Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Burkina : Faso Legal ou quand le numérique rapproche les justiciables du droit

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 6 mars 2020 à 19h00min
Burkina : Faso Legal ou quand le numérique rapproche les justiciables du droit

La legal tech ou l’utilisation de la technologie pour favoriser l’accès au droit et à la justice fait ses premiers pas au Burkina Faso avec Faso Legal, trouvaille d’un jeune juriste du nom de Dieudonné Lankoandé. Ce vendredi 6 mars 2020, à Ouagadougou, la startup a organisé un atelier pour réfléchir sur les mécanismes de facilitation de l’accès à l’aide juridique par le truchement du numérique. C’était en présence du Magistrat Sanou Adelphe, conseiller technique du ministre de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes.

L’accès au droit et aux professionnels de droit en Afrique a longtemps été et constitue toujours un véritable casse-tête pour les justiciables et surtout les jeunes entrepreneurs. Mais depuis quelques années, le développement des technologies de l’information et de la communication a favorisé l’apparition de nouvelles manières de délivrer des services juridiques. Cette révolution que tous appellent Legal tech est aujourd’hui le savoir-faire d’une startup burkinabè dénommée Faso Légal. Pour son promoteur, Dieudonné Lankoandé, Faso Legal veut se faire connaitre dans le domaine de l’entrepreneuriat d’où l’organisation d’un atelier.

Dieudonné Lankouandé, promoteur de Faso Légal

Au Burkina et partout ailleurs

« Nous avons remarqué qu’au Burkina Faso qu’il est difficile pour les justiciables et les entreprises d’avoir accès à l’information juridique et au droit. C’est pourquoi nous avons voulu faciliter l’accès au droit, à la loi grâce au numérique. Faso Légal dispose de plateformes web et mobiles pour faciliter l’accès à un avocat, un juriste par les justiciables et les entreprises où qu’ils soient que ce soit au Burkina Faso ou à l’étranger », a déclaré Dieudonné Lankouandé, qui précise que sa structure intervient également dans la prévention et la gestion des conflits.

Pour le Batônnier de l’ordre des avocats du Burkina, cet atelier vient à point nommé

Des thèmes actuels

Plusieurs communications seront animées par des professionnels du droit ou du numérique : « Les nouvelles technologies au service du droit au Burkina Faso : quelles opportunités pour quels acteurs ? », la « Contribution de Faso Légal et des acteurs publics et privés à une transition digitale du droit au Burkina Faso », le « Respect et protection des droits fondamentaux à l’ère du numérique » et « La transformation digitale du monde juridique en Afrique : enjeux et perspectives ».

Une vue de quelques participants

Le Barreau a pris le train en marche

Selon le Bâtonnier Paulin Salembéré, parrain de l’atelier, le barreau ne pouvait rester en marge d’une telle activité pour la simple raison que le numérique occupe une place très importante dans le monde et surtout en matière de droit. Il a laissé entendre que le Barreau a entrepris d’amorcer ce passage du support papier au numérique en cherchant à mettre en place une gestion administrative numérique de l’Ordre. « A l’avenir, le Barreau envisage supprimer le support papier dans les échanges des écritures entre les avocats et les juridictions », a confié Me Salembéré.

Le ministre de la jeunesse, par la voix de son conseiller technique, Sanou Adelphe, a salué l’initiative des promoteurs de la legal tech et a rassuré de la disponibilité de son département à soutenir les actions nécessaires à la réalisation des objectifs que s’est assigné Faso Legal.

En attendant, le promoteur, Dieudonné Lankouandé a annoncé la tenue, les mois à venir, Il est d’un événement, Burkina Faso legaltech Forum, et l’organisation d’ateliers au profit de jeunes porteurs de projets.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias : Moustapha Thiombiano est mort. Le Burkina Faso est privé de radio !
Décès de Moustapha Thiombiano : l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) salue la mémoire du défunt
Moustapha Laabli Thiombiano : Un génie, des œuvres concrètes et de beaux souvenirs
Hommage du président du Faso à Moustapha Laabli Thiombiano
Décès de Moustapha Thiombiano : Les condoléances du président du CSC
Traité sur le commerce des armes : Des experts renforcent les connaissances des journalistes et communicateurs
Lancement de la plateforme d’inscription en ligne du GIP-PNVB : Le GIP-PNVB allège les procédures d’inscription et de demandes des volontaires nationaux
Nécrologie : Moustapha Thiombiano, du groupe Horizon FM-TVZ Africa, n’est plus
Covid-19 au Burkina : Des médias confessionnelles adaptent leurs programmes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Coronavirus en Afrique : Reporter sans frontières demande aux autorités de ne pas se tromper de combat
Lutte contre le Coronavirus et lutte contre les virus informatiques : Quelles similitudes ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés