Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Affectation des agents des médias publics : Le ministre veut « en découdre avec les travailleurs », estime le SYNATIC

Accueil > Actualités > Multimédia • Déclaration • vendredi 6 mars 2020 à 23h25min
Affectation des agents des médias publics : Le ministre veut « en découdre avec les travailleurs », estime le SYNATIC

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a animé une conférence de presse, ce vendredi, 6 mars 2020, relative aux affectations arbitraires de 370 agents des médias publics.

C’est un nouvel épisode pour cette affaire dite « Affectation des agents des médias publics ». En effet, 48heures après son arrêt immédiat de travail suite à la décision du ministre de la Communication d’affecter 370 agents des médias publics, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a décidé de donner lecture de cette situation, au cours d’une conférence de presse.

Cette sortie médiatique du SYNATIC intervient au lendemain de celle de la secrétaire générale du ministère de la Communication, Hortense Marthe Zida. Visiblement, la version servie à la veille ne passe pas du côté du syndicat. Dire que ces affections visent à « mettre de l’ordre dans la situation administrative », le SYNATIC refuse de l’entendre de cette oreille.

De gauche à droite : Ibrahim Diallo et Siriki Dramé

« C’est de la poudre aux yeux. Le ministre en charge de la Communication a affiché dès sa prise de fonction une volonté manifeste d’en découdre avec les travailleurs des médias publics en lutte pour de meilleures conditions de vie et de travail », a déclaré le secrétaire général adjoint du SYNATIC, Aboubacar Sanfo.
Plus loin, les travailleurs des médias publics pensent que ces « affectations sanctions » s’inscrivent dans un « plan machiavélique de liquidation des acquis des travailleurs ».

« Les médias publics vont demeurer »

Faut-il craindre d’éventuels licenciements si les agents des médias publics refusent de regagner leurs nouveaux postes ? Le responsable du SYNATIC section RTB-Radio, Ibrahim Diallo rassure. Il n’y aura pas de licenciement puisque la décision d’affectation en elle-même n’a pas respecté les procédures en la matière, a-t-il fait savoir. Et il ajoute : « Remis Dandjinou [ministre de la Communication] veut détruire les médias publics mais les médias publics vont demeurer ».

Le secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs (CGT), Bassolma Bazié (à gauche) apporte son soutien au SYNATIC

Au cours de la conférence du ministère de la Communication, la secrétaire générale, Hortense Marthe Zida a évoqué la disponibilité de son département à « entretenir un esprit de dialogue et de concertation ». Le SYNATIC n’a pas foi en cette déclaration. « Si ce n’est pas de la mauvaise foi, comment justifier que l’on prenne des décisions aussi impopulaires qu’injustes au moment où le SYNATIC est invité le 10 mars 2020 pour la reprise des discussions autour du statut dérogatoire ? », s’interroge Aboubacar Sanfo et ses camarades.

A la question de comprendre pourquoi le Journal télévisé (JT) de 20h de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB-Télé) continue de passer alors que le SYNATIC a parlé d’un arrêt de travail, le secrétaire général, Sidiki Dramé attire l’attention sur la qualité des informations véhiculées, qu’il trouve en deçà de l’actualité. D’ailleurs, le syndicat dit ne pas se préoccuper de ces « fantoches qui brisent la lutte ».

Le secrétaire général adjoint du SYNATIC, Aboubacar Sanfo (à droite)

Une fois de plus, le SYNATIC a appelé à l’annulation pure et simple pour une reprise diligente des négociations. Aussi, il appelle ses militants à « se mobiliser massivement pour la marche-meeting du samedi 7 mars 2020 organisée dans le cadre de la lutte unitaire des syndicats contre la baisse du pouvoir d’achat et pour l’arrêt des atteinte aux libertés démocratiques et syndicales ».

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : La Fondation Merck et les premières dames d’Afrique lancent des prix d’encouragement aux médias
Décès de OUEDRAOGO née KONE Fatoumata Madeleine : Faire-part
Médias : Moustapha Thiombiano est mort. Le Burkina Faso est privé de radio !
Décès de Moustapha Thiombiano : l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) salue la mémoire du défunt
Moustapha Laabli Thiombiano : Un génie, des œuvres concrètes et de beaux souvenirs
Hommage du président du Faso à Moustapha Laabli Thiombiano
Décès de Moustapha Thiombiano : Les condoléances du président du CSC
Traité sur le commerce des armes : Des experts renforcent les connaissances des journalistes et communicateurs
Lancement de la plateforme d’inscription en ligne du GIP-PNVB : Le GIP-PNVB allège les procédures d’inscription et de demandes des volontaires nationaux
Nécrologie : Moustapha Thiombiano, du groupe Horizon FM-TVZ Africa, n’est plus
Covid-19 au Burkina : Des médias confessionnelles adaptent leurs programmes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés