Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Processus électoral : Les partis politiques de l’opposition s’arment contre la fraude et la corruption

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 12 mars 2020 à 22h50min
Processus électoral : Les partis politiques de l’opposition s’arment  contre la fraude et la corruption

L’opposition politique burkinabè s’est formée sur les stratégies de lutte contre la corruption et la fraude électorale. Ce jeudi, 12 mars 2020, à Ouagadougou, une initiative du Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB), mise en œuvre par le Centre parlementaire canadien a réuni ses membres en atelier.

Les partis politiques membres du cadre de concertation de l’Opposition politique (CFOP) étaient en atelier de formation sur les techniques et stratégies de lutte contre la corruption et la fraude électorale, jeudi, 12 mars 2020, à Ouagadougou. Cette rencontre est le fruit d’une initiative du Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale ( PROCAB) à travers un projet mis en œuvre par le Centre parlementaire canadien, au profit des instances de l’assemblée nationale.

L’objectif de cet atelier de formation est d’assurer la sérénité des élections, à travers la maitrise de technique pour lutter contre la corruption et la fraude dans le processus électoral, de son début jusqu’à la proclamation des résultats des consultations.

Le directeur de cabinet du CFOP, Dieudonné Badini, a expliqué que dans bon nombre de pays africains, le terme "campagne électorale" rime avec "corruption et fraude électorales". Il a estimé que ”ces tares dans les processus électoaraux sont jugées quasi inévitables dans la mentalité de beaucoup de citoyens". Il a laissé entendre que le Burkina Faso ne fait pas exception.

A ce titre, dit-il, il s’avère important de prendre les dispositions nécessaires pour que « nos partis politiques puissent éviter d’en être victimes, et à défaut, qu’ils puissent limiter les effets de cette pratique néfaste et germes de crises post-électorales ». Pour y arriver, poursuit Dieudonné Badini, « les partis du CFOP doivent se préparer pour contrer toute forme de corruption et de fraude électorales ».

Ce projet permettra, à travers la maitrise des concepts corruption et fraude, le renforcement des capacités d’analyse et de détection des cas, les recours administratifs appropriés et les suites judiciaires, etc. La finalité d’une telle formation est la construction de valeurs solides pour des échéances électorales sincères avec des résultats acceptés de tous.

E.k.s
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 mars à 18:46, par Ka En réponse à : Processus électoral : Les partis politiques de l’opposition s’arment contre la fraude et la corruption

    Je suis totalement avec vous. Car, parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes.

    Se préparer et lutter contre les fraudes est légitime quand on sait que les dirigeants africains malhonnêtes et irresponsables bafouent la démocratie. Car on attend toujours dire ‘’on va gagner au premier tour :’’ Si c’est gagné avant le scrutin, cela signifie que tout est bouclé (y compris les éventuelles fraudes ou violences après les élections nécessaires pour "sécuriser" le résultat déjà annoncé ?) Donc chers électeurs, c’est inutile de vous déplacer pour voter qui que ça soit. Ce genre de sortie c’est "On gagne ou on gagne", c’est pareil. Quelle honte !

    Si je suis d’accords avec votre initiative, c’est que vous aviez compris que pour plus de démocratie dans notre pays, pour des représentants politiques plus responsables et soucieux de la cause publique, bref pour une politique plus noble et plus saine, nos opposants politiques doivent prendre conscience de leur mission. Il ne s’agit pas de tenir un éternel et redondant discours démagogique. Il ne s’agit pas non plus d’avoir à l’esprit une éternelle critique stérile encore moins une velléité de seulement détruire sans être une force de propositions. Il s’agit de contribuer à l’évolution des idées et des pratiques politiques. Il s’agit de prendre part à un projet collectif noble et humaniste dans un vrai processus démocratique, ’’comme cette élection a venir.’’ Car, une démocratie de façade fera long feu après les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 21:42, par TIENFO En réponse à : Processus électoral : Les partis politiques de l’opposition s’arment contre la fraude et la corruption

    Chers Partis Politiques,l’heure est à l’enrolement de vos potentiels électeurs. La campagne se prépare dès maintenant si vous voulez battre le MPP aux élections présidentielles de novembre 2020. Il faut quitter vos bureaux climatisés et aller vers vos militants pour leur inscription sur les listes électorales. A quoi servent les élections les plus transparentes du monde avec un faible taux d’inscription sur les listes électorales comme en Côte d’Ivoire et le tout couronné d’un faible taux de participation auxdites élections

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion du COVID-19 : L’opposition soupçonne de l’affairisme du pouvoir autour de la pandémie
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés