Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Gestion des réserves alimentaires : Une stratégie nationale en cours d’élaboration, pour renforcer le système de stockage

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 25 février 2020 à 11h42min
Gestion des réserves alimentaires : Une stratégie nationale en cours d’élaboration, pour renforcer le système de stockage

Ouagadougou a abrité, ce lundi 24 février 2020, un atelier d’élaboration de la stratégie nationale de stockage des réserves alimentaires au Burkina Faso. Cette rencontre permettra de définir une feuille de route pour faire face à l’insécurité alimentaire et améliorer le système de gestion des stocks nationaux. La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire, Issa Sorgho.

« Près de 9,4 millions de populations dans l’espace CEDEAO, dont 1 200 000 au Burkina Faso, soit 5,9% de la population totale, auront besoin d’assistance alimentaire immédiate. Et près de 14,7 millions, dont 1 800 000 au Burkina Faso, soit 8,3% de la population totale, auront besoin d’être assistées pendant la période de soudure à venir (juin-août 2020) », a fait savoir le représentant de la CEDEAO, Nahmsath P. Yabouri.

Nahmsath P Yabouri, représentant de la CEDEAO à l’atelier d’élaboration de la stratégie nationale de stockage de réserves alimentaires

Des statistiques qui, selon lui, montrent que l’un des défis majeurs de la région reste toujours l’atteinte de la sécurité alimentaire. Face donc à ce défi majeur, la CEDEAO, dit-il, a adopté une stratégie régionale de stockage qui vise à mieux structurer et renforcer les stocks alimentaires afin de sauver des vies et de limiter l’épuisement des moyens d’existence. Cette stratégie de défense contre l’insécurité alimentaire repose sur trois lignes complémentaires de défense dont la deuxième sur les dispositifs nationaux tels que les réserves de sécurité alimentaire dont il est question.

Pour le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire, Issa Sorgho, cet atelier d’élaboration de la stratégie nationale de stockage des réserves alimentaires marque le lancement officiel d’une session d’élaboration de la politique de stockage au niveau de la SONAGES (Société nationale de gestion du stock de sécurité) qui permettra de renforcer et d’améliorer le système de stockage avec l’appui de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA). Un appui qui, selon lui, veut que tous les Etats membres de la CEDEAO puissent élaborer des stratégies nationales dont elle prend en charge la coordination au niveau régional, afin de mettre à la disposition de tous les Etats, les outils harmonisés pour une efficacité dans la gestion de la sécurité alimentaire.

Issa Sorgho, secrétaire exécutif du conseil national de la sécurité alimentaire

Près de 70 mille tonnes de céréales disponibles

Cette année, les besoins pour combler le déficit céréalier au Burkina Faso sont déjà satisfaisants. Car, selon Issa Sorgho, le pays dispose actuellement de près de 70 mille tonnes de céréales alors que le stock normal préconisé est de 50 mille tonnes, en plus des stocks de réserves alimentaires au niveau régional.

« Ce qui montre que pour le moment, nous n’aurons pas de problème pour gérer les crises alimentaires à venir », rassure le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire. Quant au directeur général de la SONAGES, Aimé Kaboré, il a déclaré que même si le stock enregistré est important, cela n’est jamais très suffisant. Toutefois, il permettra de faire face à la crise alimentaire éventuelle. Concernant la stratégie nationale en cours, il précise qu’elle contribuera à améliorer les lieux de stockage sur l’ensemble du territoire, à savoir les magasins.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Transports et facilitation des échanges : Le Conseil burkinabè des chargeurs sensibilise les acteurs à Dakola
Evaluation des acquis scolaires au Burkina : Les apprenants ont des performances moyennes
Epargne voyage Air Burkina : Rendre le voyage aérien accessible à tous
Fonction publique : « Tôt ou tard, il y aura une situation de saturation », prévient le gouvernement
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Promotion du civisme et prévention des conflits : Le NDI satisfait de ses actions
Permanence syndicale : La comparution de Bassolma Bazié servira-t-elle de leçon ?
Réduction des inégalités au Burkina : Une coalition d’OSC saisit l’opportunité des élections pour faire bouger les lignes
Situation humanitaire au Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes à la date du 8 septembre
Projet de réduction des pertes post-récoltes : Un bilan satisfaisant après sept ans de mise en œuvre
Prévention des maladies chroniques : Une série musicale pour sensibiliser le public
Seconde trajectoire du leadership au Burkina Faso : Des organisations paysannes renforcent leurs capacités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés