Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

Accueil > Actualités > Politique • Crédit photo : Zoodomail • jeudi 27 février 2020 à 14h03min
IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

Le bureau politique national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) donne son point de vue sur l’application de l’IUTS aux primes et indemnités des agents de la fonction publique, à travers la présente déclaration.

Déclaration du MPP sur l’application de l’IUTS aux primes et indemnités

Le Conseil des ministres du 19 février 2019 a annoncé que pour compter du mois de février 2020, l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sera appliqué sur les primes et indemnités des agents de la Fonction publique.

Pour le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), le Gouvernement rétablit ainsi la justice sociale par une juste répartition de la fiscalité sur les primes et indemnités servies à tous les travailleurs des secteurs public, parapublic et privé.

Il faut rappeler que les travailleurs des secteurs privé et parapublic ont toujours été assujettis à cet impôt depuis son institution en 1970.

Il est regrettable que certains partenaires sociaux qui se considèrent comme les chantres de la justice sociale en le professant à longueur de meetings et de rencontres syndicales, s’opposent à ce rétablissement de la justice fiscale et appellent à des arrêts de travail.

Ce faisant, ils feignent d’ignorer les dispositions pertinentes de notre Constitution, en son article 17, qui stipulent que « le devoir de s’acquitter de ses obligations fiscales conformément à la loi s’impose à chacun ».

Il est à noter que l’impôt sur les revenus concerne tous les Burkinabè, personnes physiques ou personnes morales. Ainsi peut-on citer, au nombre des impôts les plus connues, l’impôt sur les bénéfices industriels, commerciaux et agricoles (IBICA), l’impôt sur les bénéfices des professions non commerciales (IBNC), l’impôt sur les sociétés (IS), l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS), l’impôt sur les revenus fonciers (IRF) et l’impôt sur le revenu des capitaux mobiliers (IRCM).

Appliquer l’IUTS sur les primes et indemnités aux travailleurs du service public en tenant compte du niveau de contribution de chacun, c’est effacer une inégalité qui avait cours dans le traitement fiscal des travailleurs burkinabè. Pour le MPP, il ne saurait y avoir deux poids deux mesures. Cela relève de la recherche de l’équité sociale.

Le MPP note avec satisfaction les récents efforts faits par le Gouvernement pour épargner aux travailleurs concernés des préjudices sensibles sur leur pouvoir d’achat, par l’adoucissement des mesures et leur application graduelle. Il apparait ainsi que pour plus de 93 % des agents, le prélèvement ne dépassera guère 10 000 F CFA. Mieux, une large majorité d’entre eux paieront de 0 à 5 000 F CFA.

Le MPP regrette que certaines organisations syndicales instrumentalisent des travailleurs pour les amener à s’arcbouter sur leurs avantages au mépris des principes sacro-saints de justice sociale et de l’intérêt général du peuple burkinabè qu’elles prétendent pourtant défendre. Cette volonté manifeste de cultiver l’iniquité, l’incivisme et l’anarchie dans le secteur public met à mal le fonctionnement du service public.

Dans le contexte difficile que traverse le Burkina Faso, la logique veut que tous les fils et filles du pays se donnent la main pour relever les grands défis du développement et de la lutte contre le terrorisme. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire : vouloir des routes, des écoles, des hôpitaux, renforcer efficacement nos FDS etc. et ne pas vouloir payer les impôts.

Le MPP encourage le gouvernement pour l’application de la mesure, l’exhorte à corriger tous les cas d’injustice, et à maintenir le dialogue social.

Le Président par intérim du parti
Simon COMPAORE
Grand Officier de l’Ordre national

Vos commentaires

  • Le 27 février à 14:17, par Kôrô Yamyélé En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    - Toujours la malcause devant l’éternel ! Simon tu parles de quelle justice ? Celle devant laquelle tu refuses d’aller répondre pas à ta convocation par Zeph ou bien celle devant laquelle tu voulais nous édifier dans ’’l’affaire Denise Augustes Barry’’ ?? Laisse-nous tranqulle maintenant. On est fatigué de voir les mêmes bobines tous les jours depuis qu’elles portaient des cheveux noirs jusqu’à être comme une boule de coton !

    Par Korô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:19, par kap En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Grand frère Simon , n’envenimez pas la situation . Votre erreur c’est d’avoir utilisé les dossiers des crimes économiques de certains de vos militants comme des coussins

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:24, par Kôrô Yamyélé En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    - Cher Monsieur Simon Compaoré, en réalité vous avez peur de chuter, de tomber. Vous avez une grande peur de voir le pouvoir vous échapper et c’est pourquoi vous agisez ainsi : essayer de jouer aux faux braves avec l’espoir que les syndicats vont reculer. Mais ils ne reculerons pas car c’est leurs poches que vous avez troué. Que dites-vous de tous les détournements et gaspillages en cours ? Laissez-nous respirer ! Les mossis disent ’’deegen lidin gesse ’’ ou encore ’’Prend et goutte voir’’. C’est bon et vous êtes cohalisés pour chasser Blaise Compaoré ? A votre tour vous nous témoignerez quel en est le goût : sucré, salé ou amer ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:29, par Jean Gabriel Yaméogo En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Je comprends maintenant pourquoi Simon Compaoré est président par intérim du MPP depuis des années et ne sera pas confirmé au prochain congrès du dit parti. Voilà une personne d’un âge mûr mais qui refuse de mûrir. C’est lui qui aurait dû conseiller le PF pour éviter un affrontement frontal avec les syndicats coalisés et debout comme un seul homme. Mais non, c’est plutôt lui qui est le premier des faucons du parti et jette l’huile au feu. Maintenant que vous avez mis le PF, dos au mur, on fait quoi et comment ? A moins, que toi et tes petits copains n’aviez fait exprès pour pousser Roch à la faute afin de tirer vos marrons du feu comme vous l’avez déjà expérimenté avec Blaise. Seulement, à force de trop jouer avec le feu, l’on finit par se brûler les doigts, voire plus. Le temps décortiquera le jeu lugubre des uns et des autres dans ce tourbillon dévastateur dans lequel le MPP a plongé le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 14:34, par kap En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Grand frère Simon , n’envenimez pas la situation . Votre erreur c’est d’avoir utilisé les dossiers des crimes économiques de certains de vos militants comme des coussins

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 15:00, par A qui la faute ? En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Mesdames/Messieurs du lefaso.net,
    cette photo me traumatise. ça fait plus de 30 ans que quand on voit cette personne, c’est accompagné de phrases condescendantes ("Ouaga ce n’est pas fait pour les pauvres", "Si vos parcelles sont petites, construisez des étages", "le pays est bien gouverné", ...). Quand c’est Simon Compaoré qui parle, merci de mettre n’importe quelle autre image que vous avez sous la main.
    Je précise que je ne suis d’aucun syndicat, ni d’aucun parti. Mais j’aime juste mon pays ; merci de publier

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 15:01, par Mylène En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Peut-être faudrait-il commencer par la mise à plat des salaires. Il faudrait songer à régler toutes les inquiétés et non seulement celles qui vous arrangent. Allez chercher les coffres forts des corrompus et vous aurez plus d’argent que nécessaire pour lutter contre le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 15:12, par Vigilance En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Ayiwa ... Il n’y a 6 - 7 ans en arrière, on entendait, " on va le modifier pian" la suite on connait.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 15:29, par Yako En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Eh Simon dites clairement aux gens que le pays est en faillite et vous avez besoin de liquidité tout de suite pour honorer et les salaires et la dette. Oui Mr Simon l’état est en faillite c’est la triste réalité de là à vouloir mettre la main dans les poches des travailleurs serait une injustice de trop.En effet, la détérioration de la situation des comptes publics est la conséquence directe de votre gestion.En 4 années vous avez abîmé ce qui a été construit patiemment depuis une vingtaine d’années. Commençons par situer les responsabilités du désastre de votre gestion oh combien mafieuse ensuite nous citoyens fonctionnaires et non-fonctionnaires pourriont participer à l’effort de solidarité.Attention Simon aucun forcing ne sera toléré

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 16:46, par JUSTE En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Inutile de s’acharner exclusivement sur Simon Compaoré.C’est une déclaration du parti MPP dont il est le président par intérim.Les positions prises dans cette déclaration sont exactement celles défendues et expliquées par le gouvernement.Pourquoi une partie des travailleurs doit payer l’IUTS et pas d’autres ? Vous savez tous que cela n’est pas juste.Toujours le petit nombre de fonctionnaires (moins de 200.000 fonctionnaires),veut toujours dicter sa loi au grand nombre des autres travailleurs du privé dans un pays de 20 millions d’habitants.Quand il s’agit de revendications d’indemnités et autres avantages,les fonctionnaires sont champions et beaucoup d’entre eux sont laxistes,corrompus et absentéistes au travail.Le gouvernement doit poursuivre les efforts de réduction du train de vie de l’Etat au niveau des services administratifs .Mais,tout travailleur du public et du privé doit jouer sa partition dans la mobilisation des ressources financières pour un meilleur développement du pays.C’est clair,raisonnons en raisonnables .

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:03, par Vérité indiscutable En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Si cet avis est aussi celui du MPP, c’est très grave. Les syndicats font leur travail et ils sont là justement pour ça. Mais vous, vous ne savez même pas pourquoi les travailleurs ont des droits. Ca se comprend quand on roule sur des Milliards mal acquis.
    Quand on refuse d’affronter les vrais problèmes en face, c’est ainsi qu’on réagit ; comme tonton Simon. Et votre grand Monsieur Simon vous conduira bien bas mes chers amis du MPP.
    Mon cher Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:08, par HORUDIAOM En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    « Dans le contexte difficile que traverse le Burkina Faso, la logique veut que tous les fils et filles du pays se donnent la main pour relever les grands défis du développement et de la lutte contre le terrorisme. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire : vouloir des routes, des écoles, des hôpitaux, renforcer efficacement nos FDS etc. et ne pas vouloir payer les impôts ».
    Monsieur Simon Compaoré, c’est dans ce contexte difficile que traverse le pays que le Maire de Ouagadougou commande 77 voitures ? Vous aussi ! vous écoutez tous les jours les scandales révélés par les médias, que fait votre parti le MPP ou le président du Faso pour décourager de telle pratique ? Si au moins votre régime était un exemple de bonne gestion, on aurait soutenu jusqu’à notre dernier retranchement. Pour avoir raison du scorpion, il faut balayer la cour. En outre, vous ne trouvez pas qu’il y a trop de taxes que vous avez institué depuis votre arrivé au pouvoir dans ce pays ? Mr Compaoré, trop d’impôt tue l’impôt. Enfin, je ne sais pas qui vous conseille, mais on ne crée pas ces genres de bagarre en année électorale. ça pourrait vous couter cher.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:23, par Le réaliste En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Je pense qu’un certain réalisme devrait au moins guider certains de nos compatriotes. Ce Monsieur est très mal placé pour donner une leçon quelconque à quelqu’un au Burkina dans la mesure où il est impliqué dans tout ce qui a conduit ce pays à sa situation actuelle.
    Véritablement en fin de potentiel sur tous les plans, le bon sens recommandait qu’il se range maintenant car, il y a un âge pour tout comportement, même dans la politique. Il y a également un temps pour tout comportement. Soyons réalistes

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:33, par kiswensida marc guibla En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Vous faites vraiment pitié plus que nos pauvres frères sœurs parent fonctionnaires.
    Malgré la richesse de certains individus !
    tu l’es envie pas du tout.
    J’ai voter pour le président Rock au élection passer.
    Mais je suis pas sûre de pouvoir le refaire au élection a venir.
    Ya trop de laisser aller ! On souffre ! Ça fait vraiment pitié.
    S’est personne nargue le bas peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:33, par Sacksida En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    De plus, des critiques qui ont ete formulees par des precedents internautes, il semblerait que de 2016 a maintenant des fraudes, des detournements divers seraient de l’ordre de 1700 milliards de FCFa. Vrai ou faux l’Autorite Superieure du Controle de l’Etat et de la Lutte contre la Corruption devrait investiguer. Ensuite, pour cerner et resoudre ces nombreux problemes qui assaillent le Burkina Faso, je vous reitere et suggere de convoquer d’urgence une Conference Nationale sur l’Etat de la Nation, avec des commissions chargee de passer en revue des problemes et trouver des solutions adequats ; et a travers debats francs et directs sans tabous en plenieres. Ainsi, elle pourrait etre composee des delegations des couches sociaux professionnelles des 45 provinces, des representants de l’Etat, des chefs coutumiers et religieux, des organisations syndicales, des associations des jeunes et des femmes et sans tenir compte de leurs couleurs politiques etc. J’estime que dans toute situation preoccupante comme celle du Burkina Faso, il n’y’a pas de periode indiquee pour tenir une telle reunion qui devrait faire des recommandations qui rendent la justice sociale et economique, securitaire et la bonne gestion equitable des problemes de nation, afin de sortir tout au moins de la crise sociale et ecomique interne. En tout etat de cause, sans une clarification courageuse des grands problemes du pays et des solutions imperatives, qui ferait l’unite nationale pour affronter des enormes defis qui se posent, l’on ne fera que reporter dans l’avenir des crises multiformes. Ne voyez pas tout a travers une vision politique ou politicienne. Desamorsons des a present toutes bombes a retardement. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:49, par BARRO En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Monsieur Simon COMPORE puisque les travailleurs n’ont pas de cerveau pour réfléchir et que c’est facile de les instrumentaliser que le MPP fasse la même chose et on verra. Prenez la mesure de la situation où vous mettent les directives du FMI au lieu de dire du n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 17:58, par Sidpassata Veritas En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    - Est-ce que c’est à un parti politique de trancher entre le gouvernement et les syndicats ?
    - Vous parlez d’équité ! Vous vous moquez du monde ! Ne pouvait-on pas faire preuve d’équité en supprimant cet impôt-là pour tous ? D’ailleurs, à propos d’équité, pourquoi tout le monde n’a pas droit aux fonds communs ? Pourquoi la mise à plat des salaires n’est pas encore faite ? Pourquoi des gens qui sont salariés de L’État travaillent plus dans des cliniques privées que dans les hôpitaux publics ? Pourquoi Bolloré ne respecte pas son contrat avec l’État (chemin de fer) et on le laisse faire ? Pourquoi les entreprises minières n’en font qu’à leur tête pour ce qui concerne le fond minier ? Pourquoi les entreprises immobilières achètent toutes les terres habitables et arables du pays pour les revendre ? Pourquoi...
    - L’État a besoin d’argent pour lutter contre l’insécurité ? Pourquoi voit-on rarement les ministres aller auprès des populations et des FDS aux fronts Nord et Est ?

    Rendez-vous compte que depuis 2019 ce sont les mêmes qui ont payé pour le nouveau format du permis de conduire, pour la taxe sur les engins motorisés, pour les nouveaux formats de carte grise et de plaque d’immatriculation, sans compter l’assurance et la visite technique, et maintenant l’IUTS. avec quoi va-t-on payer le carburant, le loyer, la nourriture, les médicaments...
    On finit par ce demander d’où vient au gouvernement son appétit boulimique de taxes imposées aux contribuables ? Que fait-on de tout cet argent que l’on ramasse à la pelle ? Les citoyens ont eu jusque maintenant une réaction modérée à cause du péril terroriste, mais il ne faut pas abuser. Rendez les comptes et on verra mieux comment sauver ensemble le pays. Ne profitez surtout pas de la situation...

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 20:16, par Simon Denis Yameogo Alias Compaore En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    J’ aime Rock personnellement. Mais on ne peut plus defendre le gouvernement MPP. Il n’est pas defendable. Regarder son comportement. Regardez les gaspillages autour de nous. Des caisses noires miltipluer par 4. Des detournements partout. Des marches gre a gre de 2 milliards. Des charbons gros grains fins dans des wagons Et c’ est le salaire des fonctionnaires qui ne suffit pas la, vous voulez couper encore ? Je vois que vous voulez tomber. Continuer seulement. Nous on est deja couches. Si quelqu’ un va tomber, c’est pas nous. Rock Marc Christian. Simon Compaore est votre Denis Yameogo, mais en plus court. Ce t homme court va vous faire tomber. Enfermez ce genie dans sa grottes pour laisser passer la colere sinon c’est pas bon pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 21:52, par caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Pour une première fois, je partage parfaitement les convictions du MPP sur l’impôt. Slogan rien ne sera comme avant s’applique aussi la régularisation de l’impôt des agents du public. C’est justice sociale doit pour l’intérêt supérieur de la nation. Les syndicats doivent se soumettre à la volonté du peuple dans injustice sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février à 22:33, par moi même En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Le problème dans ce pays est que ce ne sont que des affairistes qui sont au sommet de l’Etat. Tous du privé. Je n’ai rien contre le privé mais dans un Etat normal il y a ceux qui sont au service de l’Etat pour qu’il fonctionne. Eux ils sont du public. Pour y accéder il y a une sélection rigoureuse. et il y a ceux qui profitent des opportunités qu’offrent le fonctionnement normal de cet Etat. Eux, ils sont du privé. Mais quand ceux qui profitent des opportunités qu’offrent le fonctionnement normal de l’Etat pour s’enrichir deviennent ceux qui s’occupent du fonctionnement de cet Etat, c’est la catastrophe assurée. C’est ce que vit le Burkina. Le pays est vendu.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 00:24, par Ouattara En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Depuis que j’ai commencé a travailler ,il y a de cela 36ans l’IUTS a toujours été retenu sur mon salaire et je ne savais pas qu’il y a des travailleurs au burkina qui ne le payaient pas .on retient plus de 35milles francs sur mon salaire. ou on retient chez tout le monde ,ou dans le ca contraire ,on nous rembourse nos retenus .Salut

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 09:20, par Aemed En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Les mêmes, parlant des syndicats qui se soulèvent à chaque fois mais oublient de dire que dans le monde entier, toutes rémunerations sont sujettent à des impôts. Il y a même des pays où tu dois payer des impôts sur des rentrées d’argent que tu as pu être bénéficiaire en dehors de ta résidence. Tel sont les cas de tous les pays d’Europe, la Suisse et le Luxembourg exants.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:09, par Mouni Christophe En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    L’IUTS sur les indeminités ? Oui.
    Mais où commencer ? A la présidence du faso ou chez Wambi qui n’est qu’un simple travailleur de niveau CEP ? Voilà tout le problème.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:13, par mimi En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    J’ai une seule phrase : Si le public ne paie pas l’IUTS je demande à l’État de me rembourser mes 15 ans d’impôts que j’ai payé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:34, par Bangbeda En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    L’ IUTS en soit est un faux problème, une excuse ou une opportunité pour les uns et les autres de se taper dessus.

    Le vrai problème ce sont les gouvernants et les fonctionnaires corrompus et zélés.

    Ceux contre lesquels Sankara s’est battu.

    Si chacun faisait son travail en toute honneteté et dignité nous serions plus riches et nos impôts seraient utilisés pour le bien de tous.

    Mais quand une minorité à qui l’on a confié la gestion de la chose publique utilise sa position pour faire souffrir des citoyens, les spolier, les voler, s’enrichir sur le dos des citoyens et qu’ils ne contribuent pas à améliorer la vie des burkinabè et que la majorité des fonctionniares honnêtes ne disent rien et ne dénoncent pas la corruption qui les gangrènes depuis longtemps, et bien nous autres qui nous débrouillons pour vivre sommes les victimes collatérales de ce système merdique.

    C’est parcequ’il y a des fonctionnaires qu’il ya tout ce tohu bohu.

    Sans cette pléthore d’adminsitrations publiques inutiles et innefficaces, je suis même sur que le pays se porterait mieux, mais bon, il faut du boulot pour les masses laborieuses afin qu’elles boivent leur bière quotidienne et qu’elles se prélassent dans leurs frustrations.

    Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:57, par urgent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    pauvre simon tu es simplement dépassé repose toi et colle la paix à Rock

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 13:22, par Adakalan En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Moi personnellement, si certains travailleur ont pu justifier leur milliards acquis et même certains ont eu , audace de les fêter, si tous cela est justifie-t-il, moi si près qu’on retiens 20% de mon salaire pour le développement de ce pays.On à assez souffert des moqueries.
    Le burkina est un grand dessert ,on se voit tous et se connaît tous, on sait qui fait quoi depuis des années jusqu’a aujourd’hui.
    On a qu’a se respecté

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:24, par madi En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Quand je lis certaines interventions d’internautes, je pense qu’il y a de la confusion ou un refus de comprendre les choses : il n’y a pas ce fonctionnaire qui ne paie pas l’IUTS, version T M GARANGO : en 2000 je payais 23016 F d’IUTS par mois aujourd’hui j’en paie 72777 F par mois soit 873 324 F l’an. Lorqu’on demande une trêve sociale presque acceptée par les syndicats, on ne se lance pas dans des opérations de provocation

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:51, par Par Kôrô Yamyélé En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Mon papa Simon, tu risque de fuir le Burkina dans la journée coe l’Homme fort de ziniaré.Attention !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 février à 05:20, par Legis En réponse à : IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs

    Honnêtement, sur ce coup- ci, il est difficile de contester le principe l’égalité des citoyens devant l’impôt et partant, la nécessaire justice sociale que cela implique pour tous les travailleurs. En cela, la position du Mpp exposée par Simon Compaoré est indiscutable.
    Que l’on trouve le moment inapproprié pour lever cet impôt qui frappe directement la poche est compréhensible et lâ, ce gouvernement n’a jamais su se prendre encore moins communiquer.
    Mais de là à développer des arguments du genre :
    - vider d’abord les dossiers des crimes économiques et autres,
    - le gouvernement même est corrompu et n’a pas la légitimité requise pour imposer les fonctionnaires,
    - faire préalablement la mise â plat des fonds communs ou les élargir à tous les fonctionnaires
    - etc.....
    Je suis tenté de dire que dans ce pays, nous voulons absolument parvenir par je ne sais quel tour de magie à un certain équilibre des torts ( que le gouvernement fasse sa part de travail avant que les travailleurs ne fassent le leur) , où les compteurs de la malgouvernance seront ramenés à zéro, sans délai, pour que un nouveau contrat social se noue autour de la conception et de la mise en œuvre des politiques publiques.!!! En somme une gouvernance vertueuse tout de suite, serait la condition première pour que le citoyen- fonctionnaire consente payer l’Iuts sur les primes et indemnités.
    Autrement , au nom de la justice sociale, il faudrait rembourser aux travailleurs du privé et aux commerçants leurs trop perçus depuis le temps de la "Garangose".
    De fait, l’argumentaire contre l’Iuts sur les primes indemnités et primes des agents du secteur public devrait se construire plus rigoureusement que cela.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion du COVID-19 : L’opposition soupçonne de l’affairisme du pouvoir autour de la pandémie
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés