Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

Accueil > Actualités > Opinions • • mardi 3 mars 2020 à 22h19min
Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

Alors que le gouvernement brandit l’article 17 de la constitution pour justifier la généralisation de l’application de l’IUTS, le secrétaire général de la CGT-B, Bassolma Bazié, clame qu’un instrument comme celui-ci est une « entité qui se veut cohérente dans le fond et de la forme ». Dans la tribune qui suit, il livre sa lecture de la situation nationale.

Sur la question de l’IUTS, une posture en faveur de sa généralisation invoque « l’Art. 17. de la Constitution » qui stipule que : « Le devoir de s’acquitter de ses obligations fiscales conformément à la loi, s’impose à chacun. ».

Serait-t-il de trop de faire remarquer qu’un instrument, comme une Constitution, est une entité qui se veut cohérente dans le fond et la forme ?

Il serait que nous retenions, qu’autant un médicament mal administré peut devenir un poison, autant une répétition purement livresque n’en fait pas moins. En effet, s’il s’agit bien de la même Constitution du 2 juin 1991, sur l’Art.17. tant évoqué, avec une simple bonne vue doublée d’un esprit logique, on peut aisément constater qu’avant celui-ci, il y a « l’Art. 14. » qui stipule que : « Les richesses et les ressources naturelles appartiennent au peuple. Elles sont utilisées pour l’amélioration de ses conditions de vie. ».

De même, après cet « Art. 17 » cité à souhait, il y a « l’Art.20. » qui stipule que :
« L’Etat veille à l’amélioration constante des conditions de travail et à la protection du travailleur. ».

La diminution d’un salaire (ou d’une indemnité) contribue-t-elle à une « amélioration constante des conditions de travail et à la protection du travailleur. » ?? Le comprendre ainsi ne relèverait til pas d’une monstruosité intellectuelle ? Même si nous n’oublions aucunement qu’une compilation de diplômes et de titres honorifiques n’est aucunement synonyme de probité morale.

La même posture estime que la généralisation de l’IUTS émane du respect d’une « LOI » votée à l’Assemblée Nationale.

Il est donc également impérieux de rappeler que l’Art. 84 du titre V « sur le parlement » stipule que : « L’Assemblée nationale vote la loi, consent l’impôt et contrôle l’action du Gouvernement conformément aux dispositions de la présente Constitution.] ».

C’est sur la base de ces mêmes dispositions que l’Assemblée Nationale a commandité des études, publié des résultats, et fait des recommandations. Nous pouvons à ce titre citer :

La Commission d’Enquêtes parlementaires sur la fraude fiscale, l’impunité fiscale, les restes à recouvrés des régies de recettes ainsi que les chèques revenus impayés du Trésor Public sur les années 2012, 2013 et 2014 qui a officiellement remis son rapport général le 16 octobre 2015 au gouvernement ; « Cette enquête a permis au niveau des administrations fiscales de prendre conscience qu’il y a un problème et que beaucoup d’administrations étaient assises sur ce phénomène. Au niveau des dettes à recouvrer nous avons vu des dettes de 10 ans, 15 ans et même 20 ans. On a vu un seul contribuable qui a émis 102 chèques impayés », s’alarmait le vice-président de la Commission d’enquête, Alexandre SANKARA qui confiait que « des cas de complicité existent entre les contribuables et les administrations ». Le manque a gagné a été estimé à au moins 29 milliards 876 millions 366 Milles 935 F CFA (Cf. 226 INFO du 16 octobre 2015). « Il y a des milliers de chèques que les gens émettent qui arrivent au trésor et qui ne passent pas » a annoncé le Vice-Président. (Cf Burkina 24, le 16 octobre 2015 Par Oui Koeta) ;

La Commission d’Enquête parlementaire sur le foncier urbain, installée le 14 juin 2016, qui a rendu ses résultats le 13 septembre 2016, les résultats validés en session plénière le jeudi 13 octobre 2016, et indiquant qu’il y a eu des malversations sur le foncier qui s’évaluent à 105 408 parcelles et donc une perte pour le Trésor Public de 100 milliards de F CFA ;

La Commission d’Enquête parlementaire sur les titres miniers et responsabilité sociale des entreprises, sur la période 2005-2015, ayant rendu ses conclusions le 25 octobre 2016 indiquant qu’il y a eu un manque à gagner évalué à plus de 551 milliards de F CFA ;

La commission d’Enquête parlementaire sur les réalisations d’infrastructures publiques et l’acquisition d’équipement pour les maîtrises d’ouvrages délégués (CEP-MOD), sur la période 2010-2016, ayant livré ses résultats le 7 décembre 2017, et indiqué qu’il y a 502 chantiers publics en souffrance, et que sur seulement 11 ouvrages enquêtés le manque à gagner relatif au non versement à l’Etat des pénalités appliquées par les MOD, aux reliquats dégagés par les conventions et la mauvaise réalisation des infrastructures sont chiffrés à 7 milliards 839 millions de F CFA. Etc.

Par ailleurs, sur la question des Wagons de charbon fin, la posture de l’Assemblée Nationale sur les suites judiciaires éventuelles (saisine de la Haute Cour de Justice) à donner concernant l’audition d’un Ministre est-elle en conformité avec l’esprit de cette Loi ?

Pire, l’intrusion de tiers dans la gestion de ce dossier pour exiger le retrait des documents sur « la saisine conservatoire » est-elle en conformité avec la Loi ? (Confère : Le Journal « COURRIER Confidentiel N°194 du 10 janvier 2020 ; Page 3 ;« PROCES AFFAIRE CHARBON FIN ; Un scandale dans le Scandale »).

Que fait le même Gouvernement qui s’est subitement trouvé un patriotisme et sévérité scandaleusement mousseux sur :

La non mise en œuvre de la loi portant Code Minier sur le reversement des 1% aux localités minières ; voir le journal « Mutations N°188 du 1er au 15 janvier 2020, page 6 ; « Les sociétés minières doivent 15 milliards aux communes » ;

Le Journal « Courrier Confidentiel N°132 du 25 mai 2017 et titré « gestion des finances publiques : comment Salif DIALLO et sa « clic » ont effacé des traces ;

Le Décret N°2008-891/PRES/PM/MEF portant rémunération du Premier Ministre, des Présidents d’Institutions et des Membres du Gouvernement. Signé le 31 décembre 2008 par Blaise COMAORE, Tertius ZONGO et Lucien Marie Noël BEMBAMBA ;

Le budget de l’Assemblée Nationale qui passe de 8 à une vingtaine de milliards ;

Le non contrôle du budget de l’Assemblée Nationale par l’Autorité Supérieurs de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE/LC) ? Etc. 

La construction d’une Nation exige un sursaut au-delàs des égos et des ambitions démesurées. En effet, nous sommes des produits sociaux. Autant l’Ecole permet en principe de s’instruire, autant elle peut paraître insuffisante pour déraciner les déconvenues sociales stagnantes dans nos âmes : perte violente d’un parent, bradage de son intimité pour espérer se tailler une place au soleil, perte du Pouvoir par ses parents etc.

Si ces événements ne sont pas digérés et assumés, on peut développer un caractère de monstre froid. Dans une telle situation, aucune université fréquentée, ou diplômes accumulés, ou poste occupé n’effacera ce sentiment monstrueux de vengeance sur toute la société. Ce qui induit indubitablement mensonge, vol, crime dans un tempérament froid avec un sourire narcissiquement morbide.

Quand les ambitions personnelles deviennent démesurées, les fruits sont malheureusement la désorientation et la désolation. Heureusement que les reflets de nos actes nous reviennent immanquablement !

Bassolma BAZIE

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 14:10, par garkou En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Bonjour. On attend vos operations chirurgicales pour la suite. Payer un impôt n’est pas la fin du monde. Que le gouvernement coupe les salaires des grévistes serait intéressant que les 0 f à 5000 ou 10000F.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 14:31, par baari En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    très beau, bon, juste ,vrai ,fin, succinct et sincère discours. chapeau a toi frère !!!
    ya pas plus intello que toi dans le monde !!!!..
    que dieu te donne longue vie. prospérité et succès !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 14:48, par fraoco En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Tu ne vraiment pas un modèle syndicaliste. Il serais mieux pour toi de démissionner de la fonction publique pour en créer ton parti politique. Tu passes tout ton temps à crier sur la corruption, la mal gouvernance, que l’exemple dois venir d’en haut etc...toi même tu ne dispense pas les cours convenablement car tu est toujours absent semble t’il. Si vraiment tu es honnête envers toi même, alors tu dois te soumettre à la loi. Ou étais tu quand depuis des années on appliquer l’IUTS sur les primes et indemnités du secteur privé, Et voila subitement que ça te concerne, tu te lèves pour conduire tous le monde dans le même bateau.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 11:19, par Non intègre En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

      Fraoco, si la gouvernance était vertueuse il y a longtemps, le secteur public aurait été soumis aux indemnités sur les primes et indemnités. Mais vois - tu ces acteurs politiciens et syndicalistes se connaissent bien et très bien même. Certains politiciens n’étaient - ils pas des anciens syndicalistes ? Par ailleurs le MPP n’a t il pas des membres et sympathisants fonctionnaires ? Je ne parle même pas de ceux en course pour les postes politiques. Enfin, penses - tu que si le Général ne remplissait pas ses obligations, il n’aurait pas été rappeler à l’ordre ? L’APMP même dit que le privé paie l’IUTS sur les primes et indemnités depuis 1978, ça fait combien d’années ? Au moins les syndicats ont demandé la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités du secteur privé avant que ce soit élargi au public par ce gouvernement. En réalité, cet élargissement sonne comme le fait de vouloir reprendre une partie des avantages concédés à certains du public.

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 13:06, par Vérité indiscutable En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

      M. Fraoco sait bien ce qu’il gagne dans le système. Il y a donc clairement les gens que la Corruption arrange ; c’est très visible.
      Mais les travailleurs ne se laisseront pas faire !
      Félicitations M. BAZIE

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:04, par Filsdupays En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Merci pour ces exemples non exhaustifs de manquements constatés ça et là. Les autorités ou dirigeants à n’importe quel niveau que ce soit doivent donner le bon exemple. Car l’incivisme et la médiocrité constatés de part et d’autre sont le reflet de leurs agissements. Comment un père voleur peut-il conseiller son fils de ne pas devenir pareil ? La justice aussi de son côté manque criardement de moyens pour jouer correctement son rôle dans ce domaine. Sinon comment comprendre que des col-blancs sont dénoncés à longueur de journée et on ne voit aucune fumée sortir de la case. Nous avons tous intérêt à réviser notre position car à cette allure nous courrons tous vers le chaos. L’injustice crée des monstres d’injustice et personne n’échappe à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:28, par fraoco En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    BASSOLMA s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux. toi le champion de la lutte syndicale, ou étais tu pendant toutes ces années quant le secteur privé à été soumis aux même IUTS. Quant on parle, on dois savoir que celui qui écoute est intelligent. Le vrai patriote paye son impôts et ensuite tu as le loisir de déposer plainte en justice contre tout membre du gouvernement que tu estime corrompu.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 05:19, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

      "Le vrai patriote paye son impôts et ensuite tu as le loisir de déposer plainte en justice contre tout membre du gouvernement que tu estime corrompu."dit l internaute fraoco auto proclamé Mr l intelligent qui ignore peut être que l impôt est faite pour le citoyen(hier et ailleurs pour le roi,ici au Burkina et aujourd’hui encore pour les "rois"vu la gestion calamiteuse qui en est faite) et non le citoyen pour l impôt !et si le contre exemple des émirats arabe unis-Dubai(paradis fiscal) qui tient lieu de démonstration n était pas encore limpide pour vous,demandez vous pourquoi on exige pas la totalité du salaire pour mieux servir ou empiffrer votre impôt que vous semblez idolâtrer ou poser comme indispensable ?enfin,votre confiance a la justice du mouta mouta club est-elle feinte ou naïve ?sinon dites nous combien de procès contre un membre du gouvernement vous avez déjà remporté ou si le plaisir de déposer plainte sans suite comme Diabré l a fait contre SIMON est ce qui vous comble ?

      Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 07:40, par Goulgoulé En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

      Cher Franco, et quand la justice est myope et incapable de juger un crime malgré toutes les preuves et les faits ?

      Combien de dossier de crimes sont restés en latence malgré tous les avantages accordés à l’appareil judiciaire ?

      vous conviendrez qui dans un pays où les lois ne sont pas respectées et que l’impunité prend le dessus, c’est la violence verbale ou physique qui s’installera. malheureusement dans cette violence, c’est les plus violents qui prendront le dessus avec en perspective un chaos inévitable.
      Basolma fait son job en tant que syndicaliste en apportant des arguments solides et remplis de bon sens, si vous n’êtes pas d’accord, apportez donc des contres arguments solides au lieu de vouloir noyer le poisson. Coordialement, bien à vous.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 17:09, par coralia En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

      On souffre pacque nous ne lisons pas. On est toujours dans l’époque de « bouche-a-oreille », arme fatale des politiciens africains pour vous maintenir dans la pauvreté. c’est pourquoi de 1978 a 80 il n’ont rien fait pour que chaque village ait son école . aussi la télévision jusqu’en 2014 est restée limitée dans un rayon de 100km.(exceptée la période révolutionnaire qui a beaucoup fait en ce sens).
      Et voila qui disent ce qu’ils ont écouté et en souffre. si ton frère est fonctionnaire, prends son bulletin et jettes y un coup d’œil voir si fonctionnaire paie pas son impôt.
      Que de souffrance. l’école devrait nous donner des yeux pour vérifier. de l’intelligence pour analyser ; et ensemble pour développer. j’ai mal pour ces contradictions qui opposeraient les membres de ma famille.
      Bassolma ne vous ment pas. quelqu’un disait qu’il ne par au cours . tu sais quoi ? ou tu as quel niveau ? c’est un mandat syndical qu’il exerce qui lui permet cela. notre gouvernement négocie peut être mal dans une mauvaise période et cela vous opposerait si vous n’analyser pas bien le discours politique. parce que nous sommes a la veille des élections.
      laisser l’élite vous aider. l’intérêt général est encore mieux !!!

      Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:29, par le fils du Pauvre En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    ko ! Gouvernement ROCK ! Donnez votre par de Vérité ! Gle Bazolma a donné pour lui au nom des Syndicats. Nous ,Population ,vous écoutons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 15:31, par 178david178@gmail.com En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Tout ce que vous venez d’étaler et développer ne saurait justifier le refus de payer l’impôt sur les primes et indemnités.
    Non Mr. Bassokma Bazié !!!. Tout le monde, sans exception, doit payer l’impôt sur ses revenus financiers ou en nature. L’Etat doit être intransigeant et intraitable. Autrement, le petit commerçant du quartier ne manquera pas d’argutis ou d’alibi pour se se soustraire par exemple du paiement de la patente, ou bien d’autres impôts et taxes.
    Le paiement de l’impôt et des taxes ne saurait être conditionné par l’obligation de résultat en matière de recouvrement fiscal !!! C’est à la justice de mettre au pas tous les hors la loi en matière fiscale. Mr. Bassolma Bazié que font les agents des impôts et les juges ?
    À se comporter comme vous le faites et si cela prenait corps chez tous les contribuables, je ne sais pas ou l’État trouverait des ressources pour vous payer à la fin du mois ?
    SANKARA a eu le courage politique de clamer et de brandir la RDP. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, cela c’est passé sous nos yeux. SANKARA a toujours refusé de marcher masqué ou déguisé.
    Ceux qui pensent à la RNDP, c’est leur droit. Mais, qu’ils aient le courage politique à l’image de SANKARA, en marchant sans masque et sans déguisement, pour clamer et brandir haut leur RNDP. Avez-vous peur de quoi pour continuer à vivre masquer ?
    J’oubliais que tout le monde ne peut avoir le courage politique de Thomas SANKARA.
    Depuis des décennies, des Burkinabè sont dans l’attente du contenu des grands axes de la RNPD, malheureusement ses idéologues n’ont pas le courage politique de se présenter à visage découvert.
    Eh bien personne n’achètera un poisson qui nage toujours dans la rivière.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:01, par POM POM GIRL En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Ce n’est pas facile d’être militant MPP par ces temps qui courent. Il faut vraiment balancer sa cervelle dans le fond des océans pour s’y faire et suivre le MPP. Comment vous y arrivez militants MPP ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:05, par Romson En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Il faut reconnaître que l’IUTS tel qu’il est calculé dans le public manquait d’équité et de justice. Même si le gouvernement recule il va falloir reformer cet impôt pour le rendre plus juste. L’iuts qui est calculé sur le salaire de base ne tient pas compte de la capacité contributive de chacun. Si vous êtes dans un corps dont les indemnités représentent un bon pourcentage de la rémunération vous payez forcement moins d’impot. Par exemple 2 agents de la catégorie A ayant le même salaire de base l’un paramilitaire rémunération totale 600 mille et l’autre fonctionnaire sans statue particulier rémunération totale 250 mille. Ces deux là paieront le même iuts à la fin du mois. Or l’impôt c’est chacun selon sa capacité contributive.
    L’exonération des indemnités dans le privé ne va pas corriger cette distorsion.
    Je propose qu’on simplifie le calcul de cet impôt et qu’on le rende plus juste. On pourrait instaurer un taux unique comme en matière de taxe patronale et d’apprentissage.
    Par exemple un taux de 10 pour cent sur la rémunération totale hors cotisation sociale. Si les gens sont capables de donner 10 pour cent de leur salaire à leur pasteur, pourquoi refuseront ils de donner 10 pour cent à la nation

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:24, par Passakziri En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Monsieur Bazié est cohérent dans ses positions et clair dans l’argumentation. Félicitations !
    Quant au gouvernement mouta mouta du MPP il est plein d’incompétents . Si nous voulons construire une nation vivable et vital, il faudra que chacun y mette la patte , en commencant par ceux qui sont au sommet et qui ont dit qu’ils peuvent.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:48, par Le Vigilent En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Ridicule, cette sortie du justicier Basolma Bazie. Cet illuminé doit cesser de vider la conscience des honnêtes citoyens en soutenant que le bon citoyen doit combattre le mal par le mal. Est-ce parce qu’il y a des cas de corruption, de spéculation foncière, des arrières d’impôts non encore recouvres, des exonérations fiscales abusives etc. que les fonctionnaires du public devraient refuser l’application de lIUTS sur leur primes et indemnités ? Cela signifierait-il que tous les maux ci-dessus cités peuvent perdurer, pourvu que le travailleur du public soit exempté de lIUTS sur ses primes et indemnités ? Monsieur Bazie Basolma, et si, selon votre logique, les brigands et autres bandits de grands chemins exigeaient qu’on les laissent poursuivre leur basses besognes parce qu’il y’a des individus armés non identifiés qui tuent chaque jour des éléments des FDS et des civiles sans qu’on puissent les arrêter ou les neutraliser.
    Pour avoir la légitimité de contribuer à combattre un mal ou d’exiger du pouvoir public qu’il le fasse, il faut être un citoyen qui s’acquitte de ses obligations légales.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:36, par LeRiche En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    M. Bassolma n’est pas a jour par rapport au fond minier de développement local. Il ya un immense travail qui est fait et continue de se faire pour l’application effective du code minier. .. les fameux 1%. Bref...comme l’a dit un qui m’a précédé...rien des points cités ne saurait justifier ce refus de payer l’impôt. Vous devez payer....et grever si vous voulez pour la bonne utilisation des fonds....et tout le monde sera d’avis. Pourquoi attendre l’application de l’IUTS sur vos primes et indemnités..pour subitement pensé au FDS qui peinent sur les différents fronts ?
    Si vous en êtes convaincu...allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 19:14, par Yirmegna En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Ce monsieur s’oppose à tout. La où c’est noir il voit blanc et vice versa. Honnêtement dit c’est une question d’équité. La petite partition de fonctionnaires ne saurait opposer son dicktat a tout le peuple. Refuser de consentir des sacrifices pour le bien des burkinabés démunis et loin de leur maison à cause du terrorisme est un peu de l’égoïsme. Certes ce gouvernement du MPP a des manquements mais aider à éviter un chaos à tout le pays relève du devoir de chacun. Après le nettoyage des terroristes et leurs acolytes on peut se régler les comptes

    Si on pouvait confier la gestion de ce pays à ce monsieur pour ne serait-ce qu’un trimestre en ces temps qui courent pour qu’il nous les leçons qu’il donne ça serait bien. Hélas il va certainement refuser.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 19:41, par warzat En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Voici un pays, le mien que j’aime tant, qui me manque beaucoup quand je suis loin pour des raisons professionnelles, où certains politiciens sont peu scrupuleux, pires que certains voleurs incarcérés à la MACO ; où les jugent exigent, les collecteurs d’impôts exigent, les enseignants exigent, les fonctionnaires d’une manière générale exigent, alors qu’aucune des partis n’est exigeante dans son travail. Aucune obligation de résultat. Où va le pays alors, si l’intérêt commun n’est plus.
    Dans le privé, le mécontentement envers le patron ne se traduit pas par un sabotage ou un boycott du travail au risque de scier la branche sur laquelle on est assit.
    A nos syndicats, le radicalisme du syndicat de type CGT France est improductif.(Lutte veine de Olivier Beçansno à la poste) .La CGT en France a moins de militants aujourd’hui que les syndicats négociateurs. Un indicateur chez nous est la manif de la CGTB qui a mobilisée peu de marcheurs et qui s’est traduite par une exfiltration ridicule de B. Bazié sur une moto.
    Pour ce qui est de la justice, on attend toujours de voir justifier vos augmentations.
    A nos politiques, il faut dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu, le poisson commence à pourrir par la tête. A nos frères qui exigent, on peut dire ceci, ayez plus d’intérêt pour le pays et soignez moins égoÏstes, pensez aux conséquences de vos actions sur les populations.
    Au président, je dirai ce proverbe biblique :’’ c’est par la justice que le trône s’affermit’’. Que pensez d’un refus d’un audit du budget de la défense alors que dans un pays voisin soumis aux mêmes affres du terrorisme, un audit à montrer des malversations à coups de milliards ? Dans un contexte où l’ancien ministre de la défense fait l’objet d’une enquête pour soupçon d’enrichissement illicite ou quelque chose du genre. Les peuples supportent de moins en moins l’injustice partout dans le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 22:47, par Nikiem biiga En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Chapeau bas général....j ai besoin de vos conseils : comment avez vous fait pour manier de façon simple, limpide et impéccable la langue de molière ?? Je suis au serieux donc help me

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 23:56, par Papitou En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Certains travailleurs du privée voit par là une occasion pour se défouler sur le monsieur !Mais c’est pas la peine, ce gouvernement va vous diviser pour mieux nous piller.je ne suis pas contre quelqu’un mais ceux qui veulent payer qu’ils aillent payer sils ne payent pas déjà l’IUTS et laisser chacun défendre son opinion.A écouter certains c’est comme si ceux du public n’ont jamais payer l’IUTS.Les raisons données par Mr Bassolma ne justifient pas forcément le non payement mais elles n’encouragent pas non plus à accepter l’élargissement de l’IUTS.PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !!!C’est nous on a pas compris sinon le MPP savait ce qu’il allait faire.Dieu garde le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 07:59, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    ’’..... bradage de son intimité pour espérer se tailler une place au soleil...’’.

    - Bassolma, vraiment tu es fort. ET c’est ce qui est le cas de beaucoup de femmes qui nous emmerdent à longueur de journée ici !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:59, par le caméléon En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Mr Bassolma, il faut payer les impôts d’abord et revendiquer ensuite pour leur utilisation, sinon tout le monde sur des raisons fallacieuses peut refuser de payer les impôts ; et cela va nous rendre toujours dépendant des financements extérieurs que nous payons à nous casser l’échine en 8.Payons tous nos impôts et grevons ensuite pour que le gouvernement en fasse une bonne utilisation pour le bonheur de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:14, par nous En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    C’est quand même pitié de voir des responsables syndicaux s’affirmer de la sorte, sans gène, sans honte ! Comment un syndicat défenseur de la justice et de l’équité sociale peut être en même temps défenseur de la bourgeoisie ? Aujourd’hui nos responsables syndicaux sont devenus des véritables bourgeois, des capitalistes succeurs du peuple ignorant. L’absence d’une gouvernance vertueuse ne saurait constituer un alibi pour se soustraire à l’impôt. Si non le paysan en fera la même pour ses taxes de charettes, d’agrégas, ...qui contribuera donc afin que vous ayez vos millions à la fin du mois ? Parlant de cette gouvernance vertueuse, vous êtes loin de donner l’exemple. Même si le gouvernement est cherement payé à la fin du mois (ce qui reste d’ailleurs à prouver), ce n’est qu’un bout de temps (3 à 5 ans). Par contre vous percevez des millions à la fin du mois et cela durant toute vos carrière, voir jusqu’à la fin de la vie. Qui d’entre vous est le vrai succeur du peuple, le pilleur des ressources naturelles ? Vous tirez profit de l’ignorance de la masse pour vous enrichir au détriment de cette même masse. Mais sachez qu’un jour, la vérité vous rattrapera et vous serez surpris de la pénibilité de la sanction populaire !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 09:31, par le juste En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    100%100 avec le grand syndicaliste Gle Bassolma , l’Etat doit tout possible trouver des ressources ailleurs, mai pas les maigres salaires des pauvres citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:34, par sanou paul En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Salut à tous, merci ,
    BASSOLMAN connait beaucoup dès ? Et si on lui donne le pouvoir, je pense que tous les indicateurs seront au VERT.
    JE DEMANDE A CE QU’ON DONNE LE POUVOIR A BASSOLMAN CAR IL CONNAIT BEAUCOUP

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 11:39, par MOMO En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Ce qui est marrant est que, comment des milliers de militants peuvent se faire manipuler par un groupuscule qui protègent et veut perpétuer leurs ressources. Vous parlez de reste à recouvrer, de chèques impayés, évasions fiscales. Dites-nous, qui doit faire le recouvrement, l’autorité ou l’agent, qui qui doit traquer les de gens qui détournent ou ceux qui font l’évasion, l’autorité ou les juges ??? Les responsables des syndicats des impôts, trésor et magistrats qui sont assis laba sans honte et gène, ce n’est pas vous qui devez faire ce boulot ??? Mais vous ne le faites pas et vous accusez l’autorité, comme aujourd’hui le burkinabé refuse de chercher, de lire ou d’analyser, ils prennent ce que vous dites pour argent comptant !!! Dites-leur combien coûte la prise en charge de chaque responsable syndical quand vous êtes en négociation avec le gouvernement a ouaga à Koudougou ou à bobo, 37500 f par jour. A ouaga vous avez fait 2 semaines, à koudougou 3 semaines, bobo 3 semaines, une délégation de plus de 100 personnes, pose café et déjeune complet et copieux, combien coûte tout cela au pauvre contribuable que vous prétendez défendre ? Et comme le pauvre fonctionnaire s’abandonne à vous, il ne regarde plus rien d’autre, vous en profitez au maximum, vous ne voulez pas que tout ça s’arrêtent car vous vous faites des revenus, combien ont payé des véhicules de plus de 6 millions durant ces 3 ans, et vous parlez de clochardisation des fonctionnaires, c’est vous qui clochardisez vos camarades avec la complicité de ceux que vous accusez. Vous non plus vous n’êtes pas claires et je dirai pire que le gouvernement. Nous voyons à chaque fois combien on vous rémunère après vos rencontres et aussi les grosses enveloppes que vous recevez des mains des politiciens, vous pouvez tromper les autres mais pas nous, nous avons peut-être la chance de voire certaines choses ? Mais sachez que tout se sera connu un beau jour. Mr. Bassolma et compagnie, respectez aussi les burkinabés !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 11:58, par ragnangue En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Bonjour à toutes et à tous. @Romson, vous écrivez ceci : « Par exemple un taux de 10 pour cent sur la rémunération totale hors cotisation sociale. Si les gens sont capables de donner 10 pour cent de leur salaire à leur pasteur, pourquoi refuseront ils de donner 10 pour cent à la nation ». Je suis désolé pour ce que vous avancez, si vous ne connaissez pas, il n’y a aucune honte de mieux se renseigner. Aucun chrétien ne donne 10% de son salaire à son Pasteur, ni aucun musulman à son imam, si vous ne le savez pas, la Zakat (10%, est aussi obligatoire pour tout bon musulman. Pour votre gouverne, ces 10% sont amenés à l’église pour Dieu, ou si vous voulez pour son Œuvre. C’est cet argent qui est utilisé pour la construction d’autres églises/Temples, pour les frais de fonctionnement et d’entretien (Eau, électricité, tel, internet, …), pour l’évangélisation (partout même dans les médias) et pour subvenir aux besoins des plus démunis et des nécessiteux. Renseignez-vous très bien l’église contribue financièrement et matériellement à la construction de nos communes. Elle réalise des infrastructures à usages plublic. Que dire de apports combien inestimable dans l’éducation du citoyen en général et celle formelle en particulier ? Souffrez mon cher Romson, que l’église évangélique en général, est autonome dans sa gestion et ne reçoit pas automatiquement des aides et/ou des subventions pour la construction, l’équipement et le fonctionnement des temples. Le chrétien au moins sait où va son argent. Si comme vous le pensez, les dîmes (10%) des fonctionnaires (je vous apprends également que les non-fonctionnaires payent la dîme, et même le Pasteur, salarié ou pas, paye la Dîme) vont directement dans les poches du pasteur, tous les pasteurs rouleront en TALISMAN dans ce pays et se construiront des bunkers. Sans rancune ! Que Dieu vous éclaire et vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:32, par Thomas SANKARA En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Force à toi Bassolma BAZIÉ. Le Burkina Faso est le seul pays où les citoyens se joignent au gouvernement pour insulter les pauvres travailleurs qui ne demandent que réparation et justice. Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent. Victoire à la vérité …

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:51, par Lom-Lom En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Au fur et à mesure qu’on avance, on connaît de mieux en mieux les vrais ennemis du Burkina : les syndicats appellent tout simplement tous les contribuables à ne plus payer les impôts au Burkina ! Alors que les petits commerçants jusqu’aux grands opérateurs économiques, que personne ne paient encore les impôts et on va voir ce qui va arriver ! Je regrette de traiter Mr Bassolma de malhonnête monsieur mais il sait en toute âme et conscience que le Gouvernement a raison de faire les impôts par les fonctionnaires concernés. Je ne voit un Parti politique responsable et digne qui ne défendrait pas la position du Gouvernement. Il n’y a à ce que je sache, des burkinabè de 1ère catégorie (les fonctionnaires) et les Burkinabè de second zone (salariés du privé, artisans, ouvriers, paysans et autres que l’Etat peut sucer à tout moment pour engraisser Basolma et ses camarades. Vivement que la remise à plat des salaires et autres avantages vienne vite et on saura si les super-Burkianbè de l’ère Blaise Compaoré sont plus Burkinabè que les autres. Quels fichus syndicalistes de merde !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:15, par Vérité indiscutable En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    On voit que beaucoup de personnes ne comprennent pas l’enjeu. Ou encore soutiennent aveuglement la décision sur l’IUTS. Seul l’imbécile fait le crapeau : si tu t’enrichis avec les recettes de mes impôts, ne compte pas sur moi pour accepter de nouveaux impôts (premier gaou n’est pas gaou... c’est deuxième gaou qui est...). Un peu de bon sens mes amis. Si nous loupons cette occasion pour faire réfléchir doublement aux responsables de ce pays qui croient qu’être ministres, députés etc leur donne le droit de voler le denier public, nous transformerons ce pays en Jungle. Mais bon, que le plus fort gagne puisqu’on se dit être dans la démocratie.
    Pour ma part je soutiens de toutes mes forces les syndicalistes !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:15, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Mecs ! Y a-t-il problème de personne entre Mme. Marshall et le Général BASSOLMA ? Le ton de son interview est trop agressif et difficilement acceptable.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:35, par s En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    L’état doit aussi opérer des frappes chirurgicales précises et ciblés sur les salaires de ces prôneurs d’incivisme déguisés en syndicalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 15:47, par MOMO En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Ce qui est marrant est que, comment des milliers de militants peuvent se faire manipuler par un groupuscule qui protègent et veut perpétuer leurs ressources. Vous parlez de reste à recouvrer, de chèques impayés, évasions fiscales. Dites-nous, qui doit faire le recouvrement, l’autorité ou l’agent, qui qui doit traquer les de gens qui détournent ou ceux qui font l’évasion, l’autorité ou les juges ??? Les responsables des syndicats des impôts, trésor et magistrats qui sont assis laba sans honte et gène, ce n’est pas vous qui devez faire ce boulot ??? Mais vous ne le faites pas et vous accusez l’autorité, comme aujourd’hui le burkinabé refuse de chercher, de lire ou d’analyser, ils prennent ce que vous dites pour argent comptant !!! Dites-leur combien coûte la prise en charge de chaque responsable syndical quand vous êtes en négociation avec le gouvernement a ouaga à Koudougou ou à bobo, 37500 f par jour. A ouaga vous avez fait 2 semaines, à koudougou 3 semaines, bobo 3 semaines, une délégation de plus de 100 personnes, pose café et déjeune complet et copieux, combien coûte tout cela au pauvre contribuable que vous prétendez défendre ? Et comme le pauvre fonctionnaire s’abandonne à vous, il ne regarde plus rien d’autre, vous en profitez au maximum, vous ne voulez pas que tout ça s’arrêtent car vous vous faites des revenus, combien ont payé des véhicules de plus de 6 millions durant ces 3 ans, et vous parlez de clochardisation des fonctionnaires, c’est vous qui clochardisez vos camarades avec la complicité de ceux que vous accusez. Vous non plus vous n’êtes pas claires et je dirai pire que le gouvernement. Nous voyons à chaque fois combien on vous rémunère après vos rencontres et aussi les grosses enveloppes que vous recevez des mains des politiciens, vous pouvez tromper les autres mais pas nous, nous avons peut-être la chance de voire certaines choses ? Mais sachez que tout se sera connu un beau jour. Mr. Bassolma et compagnie, respectez aussi les burkinabés !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 17:08, par sitting bull En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    BASSOLMA, payons l’IUTS d’abord. Pour les cas de manquements à la bonne gouvernance, on va marcher avec toi dans les rues du pays, pour faire bouger les lignes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 18:14, par caca En réponse à : Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié

    Quand on lis bien l’article signé par Mr Bassolma, on remarque au moins 4 vérités fondamentales à retenir.
    La première vérité est que l’application de l’IUTS à tous les travailleurs du Burkina sans distinction de corps de métier du public comme du privé. L’impôt est une loi constitutionnelle et doit s’appliquer à tous. Mr Bassolma reconnait la constitutionnalité de la loi. Donc, le gouvernement du MPP dans ce sens n’a pas commis une faute en demandant que les travailleurs du public régularisent leur situation vis-à-vis de la gouvernement. On peut être opposer à la gouvernance du MPP, mais la lucidité de la loi s’impose. Le philosophe Hegel disait connaître au sens véritable consiste à dès lors à saisir les étapes et la nécessité du devenir de l’Idée. (Sur la question de l’IUTS, une posture en faveur de sa généralisation invoque « l’Art. 17. de la Constitution » qui stipule que : « Le devoir de s’acquitter de ses obligations fiscales conformément à la loi, s’impose à chacun. »).
    La deuxième vérité est également dégagée par Mr Bassolma dans son article lorsqu’il compare le salaire des ministres de l’actuel gouvernement et le gouvernement précédent (le régime ancien sous la bananière du CDP). Mr Bassolma reconnaît :Le Décret N°2008-891/PRES/PM/MEF portant rémunération du Premier Ministre, des Présidents d’Institutions et des Membres du Gouvernement. Signé le 31 décembre 2008 par Blaise COMAORE, Tertius ZONGO et Lucien Marie Noël BEMBAMBA ;

    Le budget de l’Assemblée Nationale qui passe de 8 à une vingtaine de milliards ;

    Le non contrôle du budget de l’Assemblée Nationale par l’Autorité Supérieurs de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE/LC) ? Etc.

    La construction d’une Nation exige un sursaut au-delàs des égos et des ambitions démesurées. En effet, nous sommes des produits sociaux. Autant l’Ecole permet en principe de s’instruire, autant elle peut paraître insuffisante pour déraciner les déconvenues sociales stagnantes dans nos âmes : perte violente d’un parent, bradage de son intimité pour espérer se tailler une place au soleil, perte du Pouvoir par ses parents etc. Sur ce point, on peut émettre l’hypothèse que la gouvernance sous CDP était vertueux dans un sens, mais manquait de rigueur sur certaines point comme la généralisation de la loi sur l’impôt à tous. Je me suis demander pourquoi un syndicat anti-Blaise Compaoré puisse reconnaître la modestie de vie de ce gouvernement ? Quand on sait le combat contre la modification de l’article 37 du régime et la mal gouvernance dénoncée par les uns comme les autres qui ne reconnaissent rien du bon du gouvernement déchus. Est -ce que le syndicat Bassolma fait son mea-culpa du régime Compaoré ? Comme le dit Hegel : la connaissance immédiate considère des objets simplement singuliers, sans viser aucune généralisation ni explication.
    Troisième vérité consiste à comprendre la totalité du combat unifié du syndicat Bassolma. Mr Bassolma semble confondre une dénonciation de la mal gouvernance et une revendication juste et équitable. Cet amalgame de lecture se résume quand le syndicat Bassolma écrit : La construction d’une Nation exige un sursaut au-delàs des égos et des ambitions démesurées. En effet, nous sommes des produits sociaux. Autant l’Ecole permet en principe de s’instruire, autant elle peut paraître insuffisante pour déraciner les déconvenues sociales stagnantes dans nos âmes : perte violente d’un parent, bradage de son intimité pour espérer se tailler une place au soleil, perte du Pouvoir par ses parents etc. Une parenthèse de propos incompréhensible dans la bouche d’un syndicat qui appel à un sursaut mais dit que sur sursaut n’est pas demain. On peut se poser la question sur la mentalité morale des burkinabè ? Comment des burkinabè ne sont intègre dans la gestion du patrimoine commun du Faso ? Mr Bassolma dénonce bien la mal gouvernance et recherche une gouvernance vertueuse, mais se contredit quand lui-même refuse de payer l’impôt pourtant constitutionnelle. C’est la loi fondamentale du Burkina qui exige le paiement de l’impôt dans le trésor public. Le refus de payer serait une entrave à la justice donc une infraction. Est-ce que Mr Bassolma comprend ce qu’il a écrit ? On ne peut pas demander ou exiger une gouvernance vertueuse et faire le contraire.
    Quatrième vérité dans l’article de Mr Bassolma est la difficulté des burkinabè à trouver des dirigeants vertueux. La gouvernance vertueuse s’est effrité dans ce pays quand les insurgés sont plus qua jamais corrompus. L’insurrection de 2014 avait pour vocation de corriger la mal gouvernance du régime Compaoré et apporter un souffle nouveau à la jeune génération. Si la généralisation de l’IUTS à tous les travailleurs du public est crié comme une injustice sociale, comment comprendre la revendication du privé qui payait déjà le même impôt aux revenus faibles. Au Burkina, les privés paient mal leur collaborateurs.
    En analysant l’article de Mr Bassolma, on remarque une incompréhension ontologique de la question. Y a t-il des burkinabè qui ont droit aux privilèges et avantages et d’autres pas ? Pourquoi l’insurrection si l’objectif n’est pas la réparation de l’injustice sociale ? Est-ce que le rôle d’un syndicat consiste à un appel la désobéissance civile d’une loi constitutionnelle ou le gouvernement veut corriger une injustice sociale ? Je me demande l’intérêt des syndicats dans notre payer si leur présence devient une confuse entre un combat politique et un combat syndical ? Il y a tant de question à se poser quand on sait que la plus part des pays qui nous accompagne dans développement que les citoyens aussi du public comme du privé paient l’impôt ? Le refus de payer l’impôt est une infraction et les gréves envisagés pour se tenir anti-constitutionnel

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen
Différence entre ‘’soumission’’ et ‘’être attentionné’’ : Des éclairages dans ce texte
Violences conjugales : Des hommes aussi en sont des victimes
Année scolaire 2019 - 2020 : L’Etat est maître du calendrier scolaire
Conte : Le tueur invisible
Décès de la députée Marie Rose Compaoré : Sidiki Aboubacar Wendin Zerbo analyse le système administratif et managérial burkinabè
Décrets signés par le Premier Ministre : Des actes dépourvus de fondement politique et de base légale !
Député Compaoré, décédée de covid-19 ou pas, cela ne saurait nier l’existence de la pandémie au Burkina Faso !
Différend entre juges et l’État central : Un citoyen appelle à une nouvelle législation sur les avantages accordés aux magistrats
Covid-19 et échéances électorales : « Techniquement, le droit offre la possibilité de repousser les élections de quatre mois », Guetwendé Gilles Sawadogo
Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité
Covid-19 : Faire contre mauvaise fortune bon cœur…
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés