Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Télévision numérique terrestre au Burkina Faso : Le comité pilotage donne un avis favorable au mémorandum de l’UBESTV

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 10 mars 2020 à 22h15min
Télévision numérique terrestre au Burkina Faso : Le comité pilotage donne un avis favorable au mémorandum de l’UBESTV

Le comité de pilotage de la mise en œuvre de la télévision numérique terrestre (TNT) avec à sa tête, le PM, Christophe Dabiré, a eu, ce mardi, 10 mars 2020 à Ouagadougou, sa rencontre statutaire. Laquelle rencontre s’est tenue en présence des représentants de l’union burkinabè des éditeurs privés de services de télévision (UBESTV) afin de se pencher sur un mémorandum qu’elle a déposé.

Cette rencontre statutaire normale s’est tenue exceptionnellement en présence des représentants de l’union burkinabè des éditeurs privés de services de télévision (UBESTV) s’est penchée, selon le ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou, sur le mémorandum que les éditeurs avaient adressé au Premier ministre (PM).

Rémis Fulgance Dandjinou, ministre en charge de la communication à sa sortie de la rencontre du comité de pilotage de la TNT

Un mémorandum à travers lequel, dit-il un certain nombre d’aménagement sur les modalités de payement de la redevance annuelle d’un montant de 75 millions de francs CFA hors taxe dont ses membres devraient s’acquitter. « Une question sur laquelle, nous sommes tombés d’accord sur le montant des 75 millions hors taxe. Et nous allons discuter avec le ministère des finances pour voir comment nous allons prendre en compte certaines spécificités qui sont liées à l’année en cours pour ne pas trop pénaliser les acteurs », a-t-il expliqué. Il a expliqué aussi qu’à la fin de l’année, une évaluation est également prévue pour juger du maintien à la hausse, a l’état ou d’une baisse de ces redevances.

Issoufou Sare, président de l’union burkinabè des éditeurs privés de services de télévision

Quant au président de l’UBESTV, Issoufou Sare, son souhait, c’est qu’on puisse leur permette de payer 50% des 75 millions au cours de la première année. «  Et c’est plus qu’une réduction que nous demandons, parce que, nous demandons qu’on nous permette aussi de payer 75 % la deuxième année et les 100 % la troisième année », espère-t-il, tout en montrant que leurs chaines de télévision contribuent à faire la promotion de la culture burkinabè et il ne faudrait pas qu’à travers ses actions, le payement des tarifs de la SBT (Société burkinabè de télédiffusion) constitue un goulot d’étranglement supplémentaire. Une question à laquelle, selon lui, le PM a été très sensible et a promis de voir ce qui pourrait être fait en concertation avec les autres membres du comité.

La télévision numérique terrestres (TNT) a été lancée au Burkina Faso en décembre 2017 avec comme objectif d’alimenter 35 émetteurs numériques terrestres et de couvrir l’ensemble du territoire national.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 mars à 06:42, par Ismo En réponse à : Télévision numérique terrestre au Burkina Faso : Le comité pilotage donne un avis favorable au mémorandum de l’UBESTV

    VOila ce que dit le Ministre de la communication « Une question sur laquelle, nous sommes tombés d’accord sur le montant des 75 millions hors taxe. Et nous allons discuter avec le ministère des finances pour voir comment nous allons prendre en compte certaines spécificités qui sont liées à l’année en cours pour ne pas trop pénaliser les acteurs ». Mais paradoxalement, le gouvernement est pret a pénaliser les travailleurs Burkinabés.

    le UBESTV devait simplement demander une dininution de la redevance a 50 millions. Parce que ce gouvernement navigue a vue, sans principe et sans règle. Les décisions sont taillées a la tete tu client. L’UBESTV a manqué une occasion de faire baisser cette redevance. Ils ont un soutient de taille dans le gouvernement, notamemnt le minitre de la communication et pourquoi pas celui des affaires etrangeres, puisqu’ils sont de la presse, et vont certainement y retourner quand ils ne seront plus ministres. Si le ministre de la communication était un financier, il n’accepterait pas cette proposition parce que le gouvernement est a la recherche d’argent et a meme augmenté IUTS des honnettes travailleurs pour renflouer les caisse de l’Etat. DOnc s’il va jouer a votre avocat aupres du ministre de l’économie, cela veut dire ce que cela veut dire.

    J’espere qu’il va en profiter pour plaiser aussi pour la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : La Fondation Merck et les premières dames d’Afrique lancent des prix d’encouragement aux médias
Décès de OUEDRAOGO née KONE Fatoumata Madeleine : Faire-part
Médias : Moustapha Thiombiano est mort. Le Burkina Faso est privé de radio !
Décès de Moustapha Thiombiano : l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) salue la mémoire du défunt
Moustapha Laabli Thiombiano : Un génie, des œuvres concrètes et de beaux souvenirs
Hommage du président du Faso à Moustapha Laabli Thiombiano
Décès de Moustapha Thiombiano : Les condoléances du président du CSC
Traité sur le commerce des armes : Des experts renforcent les connaissances des journalistes et communicateurs
Lancement de la plateforme d’inscription en ligne du GIP-PNVB : Le GIP-PNVB allège les procédures d’inscription et de demandes des volontaires nationaux
Nécrologie : Moustapha Thiombiano, du groupe Horizon FM-TVZ Africa, n’est plus
Covid-19 au Burkina : Des médias confessionnelles adaptent leurs programmes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés