Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

Accueil > Actualités > Société • • mardi 25 février 2020 à 22h20min
IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

Dans la correspondance ci-après adressée au Premier ministre, les syndicats des forces de sécurité intérieure qualifient d’« inattendue et inopportune » l’application de l’IUTS sur les indemnités et primes des fonctionnaires de l’Etat. Considérant que cette mesure « contribue à détériorer davantage la situation déjà précaire des fonctionnaires », ces syndicats exigent du gouvernement son « annulation pure et simple et la restitution des sommes déjà perçues pour le mois de février ».


Vos commentaires

  • Le 25 février à 14:53, par hummm En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Le malheur de ce pays ce sont les dits cadres !! Personne ne sortira gagnant d’un chaos. Que le gouvernement tienne ferme car sa décision est juste patriotique !

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 08:41, par Allah En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Mon cher toi tu es un mauvais conseiller ! Si le Gouvernement tient ferme, il y aura une déflagration générale et tu seras là aussi. Il y a des gens qui diabolisent les fonctionnaires comme cet auditeur de HFM Ganamtoré. Mais ces gens ont dû chercher en vain à être fonctionnaire. Si le fonctionnaire est appauvri, tous ces vendeurs de foux et autres vieilleries et tous ces commercants véreux seront en faillite. Ne nous trompons pas d’adversaires. Tous les vendeurs de sommeil, bailleurs-pilleurs-voleurs seront tous en faillite. Il faut être intélligent pour comprendre la réaction en chaîne que celà provoquera.

      Comme dirait un célèbre internaute, en conclusion, le gouvernement sait qu’il a échoué. Ils ont crié qu’ils étaient la solution et ils se rendent compte qu’ils n’ont rien pu faire sinon qu’empirer tout. Alors ils pillent, détournent en masse, provoquent les gens pour qu’on les balaye et ils vont aller tranquillement bouddre ce qu’ils ont vole. Mais ce ne sera plus comme avant. Maintenant, ’’ton niina pukame’’ et ils devront répondre.

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 15:01, par Rwalian En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    UNAPOL nous on compte toujours sur toi et BARRY pour aller en Ambassade et toi tu nous appelles ’’’Agents des forces de sécurité intérieure’’, je n’aime pas ça hein.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 15:40, par Le Vigilent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    L opinion nationale et internationale est témoin des menaces que vous, syndicats des forces de sécurité intérieure, proférez à l’égard du Premier ministre et de son gouvernement. Elle prend bonne note de ces menaces ouvertes et saura apprécier votre rôle et vos responsabilités dans une éventuelle dégradation de la sécurité intérieure de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 15:43, par figo En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    C’est bizarre que certains internautes restent muets depuis deux jours. (indj.. ca... etc.). On vous avait prévenu.

    Répondre à ce message

    • Le 25 février à 16:32, par Indjaba En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      En fait je suis depassé par la mentalité de ces soient disant syndicats. J’ai même honte car le Burkina est suivi à l’exterieur. Vous vous imaginez que quand nous recevons des aides du Japon ou de la France ou des USA comme aide au Burkina dans tel ou tel domaine, c’est l’argent public de leurs contribuables qu’ils nous envoient. CeS contribuables paient l’impot sur tout revenu qu’ils gagnent : salaire de base, indemnité, primes meme les dons et les heritages ne sont pas epargnés. Quand ces partenaires là suivent à la télé que le magistrat Burkinabè c’est à dire le juge, le policier, le douanier et meme l’agent des impots ne veulent payer l’impot que sur une partie de leur salaire, ces partenaires sont certainement degoutés. Connaissant les Toubabou , en privé et loin des cameras ils se disent certainement que le Burkina ne va jamais decollé car il y a un problème de mentalité à regler d’abord. C’est mieux d’avoir à traiter un probleme de finances qu’un problème de mentalitè. Cher internaute, je suis depassé et je pense à la generation future du Burkina qui occupera un pays laissé par des devanciers egoistes, malhonnetes, mesquins et inconsequints.

      Répondre à ce message

      • Le 25 février à 21:03, par Le Vigilent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

        @Indjaba, tu as tout dit et bien dit. Je me rappelle qu’une fois le chef de la délégation d’un pays donateur a, au cours des négociations intergouvernementales, fait remarquer à la délégation burkinabé que l’aide que son pays accordait au Burkina est tirée des impôts de ses concitoyens. Il a même tenu à souligner que même les enfants y contribuent en se privant de leurs bonbons et biscuits parce qu’ils ont compris la nécessité morale d’aider les peuples moins nantis que le leur. Notre mentalité de sous développés égoïstes et complètement insouciants du sort du voisin et des générations futures nous amène à croire que nous avons le droit de vivre dans l’opulence au détriment des besoins basiques de nos concitoyens et des investissements publics dans l’interêt de tous, y compris des générations futures.

        Répondre à ce message

      • Le 25 février à 22:48, par Danioo7 En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

        En effet vous aviez raison sur toute la ligne mais tu as oublier de comparer nos dirigeant aux dirigeants européens. Nos dirigeant sont malhonnêtes s’enrichissent sur le dos de nous les fonctionnaire. En exemple le ministre de la sécurité commande des faux billets pare balle pour la sécurité et ce va construire une maison a près de 300millions. A la déclaration de ces biens a sa prise de service il avait seulement 800mille dans son compte.

        Répondre à ce message

      • Le 25 février à 23:56, par caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

        Indjaba
        Bien répondu, je suis aussi dépassé comme toi. J’avais même poster Jésus et l’impôt que le modérateur du lefaso.net a délibérément refusé de poster. Quand tu es dans les pays occidentaux où tous paient ses impôts sans s’opposer, il est difficile de rentrer dans le jeu burkinabè.
        Les pays donateurs du Burkina c’est l’impôt du citoyen que les ONG viennent réaliser les choses chez vous. C’est vrai qu’au Burkina, l’utilité de l’impôt n’est pas bien expliqué aux citoyens. On ne peut pas l’impôt des fonctionnaires fortuitement sans les expliquer pourquoi on prend votre impôt ? On doit les expliquer les secteurs où les impôts du citoyens finances les œuvres sociales étatique au bénéfice du citoyen. En France où je vis depuis, avant même de payer mes impôts, j’ai reçu des aides de logement, l’assurance maladie ainsi que la réduction du transport urbain. Le prélèvement de l’impôt sert à quelque chose et doit être expliquer. Sinon c’est du mouta mouta et le conflit sera grand. Si les syndicats appliquent leur menace, ça être difficile pour le gouvernement de s’en sortir. Vaut mieux éviter cette confrontation pendant qu’il est temps et préparer les gens à accepter leur contribution. Une croissance du budget national permettra un investissement massif comme en Côte d’Ivoire ou au Sénégal. Donc quand on a un gouvernement mouta mouta, on aura aussi les syndicats mouta mouta. Ils se complètent entre eux et font du spectacle sur le marché public. Et ensuite, ils diront notre pays est bien démocratique.

        Répondre à ce message

  • Le 25 février à 15:49, par TENGA En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Dans le privé et le para public, les travailleurs vivaient ça il y a bien longtemps ! Maintenant qu’on vous l’applique, vous commencez à sortir du bois. Comme quoi, pourvu que ça ne me touche pas !
    Ce n’est pas bien comme attitude ! Nous devons exiger l’équité pour tous depuis longtemps. Ce qui me fait mal, c’est que ce régime aussi est très difficile à défendre : il a laissé filer la corruption, protégé les corrompus, ...
    C’est pathétique !
    Allez en grève illimitée ! à cause des coupures de 5000, 7500, voire 4000 ou 3000, vous risquez de perdre gros ! Prenez garde, on sait quand commence un problème, on ne sait jamais quand il prendra fin ; nous serons tous tenus pour responsables.
    On est dans quel monde ? des fonctionnaires égoistes, qui ne pensent à leur panse ! Et le reste de la population ? J’en ai marre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 16:12, par Balance En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Lorsque je pose l’opération 2+2 (2€N), je réalise qu’il y’a des centaines de mauvaises réponses et qu’il n’y a qu’une seul réponse qui soit bonne (4). Alors, je me rend compte que la majorité n’a pas forcement raison.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 16:34, par konoba En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Avec ce raisonnement, on se dit patriote.......
    J ai honte à la place de ces gens.......

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 18:00, par desperado En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    ..Au gouvernement
    Laissez les fonctionnaires en paix / supprimez cette injustice de coupure dans le privé
    Au BF on ne veut pas l’argent...OU EST LE CHARBON FIN...de l’argent frais...il est ou...On en a assez maintenant.....
    laissez les salaires en PAIX SUPPRIMER cette injustice dans le privé et tout le onde sera en paix

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 09:03, par kwiliga En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      @desperado
      Des bêtises ça.
      En démocratie républicaine, l’impôt est la chose la plus juste qui soit.
      Il est généralement conçu pour réduire au mieux les inégalités.
      Au Faso, nous ne devrions pas critiquer l’impôt, mais nous préoccuper de son utilisation.
      Le problème, c’est qu’au lieu de dénoncer la corruption des puissants, nos fonctionnaires préfèrent récupérer quelques miettes, satisfaits de savoir qu’ils font partie des "dominants".
      Mais où est donc le pouvoir ?
      Mais où est passé le patriotisme ?
      Mais qu’a-t’on fait de la solidarité ?
      Mais qu’est devenu la justice ?
      Le capitalisme a-t’il donc aboli de nos valeurs les plus nobles ?

      Répondre à ce message

      • Le 26 février à 13:44, par MOmo En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

        Prenez de la hauteur avant de traiter les autres de bête !. Il s’agit là moins de la justesse de l’impôt que de gouvernance qui est faite sur le deniers publiques. C’est ce qui est révoltant. On paye l’impôt pour que certains dilapides... Alors arrêtes de regarder le doigt lorsqu’on te montre la lune....

        Répondre à ce message

        • Le 27 février à 08:54, par kwiliga En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

          Tout d’abord, je ne me permettrai pas de traiter quelqu’un de "bête", contrairement à votre métaphore, qui me traite d’idiot (en me tutoyant, alors que nous n’avons pas gardé les mêmes moutons).
          Mais j’estime que quelqu’un d’intelligent peut parfois dire des bêtises.
          Vous, par exemple, si vous appreniez à lire les autres en totalité, plutôt que de répondre précipitamment.
          Vous verriez alors que : "nous ne devrions pas critiquer l’impôt, mais nous préoccuper de son utilisation.
          Le problème, c’est qu’au lieu de dénoncer la corruption des puissants, nos fonctionnaires préfèrent récupérer quelques miettes,"
          Et : " Il s’agit là moins de la justesse de l’impôt que de gouvernance qui est faite sur le deniers publiques. C’est ce qui est révoltant. On paye l’impôt pour que certains dilapides"
          C’est quasiment la même chose.
          Désolant cet esprit de contradiction exacerbé qui aveugle votre objectivité.
          Sinon, dilapider, c’est un verbe qui, conjugué à la troisième personne du pluriel donne : "dilapident". De même, la deuxième personne du singulier, à l’impératif, ne prend pas de "s".
          La conjugaison, ça comptait pour rien à votre concours ?

          Répondre à ce message

  • Le 25 février à 18:32, par YAAM SOBA En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Tous les ingrédients sont réunis pour la chute de ce régime. Déjà que la population est étouffée par les taxes et la vie chère, on vient ajouter cette histoire d’IUTS sur les indemnités. En tout cas, celui qui décide de tomber, finira par tomber. Ne dites pas qu’on ne vous avait pas prévenu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 18:36, par La_Patrie En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Les fonctionnaires qui militent au MPP, vont-ils applaudir la diminution de leur salaire ? Je suis curieux de savoir...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 22:37, par Sorbonne En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Urgent : le BURKINA a besoin d’un ministère de changement de mentalité. Il faut que les gens comprennent qu’il faut payer les impôts de gré ou de force. Indjaba a tout dit et j approuve. Les gens pensent qu’ils n’ont que des droits il faut sonner la fin de la récréation.

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 12:56, par sidwaya En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Bonjour

      Je suis fonctionnaire et j’ai toujours payé l’IUTS depuis 1993 . Elle a été de 12 000 f puis 17 000 puis 22 500 F, 38 099 F puis 49 0120 F. en fonction de mes avancements et avantages divers. Mon IUTS a toujours augmenté en fonction de l’évolution de mon salaire. J’ai commencé en 1993 avec 99 000 F en catégorie A1 et maintenant j’ai 600 000 F en catégori P4 après avoir obtenu un doctorat sans bourse et sur fond propre. Les coupures m’ont ramené à 500 000 F.
      Bonnes gens svp expliquez moi les coupures actuelles. Je veux juste comprendre.
      NB : je n’ai jamais eu d’avantage quelconque obtenus par certains fonctionnaires après des grèves. J’ai evolué le plus normalement pendant des années.

      Je lis et j’entends que les fonctionnaires ne payent pas des impots. VRAIMENT................... Pas facile

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 13:46, par MOmo En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      C’est dommage de regarder le doigt lorsqu’on vous montre la lune... Dans le principe les gens n’ont des soucis avec l’impôts mais avec la gouvernance des ressources de l’Etat. Pourquoi les fonctionnaires doivent payer pour nourrir des coiffeuses à la Présidence....

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 23:17, par Nikiem biiga En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Certains commentaires laissent transparaitre l’hypocrisie et la jalousie de nous burkinabés...Tant que ça ne me concerne pas, je ne defendrai pas ce qui me parait juste.
    Je suis contre l’extension de cette IUTS parce que ce ne sont pas les ressources qui manquent au pays.
    Combien de ministre sont payés en violation des lois et textes en vigueur ?
    Les RAR s’elèvent à combien ?
    Où en sommes nous avec l’histoire du charbon fin ?? Combien avons nous d’institutions budgétivores et inutiles ??
    Ce qui manque au BF c est une gouvernance vertueuse

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 08:40, par Indjaba En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      C’est là où je deplore l’hypocrisie et la mesquinerie des agents des impots qui à travers leur silence manquent de dire la verité à nos fonctionnaires sur ce que renferme la notion ’’impot’’. En effet l’impot se paie sans contrepartie. La revendication de la bonne gouvernance et de la reduction du train de vie de l’etat sont d’autres combats. Aucun contribuable ne doit conditionner le paiement d’un impot à telle ou telle chose. Meme quand l’Etat vous doit et que vous devez payer un impot , vous le payez sans broncher. Maintenant on peut toujours negocier les montants à payer et les conditionts de paiement au regard de tel ou tel argument. Payer l’IUTS sur tout tout le salaire. Ok ?

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 08:50, par Le Vigilent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      @Nikiem Bigard, a supposer qu’a l’issue de la procédure.judiciaire, l’affaire du charbon fin rapporte mille (1000) milliards à l’état burkinabé, serait-ce suffisant pour compenser le manque à gagner du fait d’une éventuelle non application de l’IUTS sur les indemnités et autres avantages servis aux fonctionnaires et pour combien de temps ? On ne peut pas compter sur une entrée ponctuelle de ressources pour se passer des sources permanentes de financement public. Si l’on doit alléger le poids des impôts sur les fonctionnaires, pourquoi ne le ferait-on pas pour l’ensemble des contribuables, surtout ceux aux revenus faibles ? Pour vous, le fonctionnaire du public devrait-il être l’enfant pourri de l’état Burkinabé, celui à qui on doit concéder tout ce qu ‘il réclame et qui peut se soustraire à toutes les obligations du citoyen normal. A la fin, le fonctionnaire du public demandera qu’on le dispense de l’obligation de payer pour les biens et services courants dont il a besoin.

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 06:12, par le nomade En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Face à l’égoisme des fonctionnaires, le gouvernement doit tenir bon. Il faut des ressoures et l’Etat n’a pas le choix tout le monde doit payer les impots. Cette forme de l’IUTS etait deja appliquée dans le privé et le para public et les syndicats ne disaient rien, maistemant qu’on touche public, pour une affaire de 3000 a 12.000 CFA on veut bloquer le pays. Que le gouvernement tienne bon, la majorité du peuple est avec lui. Comment des Forces de securite supposées garantir la sécurité des institutions se permettent de menacer el gouvernement !
    Que Dieu sauve le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 07:02, par Étonnant En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    La tendance des commentaires rassure... je ne sais pas si cet échantillon est représentatif ou alors la majorité des fonctionnaires de ce pays savent bien qu’il faut payer et que c’est normal ! Mais ils font semblant et veulent grever... je paye ces impôts plein pot tous les mois Depuis plus de 10 ans étant salarié du privé et je ne me sens pas floué puisque cet argent est sensé participer au développement de mon pays. En Europe où j’ai effectué mes études je recevait dans ma boîte au lettres tous les documents me permettant,par démarche personnelle, de régler mon dû à l’état qui m’accueillait et je trouvais cela normal. Comment faire comprendre à nos chers fonctionnaires que cette démarche devrait même être une motivation personnelle au lieu d’une coupure à la source ? J’ai un début de réponse à cette question : comme l’on dit certains plus haut, il faut une meilleure gouvernance et une moralisation de la vie politique et administrative. Régler toutes affaires de détournement, de corruption sinon on est effectivement pas défendable quand on veut appliquer une mesure normale et même salvatrice !! Bonne chance à nous tous et surtout à nos enfants...

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 08:22, par mimi En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Les privés et les parapublics ont toujours payés l’IUTS depuis des lustres mais personne n’a levé le petit doigt pour défendre et quand le moment de faire l’équité nos intello, nos techniciens sont debout pour nous expliquer des choses qui tiennent pas ! quand on a revu a la hausse les salaires des magistrats ils étaient les plus heureux ???????aujourd’hui c est les mêmes qui sont les premiers à sortir pour crier !!!!!! nous sommes tous burkinabés il n y a pas de super personne ni burkinabé !!!!!! Je suis pour l’IUTS si réellement c est utilisé à bon escient ???? mais je me rends compte que c est pas le cas au BURKINA FASO.J’ ai toujours payé l IUTS malgré moi depuis 20 ans mais on est toujours là !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 08:47, par Ka En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Vraiment le Burkinabé aime la gratuité : Ainsi, chacun fuit sa responsabilité, laissant le champ libre pour le retard de l’émergence du pays. Dès l’école primaire, on nous apprend que tout travailleurs qui travaille et gagne un salaire doit payer ses impôts pour qu’on développe des infrastructures, payé les fonctionnaires, créé des Universités et des hôpitaux pour faire avancer le pays. Même à la retraite je paye sur ma modeste pension des impôts. Sans oublier les taxes d’habitations. Alors l’état n’a rien inventé. Le mieux c’est d’aller à l’Assemblé Nationale pour que le PAN vous explique le pourquoi.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 08:57, par Kôrô Yamyélé En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    - Personne ne refuse de payer les impôts. Je dis et je répète que personne ne refuse de payer les impôts !!

    Si on avait de l’eau en permanence dans les robinets, si on avait le courant en permanence, si les téléphones fonctionnaient correctement 24h sur 24, s’il y avait des médicament dans les hôpitaux, maternités et dispensaires dans tout le pays, si les écoles étaient bien faites avec la scolarité gratuite dans les établissements publiques dans les villages, si toutes les routes étaient pratiquables en toute saison, etc.....on ne trouverait rien à dire en payant ces nombreux impôts. On allait même les payer en riant car on sait où part notre argent.

    Même sur nos factures d’eau on paye l’assainissement mais regardez comment tout votre Ouaga est sale !!!! On paye la taxe télé sur nos factures de courant, mais voyez le n’importe quoi que la RTB nous sert à longueur de journée. C’est pourquoi on se plaint.

    CONCLUSION : Personne ne refuse de payer les impôts. C’est sa fonction d’extraction de l’État exerce. Mais l’État en retour n’exerce pas sa fonction de redistribution ! Donc l’État nous pille !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 11:55, par TENGA En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Koro, ne dites pas que personne ne refuse de payer l’impot, et d’où vient ce levé de bouclier ? Des syndicats et pas des moindres refusent de payer l’impot, pire, dans leur refus, ils veulent instrumentaliser les élèves en les jetant dans la rue ! On est en face de quel genre de fonctionnaires ? Pourris ? paresseux, égoistes, inconscients ? ou anarchistes ?
      Une grande majorité des fonctionnaires travaillent peu ; seule une minorité se tue à la tache ! Venez dans le privé et vous verrez !
      Nous sommes tous d’accord qu’il faut bien utiliser l’impot, mais on doit s’en acquitter d’abord. Si tout ce boucan était pour une utilisation rationnelle des ressources j’allais applaudir et même m’engager.
      Vous étiez où quand on l’appliquait chez vos collègues du public et du para public, ?

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 13:05, par Le Vigilent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      @Koro Yamyele, je me réfère à vos différents si... pour dire que ce n’est pas en refusant de payer le juste impôt que l’on pourra résoudre les insuffisances que vous relevez. Du reste, la majorité de la population tant en milieu urbain qu’en milieu rural, aimerait bien jouir des services que vous avez énumérés et malgré les insuffisances que vous déplorez. Pourtant tout ce monde s’acquitte régulièrement de ses impôts sans pour autant attendre de bénéficier au moins du peu que l’on vous fournit actuellement. Est-ce en refusant de payer les impôts que l’état Pourra réaliser les infrastructures socio-économiques que vous demandez ? Analysons froidement les différentes situations et prononçons nous objectivement et en toute sincérité au lieu de vouloir plaire toujours aux contestataires.comme pour faire mode !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 13:12, par Le Vigilent En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      @Koro Yamyele, je me réfère à vos différents si... pour dire que ce n’est pas en refusant de payer le juste impôt que l’on pourra résoudre les insuffisances que vous relevez. Du reste, la majorité de la population, tant en milieu urbain qu’en milieu rural, aimerait bien jouir des services que vous avez énumérés, et ce malgré les insuffisances que vous déplorez. Pourtant tout ce monde s’acquitte régulièrement de ses impôts sans pour autant attendre, pour le faire, de bénéficier au moins du peu que l’on vous fournit actuellement. Est-ce en refusant de payer les impôts que l’on permettra à l’état de pouvoir réaliser les infrastructures socio-économiques que vous demandez ? Analysons froidement les différentes situations et prononçons nous objectivement et en toute sincérité et responsabilité au lieu de vouloir plaire à tout prix aux contestataires.comme pour faire mode !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 09:54, par ragnangue En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Bonjour à tous, je pense qu’il faut que nous arrêtons de jouer à la politique de l’Autriche, en se sens qu’il ne faut pas comparer ce qui est INCOMPARABLE. INDJABA, vous n’allez tout de même pas me dire que les « Gillets jaunes » manifestent depuis près d’une année pour applaudir Emmanuel Macron, en France ou lui dire d’augmenter les impôts ? Je suis un fonctionnaire moyen, et prêt à concéder 25 000 F/mois (ce qui est plus que ce qu’on m’a coupé ce mois de février comme IUTS sur mes indemnité) pour l’effort de guerre ou encore une réalisation concrète dans le cadre du développement de ce pays. Je serais fier de le faire si et seulement si le « pillage à ciel ouvert des ressources » destinées à la construction de ce Burkina Faso s’arrêtait. Là, je sais où vont nos efforts, pour ne pas dire notre argent. Je le ferais volontairement, et je suis certain que 99% des fonctionnaires le feront comme moi, si et seulement si, la corruption, la distribution des marchés aux militants du parti au pouvoir et autres alliés, aux ami (e)s, et autres parents pour des prestations médiocres.
    Et l’IMPUNITE au Burkina Faso ?
    Il n’y a pas une semaine où on ne dénonce pas des détournements, des malversations financières par ci ou par là. Est-ce ainsi en Europe ?
    Que dites-vous des voitures que le Maire de Ouagadougou a achetées et que les même les maires d’arrondissement du MPP ont refusé de prendre, parce que c’est de la pure ARNAQUE ? Avez-vous déjà oublié l’achat des TALISMANS pour les membres du Gouvernement ? Nous avons tous dit haut et fort que ce n’était ni opportun, ni une priorité pour le pays, mais l’Exécutif a fait ce qu’il voulait. Voici où va notre argent. C’est ce qui est inadmissible. Au moment où le président du Faso parle de trêve sociale et où tous parlent de réconciliation, voici ce que le Gouvernement décide de façon unilatérale « On coupe et il n’y a rien ! ». Le vin est tiré, il n’ y a qu’à le boire maintenant et le Gouvernement est responsable de toutes les dérives qui en découleront ! Point barre !

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 10:37, par caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Monsieur,
      Je comprends votre mélancolie vis-à-vis du pouvoir. Mais vous dites de n’est pas comparer avec l’occident. C’est faux, quand on vous parle par exemple des attaques djihadistes vous voulez vous comparer à la France et les USA où il y a des attaques terroristes. Maintenant qu’on parle des impôts vous ne voulez pas attendre autre chose. Vous payez 25000 franc cfa par mois l’équivalent de 25 euros, et moi je paie 10 fois par mois sans me poser la question. La citoyenneté c’est d’abord les impôts. Rendre à César ce qui est à César. Point barre

      Répondre à ce message

  • Le 26 février à 11:34, par caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Quand les commerçants ne paient pas l’impôt on ferme boutique. Maintenant l’état doit réquisitionné le kolgweogo pour fermer la porte du domicile des agents de la fonction publique qui refusent le paiement de l’impôt.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 12:43, par ragnangue En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Je suis désolé mon cher @Caca, je doute fort de votre sincérité. Vous dites que « vous payez 10 fois plus sans vous poser des questions », c’est archi-faux. Vous payez des impôts dans un pays où les responsables politiques se construisent des bunkers avec les sous du contribuable. Et lorsque vous faites un accident de la circulation, on vous transporte d’urgence à l’hôpital, il vous faut payer pour avoir les premiers soins. Pas de l’eau potable pour certaines populations à 25 km autour de Ouagadougou la capitale, des coupures d’eau, d’électricité et des factures salées à la fin de chaque, je suis désolé, désolé ! Si cet argent servait à soulager un tant soit peu la souffrance des populations, OUI ! Mais hélas !

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 16:13, par Ka En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Ragnangue : Tu as raison. Le Burkinabé qu’il soit commerçant a Ouaga ou dans un marché d’un village dont le percepteur lui demande 25 francs de sa présence avec des marchandises, nous montre que depuis notre indépendance toutes et tous les Burkinabé payent leurs impôts : Et ce qui se passe en ce moment n’est qu’une comédie pour ne plus payer ses impôts. Même si nous décideurs sans foi pillent ce maigre budget récolté annuellement par le ministère des finances, du moment que les salaires de nos fonctionnaires qui nous servent ou les FDS qui assurent notre sécurité sont assurés, disons que nos impôts servent à notre minimum vital, surtout du côté sanitaire. Si caca se vante de payer 10 fois ses impôts plus qu’un cadre au Burkina, c’est que lui qui est un immigré en Suisse ou en France a un salaire calculer au prix d’achats de ces pays appeler l’SMIC. Et je lui demande de ne plus comparer les impôts payés en Euro ou en Francs Suisse a ceux payés en Francs CFA la monnaie sans valeur par rapport au francs Suisse ou l’Euro. Quand nous voyons le peu de développement de notre pays depuis notre indépendance malgré nos maigres impôts prélevés, disons merci à Dieu et au ministère de finance qui fait un effort formidable.

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 18:18, par Ka En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Ragnangue : Tu as raison. Le Burkinabé qu’il soit commerçant a Ouaga ou dans un marché d’un village dont le percepteur lui demande 25 francs de sa présence avec des marchandises, nous montre que depuis notre indépendance toutes et tous les Burkinabé payent leurs impôts : Et ce qui se passe en ce moment n’est qu’une comédie pour ne plus payer ses impôts. Même si nos décideurs sans foi pillent ce maigre budget récolté annuellement par le ministère des finances, du moment que les salaires de nos fonctionnaires qui nous servent ou les FDS qui assurent notre sécurité sont assurés, disons que nos impôts servent à notre minimum vital, surtout du côté sanitaire. Si caca se vante de payer 10 fois ses impôts plus qu’un cadre au Burkina, c’est que lui qui est un immigré en Suisse ou en France a un salaire calculer au prix d’achats de ces pays appeler l’SMIC. Et je lui demande de ne plus comparer les impôts payés en Euro ou en Francs Suisse a ceux payés en Francs CFA la monnaie sans valeur par rapport au francs Suisse ou l’Euro. Quand nous voyons le peu de développement de notre pays depuis notre indépendance malgré nos maigres impôts prélevés, disons merci à Dieu et au ministère de finance qui fait un effort formidable.

      Répondre à ce message

    • Le 26 février à 23:56, par Caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

      Désolé mon ami, je parle dans mon d’accueil où je vis depuis des années. La Suisse et la France que je connais mieux d’ailleurs que mon pays d’origine, chaque citoyen paie l’impôt. Dans certains pays la déclaration se fait autour du mois de mai, la note arrive dans le mois d’aout où les gens sont généralement en vacances . Ils reçoivent l’imposition de payer à partir du 15 septembre. Je vous assure que le citoyen court pour règles ça. On peut négocier à payer plusieurs fois. Souvent nos cousins africains se font avoir. Quand tu refuse, l’administrateur de l’impôt peut saisir ton compte bancaire. L’impôt n’est pas un jeu d’enfant en occident c’est ce qui fait qu’ils ont de l’argent. Oui c’est vrai je paie dix fois que votre impôt.
      On peut revoir l’utilisation des impôts au Burkina comme la question de l’article 37 avec le régime de Blaise. Si les gens paient leur impôts ils pourront demander des comptes au gouvernement.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février à 10:10, par Ka En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

        Caca : Voilà des conseils qu’il fallait donner à ceux qui ne veulent pas payer leurs impôts, c’est-à-dire que l’état permette les contribuables de fractionner les payements de leurs impôts pour mieux les acquittés en vivant avec le minimum comme vous le faites en Europe. Quand a ton salaire de ministre, je confirme : Un exemple c’est qu’au moment de la révolution quand nous les conseillers techniques au développement et autres mandaté pour accompagner notre camarade le ministre du travail à la rencontre annuelle du BIT a Genève, nos maigres frais de mission ne pouvaient pas tenir durant une semaine de travail dans cette ville coûteuse avec un francs Suisse très élevé par rapport au francs CFA.

        Mais à l’époque nos compatriotes immigrés en Suisse et bien installés ont compris notre problème en mettant la solidarité et l’accueil Burkinabé en avant : C’est pourquoi les doyens des Burkinabé en Suisse de l’époque, le feu H. Wandaogo qu’on oublie pas, S. Jaques, S. G. Kaboré, Zida et autres, nous soutenaient avec fierté, que nous autres et même notre camarade ministre ont lié amitié a ces personnes jusqu’à nos jours. Et si je te dis de ne pas comparer tes impôts que ces pays perçoivent a ceux des Burkinabé, et c’est en connaissance de cause : Car, en Europe les travailleurs ont compris que sans les impôts, il n’y a pas ‘’le service commun.’

        Et ce que je veux e demander à Bassolma Bazié qui a tout mon estime, sur B24, disant qu’avec l’application du l’UTS, ils vont faire ‘’des frappes chirurgicales précises et stratégiques pour faire saigner l’état !’’ ce n’est pas l’état qu’ils vont faire souffrir, mais nous le peuple, et le retardement de l’avancer de notre pays. Pour moi qui cautionne la lutte des classes pour les intérêts naturels des opprimés, je trouve que l’application de l’UTS par le gouvernement est justifiée afin de faire avancer le pays que nous aimons tous. Car, sans les impôts, il n’y a pas un état.

        Répondre à ce message

        • Le 28 février à 03:18, par caca En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

          Ka,
          Ton analyse est juste et c’est pourquoi cette fois je soutiens le gouvernement du MPP. L’impôt est la seule ressource financière pour un gouvernement d’un état. Sans l’impôt du citoyen l’état ne peut rien face au besoin social des pauvres. C’est pourquoi il est toujours proportionné pour permettre à tous de participer. Tu as fait la France et tu connais bien ce pays. Combien d’étudiants étrangers ont travaillé et ont quitté le pays sans récupérer leur cotisations sociales mais obligatoire ?
          Pour plus de réalisation, les fonctionnaires du public et comme du privé doivent payer l’impôt au trésor public. Même les paysans doivent également le faire. Sans cela nos gouvernements seront toujours pauvres et s’endetteront . Notre développement tarde parce que l’état a peu de ressource.Si les insurgés ont dit que rien ne sera plus comme avant, l’impôt fait parti de changement de mentalité. Je peux comprendre que ce gouvernement ne pas mieux placé pour exigé qui que ce soit aux syndicats. Sans la mobilisation syndicale, ils ne seront peut être pas là en train de gouverner. Ils connaissent leur maitre qu’ils ont déposer à travers des syndicats.
          Il faudrait plus pédagogie dans notre pays. Je suis pour les revendications intelligentes, mais je trouve celle-là moins et pertinent et même une honte pour l’image du pays. Si on compare le budget du Burkina au reste des pays de l’UEMOA, notre pays est troisième dernier le Sénégal et la Côte d’Ivoire mais devant le Mali et le Niger. La Cote d’Ivoire depuis l’arrivé ADO, ce pays dépense 6 000 milliards de franc cfa et en 2019 le service des impôt a contribué plus 1800 milliards de recette. Aujourd’hui, la Cote d’Ivoire est un chantier d’émergence et les burkinabè sont d’ailleurs contents de visiter ce pays. Nous ne pouvons peut-être se comparer à pays, mais nous pouvons montrer notre solidarité pour l’amour de la nation. D’ailleurs, les burkinabè sont individuellement plus riche que les ivoiriens dans leur majorité. Car nous sommes un pays de commerçant et le commerce marche bien dans notre pays. Nous avons un besoin urgent de doter nos 13 régions au moins chacun une université, un CHU et des routes facilitant des déplacements. Même au niveau social, chaque région devait pouvoir aider les associations humanitaires dans les prises en charge des différents besoins.

          Répondre à ce message

  • Le 26 février à 13:08, par Bao-yam En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Débat très intéressant. Sur le principe je suis d’accord que tout le monde doit payer les impôts, à commencer par les fonctionnaires car ça leur revient de toute façon. Ce n’est pas aux syndicats de demander au gouvernement d’annuler les impôts. Ils peuvent demander une augmentation de salaire compensatoire pour maintenir leur niveau de vie.

    Quant à ceux qui pensent que les services publiques sont médiocres, c’est un serpent qui se mort la queue. Sans prélèvement d’impôts on n’aura pas de quoi construire des infrastructures.

    Toutefois ce gouvernement manque de crédibilité pour augmenter les impôts car il faut donner l’exemple d’abord. En éliminant la corruption rampante, la complaisance dans le choix des directeurs, ministres et conseillers, la rigueur dans l’attribution et l’exécution des marchés publiques, etc. Le rétablissement de la méritocratie. Tout est correct sur papier mais tout est faux en réalité et les gens ne sont pas dupes. Quand les gens voient comment on pille le pays et comment tout est mal géré, ils ne peuvent pas consentir à payer des impôts.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 16:43, par Dany En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Un groupement égoïste comme le fonctionnaire burkinbè y’a n a pas ! Allez en grève, ne travaillez plus ! laissez les terroristes nous attaquer ! si vous pensiez que vous alliez vous en sortir, vous avez menti ! en quoi réclamation de non application de l’IUTS va se mélanger à équipements en armement ? Pour une portion de personne et combien même c’est des cris d’orfraie ! ça n’a qu’à ce gatte on tous avoir la paix ! 0,01% se distribue 51% du budget dans les salaires, et 85% ont 3% en subvention(le monde agricole) et vous croyez que vos salaires sont justifiés ? Vivement que la fin arrive !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 16:47, par kelkekankounkan En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Le privé payait depuis longtemps cet impôt, personne même les grands défenseurs des droits de ce pays n’ont demandé à ce qu’il soit réduit voire supprimé. On applique sur tout le monde voilà chacun se lève yada yada pour crier ko chacun n’a quà attendre le mot d’ordre dans les jours à venir...

    Répondre à ce message

  • Le 26 février à 20:45, par Pardon En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Vraiment, tout le monde est dépassé par ce qui tourne autours du pays. Les paysans, les fonctionnaires (privés et publics), le gouvernement, ... Mais la solution actuelle est de s’assoir et de d’entendre sur les modalités d’application de cette mesure. Le gouvernement fait croire à l’opinion publique que seuls les fonctionnaires bouffent tout l’argent du pays. Ces paysans aussi qui ne comprenaient pas( car illettrés) accusaient aveuglement les fonctionnaires qui sont eux mêmes leur survie de tous les jours. Ces grands ont des chien méchants, et des expressions comme " on a pas le temps". L’argent du pays passent par les mains des travailleurs (privés et publics) pour arriver au peuple chômeur. Les grands marchés de construction des infrastructures sont octroyés en grande partie à des entreprises étrangères. Le maçon TENGA gagne son argent avec un salarié , le tailleur, la boutiquier, et j’en passe. Je pense qu’il faut bien mentionner que les travailleurs payent déjà des l’iuts sur leurs salaires minables. A mon sens, l’équité était de supprimer l’iuts sur les primes des privés puis faire appel maintenant à tous les syndicats sur une table de discussion pour sortir le pays du chao. La chose allait même mieux marché
    car chacun se sentirait considéré et important dans la gestion des difficultés de sa nation. Je suis fonctionnaire moyen avec un salaire d’environ 240 000 f et je prend en charge plus de 10 personnes avec seulement 2 enfants et pourtant le salaire est donner pour moi seul mon travail. Voilà la réalité du problème. Sinon ce n’est pas enlever 3000 ou 5000 dans le salaire qui est un problème. A gouvernement mouta mouta, syndicats mouta mouta. je demande Pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 08:56, par Conscience En réponse à : IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »

    Un internaute a écrit "Déjà que la population est étouffée par les taxes et la vie chère, on vient ajouter cette histoire d’IUTS sur les indemnités." Je dirais plutot, si on sort de Ouaga, Bobo, etc. la population est tuée, tétanisée et handicappée par l’insécurité qui regne dans une partie toujours plus large de notre pays. Ils ne peuvent pas cultiver, leurs enfants ne peuvent pas aller l’école, ils ne peuvent se soigner... Il faut arreter de seulement voir notre propre situation. Que propose cette internaute pour s’occuper du sort de nos compatriots qui demandent, avec justesse, s’ils sont dans le meme pays que nous ? Va t-il s’engager à acheter un sac du sorgho chaque mois avec ce qu’il épargne en ne payant pas l’IUTS ? Ou propose t-il plutot que nous partons quemander honteusement ailleurs parce qu’on n’a pas la conscience de s’occuper de soi-meme ?

    Commencons à payer les impots d’abord, et ensuite soyons très durs avec nos dirigeants pour assurer que notre argent sert à de bons fins.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fermeture des lieux de réjouissance : « Je refuse de vendre mon corps pour de l’argent », déclare une serveuse
Ouagadougou : Un incendie fait des dégâts matériels dans un immeuble au centre-ville
Situation nationale : le RENLAC milite pour l’annulation ou à la suspension de l’IUTS.
Lutte contre le Covid-19 : l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) assure avec 50 millions de F CFA
In memoria : Tibila Mathurin NOUGTARA
Coronavirus : A Pazaani, les déplacés internes appliquent l’hygiène
Fermeture des marchés et yaars : Le Conseil national de l’économie informelle mobilise 122,25 tonnes de vivres pour soutenir ses militants touchés
Lutte contre le Covid-19 : Orca Deco offre du matériel médical au CHU de Tingandogo
Lutte contre le coronavirus : L’étudiant Issiaka Porgho fait don de 350 masques à ses camarades à Bobo-Dioulasso
Lutte contre le Covid-19 : Le DG de la SNC, Bamassa Ouattara, apporte sa contribution dans les Cascades
Mesures sociales au Burkina Faso : Evitons le copier-coller
Suspension des salaires des agents de l’éducation : Le syndicat de l’éducation de base exhorte les travailleurs à rester solidaires et mobilisés.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés