Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Communications électroniques : L’Arcep échange avec les élus locaux et les secrétaires généraux des mairies

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 17 mars 2020 à 14h30min
Communications électroniques : L’Arcep échange avec les élus locaux et les secrétaires généraux des mairies

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a organisé un atelier de sensibilisation au profit des élus locaux, des membres du personnel des conseils municipaux et régionaux et de ceux du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. C’était à Ouahigouya, les 12 et 13 mars 2020, sous la présidence du gouverneur de la région du Nord.

Ils sont venus des régions du Centre, du Sahel et du Nord pour se familiariser avec l’environnement des communications électroniques et s’enquérir des missions de l’autorité administrative indépendante chargée de la règlementation générale des réseaux et services de communication électronique au Burkina Faso.

L’Arcep, faut-il le rappeler, a été créée par la loi 061-2008/AN du 27 novembre 2008 et a pour mission principale de veiller au respect, par les acteurs, des cahiers de charges qui régissent les activités du secteur. En organisant cet atelier, l’institution voudrait mieux se faire connaître par les élus locaux et les personnels des mairies en vue d’instaurer un contact permanent pour faciliter le déploiement des réseaux de communication électronique au niveau des collectivités territoriales.

Servir de relais dans les communes et les villages

A l’ouverture de l’atelier, Tontama Charles Millogo, président de l’institution, a indiqué que l’Arcep s’est engagée dans des actions d’information et de sensibilisation. L’institution, par ces différentes actions, voudrait, à en croire M. Millogo, s’assurer du respect des dispositions des cahiers de charges, gage d’une qualité de service. « Fort malheureusement, certaines défaillances constatées sont parfois causées par l’insuffisance du déploiement des réseaux de téléphonie, dont l’une des raisons est la difficulté qu’éprouvent les opérateurs à implanter leurs équipements », a avoué le président de l’Arcep.

Charles Millogo Président de l’Arcep

Kabou Séni, haut-commissaire du Yatenga, au nom du gouverneur de la région du Nord, a loué l’initiative de la rencontre dont l’objectif est d’outiller les participants afin qu’ils puissent mieux prendre en charge les sollicitations des populations. Elle a souhaité qu’au-delà de cet atelier, un cadre permanent de concertation puisse être instauré entre les acteurs des communications électroniques et les élus locaux. A l’endroit des participants, madame le haut-commissaire a dit espérer qu’au sortir de l’atelier, ils serviront de relais dans les communes et les villages pour sensibiliser et mobiliser les populations pour un accompagnement efficace.

Les questions relatives aux communications électroniques examinées
Pendant deux jours de travaux, à travers des communications et des échanges, les participants à l’atelier ont acquis des connaissances dans plusieurs aspects des communications électroniques. Le cadre juridique et institutionnel du secteur des communications électronique, le rôle et mission des différents acteurs de l’écosystème des télécommunications, en passant par les servitudes et droit d’occupation du domaine public routier, ont fait l’objet d’échanges.

En outre, un focus a été mis sur les obligations des cahiers de charges des opérateurs que sont les obligations de couverture, de qualité de service et de service à la clientèle. Des généralités sur les ondes électromagnétiques et la protection contre les rayonnements non-ionisants ont été données pour étayer les préoccupations des participants.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias : Moustapha Thiombiano est mort. Le Burkina Faso est privé de radio !
Décès de Moustapha Thiombiano : l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) salue la mémoire du défunt
Moustapha Laabli Thiombiano : Un génie, des œuvres concrètes et de beaux souvenirs
Hommage du président du Faso à Moustapha Laabli Thiombiano
Décès de Moustapha Thiombiano : Les condoléances du président du CSC
Traité sur le commerce des armes : Des experts renforcent les connaissances des journalistes et communicateurs
Lancement de la plateforme d’inscription en ligne du GIP-PNVB : Le GIP-PNVB allège les procédures d’inscription et de demandes des volontaires nationaux
Nécrologie : Moustapha Thiombiano, du groupe Horizon FM-TVZ Africa, n’est plus
Covid-19 au Burkina : Des médias confessionnelles adaptent leurs programmes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Coronavirus en Afrique : Reporter sans frontières demande aux autorités de ne pas se tromper de combat
Lutte contre le Coronavirus et lutte contre les virus informatiques : Quelles similitudes ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés