortir du Burkina ? Ce n’est plus le risque de Covid-19 qui effraie et engendre la psychose, mais c’est la lenteur du gouvernement qui énerve celui qui comprend de quoi il s’agit : une épidémie d’une maladie qui n’a d’autre traitement que la prévention. Je ne suis pas dans la psychose et je ne demande pas d’être rassuré. Je suis agacé par cette manière nonchalante qui expose beaucoup de mes compatriotes à un risque mortel.
      4- Un cas spécifique pour faire réfléchir plus loin encore : Si par malchance l’Union Européenne ouvre ses frontières, beaucoup de nos compatriotes bissas qui sont en Italie qui, par chance, n’ont pas développé la maladie là-bas, pourraient revenir en vacance auprès de leurs familles au Burkina. Ce serait autant de cas de porteurs-seins de covid-19 qui, innocemment et inconsciemment, vont semer la désolation chez leurs parents, parce qu’aucune mesure n’empêche cette possibilité. Mais pour les gens qui sont zen et sans psychose, on en est pas encore là. Attendons de voir (ce qu’on ne souhaite pas voir) ! Pourquoi anticiper et nuire à l’économie ?
      C’est ça la question ; la santé doit-elle primer sur l’économie ?

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2020 à 09:23, par Zemosse En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      La France a t elle fait du mimétisme en adoptant le confinement comme l’Italie ? Le président Macky Sall à t il fait du mimétisme en répétant les mêmes gestes que le Président Kagamé pour sensibiliser les sénégalais ? Arrêtons les critiques inutiles.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2020 à 20:18, par Kalonji rock En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Je me demande pourquoi le PF ne s’adresse pas directement a la nation ?

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2020 à 21:19, par Minot En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      Le PF attend qu’il y ait plus de morts pour déclarer
      1- un jour de deuil national sur toute l’étendue du territoire
      2- les drapeaux en berne sur tous les édifices publics
      3- on combattra le coronavirus avec la dernière énergie

      Son disque n’est pas encore rayé. Quelle équipe gouvernementale de bras cassés et de pieds nickélés.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2020 à 22:00, par RV En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      Le PF ne s’est pas encore réveillé du KO des attentats terroristes du 16 janvier 2016 ! C’est humain. Je parie qu’il ne sait pas ce qui ce passe dans le pays. Certaines personnes en profitent. Mais la fin est proche puisque Coronavirus ne fait pas de différence. Il préfère nous autres les bourgeois oisifs qui sont plus fragile. Ça sent la panique chez les princes du moment. Ce n’est que le début de la sentence.

      Répondre à ce message

      • Le 19 mars 2020 à 09:23, par kwiliga En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

        En tous cas, ça pourrait bien rajeunir notre classe politique vieillissante.
        Sinon, sans blague de mauvais esprit, qu’est-ce qu’on attend pour faire des essais à la chloroquine.
        Les chinois et un labo de Marseille ont eu des résultats concluants.
        Bon, ce que j’en dis,... je ne suis pas épidémiologiste, même pas médecin, d’ailleurs pour preuve, je ne suis pas en grève.

        Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2020 à 21:22, par Zama En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    En une seule journée l’Italie plus nanti que le Burkina a enregistré 475 morts liés au covid19. Continuer à tergiverser on vous regarde,ce qui est sur nul n’ira ailleur pour ce se soigner du covid19

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2020 à 21:51, par Supplique En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Le virus a frappé à notre porte, ce que nous redoutions est là. Dans la confiance que Dieu nous sauve, nous devons vraiment reagir consciencieusement et de façon responsable. DèS MAINTENANT ! Parce que la propagation est plus que rapide. Ne courrons pas le risque de vivre le pire de ce que nous suivons des autres pays par notre negligence ou par notre lenteur. La prudence ne sera jamais de trop. Les mesures et initiatives du Gouvernement et des differentes Eglises sont à respecter. Nous devons accepter de sacrifier bq de choses pr notre santé personnelle, celle de nos parents et proches ,celle nationale. C’est dur mais c’est imperatif pr le bien de tous.
    Surtout evitons les attroupements, evitons les sorties non indispensables. Si l’ecole ou l’Université est fermée ce n’est pas pour des promenades ou pour passer d’ami en ami. RESTONS ET OCCUPONS NOUS A LA MAISON. Pour un temps puis cela passera Grace à Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2020 à 22:44, par Zihindo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Mes chers communicateurs. On nous a criés dans les oreilles que le Burkina était prêt à affronter le Covid-19. Que toutes les mesures étaient prises. Et si on nous avait trompés !!! Il faut aller jusqu’à Bobo pour situer les malades sur leurs cas mieux sur leurs sorts. Et par la route ! Il faut braver l’insécurité et l’état de la voie qui sont des risques réels pour pareilles missions. On a crié haut et fort que le Burkina s’est assez préparé pour faire face au Covid-19. Une fois encore on n’a manqué d’imagination. Au Mali chaque région est équipé de kits pour tester et des structures adéquates pour recevoir d’éventuels malades à réanimer. Le Coronavirus n’a peur que des mesures réelles et adéquates. L’immobilisme et les discours creux de nos gouvernants lui offrent un terrain de propagation et tue sans sourciller. Encore 2 semaines d’attente pour espérer avoir des kits de diagnostiques dans l’épicentre de la maladie. C’est triste. il y a un manque de détermination à circonscrire le Covid-19.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2020 à 22:49, par Maryse En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Et qu’attend ce gouvernement irresponsable pour fermer illico presto, ces sales maquis qui polluent la ville de Ouaga et qui sont de véritables foyers plus que potentiels de transmission de Corona virus !? C’est scandaleux, criminels.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2020 à 09:11, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      Je suis sûr que plusieurs lecteurs seront de votre avis, d’une part en ce qui concerne le jugement de valeur sur les maquis, et d’autre part en ce qui concerne leur rôle éventuel dans la propagation de la maladie.

      Cependant, comme beaucoup de ceux qui préconisent les fermetures à tout va, des marchés, écoles, maquis, aéroports, gares routières, lieux de culte et autres lieux qui drainent du monde, vous semblez oublier quelques réalités :

      1°) Comment l’autorité qui leur a donné des autorisations, récépissés et autres quitus légaux d’existence peut-il les fermer, sauf à justifier l’urgence et cela pour une période limitée ? Avons nous les moyens comme la France ou les USA pour indemniser les entreprises et les trvailleurs au "chômage technique" ?

      2°) Combien de personnes vivent directement ou indirectement de ces activités ? Quelle prise en charge faut-il prévoir si ont les prive de revenus pendant longtemps ? Quel impact peuvent avoir leur "inactivité" sur la propagation de la maladie que l’on veut éviter ?

      3°) Quel sera l’impact de ces fermetures sur le reste de la population ? A part quelques riches qui peuvent faire des provisions pour plusieurs semaines, comment survivra le reste de la population sans commerce, sans eau de la fontaine publique, sans marché ?

      4°) Sans transports, sans carburant, comment on va acheter à manger ? Comment on va à l’hôpital ? Si les biens de consommation sont bloqués aux frontières, comment on survit ?

      Pensez aux autres qui n’ont comme vous un salaire assuré, des provisions, une moto ou une voiture, etc... Cordialement

      Répondre à ce message

      • Le 19 mars 2020 à 13:09, par Maryse En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

        Mon cher Sidpawalmde, c’est parce-que tu es en vie que tu parles comme ça. C’est parce-que on est vivant et bien portant qu’on commerce, etc. Et c’est ça, le drame des burkinabè et de l’africaine en général : l’incrédulité et la promptitude à vouloir, coûte que coûte expliquer ou justifier l’inexplicable ou l’injustifiable. Et puis, renseignez-vous bien mon cher ami. Les propriétaires et tenanciers de ces maquis ne sont pas des miséreux, comme vous le croyez. Ce sont généralement des hauts cadres de l’administration ou des hommes d’affaires qui blanchissent ainsi une partie de leur argent volé. Renseignez-vous. Voilà pourquoi du reste, leurs copains maires leur accordent à tour de bras les autorisations jusque dans les quartiers d’habitation ! Le Faso est foutu seulement !!

        Répondre à ce message

      • Le 19 mars 2020 à 18:18, par Le Sage En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

        Monsieur Sidpawalmde, je suis parfaitement d’accord avec la dame Maryse. Même en dehors de cet impérieux DEVOIR de fermer tout de suite ces fameux maquis, il n’y a t’il pas mieux à faire au Burkina que d’inciter notre jeunesse à la consommation d’alcool et de drogue dans ces fichus lieux de débauche, comme quoi on fait du business !? C’est vraiment dommage ! Passez moi la gouvernance du Burkina Faso pour une année seulement. Je transformerai ces milliers de caisses d’alcool des maquis en kits de d’outils d’apprentissage de métiers pour nos jeunes. Je suis inquiet pour mon pays et pour le continent africain en général, quand j’observe le niveau de raisonnement de certains.

        Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 08:30, par jkoro En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Franchement, à quant la fermeture des maquis, bars, buvettes, maisons clauses.? A quand la suspension des cérémonies de mariages, baptêmes, fêtes coutumières ? Et dire que la semaine dernière, une autorité communale a rassemblé plein de monde pour sa fête coutumière......
    De grâce, interdisez ces événements qui ne nous apportent rien ......

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 09:26, par fat24 En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Cher gouvernement, à entendre le ministre de la communication, « Si dans l’évolution de la maladie les techniciens nous disent qu’il est nécessaire d’avoir de la restriction à l’entrée, on va le faire. Il ne faut pas perdre de vue un aspect important. Chaque pays développe une stratégie par rapport à ce qui peut être l’intérêt de son pays ».
    Donc pour vous, jusqu’à présent, la maladie n’a pas encore évolué ? C’est méchant d’attendre qu’il y ait 20 morts et autant de contaminés pour commencer à dire fermeture de ceci et de cela. C’est ce que vous attendez ? C’est méchant ! Vous devriez aimer qu’on vous critique, ce gouvernement. On dirait qu’il se plait dans la critique. Sinon, pour un gouvernement responsable, soucieux de la santé de sa population, la moindre des choses serait :
    - la fermeture des frontières aériennes surtout les avions en provenance des pays européens, chinois et américains
    - la mise en quarantaine systématique de tout passager arrivant de la sous région
    - les contrôles par la police dans les gares et sur les corridors pour s’assurer des dispositions prises par chaque transporteur
    - l’incitation aux dirigeants d’entreprise de développer des initiatives chacun en son sein pour contrer la maladie tel que mise à la disposition de ses travailleurs, du gel, de l’alcool, masques et caméra de vérification de température. Il ne faut pas compter sur leur bonne volonté, ce sont des capitalistes
    - des spots publicitaires à la télé, radio en impliquant les comédiens, les acteurs, les dirigeants de telle ou telle entreprise, de tel ministre, député, maire, DG, etc.
    - l’évaluation de la disponibilité des besoins vitaux du pays sur une durée de trois à quatre mois au cas où, comme par exemple ; les produits pharmaceutiques, le gaz, l’essence, autres denrées importées, autres fournitures de bureau importées, bref.
    - Enfin, l’adresse solennelle du président du Faso à ses compatriotes
    Que Dieu nous protège

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2020 à 11:20, par Tokouma En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      FORMIDABLE !
      De "RV" à "Fat24", en passant par "KABORE" (qui dit la même chose que "RV"), "ZAMA", etc. C’es-à-dire du message 1 à 7, vos commentaires sont justes pour ma part.
      En effet, les propos et les comportements actuels de nos dirigeants sont INCOMPREHENSIBLES.
      - Conseils des Ministres le 12 mars : "pour le moment on ne peut pas fermer les établissements scolaires....."
      - vendredi 14 mars : "les établissements pré-scolaires, .....sont fermés"
      - conseil des Ministres du 18 mars, malgré un mort ; 27 cas confirmés et 148 cas suspects, vous dites Eglises, Mosquées, ....fermées.......
      Mais : Frontières et marchés, il faut voir l’intérêt du pays.
      VOUS PENSEZ DONC QUE LES AUTRES QUI N’ONT QUE QUELQUES CAS ET QUI ONT FERME LEURS FRONTIERES ET MARCHES N’ONT PAS D’INTERETS ???

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 10:08, par Pagomdé En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Le problème c’est pas eux mais nous qui les avons mis là-bas.
    On récolte ce qu’on a semé.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 10:17, par Positivement moi En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Merci pour ce point avec une autre personne que Mme la Ministre de la Santé.
    Arretons de demandons qu’on ferme les frontieres surtout terrestres. Il faut une bonne prise en charge car aujourdhui, nous ne pouvons rien faire sans l’apport de matières de l’exterieur. Nous allons nous soigner comment ? Manger quoi ? Et surtout, comment tenir énergetiquement ?
    Merci aux autorités de mieux organiser la sensibilisation avec des messages positifs. Faites parler des personnes guéries (comme le leader Karambiri qui est trés ecouté, qu’on le veuille ou non). Faites parler aussi des personnes malades bénéficiant de prises en charge. Faites parler des femmes leaders.
    Communiquons autrement.
    Courage.
    Unis et disciplinés nous vaincrons cette pandémie.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2020 à 13:27, par Tokouma En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

      "Positivement moi" !
      C’est par ce que vous vous portez bien que vous parlez ainsi.
      La FRANCE sur qui notre ETAT repose (lois, politique, culture, finances, notre ÊTRE même, ....), a fermé ses frontières mais.......MAIS...... :
      - les marchandises entrent ;
      - certaines personnes peuvent entrer..... ;
      - des boutiques (Super Marchés) sont ouverts ;
      - les individus peuvent sortir, MAIS........ ;
      C’est ça "L’INTÉRÊT DU PAYS"
      Et non pas :
      - les bars et buvettes et autres lieux de dépravation où les citoyens non avisés vont dépenser leurs derniers "copecs" de leurs découverts en banque ;
      - les yaars mal organisés, insalubres, où règne incivisme, lieu par excellence de propagation de toutes sortes de maladies ;
      - les gares routières, où des épaves indignes de transporter des animaux ; servent à transporter des hommes ;
      - les cercueils roulants qu’on appelle "TAXI" , sales et très polluants ;
      - ect....
      Qu’il faut laisser fonctionner sous le prétexte "d’INTERETS DU PAYS".
      Car ce sont les mêmes qui vous condamnerons avec "LA DERNIERE ENERGIE ET SANS RESERVE".
      Alors qu’il s’agit de :
      - sauvegarder la santé du brave jeune homme qui, à 5 h est déjà prêt pour aller cultiver, creuser des trous, charger les camions des fraudeurs, laver la voiture acquise par corruption, conduire le corrompu ou le corrupteur fraudeur, ...
      - sauvegarder la santé de la jeune fille venue du village qui, couchée à 23h50mn s’est levée à 4h , pour s’occuper des enfants pourris de ceux qui sont payés à ne rien faire, s’occuper des Nèmes bureaux dépigmentées et obèses des voleurs de la nation, etc...
      LES MOTS ME MANQUENT et vous aussi vous êtes fatigués de me lire.
      A VOUS DE CHOISIR.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 10:42, par Haayah En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Mes chers combattants du gouvernement burkinabè soyez fortifiés et gardez le courage. Ici plus qu’ailleurs nul n’est prophète chez lui. ce n’est qu’après la tâche que vous serez honoré. tout en espérant que cela se fasse au moins de votre vivant. le burkinabè est pathétique. On veut être comme le Sénégal, la cote d’ivoire et je ne sais quel pays. y a t-il pas de malade au Sénégal ? Dieu nous pardonne pour la crucifixion à tout bout de champ des autorités qu’elles soient politiques, religieuses, coutumières et administratives. Faisons attention nous sommes autant que nous sommes aussi des responsables ou appelés à l’être un jour. Dieu ouvre nos yeux

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 12:43, par GUIGMA RENE PASCAL En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Bonjour !je suis nouveau donc mes excuses.Je venais par la présente donnée mon point de vue dans la gestion du COVID-19 par le gouvernement.Nous demandons ua gouvernement de la part leur gestion de créer un centre spécial de dépistage volontaire du COVID-19 ou les gens irons se faire dépister au lieu de le laisser s’éttendre a plus de personne avant de prendre des mésures simples qui pouvaient nous eviter le pire.Je vous remercie !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 14:08, par warzat En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Quand, des situations comme celle du coronavirus arrivent, situation nouvelle, brusque, cachée par un régime communiste jusqu’à ce qu’il ne puisse plus le faire, quelle attitude adoptée quand on est responsable politique.
    J’ai entendu parler de réunions et autres concertations pour décider de la fermeture de telle ou telle chose, de l’aéroport ou pas etc....A cet argumentaire de non fermeture, il est fait état d’économie càd d’argent. C’est alors qu’à la recherche de piste de solutions dans mon éducation parentale traditionnelle dont beaucoup de mes frères ont connu la même : il m’est revenu ce proverbe ’’ la perdrix dit que c’est la vie qui fait les œufs’’. Cela veut dire Messieurs nos frères politiciens que c’est parce que nous vivons que nous pensons économie. Il y a quand même beaucoup de restrictions à ajouter aux mesures déjà prises et le plutôt serait le mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2020 à 18:17, par Savadogo Rahili En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    je me dis que maintenant c’est une question de bonne solution. pourquoi n’est pa imité les autres ?.nous sommes dependan sur tous ls plan de l’occident .j demande pardn au dirigeant du faso de n’est pa agir yeux ferme.il faudra trouver d meilleurs solutions et l plu to serait l mieu

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2020 à 01:52, par Salomon Justin Yameogo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Merci à Sidpassata Veritas et à Zemosse pour leurs observations TRÈS PERTINENTES. Ce qui m’énerve moi, c’est que Ce Gouvernement semble fuir ses responsabilités ou les ignorer. 1) C’est ainsi que le Gouvernement a décidé de laisser les religieux décider eux-mêmes s’il faut cesser les célébrations en masses ou non. 2) C’est probablement ainsi que ce Gouvernement attend que les gérants de maquis et bars décident ou non de fermer, ou de réorganiser leurs fonctionnement. 3) C’est ainsi encore que l’on a permis le voyage vers le Burkina Faso d’un malade dépisté à L’Etranger, et dans un pays qui n’est pas en retard sanitaire sur nous ; sous prétexte que c’est pour se soigner (un japonais de la JICA) !... 4) C’est aussi ainsi... MA liste pourrait encore s’allonger d’au moins quatre autres points importants !... A quoi nous servent-ils, s’ils ne veulent pas prendre des décisions ; ou s’ils ne peuvent pas (peut-être) prendre des décisions vraiment bien pour le pays... C’est à croire que ce virus se comporte autrement chez nous qu’Ailleurs !? Ou que nous sommes plus forts que les USA, la France et l’Italie !? Aujourd’hui, même La Chine Populaire dit craindre des cas importés et ces... Aaaah, vraiment, j’ai mal, J’ai TRÈS MAL A MON FASO ; très mal au cœur de voir cela car je reste convaincu que cette terre de nos ancêtres merite bien mieux. Un jour, après Tout Cela, il y aura un Bilan et des comptes seront demandés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2020 à 17:56, par Palenfo En réponse à : Coronavirus au Burkina : 1 décès, 27 porteurs et 148 personnes sous contrôle

    Je voulais savoir combien de personnes sont mort au totalement au burkina faso

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Couverture médiatique du covid 19 : Les journalistes de Bobo-Dioulasso outillés en la matière
Coronavirus au Burkina : 69 nouveaux cas confirmés à la date du 12 au 18 septembre 2022
Burkina/Santé : L’ambassade du Canada donne plus de 600 000 doses de vaccin contre la COVID 19 au ministère de la Santé
Situation du COVID-19 au Burkina : 19 cas confirmés, 21 guérisons, aucun décès, à la date du 25 au 31 juillet 2022
Lutte contre le COVID-19 au Burkina : Le ministère de la Santé ambitionne vacciner au moins 100 000 personnes à Ziniaré
Journée africaine de lutte contre la corruption : « Les fonds Covid-19 n’ont pas été gérés de façon transparente selon les normes internationales », Philippe Nion, contrôleur général de l’ASCE-LC
Lutte contre la COVID-19 : Jhpiego appuie l’organisation de la revue intra-action pour booster la vaccination dans la région du Centre.
Burkina/Faible taux de vaccination contre le Covid-19 : La faute à la faible implication des organisations à base communautaire ?
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : L’ambassade des Etats-unis organise une journée de vaccination
Covid-19 au Burkina Faso : L’Institut national de santé publique appelle toujours au respect des mesures barrières
Covid-19 : Plus de deux tiers des Africains ont été exposés au virus, selon l’OMS
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 26 mars 2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés