Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Semaine nationale de la culture 2020 : Des innovations majeures pour cette 20è édition

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 6 mars 2020 à 19h30min
Semaine nationale de la culture 2020 : Des innovations majeures pour cette 20è édition

Les membres du comité d’organisation de la 20è édition de la semaine nationale de la culture (SNC-Bobo 2020) ont organisé une conférence de presse ce vendredi, 6 mars 2020 à Bobo-Dioulasso. Il s’agissait pour ces conférenciers, de dévoiler aux professionnels de médias, les innovations majeures pour cette édition. A l’occasion, le logotype retenu pour cette biennale, a été présenté aux journalistes.

La 20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo 2020) se tiendra du 28 mars au 04 avril 2020 à Bobo-Dioulasso. Le thème retenu pour ce rendez-vous culturel est : « Diversité culturelle, fervent de l’unité nationale ». Pour le président du comité d’organisation, Thierry Millogo, le choix du thème n’est pas fortuit. Ce choix appelle les burkinabè à un recours aux sources et aux valeurs culturelles pour renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale, bases de tout développement socioéconomique. Car il estime que le contexte de défis sécuritaire du Burkina Faso exige l’union sacrée de ses fils et filles pour une meilleure résilience des populations face à l’hydre terroriste.

Le logotype de la SNC-Bobo 2020

Cependant, il a affirmé que cette 20e édition de la SNC se veut une « édition spéciale » avec l’introduction de grandes innovations afin d’offrir aux festivaliers « une SNC nouvelle, riche et diversifiée ». Ainsi, en termes d’innovations, le président du comité d’organisation, Thierry Millogo, note la participation de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire, dans la compétition les arts du spectacle avec notamment la "troupe liwaga" de Yamoussoukro. Au niveau de l’hébergement, il a fait savoir qu’en attendant la construction de la cité des artistes, le comité d’organisation de la SNC a entrepris d’offrir aux artistes un hébergement décent pour cette édition. A cet effet, les dortoirs du stade Sangoulé Lamizana et six duplex à Bobo 2010 sont réservés pour héberger ces derniers. Pour ce qui est du transport des artistes, deux sociétés de transport en commun ont été approchées. L’une pour le transport entre les régions et Bobo-Dioulasso et l’autre pour leur déplacement interne. « Cette nouvelle approche permettra de faire des économies substantielles au profit du financement d’autres activités », a-t-il expliqué.

Le logotype de la SNC-Bobo 2020

Par ailleurs, au niveau de la foire, les innovations concernent la vente électronique des tickets d’entrée sur l’aire de la foire pour faciliter la gestion des portes d’accès ; l’option pour une seule porte d’entrée et une autre de sortie afin d’éviter les bousculades ; le retour du village des communautés dans la cour du siège de la SNC ; la création d’un espace VIP avec des stands climatisés, etc. « Au niveau des activités littéraires, un colloque suivi de caucus sur le thème : la SNC, creuset du pluralisme et de la diversité culturelles sera animé par des experts nationaux et internationaux, assorti de conclusion qui seront éditées et publiées. Nous aurons également des journées dédiées (3JC) dénommées livre-ciné-théâtre-culture et la création d’un hymne de la SNC », a indiqué Thierry Millogo.

Les acteurs culturels présents à la conférence

En ce qui concerne le volet de la communication, l’innovation à ce niveau est la création d’une sous-commission dénommée culture et TIC qui mettra en lien la culture et les nouvelles technologies. Il est ainsi prévu un showroom sur les solutions e-paiement des produits artistiques, un Hackathon sur le thème « Technologies numériques pour le développement des industries culturelles et créatives » et un espace internaute VIP avec une connexion haut débit.

Le principal conférencier note également la création d’une nouvelle commission dénommée mise en tourisme de la SNC conformément aux recommandations des états généraux sur la SNC et le tourisme tenues respectivement en octobre et novembre 2018. Cette commission a entre autres pour attribution la promotion du potentiel touristique national auprès des festivaliers. Le président du comité d’organisation a rassuré que les membres dudit comité sont à pied d’œuvre pour faire de l’évènement un succès.

Des journalistes présents à la conférence de presse

A l’en croire, le plateau artistique de l’édition a été élaboré et ce sont 1 627 artistes qui sont attendus. Aussi, les appels à candidature pour l’animation des plateaux off et pour la location des stands ont été lancés. « Celui des plateaux off est clos depuis le 4 mars et celui de la location des stands se poursuit jusqu’au 13 mars 2020 », a-t-il expliqué.

La 20e édition de la SNC sera marquée par plusieurs activités culturelles et artistiques dont une exposition muséale, le marché des Arts, les plateaux artistiques off, le village des communautés et la galerie de la gastronomie africaine, la foire artisanale et commerciale, les activités 1itéraires, la participation des enfants aux activités de la SNC, la nuit des partenaires et des lauréats. A l’instar des éditions antérieures, le Chef de l’Etat, Roch Kaboré, sera le patron de cette édition et le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina, Mahamadi Savadogo, le parrain. Le pays invité d’honneur est le Mali.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Culture : ‘‘Statut’’ ou ‘‘statue’’ de l’artiste au Burkina Faso ?
Reprise des grandes funérailles bôbô : Bientôt le bout du tunnel pour les chefs coutumiers
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae
Culture : « Les gens qui veulent m’épouser me disent d’arrêter la musique », dixit Kady Wendpouiré, artiste musicienne
Lutte contre le Covid-19 : Des acteurs culturels initient Covid’live, des concerts live en ligne, sans public
Lutte contre le Covid-19 : Le Collectif Plumes résilientes apporte sa contribution
Musique : Watt Millo, l’operateur géophysicien qui s’essaie avec brio à la musique
COVID-19 : Quel (s) modèle (s) de relance pour le secteur des Arts et de la culture au Burkina Faso ?
La presse et le cinéma burkinabé en deuil : Clément Tapsoba n’est plus
Culture : L’artiste Bass Mandelson officiellement installé comme représentant de la communauté dioula en France
Grand prix de poésie Thomas Sankara 2020 : Tristell Mouanda Moussoki du Congo sacré lauréat
JAZZ A OUAGA : l’édition 2020 du festival est annulée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés