Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • samedi 14 mars 2020 à 11h30min
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP

Il faisait partie des accusés du coup d’Etat de septembre 2015. Il est un fervent militant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ancien parti au pouvoir. Aujourd’hui, il milite pour que la vieille classe politique cède la place à la nouvelle génération. Dans une interview qu’il nous a accordée, le vendredi 13 mars 2020, il donne sa lecture de la crise que traverse son parti. Il critique aussi la gestion du pouvoir par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Entretien !

Lefaso.net : comment se porte votre parti aujourd’hui ?

Abdoul Karim Baguian dit Lota : Mon parti se porte très bien. Je suis d’avis que, sur les documents, la première force, c’est le MPP suivi de l’UPC (Union pour le progrès et le changement). Mais, pour moi, le CDP est la première force politique au Burkina Faso. Le CDP est bien visible et il est bien vivace.
Le CDP est peut-être visible à cause des multiples crises qu’il traverse !

Nous sommes en politique. Il y a des ambitions qui naissent. Pour un grand parti comme le nôtre, qui vient de renaître après une insurrection, il y a des militants qui ont contribué à la redynamisation de ce parti. Le Burkina Faso a une histoire, qui a été toujours conjuguée par sa tranche jeune. Depuis 1987, il y a une tranche de personnes qui avait accompagné le président Blaise Compaoré pour la gestion de notre pays.

A un moment donné de la vie, il y a des voix qui se sont élevées pour dire que le président Blaise Compaoré a duré et qu’il fallait laisser la place à la nouvelle génération. Au CDP, il y a ceux qui sont venus avec le président Blaise Compaoré depuis 1987. Ils ont tout fait pour participer à la gestion de la cité. Ils ont contribué au développement de notre pays. Mais, à un moment de la vie, quand on court, il faut savoir s’arrêter. Donc, une tranche de génération doit accepter de s’éclipser. Une autre tranche de génération va prendre les rênes.

Le président Blaise Compaoré continue d’intervenir dans la gestion du CDP. Ne doit-il pas se reposer ?

Nous sommes des Africains. Nous avons des valeurs. L’une des valeurs, c’est de ne jamais tourner le dos à ses parents. Je dirai que le président Blaise Compaoré est notre boussole. Nous ne devons, en aucun cas, nous démarquer de Blaise Compaoré. Mais, il n’est pas là aujourd’hui pour diviser le CDP. Nous sommes un parti sérieux, qui est régi par des textes. Il y a des hommes et des femmes capables de diriger le CDP.

Quelle est son histoire avec la justice militaire ? Dans quelle tendance se trouve-t-il au CDP ? Comment voit-il la gestion du pouvoir d’Etat par le MPP ? Abdoul Karim Baguian est-il candidat aux élections à venir ?

Pour les réponses à ces questions, visionnez la vidéo ci-après.

Dimitri OUEDRAOGO
Hermann Bassolé (caméra 1)
Emmanuel Kalguié (camera 2)
Bonaventure Paré (photo)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés