Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse • lundi 9 mars 2020 à 23h50min
Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

Selon le communiqué ci-après du gouvernement, quarante-trois (43) personnes ont été tuées le dimanche 8 mars 2020 par des individus armés non identifiés dans les villages de Dinguila et Barga, localités situées dans la province du Yatenga, au Nord du Burkina Faso.

Vos commentaires

  • Le 9 mars à 16:33, par Rasta En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Mes condoleances les plus attristees.
    Manifestement la situation sempire .
    Mon Faso saign
    A qui la faute ,
    Certains diront que ce sont les terroristes.
    Mais en faite qui sont tils ?
    Coinsidence ou calcule ?
    Il reviennent chaque fois quon les pointe le doigt.
    Norbet Zongo ne dira pas le contraire,
    Paix a son ame
    Pour leur avoir pointer du doigt
    Il lon sauvagement calcines
    Ojord8 pour Justice a Zongo
    48 ame sont tombees
    Paix a leur ame
    Mais quelle est la solution ?
    Certain parle de reconcialation ?
    Peu ton se reconcillier sans justice ?
    Dautre replique ?
    Ce qui es sure la famille est diviser ?
    Nos anciens colonel sont poursuivies
    Mon acien president a changer de nationalities
    mais reve de revenir manger le to a Ziniare
    La mefiance est partout
    Le Patriotisme asfixier
    Le Mouta Mouta a prix le controle
    Maintenant on veux une chose et son contraire
    Les rastas se son tue
    Les balayeurs on ete balayer
    Doppell sinvite au Faso
    Lor es devenu charbon fin ,
    Les elections sont deja la .
    Le temps passe
    La jeuness sans leader oublier et dois pardonner
    A qui la faute ?
    Quel est la solution ?
    A toi la suite ....
    Paix au ames tombees
    Rasta du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 16:51, par Zihindo En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Permettez moi de saluer la mémoire de parents lâchement assassinés Il est grand temps de reconstituer les kogolwégo dans tous les villages sans consulter nos " SAVANTS " qui sont dans des fauteuils rembourrés et humant paisiblement l’air frais des climatiseurs à Ouagadougou. Ces atrocités ont été favorisées depuis cette marche sur Ouagadougou par les partisans du Dr Diallo et son fameux CISC. On avait fait des kogolwégo les hommes à abattre. Beaucoup de citoyens s’étaient laissés duper par des discours mensongers. Les kogolwégos ont déserté les villages en créant un boulevard à nos assassins. Ils rentrent et ressortent dans nos villages tuent et pillent sans crainte. Quand un d’eux est capturé les militants du CISC s’indignent et crient fort qu’on s’en prend à de paisibles bergers. Arrêtons la supercherie. Demandons au Dr Diallo et à son avocat Me Ambroise Farama de conduire une mission aux frontières Nord du pays pour sensibiliser ceux qu’ils défendent. Trop c’est trop. Nos assassins ne sont ni maliens ni nigériens. Ce sont des burkinabé qui le jour sont de paisibles habitants mais la nuit ils se regroupent bien armés et vont l,assaut des populations honnêtes. Il faut que notre armée de l’air entre en action. il faut beaucoup de rotations beaucoup de photos et des actions immédiates. Les FAMas du Mali ont adopté la stratégie des frappes aériennes d’abord et les ratissages terrestres ensuite. Les résultats sont positifs. Nos FDS peuvent faire mieux. Nous avons des pilotes aguerris prêts à aller croiser le feu avec nos assassins. Organisons nos populations en milices. Offrons leur des armes pour se défendre d’abord. Les journées de deuil ne sont pas des solutions. Il faut anticiper par l’organisation des villageois en milices avant gardistes. C’est un mal nécessaire. Les vietnamiens avaient réussi face aux marines américains. Que les âmes de nos vaillants parents reposent en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 14:40, par malfatto En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Bonjour mon frère, mes soeurs et frères
      Pour la première fois depuis dix ans, cet hiver je ne suis pas parmi vous, ma famille des villages oubliés du Yatenga-Bam, pour cause d’insécurité. J’ai mal dans mon coeur et j’ai la rage au ventre. Dix ans d’immersion totale en plein respect et fraternité mutuels pour mener, avec ma petite association et l’association locale unies
      , la réalisation des projets paysans dont les communautés restent maîtres, projets qui ont pour ambition de devenir
      autonome...
      Je suis franco-italienne et le Burkina-Faso est mon troisième
      pays, celui choisi, où je me sens en totale harmonie avec les gens, leur mode de vie... et même climat !
      D’où que je sois, je reste avec vous pas seulement avec mon coeur mais avec mes actes.
      Je suis totalement d’accord avec Zihindoe.
      Seul le peuple uni vaincra, donnez-lui les armes et la formation nécessaires pour qu’il en fasse bon usage, celui de sortir de la guerre et continuer l’oeuvre de Sankara.
      Thomas disait, dit
      "La victoire avec (ou sans) la mort nous vaincrons" -
      "El Pueblo unido jamáis sara vencido" -
      MoniqueM

      Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 16:10, par SANKARA En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Renseigne toi. Il paraît que ce sont les kogleweogo qui ont fait ca

      Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 17:20, par Franck En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      QUAND ON EST ANALPHABETE, IL FAUT ÉVITER D’INTERVENIR DANS DES DÉBATS AUSSI SENSIBLES

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 20:58, par Toun sida En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      A défaut des kogleouégo, faut il qu’on ramène les vaillants CDR où les réorganisés comme au temps de la révolution pour défendre leurs villages et villes, les villageois de toutes façon se connaissent et s’ils sont bien organisés peuvent se défendrent.

      Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 16:59, par Goulgoulé En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Paix à leur âmes et que Dieu veille sur eux. Cependant je constate un 2 poids 2 mesure face à cette situation. Pourquoi quand c’est des individus identifiés qui vont massacrer des population à Yirgou,, et malgré toutes les preuves de leur implication, aucun deuil national n’est décrété ? et jusqu’à nos jour aucune condamnation officielle pour éviter que ce genre de scénario se repète.

    Ceux qui ont commis ces forfaits paierons -ils de leur crimes avec reparation pour tous les préjudices subits ? ou bien continueront -ils à circuler en toute impunité en attendant le retour du karma ?

    Cher modérateur, je pose juste une question dans l’espoir d’être éclairé. Merci de ne pas censurer ma question.
    Bien à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 17:27, par Diallo Hamed En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Ces les kogoloweogo qui ont tuées ces innocents ces pas les individus non identifiés ces eux mêmes les kogoloweogo qui on fait sa à nos frères burkinabés mes dieu grand

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 08:45, par TENGA En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Mon frère, c’est vrai qu ’ils y a des soupçons, quelle autre preuve détient-tu ? Quand tu dis"Dieu est grand", tu fais allusion à quoi ? vous peuls allez vous coaliser pour vous venger ?
      C’est à force de crier tout de suite à la stigmatisation, contre votre communauté et vous stigmatisez les koglwéogos ! C’est votre CISC qui a mène cette bataille pour détruire tous les koglwéogos, et cela très très loin de la solution ; meme ce matin, j’ai écouté votre parent Daouda DIALLO du CISC qui tire à boulets rouge sur les koglwéogos. En tant que responsable, il devrait avoir plus de réserve, et s’en remettre à la justice, qui a dépeché le procureur investiguer. Moi, je vous préviens, si vous continuez à vilipender les koglwéogos, à monter tous les peuls contre les koglwéogos alors meme que la grande majorité d’entre eux n’est pas du tout contre les peuls, vous attiser des conflits intercommunautaires dont vous meme risquez d’en patir ! Que le Seigneur nous aide !

      Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 17:41, par Ib En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    donc c’est apres les tueries qu’il faut envoyer les fds securiser les populations. quelle logique !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 18:28, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    On ne finira pas de verser nos larmes face à notre pays déchiré de toutes parts. Combien de temps cela durera ? Le Dieu unique, qui par définition est bon, sera de notre côté ; coûte que coûte !
    Condoléances très émouvantes aux chers parents et aux chers amis de nos frères tombés.
    La Terre du Burkina vous soit légère !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 18:56, par Adams kabre En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Selon radio oméga, c’est le travail des koglweogo ou VDP, vous voulez qu’on fasse quels commentaires. Ça n’arrive pas seulement aux autres. Des gens répondront au TPI

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 19:03, par PourquoiNous En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Mes condoléances aux familles des victimes.
    Vraiment ça fait bien longtemps que ceux ki nous attaquent conservent leur statut "individus armés non identifiés".
    Bien difficile voire impossible de vaincre un ennemie invisible.
    Vraiment hien
    Vraiment
    Triste

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 21:46, par Le convaincu En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Il est fort à parier que cette risque d’être un rendez offert aux différents terroristes sur notre sol, ce qui veut dire qu’il faut se dire qu’il faut se préparer au pire, car un innocent de plus et bonjour les dégâts.
    Paix aux âmes des défunts

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 22:27, par Caca En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Mes condoléances aux familles des défunts. Le jeune Hegel disait que les peuples à conscience confuse non plus que leur histoire confuse ne peuvent devenir l’objet de l’histoire philosophique, laquelle a pour but de connaître l’Idée dans l’histoire, de saisir l’esprit des peuples qui ont pris conscience de leur principe et savent ce qu’ils sont et ce qu’ils font. Rien à ajouter.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 07:16, par SIDZABDA En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    ON NE PEUT PAS RESTER A OUAGADOUGOU ET ACCUSER LES KOGLWEOGO SANS CHERCHER A SAVOIR CE QUI EST REPROCHE A CES SOIT DISANT CIVILS

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 07:42, par Kadota San En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Toutes mes condoléances.
    Paix aux âmes des disparus

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 09:09, par le nomade En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Toutes mes condoleances aux familles des victimes et prompt retablissement aux blessés. Je pense honnêtement que l’Etat devrait prendre ses responsabilités en désarmant tous les civils armés que ce soit koglweogos ou VDP sinon nous allons vers des drames humains. L’usage de la force doit rester aux seuls FDS formés pour cela. L’Etat doit recruter plus de soldats et les formers. Comment vous lez vous que des civils armés affrontent les djihadistes alors même que les FDS ne le font pas toujopurs ! Par conséquent les civils armés que ce soit koglweogo ou VDP ne feront que massacrer des civils innocents non armés parceque c’est plus facile et moins risqué. Et comme ils ont le soutien de l’Etat ils feront ce qu’ils veulent !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 09:46, par Soyons Burkinabé En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Mes condoléances les plus sincères aux familles éplorés.
    Que les âmes des victimes reposent en paix et que la terre de notre cher pays le Burkina Faso les soit légères.
    Ma lecture de certains internaute me montre que nous sommes divisés.
    Cela ne doit pas se faire.
    Rappelons nous de notre histoire du temps de la Haute Volta jusqu’à nos jours,nous avons traversés beaucoup de crises mais nous sommes resté unis en tant que Burkinabé.
    J’ose espérer que cette période de turbulences n’aura pas raison de notre unité nationale.
    Mossi,Peulh ,Bobo ou Dioula nous sommes tous des burkinabés et c’est ce qui doit prévaloir.

    Soyons Burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 10:12, par Anonyme En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Quoi que certains puissent dire, ce qui vient de se passer dans ces deux ou trois villages du YATENGA est la conséquence de la gestion scabreuse et complaisante du massacre de YIRGOU . Parce que les KOGLOWEOGO criminels de YIRGOU circulent en toute impunité et n’ont pas été inquiétés ,parce que le président du Faso en personne est allé se livrer à une courbette devant les KOGLOWEOGO ,voilà que d’autres KOGLOWEOGO ont estimé qu’ils peuvent aller massacrer du peul sur la base de simples soupçons ,et il n’ y aura rien . Inutile pour le gouvernement de s’enfermer dans sa politique habituelle de l’autruche ou dans le déni de la réalité pour refuser de reconnaitre les auteurs réels de ces massacres ignobles . On se rappelle que concernant les évènements de YIRGOU ,le ministre de l’Administration Territoriale avait eu la même attitude . On commence par faire semblant de ne pas connaitre les auteurs du massacre, malgré les témoignages précis des survivants ,ensuite ,on minimise le nombre de victimes ,puis on jette des internautes de services sur les réseaux sociaux pour accréditer l’idée répandue qu’être peul équivaut à être d’office terroriste ou proche des terroristes .
    Et avec une telle attitude du gouvernement devant de tels drames ,il faut craindre effectivement que le BURKINA FASO ne s’enflamme sur l’ensemble du territoire national ,parce que en plus du terrorisme ,il faudra maintenant compter avec les affrontements inter-ethniques. En effet ,attention à la révolte d’une communauté qui s’estime injustement stigmatisée et martyrisée . Il est bon de ne pas oublier , que plus la communauté peule se sentira martyrisée ,plus la jeunesse peule risque de basculer plus radicalement du côté des terroristes et c’est le BURINA tout entier qui en souffrira . Le gouvernement gagnerait à poursuivre et à traduire en justice sans faiblesse les auteurs de ces massacres ,car toute autre attitude complaisante face à cette affaire ne fera qu’entrainer le Burkina Faso vers des situations encore plus effroyables dans le futur . Et ce sera la faute et la responsabilité du gouvernement .

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 10:38, par Eric En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Très belle lecture de la situation. Notre pays manque cruellement de dirigeant capable de cerner les enjeux et d’y trouver les solutions adaptées. Prions pour ne entrer dans une guerre civile, ma plus grande crainte de tous les jours.

      Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 12:05, par comprendre En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Mr Anonyme, moi je VEUX comprendre si c’est les KOGLOWEOGO qui massacrent depuis un certain temps les gens à Barsalogho, essakane, et autre localités du sahel et du centre nord ?. Si tel est le cas, ça veut dire que vous connaissez les hommes armés non identifiés qui attaquent chaque fois, il faut alors aider les FDS avec tes preuves pour une sortie de crise.

      Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 11:06, par freddy le loup En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    difficile dans cet imbroglio de saisir la vérité et de déceler la fiction. jusque là, la version officielle ne mentionne pas de koglweogo alors d’où est venue cette idée ? ou bien nous avons des gens si bien renseignés qui peuvent identifier les auteurs des tueries ? alors dites nous qui sont les assaillants qui attaquent les convois militaires et tuent les populations innocentes au centre-nord et au sahel ?
    certaines coïncidences sont flagrantes et visiblement très partisanes. Loin de moi l’idée de juger mais quand il s’agit d’une catégorie de personne tuées (les peuls notamment) c’est la qu’on accuse les koglweogo et on sort les grands discours. Alors quand ce sont des Mossi qui sont tués qui sont les responsables ? Arrêtez ça, nous sommes tous burkinabé, un mort est un mort de trop, peul ou mossi et sachons raison garder pour ne pas alimenter un conflit interethnique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 11:58, par billy billy En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Tout compte fait les moyens utilisés par les uns et les autres sont très différents. Qu’il s’agissent de terroristes ou d’une autre milice la méthode est vérifiable.
    PAIX ET BONNE GOUVERNANCE AU FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 12:04, par NZ En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    Cher modérateur ne contribué pas à distiller la haine entre les populations. Certains commentaires que vous avez laisser passer sont plus dangereux et peuvent être qualifiés d’attaque. S’il vous plaît on veut la liberté d’expression mais pas la liberté de la division dans ce pays. Je vous saurai gré de laisser passer mon commentaire afin que les gens comprennent que les commentaires qu’ils font sont lus par des milliers de personnes et qu’il est dans l’intérêt de tous à travailler pour la paix au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 18:29, par beryl En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

    bonjour !
    je pense que tout ce qui nous arrive doit plus nous rapprocher que plus nous diviser, nous sommes tous des burkinabè et si un d’entre nous tombe, nous vivants devons combler le vide laissé par ce dernier en nous rapprochant les un des autres, ceux qui prônent les divisions doivent savoir raison garder, au dessus de nos tètes des gallons sont jetés, nous devons nous protéger et aider les autres burkinabè à se protéger. Je me demande si les kogloweogo ont une ethnie ? Il y a des Peuhl des moossé des bobo des boaba des gourma des ... dans le kogloweogo, et le kogloweogo ne désigne pas une ethnie ni un peuple donné au BURKINA FASO. Il temps que chacun utilise son intelligence au développement de notre Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars à 16:46, par comprendre En réponse à : Burkina Faso : 43 morts dans des attaques dans le Nord

      Mr Beryl, on ne parle pas de l’origine des kologweogo, mais plutôt des accusations contre les kologweogo quand il s’agit des attaques contre un groupe donné. Quels sont les mobiles des accusations sélectives. Pourquoi, ne pas avoir les renseignements sur toutes les attaques ?

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Les modalités de la prise en charge des volontaires fixées
Centre-Nord : 2 militaires portés disparus et 4 blessés dans une attaque à Bourzanga
Lutte contre le terrorisme : une quinzaine de terroristes neutralisés à Toéni
Lutte contre Boko Haram : Sur le champ de bataille, le président Déby lance l’opération « Colère de Boma »
Boucle de Mouhoun : Une patrouille des FDS saute sur une mine à Gomboro
Bam/Zimtanga : Au moins 15 personnes tuées
Opération MONCLAR : La force Barkhane et ses partenaires neutralisent de nombreux terroristes dans la région dite des trois frontières
Terrorisme : La Force conjointe du G5 Sahel, neutralise plusieurs terroristes et libère cinq jeunes filles et une mère
Insécurité : L’ancien maire de Foutouri et le chef du village Tankwoarou dans la province de la Komandjari assassinés
Provinces de la Kossi et du Sourou : Les horaires du couvre feu passent de 22 heures à 4 heures du matin à compté du 20 mars
Est du Burkina : Des individus armés font leur loi
Nord du Burkina : Quatre morts dans une attaque dans le village de Robolo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés